AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Traque forestière...

Aller en bas 
AuteurMessage
Grimmjow
Membres
Membres
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 30/01/2012

Feuille de personnage
Rang: Espada N°6
Niveau: 5 / 100
Expérience:
0/2500  (0/2500)

MessageSujet: Traque forestière...   Lun 1 Oct - 13:38

Grimmjow venait tout juste de terminer son affrontement avec sa proie qu'il était déjà en route pour retourner au sein de ces appartements du palais le Las Noches. Passant silencieusement devant ses homologues il s'installa finalement sur un large lit, seule meuble de la pièce sur lequel il se mit à longuement réfléchir... Il avait vaincu Zero mais n'avait pas réussi à l'abattre pour de bon... Il passa une main à l'intérieur d'une de ces poches afin d'y retrouver un artefact, seule chose lui étant réellement précieux mais n'y trouva rien. Le sexta Espada se redressa d'un bond et sortit en furie de ses quartiers, jetant des regards hostile à ses congénères pour finalement comprendre le fin mot de la situation... C'était elle... il le savait... il ne savait pas comment elle avait fait mais il était persuadé que une de celle qu'il avait laissé en vie lui avait subtilisé son précieux bijoux.

Le numéro six quitta le palais pour se ruer sur l'emplacement où il avait combattu Zero mais bien évidemment plus personne n'était la... L'encapuchonné avait disparu et les deux humaines avait sans doutes prit le chemin du retour vers leurs "chez eux". Grimmjow dégaina son sabre et se rua vers le Temple de l'Aube, seul lien unissant le continent d'Utaï au monde humain. Le jaguar activa instinctivement le passage et pénétra à l'intérieur de celui-ci, se retrouvant au beau milieu d'un ancien temple en mauvaise état et plutôt labyrinthique.

« Putain de bordel... »

L’Utaïen aux cheveux bleus créa au bout de ces dix doigts des petites sphères d'eau sous haute pression et les laissa transpercer les parois friables et fragiles du temple jusqu'à apercevoir une source de lumière. Il intensifia ses efforts et parvint à créer une sortie improvisé donnant sur une épaisse forêt luxuriante...

« Bon, ou peut être partie cette... »

Il tendit l'oreille, laissa son instinct animal se réveiller et parvint à entendre quelques buits de branche craquant sous un poids un peu trop lourd...

- Grince [Pantera]

L'espada libéra son Zanpakutho et partit à la recherche de cet être qu'il retrouva bien vite, perdu au beau milieu de cette étendue verte. Il la rejoignit bien vite, restant silencieusement dans son dos, il plaça son arme libéré juste sous a gorge de la charmante demoiselle.

- ...Tu as quelque chose... qui m'appartient... et cette chose... tu vas m'la rendre...

La jeune femme se retourna avec un sourire affirmé sur les lèvres et le numéro six la dévisagea de haut en bas... attendent une réaction de la part de son vis-à-vis...






_________________________________________________


"Grince Pantera"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Traque forestière...   Lun 1 Oct - 13:56

Elle était partit d’un pas particulièrement déterminé vers Balamb dans l’intention de ramener Zelos avec elle au temple de l’Aube afin de raisonner Sheena. Oui, elle était pleine de détermination et de bonne volonté cette brave Kaena, cependant, … Et bien, elle n’avait aucune idée de quel côté était Balamb ! Elle savait très bien s’orienter dans le désert, mais la avec toutes ses feuilles, pas moyen de voir le ciel !
Elle entreprit donc de grimper à un arbre pour voir où elle était. Elle choisit le plus gros et celui qui lui semblait être le plus haut dans le périmètre. Elle crispa ses doigts en griffes de chat pour s’agripper à l’écorce et posa le plat de son pied contre le tronc.
Après quelques tentatives peu concluantes, elle décida de procéder différemment et utilisa la méthode dite du « gros câlin ». Elle enlaça l’arbre de ses bras puis de ses jambes. Une posture pas très sexy mais bien plus efficace. Elle se hissa donc le plus qu’elle put, telle une chenille, jusqu’à a agripper la première branches qui lui servirait d’appui. Taiyou, son mog, vint voleter tranquillement autour d’elle, portant sa gunblade dans sa petite gueule de rongeur.

-Si t’arrives à porter ça, tu pourrais me montrer jusque-là haut !
Le Mog planta l’arme sur une branche assez épaisse afin de se dégager les babines.

-Désolé Kupo, mais tu es trop lourde !
-He vas-y traite moi de grosse vache pendant que tu y es !! S’exclama Kaena, le souffle coupé par l’effort.
-Un vachon serait plus exacte, Kupo.

Le Mog poussa alors un petit ricanement de fouine avant de voler plus loin pour esquiva une petit attaque furtive de maitresse.

-Attend qu’on rentre toi, tu vas voir ce qu’il va te donne à manger le Vachon ! Rien du tout ! Na ! Et toc !

S’esclaffant, Kaena perdit l’équilibre et dégringola de l’arbre. Par chance, elle atterrit dans des fourrés moelleux qui amortirent sa chute, la laissant sa dommage. Taiyou vint lâcher la Gunblade de sa maitresse juste à ses pieds avant de s’approcher du trou béant qu’elle avait formé en tombant dans les buissons.

-ça va Kupo … pas de réponse … Kupo ?
-HO LA VACHE DES ORTIES !!!!!!!

Kaena bondit de son matelas d’orties et vint sautiller sur place en secouant les mains pour s’empêcher de se gratter avec fureur. Devant la détresse de sa maitresse, le Mog, au corps rond et poilu dépourvu de bras, papillonna autour de la brune en produisant quelque petit luciole dorée. Kaena se sentit bientôt soulagée et reprit sa Gunblade.

-Bon, au travail Taiyou, va au-dessus de la cime et dit moi par où je dois aller.
-Ah, tu as quand même fini par réfléchir …
-… Tu tiens vraiment à jeuner toi !
-J’y vais tout de suite Kupo !!!

Le Mog disparut bien vite au-dessus des hauts feuillages des arbres de la forêt et resta un instant invisible avant de surgir derrière sa maitresse – la faisant tressaillir- et lui indiqua la direction à suivre.

Elle avait perdu un temps fous avec tout ça mais maintenant elle savait où aller. Plus qu’à espérer qu’une fois à Balamb, elle n’ai pas à chercher Zelos dans toute l’académie, voir tout Balamb …

Elle marchait tout droit, conformément aux indications de son Mog quand celui-ci s’éclipsa un instant pour vérifier l’itinéraire. C’est à ce moment, ralentissant le pas, qu’elle sentit une lame se hisser sous sa gorge … Et pas de la petite lame de tapette !
Très vite résonna alors une voix grave qu’elle connaissait, qu’elle avait d’ailleurs apprit à reconnaitre juste quelques heures plus tôt, à peine. Loin d’être impressionnée ou un tant soit peu effrayée, un large sourire se ficha sur son visage avant qu’elle ne repousse simplement l’arme de l’Espadas avant de se retourner vers lui.

-He … Coucou toi, mon petit piment d’Espelette bleuté. Elle lui souffla un baisé accompagné d’un clin d’œil enjôleur. T’es à l’heure pour notre rendez-vous, dis-moi … ça me touche.

Elle croisa les bras d’un air naturelle, sentant le bien de son vis-à-vis bien choyé entre ses deux seins, ne laissant rien dépasser pour trahir la cachette si élaboré.

-Dit, choupinet Azuré, j’ai un deal pour toi : le pote que tu as tabassé tout à l’heure, je dois le retrouver avant que ma sœur ne fasse une bêtise … Si tu m’aides, je te rends ton drôle de bidule … et en plus de ça, je t’inviterais à boire un ver …

Elle eut envie d’ajouter un « plus si affinité » mais c’est alors qu’un petit cris aigu résonna au loin, pour s’approcher dangereusement d’eux. Ils n’eurent pas le temps de comprendre d’où cela venait qu’un Mog furieux s’écraser en pleine tête de l’Espada en paillant des cris de guerres héroique.

-Sauve-toi Kupo, j’le tiens, j’le tiens !!!

Le Mog fut saisit par la grande main de l’homme aux cheveux bleus.

-Ah nan, là c’est lui qui te tient …
-Lâche moi la masse, Barbe-bleu, Kupo ! Injuria le Mog.

Kaena récupéra son Mog et le laissa aller se cacher derrière elle.

-Il est fier le héros …. Souffla-t-elle. Bon alors, mon choux bleuté, tu en penses quoi de mon marché ?
« Ho je comprend Kupo, tu as volé son collier pour qu’ils nous aide à retrouver l’autre encapuchonné ! »
« Hein ? Heu … Ouais, carrément ! »
En fait non, elle l’avait juste volé par impulsion kleptomane …et parce qu’il avait de jolie biscottos.

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grimmjow
Membres
Membres
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 30/01/2012

Feuille de personnage
Rang: Espada N°6
Niveau: 5 / 100
Expérience:
0/2500  (0/2500)

MessageSujet: Re: Traque forestière...   Lun 1 Oct - 15:08

Il attendait patiemment que son "otage" ne lui remette en main propre ce qu'elle lui avait dérobé mais il n'en fut rien... Au lieu de cela, la jeune femme repoussa du bout des doigts l'imposante lame de l'Espada, un sourire aux lèvres avant de lui faire de l'œil et de lui souffler un baisé. L'Utaïen du Hueco Mundo ignora ses quelques avances mais il s'attarda de manière surprise sur le petit surnom qu'elle venait tout juste de lui donner... Il n'appréciait pas le moins du monde ces familiarités mais elle ne lui laissa pas le temps de discuter et poursuivit son discours par un autre surnom sortit de nul part, pour finalement proposer un marché au sexta Espada. Elle voulait retrouver Zero, pour empêcher sa sœur de faire une grosse bêtise... en contrepartie, elle lui proposait de lui rendre son "bidule" et de l'inviter à boire un verre et... Rien d'autre car elle ne put terminer sa phrase qu'une créature vint s'écraser furieusement en plein contre le visage du jaguar, assurant à la brune de s'enfuir. Grimmjow empoigna la gorge de la petite bête et celle-ci se débâtit furieusement en injuriant son tortionnaire, avant que sa maitresse n'en vienne à le récupérer. Le numéro six laissa un pseudo-rire raisonner et écouta jusqu'au bout son interlocutrice, et répondit bien vite de son ton éternellement froid, hostile et sadique...

- J’ai pas forcément besoin de ton autorisation pour récupérer mon "bidule" ni besoin d'aide pour retrouver ce bâtard... qu'est-ce que j'y gagnerais à t’aider? L'Utaïen aux cheveux bleus laissa sa lame reprendre une forme "basique" et reprit. Je pourrais aussi bien te tuer, récupérer ce qui m'appartient et repartir.

Afin d'agrémenter ces propos, il porta son katana le long de la joue de la jeune Kaena, offrant une proximité entre les deux guerriers sous les yeux du mog domestiqué de la demoiselle. Grimmjow se redressa soudainement et laissa son instinct de chasseur prendre le dessus sur ses capacités psychologiques sous les yeux interrogateurs de la jeune brune. Il se sentait observé... Malgré les quelques cris de monstres affamés qui raisonnés ici et là dans l'épaisse forêt de Balamb, le sexta Espada.

- Et puis arête avec tous ces surnoms minables... Il aperçut le regard de la jeune femme porter directement sur sa musculature avantageuse et il continua ...s'pèce de vicelarde, au prochain surnom pourri comme celui-là je t'égorge.

Son ton se voulait plutôt mal aimable et franc et nuls doutes qu'il était bien capable de mettre ces menaces à exécution. La jeune femme ne sembla pas dérangée par la remarque hostile de son potentiel "allié" et continua son petit manège tout en assurant à ce dernier qu'avant toutes choses, elle devait retrouver un certain Zelos Wilder pour lui faire passer un message de la part de sa sœur...

- Bla Bla Bla j'en est pas grand-chose à foutre de t'es problèmes, ce que j'veux c'est récupérer ce que tu m'a piqué.

Quiconque aurait à faire à un Espadas de la trempe du numéro six aurait pu être décontenance à sa simple présence et pourtant, même devant ce ton hostile et cette prestance intimidante, Kaena gardait un sang-froid et un sourire franchement affiché si bien que le jaguar semblait déjà commencer à perdre patience...

« ...entêtée et courageuse, ou alors complètement folle ??!»

La jeune femme semblait jouer avec les nerfs peu résistants de son interlocuteur… La discussion semblait fermée car la Balambienne n’avait visiblement pas forcément envie de rendre son dû à l’Espada qui quant à lui ignorait les demandes de soutient maladroite de la part de la jeune femme.









_________________________________________________


"Grince Pantera"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Traque forestière...   Mar 2 Oct - 12:56

Le prédateur ne s’attendait certainement pas à être accueillit avec tant de familiarité par sa proie. Le fait est que Kaena avait toujours fait une proie exaspérante, elle avait fait fuir plu d’un malfrat par son « hospitalité incongru ». Ordonnez-lui de vous donner son portefeuille et elle vous répondra « avec plaisir, mais pour toi mon mignon, je veux bien donner bien plus ». Habituellement, cela provoque un désappointement tel que le ravisseur fuis. Répondre par des supplications ou une provocation ouverte et agressive encourage souvent l’être malveillant dans son entreprise, mais l’inviter avec tant de gentillesse et de sincérité … Ce n’est pas ce qui est dans la coutume ! Briser ce genre de rituelle s’avérait cependant très fructueux, elle avait s’était même trouvé un très bon amant comme ça.

Mais revenons à nos moutons bleus. L’homme ne parut pas emballer par la proposition de la jeune femme qui élargit un peu plus son sourire lorsqu’il lui demanda ce qu’il gagnerait à l’aider. La brune haussa les sourcils d’un air très significatif avant de poser les mains sur les hanches pour « présenter la marchandise » comme elle le disait si bien. Cela consistait juste à laisser le loisir à son vis-à-vis de juger de la silhouette dont lui avait fait don la nature.

-Ho mais tu gagnerais beaucoup à m’aider, tu n’imagines même pas … Mon petit choupinet céruléen.

Elle allait finir par tomber en rade de synonyme de ‘bleu’, ça demandait beaucoup d’imagination et de créativité que d’inventer de pareil surnom sur le fait. Il la menaça de mort mais elle ne se laissa pas décontenancer une seule seconde –même lorsqu’elle sentit la lame sr sa joue, ça ne lui fit ni chaud ni froid -, comme si elle ne le prenait pas au sérieux et qu’elle avait à faire à un vieux pote avec qui elle échangeait des politesses. Si, bien sûr qu’elle savait qu’il était bien du genre à mettre ses menaces à exécution, mais elle croyait en son pouvoir de charmeuse de serpent, elle en avait maté de pire que lui. D’ailleurs, en parlant de mater, elle ne se gênait, il avait matière à se rincer l’œil vu les tablettes de chocolat qu’arborait fièrement l’espada. Et elle devait avouer que le petit air belliqueux et furieux qu’il portait lui donnait un certain charge, le style grincheux, elle n’avait encore jamais essayé.

Elle savait qu’elle le déstabilisé de par son assurance. Ce gars-là devait en faire fuir des gaillards, il devait y en avoir des soldats qui se sont pissé dessus en le voyant comme ça … Mais elle, elle n’était pas impressionnée. Si elle avait bien apprit quelque chose dans le désert puis dans la rue, c’était bien que la pire erreur qu’on puisse faire était d’accepter son statut de victime. Accepter une tel chose donne le ticket gagnant directe pour votre agresseurs et vous serez alors à sa merci. Très peu pour elle, elle n’était ni une victime, ni une jouvencelle en détresse. Elle n’était peut-être pas une guerrière puissante, mais elle s’en fichait pas mal. A dire vrai, elle n’avait aucune idée de son niveau actuel et elle ne voulait pas savoir. Elle estimait qu’être conscient de son nouveau nous rendez encore plus faible fasse à ceux que l’on estime au-dessus.

Pour elle, la détermination jouait un grand rôle dans les faits : vouloir c’est obtenir, et elle voulait qu’il l’aide à sauver sa sœur. Dès lorsqu’elle l’eut décidé, l’affaire était déjà régler, elle avait gagné avant même de lui « demander ». Il ne le savait pas encore, mais il avait déjà accepté. Une preuve ? = elle était toujours en vie.

L’espada s’efforça de garder calme et contenance et la menaça une nouvelle fois de mort pour se tenter de se convaincre qu’il avait toujours la situation en main. Kaena s’en amusa et joint ses mains dans son dos en se dandinant comme une vilaine petite fille.

-Moi, vicelarde ? Hm, peut-être bien oui … Mais moi je m’assume, mon petit lapis-lazuli en sucre. Provoqua-t-elle.

Elle esquissa un petit bon de joie et elle fit comme s’il venait d’accepter tangiblement son invitation.

-Bon, c’est d’accord alors, chouette ! Je dois d’abord faire un détour par Balamb pour aller chercher Zelos Wilder … Je crois que c’est le seul qui pourra raisonner Sheena !

Il l’envoya aussitôt balader, assurant qu’il se moquait bien de ses affaires et qu’il voulait juste récupérer son bien. Kaena posa sa main au niveau de ses clavicules, d’un air faussement offensé.

-Ne soyez donc pas si impatient, monsieur barbe bleu ! Voyons, ce ne sont pas manière de se conduire avec une dame. Assura-t-elle, exagérément courtoise. C’est trop tard mon mignon, je l’ai caché ton bidule et si tu veux que je te dise où il est, il va falloir que tu m’aides. En tout cas j’ai bien fait mon coup, tu as l’air t’y tenir à ce gris-gris.

Sans attendre sa réponse, elle lui tourna le dos et entama sa marche. C’était quitte ou double. Elle n’avait pas laissé le moindre petit doute transparaitre, laissant sous-entendre que le bien de l’Espada n’était plus sur elle.

-Dis, c’est quoi ton petit nom déjà, mon jaguar bleuté ? Si tu veux que j’arrête avec mes surnoms, ça sera mieux. Il grogna son nom, comme un jaguar l’aurait fait. Ok, Grimmy !

Elle était fière d’elle en plus.

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grimmjow
Membres
Membres
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 30/01/2012

Feuille de personnage
Rang: Espada N°6
Niveau: 5 / 100
Expérience:
0/2500  (0/2500)

MessageSujet: Re: Traque forestière...   Mer 3 Oct - 11:30

La discussion tournait en rond entre les deux protagonistes présents dans cette épaisse forêt du Sud de Balamb; Kaena semblait absolument désirer l'aide de l'Espada au numéro six tatoué dans le dos tandis que ce-dernier, quant à lui, souhaitait simplement récupérer ce collier qui lui appartenait et que la brune lui avait subtilisé à peine quelques heures plus tôt... Ce collier, qui lui permettait de se rappeler en toute circonstance, le sacrifice que trois des Espadas inférieurs avaient fait pour lui... ces trois, qui était les seuls qu'il avait jamais considéré comme des amis... et peut-être plus encore pour l'une d'eux. La discussion tournait en rond et pourtant, la jeune femme y mettait du sien: posant ses mains sur ses hanches, perçant le regard turquoise du jaguar, elle démontra sans le moindre mot ce qu'il pourrait avoir à y gagner... Il était indéniable qu'elle était attirante est réellement gâtée par la nature, cependant rien n'y fit, Grimmjow resta visuellement de marbre... ce qui n'était d'ailleurs pas le cas de la guerrière qui ne chercher aucunement à cacher son intérêt pour la musculature de l'Utaïen.

Puis après un nouveau petit surnom encore plus minable que les précédents, et après avoir assuré à son interlocuteur qu'elle assumait entièrement son côté "vicieuse", la jeune femme sourit et ce mit à sautiller de joie, énonçant son plan comme si le sexta avait finalement accepté de l'aider... Il s'empressa de démontrer le contraire en envoyant allègrement balader la guillerette ce qui la fit passer de cet air joyeux à un air offusqué. Là, elle avoua de but en blanc, émiettant le suspense, que l'Espada n'avait pas d'autre choix que de l'aider s'il voulait récupérer son bien car ce dernier avait été caché... quelque part... en pleine forêt... Grimmjow était complètement coincé, et il DETESTAIT sa...

« Putain mais elle me gonfle... Alors en plus d'avoir le courage d'affronter Zero, elle a l'cran de jouer avec mes nerfs »

Oui, d'un côté elle le gonflait, et d'un autre il la respectait. Ce fut certainement une des raisons mineures qui le poussèrent à rejoindre rapidement la jeune femme qui avait déjà tourné les talons et qui commençait à quitter le petit bosquet dans lequel ils se trouvaient. Ravie de ce retournement de situation, la jeune demoiselle s'empressa de questionner son nouvel "allié" à propos de son prénom... L'homme aux cheveux bleus lui répondit d'un ton froid, tel le jaguar qu'il était.

- Grimmjow, sixième Espada...

Elle avait raison et il le savait. S'il souhaitait qu'elle arrête de l'affubler de petits surnoms peu attractifs, il devait lui donner son nom... La jeune femme raffermit un sourire franc et commença à évacuer la forêt pour de bon, laissant à un sixième Espada un nouveau surnom... diront nous moins pire que les précédents...

- Tsss... Et toi c'est quoi ton nom?

La brunette qui gambadait en direction de Balamb répondit du tac-o-tac à la question de son interlocuteur de sa petite voix douce et enjouée.

- Kaena... alors je commence à t'intéresser si tu me demande mon nom hein Grimmy ? fit elle avec un sourire moqueur et en donnant de petit coup de coude amicaux au niveau du torse de son jeune allié.

L'habitant du Hueco Mundo ne prit pas la peine de répondre à ce sujet inintéressant, ne songeant pas que ce silence, dans l'esprit de la jeune femme pouvait sonner comme un grand "oui, c'est vrai ta raison", et la questionna directement sur un sujet un peu plus en concordance avec la suite des évènements.

- Pourquoi Zero s'en est pris à toi et à l'autre là? J'veux tout savoir...

Oui, il voulait toujours tuer son "homologue" et toutes les informations étaient bonnes à prendre pour arriver à cette conclusion. La Balambienne lui explique du mieux qu'elle put la situation et de longues minutes plus tard, les deux compagnons sortirent enfin de la canopée verte. Devant eux se dressait Balamb, ville moderne par excellence et Kaena, qui semblait enthousiaste prit les devant et se rua vers la ville, attirant le sexta Espadas avec elle.

- Aller Grimmy, on n’a pas de temps à perdre !

Le "Grimmy" en question garda un visage fermé et tout deux entrèrent finalement dans la cité du Nord du continent. Une foule de milliers de personne s'étalait à perte de vue et beaucoup se retournaient à la vue d'un homme aux cheveux bleus et affublé d'une partie de masque en os recouvrant sa mâchoire. D'un simple regard il en fit fuir de nombreux et les autres baissèrent instantanément les yeux.

« Tous des tapettes dans cette ville de merde. »

Il ne le savait pas encore, mais cette pensée venait de le rapprocher de sa camarade actuelle par rapport à son courage et au fait qu'elle ne semblait pas ressentir la moindre peur face à ses ennemis. Le duo fut stoppé dans une ruelle sombre de la ville; ruelle qui, d'après le guide Kaena, devait être un raccourci pour l'académie militaire... ce n’était pas gagné. Face à eux, trois hommes équipés d'armes en tout genre, et derrière deux adversaires fermés la marche.

- Tient, mais c'est cette chère Kaena Fujibayashi. L'homme s'imposant visiblement comme le chef du groupe approcha de la jeune demoiselle et ne se gêna pas pour profiter visuellement du corps de celle-ci avant de poser un œil sur l'Espada. C'est qui ce clown? Ton nouvel amant? Ou alors juste un plan cul? Quoi qu'il en soit vous allez nous filer tous vos effets personnels.

Le jaguar ne fit pas attention aux propos du l'incongru et prit la parole à l'intention de son alliée.

- Tu connais ce genre de type?

- Bah non pas personellement mais j'ai une sacrée réputation dans cette ville. Elle porta ses yeux sur l'adversaire et reprit. Toi mon chou je peux te donner bien plus que mes effets personnels tu sais...

- Mais j'y compte bien ma belle. L'opposant tendit la main vers la poitrine de la Balambienne et celle-ci recula d'un pas, se mettant hors de portée. Et bien... cela serait bien plus simple si tu te laissais faire.

Grimmjow s'adossa à un mur proche et laissa la jeune femme s'occuper des intervenants.

« A cinq incapables contre un... »

L'Utaïen sourit rageusement et sadiquement en apercevant l'étau les encerclant se resserrer. La petite boule de poils s'envola et était visiblement prête à appuyer sa maitresse.

« Ha bah nan... cinq contre un et demi... »

Kaena dégaina sa gunblade et se rua sur l'adversaire le plus proche, entamant un duel à l'épée féroce qui tourna rapidement à l'avantage de la demoiselle tandis que le petit mog couvrait ses arrières en la prévenant d'éventuels dangers... C'était long... trop long et ils n'avaient pas que sa à faire.

- Kaena, pousse toi, on n’a pas que sa à foutre. La demoiselle se retourna et remarqua bien vite que son compère s'était redressé. Elle parvint à s'extraire de la mêlée alors que l'Espada numéro six prit les choses en mains. [Último Ahogamiento]

Le sexta se mit à rire de manière inquiétante tandis que les quatre adversaires encore en état se ruaient sur lui arme en avant. Lui, se contentait de tendre une main ouverte vers eux, laissant une imposante sphère d'énergie bleutée s'échapper. Aucun échappatoire pour les insolents importuns car la sphère faisait exactement la largeur de la ruelle et était bien trop véloce pour leurs offrir le moyens de s'y soustraire... Des hurlements affreux raisonnèrent alors que Kaena avait rejoint son "piment d’Espelette bleuté"; tous deux reprirent la direction de l'académie militaire de la ville dans le but d'y retrouver un certain Zelos Wilder…



_________________________________________________


"Grince Pantera"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Traque forestière...   Ven 5 Oct - 10:42

Elle fut très heureuse de voir qu’il portait assez d’intérêt à sa présence pour lui demander son nom en retour et ne put s’empêcher de le taquiner sur le sujet. Il ne répondit pas à sa provocation et elle en déduit donc qu’elle commençait à avoir un impact sur lui. Il avait beau jouer les gros guerriers sanguinaires, il devait bien avoir un petit fond de guimauve, comme tout le monde ! Ou au moins une libido très accès sur les boobs, comme tous les mecs …

Gambadant tranquillement vers Balamb, une fut une nouvelle fois surprise par son nouveau camarade : c’est Lui qui engagea la conversation, tout en gardant ce petit air revêche qu’elle commençait à trouver plutôt mignon et de moins en moins crédible. Elle arbora son plus beau sourire en faisant un petit tour sur elle-même pour jeter un œil sur monsieur barbe bleue.

-Je sais pas trop en fait. Il a parlé de « cœur » et de quelque chose qui lui « manque » ou dont il a besoin … Et que Sheena aurait. Au début je pensais qu’il voulait nous découper pour se greffer nos visage, mais en fait il veut le cœur de Sheena, un truc comme ça … Il est bizarre. Il a réussi à deviner des trucs sur Sheena grâce à son espèce de rayon laser … peut-être qu’il collectionne les cœurs humains et qu’il les range dans son musée personnelle dans des bocaux bien empilé, rempli de formol … La brune grimaça en imaginant cela. J’ai pas très envie que ma sœur finisse comme ça.

Ils arrivèrent bientôt aux portes de Balamb et Kaena manifesta sa joie de voir la ville en effectuant quelque petit sauts en trottinant. Remarquant que son compagnon trainait les pieds derrières, elle l’encouragea en l’appelant par son petit nom.
Une fois dans la ville, elle s’amusa beaucoup des regards et des réactions des passants envers son nouveau compagnon.

-He, c’est super ça, ils se poussent tous … Je devrais t’emmener avec moi la prochaine fois pour les soldes !

Le guerrier resta muet face à cette remarque, ne sachant peut-être même pas ce en quoi consisté des « soldes » … après tout, c’était un espèce d’Hermite qui vivait reclus avec ses autres camarades d’armes… il devait pas y connaitre grand-chose aux faveurs de la vie urbaine.

La jeune serveuse guida son « garde du corps » à travers la ville, empruntant des petites ruelles pour atteindre l’académie au plus vite. C’est alors que se pointèrent quelques figurent au regard fourbe et aux rictus intéressé. Il lui parla comme si ils avaient élevé les cochons ensemble ou qu’ils avait déjà roulé tous les deux dans la pailles … Le seul soucis était que Kaena n’avait absolument aucune idée de qui elle avait à faire et en générale, ses amants de venait pas la détrousser après avoir passé une nuit avec elle … Elle en conclu très vite que ce devait être un raté qui n’avait pas eu sa chance avec elle et qu’il devait en être vexé. Ce sont des choses qui arrivent.

Elle prit sa menace avec beaucoup de zèle et ressortit la clef de « l’enchère sur consentement », lança à l’homme qu’elle pouvait lui offrir bien plus que de l’argent. Cependant, cela ne fonctionna pas cette fois.

« Cette technique commence à rouiller je crois … Il faut que j’en trouve d’autres et que j’adapte selon les cas » pensa-t-elle méthodiquement, sans perdre pied.

Elle esquiva la main baladeuse du garnement avant de lui administrer un bon coup de pied dans l’entre jambe. Elle dégaina sa gunblade alors que Grimmjow se mettait à l’écart. Elle fonça alors dans le tas, sans même avoir préalablement évalué le nombre d’adversaire qui lui faisait face. Advienne que pourra ! De toute façon, ces raté ne possédait pas de Zampakutho et n’avais jamais reçu de formation militaire. La seule chose dont ils étaient capables était de brandir leurs petits couteaux à l’image de ce qu’il avait dans le froque. Même une cancre comme Kaena pouvait les terrasser.

Seulement, la demoiselle laissait la chose s’éterniser, s’amusant avec les nerfs de ses adversaires. Le fait qu’elle voulait éviter les points vitaux jouait également en sa défaveur. L’espadas s’agaça finalement du spectacle et mit rapidement fin à la bagarre. Il effectua une technique plutôt impressionnante et Kaena, qui avait toujours jusque-là méprisé son élément de l’eau, se découvrit une pointe d’admiration pour Grimmjow qui semblait si bien s’en contenter.

Ils reprirent tranquillement leur marche, comme si rien ne s’était passer et sortir de la ruelle inquiétante pour rejoindre un artère plus fréquenté.

-T’es doué avec l’eau, je pensais pas que c’était possible de faire des trucs pareils avec cet élément … moi j’arrive à rien avec.

Ils bifurquèrent pour traverser la route afin de rejoindre une rue parallèle et entamèrent la traversé d’un parc où des enfants jouaient un peu partout.

-Dis, et toi, pourquoi tu veux le tuer ce Zero ? C’est pas censé être ton pote normalement ?

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grimmjow
Membres
Membres
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 30/01/2012

Feuille de personnage
Rang: Espada N°6
Niveau: 5 / 100
Expérience:
0/2500  (0/2500)

MessageSujet: Re: Traque forestière...   Ven 5 Oct - 12:16

Ils étaient presque en dehors de l'une des plus épaisses forêts entourant la ville de Balamb lorsque la jeune brune ce décida enfin à répondre à l'interrogation de son interlocuteur... Elle lui répondit maladroitement, un peu ignorante de la situation, chose qui pouvait ce comprendre; Visiblement Zero poursuivait toujours son but ou cette sorte de prophétie qui lui avait valu de nombreuse moqueries de la part de ces homologues alors qu'il vivait encore en leurs compagnie. "Il a réussi à deviner des trucs sur Sheena grâce à son espèce de rayon laser", en effet l'encapuchonné était un des rares Espadas à pouvoir lire dans les pensées de ces cibles grâce à un rayon indolore mais réellement perturbant... Grimmjow écouta sans réellement s'y intéresser la suite du discours de la jeune demoiselle, sachant pertinemment qu'elle ne pourrait lui donner plus de réponse qu'elle ne l'avait déjà fait, mais remarqua tout de même une information importante: les deux jeunes demoiselles ayant assistées au combat des deux habitants du Hueco Mundo étaient sœurs...

Le sexta et son guide continuèrent leurs traversé pour rapidement se retrouver devant les lourdes portes de la ville, ou Kaena s'extasia de joie. Elle semblait l'être encore davantage lorsqu'elle remarqua que la plupart des citoyens évités soigneusement d'être sur le passage de l'Espada, lui assurant qu'il devrait aller avec elle durant les périodes de soldes... Les soldes... quelque chose que le jaguar ne connaissait pas le moins du monde et il ne lâcha aucun mots à ce sujet...

Quelques instants plus tard, et après un affrontement rapidement bâclé par une impressionnante technique aquatique du sexta, avant de reprendre la direction de l'académie en retournant sur une sorte de boulevard surpeuplé. C'est à ce moment que la demoiselle reprit la parole, interloqué par la maitrise de son élément de Grimmjow, affirmant que de son coté, elle ressentait de grosse difficulté à se servir de l'élément aqueux.

- C'est pourtant pas dur. Répondit-il de manière toujours aussi froide. L'eau, c'est soit un élément pour tuer, soir un élément de soutient, y'a pas de demi-mesure comme avec le vent ou la terre, après t'a plus qu'à choisir s'que toi tu veux en faire.

Lui il avait choisi de le consacrer à la guerre et de développer son potentiel destructeur, ce qui était au passage plutôt rare pour les utilisateurs de cet élément. La jeune femme semblait presque attentionnée aux propos de son camarade et lui posa une énième question alors qu'ils traversaient un petit parc emplis de jeunes humains.

" Dis, et toi, pourquoi tu veux le tuer ce Zero ? C’est pas censé être ton pote normalement ? "

- Nan, hors de question de considérer ce bon à rien comme mon "pote"... Le jaguar eu un rictus malsain et répondit à la première partit de la question, dans le but de démontrer son caractère de tueur sans pitié. Pourquoi je veux le tuer? Avant d'te répondre faut que j'te donne un cours sur les Espadas.

Grimmjow retira sa veste et pointa son dos du pouce, invitant la jeune demoiselle à regarder l'imposant numéro six tatoué. La jeune femme parut surprise et interrogative.

- On a tous un numéro tatoué à des endroits différents depuis la naissance et qui représente notre puissance. Kaena acquiesça intéressée (par l'histoire ou par le corps de son interlocuteur? allez savoir...), attendant la suite. Comme t'a pu le piger, je suis le sixième plus puissant des Espada, c'est à dire que six son "sensés" être meilleurs que moi. La raison pour laquelle je veux buter l'autre con, c'est parce qu’il porte le numéro zéro est qu'il est de ce fait reconnu comme LE plus fort d'entre nous. Grimmjow raffermit un peu plus son sourire mauvais et reprit. Cette place ME reviens...

Il réenfila sa veste sans la refermer. Des choses à apprendre sur les Espadas, il y en avait encore quelques-unes mais tant qu'elle ne demandait pas pourquoi ils avaient un morceau de masque ou un trou en plein corps, il aurait la flemme de lui expliquer. Et même si elle venait à lui demander, il l'enverrait certainement chier... Stark ou Szayel étaient plus à même d'expliquer ce genre de choses, car ces deux Espadas n'étaient pas des accrocs ni au sang ni à la mort. Sur ces douces paroles les deux compères traversèrent le petit parc, certains enfants fuyant sur le passage du sexta, d'autre l'abordant et le questionnant innocemment sur sa "drôle de couleurs de cheveux" ou sur son "drôle de masque"... Les enfants... petite créatures faiblardes et naïves... l'Espadas eu sur le coup une envie folle de tous les égorger mais il n'en eut pas l'occasion, laissant sa guide leurs sourire, leurs frotter amicalement les cheveux et les faire déguerpir.

- C’est encore loin cette putain d'académie? Et il ressemble à quoi ton "Zelos Wilder"? j'ai pas l'intention de m'faire chier des heures ici.

Etrangement il ne pensait plus à ce qu'il était venu chercher, ou tout du moins, il ne pensait plus à tout faire pour le récupérer; de toute façon sans l'aide de la jeune femme, il n'avait aucuns moyens d'y parvenir... Et puis, il s'était laissé embarquer dans cette histoire car elle promettait quelques affrontements sanglants et surtout, la possibilité d'à nouveau tenter d'abattre cette ordure de Zero.

Les deux jeunes gens marchèrent encore plusieurs minutes qui parurent des heures pour l'Utaïen et arrivèrent finalement à la Balamb Garden University... Grimmjow grogna littéralement devant la taille impressionnante de l'académie, rapidement "rassuré" par son alliée qui lui assura qu'elle savait ou était la chambre de l'homme qu'elle recherchait.

_________________________________________________


"Grince Pantera"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Traque forestière...   Ven 26 Oct - 9:42

Son regard s’illumina d’un soudain regain d’intérêt lorsque l’espadas retira sa veste pour lui donner un petit cours improvisé sur les espadas. Elle écouta attentivement ses explications et en conclut simple que ces espadas était de drôle de gens vivant dans une sorte de secte. Elle fut particulièrement impressionnée lorsqu’elle apprit la véritable caractéristique de Zero. Elle, une simple épicuriste flémarde qui ne s’entrainait qu’occasionnellement, avait foncé dans le tas face au plus puissant de l’élite des plus puissant guerrier du continent ? Si seulement elle pouvait raconter ça à son prof de combat … mais il ne la croirait jamais. Et puis … Elle était parfaitement consciente que ce combat ne représentait rien, ce type n’avait sans doute fait que jouer avec elle, juste pour avoir Sheena plus facilement.
Cependant, elle n’avait toujours pas peur de lui. Ce n’était peut-être pas un mal … mais elle gardait en tête le principe qu’avec de la volonté, on peut parvenir à tout, une fournis pourrait bien vaincre un Lion si elle y était déterminé ! Kaena n’avait pas tant d’ambition, elle voulait juste récupérer sa sœur avant ‘qu’il ne soit trop tard’. Trop tard pour quoi ? Elle ne savait même pas.

Elle sourit en hocha la tête, un peu moqueuse.

-Je vois, t’es jaloux en fait. Ah les hommes et leur fierté …

Elle trouvait ça triste pour lui qu’il n’ai absolument pas d’autre but dans la vie que d’être « le plus puissant ». Qu’est-ce que ça allait bien pouvoir lui apporter ? Elle était persuadée qu’il n’avait pas besoin de ça pour être respecté, et être respecté de tous n’est pas non plus nécessaire pour vivre simplement heureux. Elle par exemple, tout le monde la prenait pour une trainée bonne à rien, et c’est peut-être bien ce qu’elle était après tout, toujours est-il qu’elle s’y complaisait. Elle n’avait jamais eut rien à faire de l’opinion des autres, elle était ‘elle-même et elle aimait ce qu’elle était, ça lui suffisait.

L’allure de son compagnon insolite leur attira très vite bien des regards et des enfants ne tardèrent pas a s’approcher de cette bêtes curieuse à la crinière bleu. Se doutant bien de « l’affection » que devait porter cette machine à tuer pour les enfants, Kaena prit aussitôt les choses en mains.

-Ce Monsieur c’est le père fouettard, attention ! Si vous être pas sache il va venir voler tous vos cadeaux à noël et il vous fera manger des clous ! Alors retournez vite jouer très sagement !

Elle leur adressa un large sourire avenant en leur ébouriffant les cheveux et les enfants déguerpirent en hurlant. La brune émit un petit rire amusé alors qu’ils continuaient leur chemin à travers le parc.
L’espadas ne tarda a ronchonner de nouveau pour se plaindre du trajet trop long à son gout. Kaena resta détendu et joviale, comme toujours.

-Rho, quoi ? Monsieur est capable de tuer plein de gens mais n’est pas foutu de marcher cinq-cents mètres ? Tu vas t’détendre un peu !

Sans plus d’amabilité, il chercha à s’informer sur Zelos.

-Zelos ? Il est plutôt beau garçon, sexy même je dirais, il a un sourire ravageur, tu verrais ! Devant le regard blasé de son interlocuteur, elle se reprit. Il a les cheveux longs et roux, bouclés aux pointes et les yeux bleus. Il porte toujours un bandeau blanc sur le front … Mais je te dirais quand on le croisera !

Ils cheminèrent bientôt jusqu’à l’académie où Kaena fut rapidement submerger de quelques salutations de ses nombreuses connaissance. Elle s’efforça pourtant d’être brève pour ne pas énerver un peu plus son fauve.

-T’inquiète gros matou bleuté, on est bientôt arrivé, je sais où est sa chambre !

Elle repensa irrémédiablement à la faute qu’elle avait commise quelques temps plus tôt. Elle s’en voulait toujours … c’est peut-être pour ça qu’elle prenait autant de risque pour aider sa sœur, elle cherchait à se faire pardonner … Pas auprès de Sheena, mais auprès d’elle-même, de sa propre conscience.

Elle guida son guerrier dans l’académie jusqu’à arriver dans les dortoirs.

« J’espère qu’il est là … et tout seul ! »

Depuis cette histoire, elle s’en voulait terriblement, mais elle espérait aussi et surtout que Zelos ne se moque effectivement pas de Sheena. Elle savait que ce n’était pas le cas et que ce qui s’était passé était entièrement sa faute … Mais, il fallait bien qu’elle se décharge un peu de sa culpabilité. Ah, pourtant ne l’avait-il pas assommé ?

Elle arriva de la porte de la chambre de sa sœur et frappa quatre fois, attendant une réponse …


[HS : voilà, ça va être à Zely-chou maintenant ! Désolée du retard =3]

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traque forestière...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Traque forestière...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasse forestière (PV: Ouranos, Diesel sans plomb 51)
» Charte du Brigandage et de la Traque au Poitou
» Chasse, traque et discussion. [PV Knurgaod]
» La traque des preneurs d'otages
» La Traque. (Quête)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Otherworld :: •Le RPG• :: •Les forêts Balambienne•-
Sauter vers: