AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réglements de comptes [PV Zelos]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Réglements de comptes [PV Zelos]   Ven 28 Sep - 17:16

Après quelques jours passés dans son paisible village perdu aux milieux de la forêt, la jeune invocatrice se vu contrainte de remettre les pieds sur terre : son devoir l’attendait. Elle avait consulté le chef du village pour lui confier sa mission auprès de Utai, et elle profiterait de se déplacement pour accompagner la jeune Itsugumi (ainsi que son père et son frère) auprès de celui qui leur devait réparation. Une humiliation de plus pour elle, qui, après avoir apporté le déshonneur sur son village en guidant un Wilder jusqu’à leur planque, devait maintenant rendre des comptes et affronté avec le plus de détachement possible celui avec qui elle avait faillir franchir LE cap.

Elle s’efforçait de ne pas montrer toute la rage qui macérer dans son cœur et nouait son estomac. Elle supportait les regards méprisant d’Itsugumi et de sa famille sans broncher. Heureusement dans cette histoire, Tsuki était toujours là pour la soutenir, mais son grand père –le chef du village- et Orochi –l’homme qu’elle devait épouser d’ici un mois- se montrait également très confortant envers elle.

-C’est très noble de vouloir défendre Utai, la cité qui a donné naissance à notre village … Mais prend garde à toi d’accord ? Intima Orochi, la contemplant avec un regard doux et sincère.
-Je suis solide.
-Reviens-moi vite, Sheena.

Il l’embrassa sur le front en lui prenant doucement la main. La demoiselle baissa la tête, gênée de cette affection qu’il lui portait. C’était compliqué de faire comme si tout était normal … Il ne s’était pas revu depuis des années, et voilà qu’elle devait l’épouser dans un mois, elle devra d’ailleurs d’ici peu accomplir son devoir conjugal …
Elle estimait beaucoup Orochi et avait énormément de respect pour lui, mais elle ne ressentait pas d’amour pour lui. Une vieille dame, qu’elle considérait un peu comme une tante, lui avait autrefois dit que l’amour était quelque chose de très subjectif. Un mariage commence avant tout par le devoir et le respect, l’amour venait ensuite …
Plus elle y pensait, moins elle avait envie de cette vie-là. Ce n’était pas pour elle. Elle savait qu’elle était destiné à prendre la relève de son grand père à sa mort, devenir chef du village allait sans doute lui apporter une vie bien différente que celle des simples autres épouses mais … Elle se sentait pris au piège.

La brune quitta son « promis » pour rejoindre ceux qu’elle devait escorter. L’atmosphère était électrique, mais la ninja ne quitta pas son masque d’impassibilité.

-Nous avons à peu près une heure de marche jusqu’à Balamb. Annonça-t-elle pour … Et bien, juste comme ça, parce qu’on ne pas dire que ce genre de phrase aurait pu « briser la glace ».

Tsuki vint prestement se percher sur son épaule alors qu’il prenait la marche vers l’extérieur du village. Elle aimait Mizuo, c’était un endroit tranquille, particulièrement beau et saint. Elle aimait être là, elle aimerait y vivre mais … pas tout de suite. L’idéal serait qu’elle revienne ici passer ses vieux jours, lorsque les voyages et les entrainements l’auront trop usée. Mizuo, la maison de retraite parfaite.
Elle profita des derniers effluves de cerisier que lui apportait le vent, avant de se préparer à affronter l’air saturé de la ville. Elle aimait bien Balamb, mais c’est vrai que Mizuo apportait une certaine sérénité non négligeable.

Le trajet fut particulièrement silencieux, Sheena ne communiqué pas avec les escortés, et ces derniers n’osaient pas même discuter entre eux. Ils rencontrèrent quelques monstres sauvages sur la route, mais rien d’insurmontable, juste de quoi échauffé la ninja après trois jours complet de repos.

Ils arrivèrent enfin à la ville. Imposante, lumineuse et bruyante, se fut un grand-choque culturel pour la famille d’Itsugumi que de découvrir un endroit pareil. Les regards des deux hommes restaient austère et méprisant vis-à-vis de cet endroit urbain alors que la jeune Mizuoiste elle, était en totale admiration devant les infrastructures immensément hautes, renfermant des vêtements en tout genre, dont elle ne supposait pas même l’existence.

Sheena les guida à travers la ville en évitant les bus bondé pour ne pas indisposer ses semblables qu’elle savait très à cheval sur certaines règles de vie que ne respectait pas forcément les urbains.

Puis arriva le moment fatidique. Ce n’est qu’à ce moment que Sheena pensa à ce qu’elle allait dire à Zelos … Après cette Nuit-là … revenir avec de tels nouvelles, elle allait finir par passé pour une schizophrène au personnalité multiples … ou juste une névrosé colérique, hystérique et bipolaire.

Tant pis, toute façon, plus elle sera dure avec lui, moins il s’accrochera et plus vite elle l’oubliera. Quoi que … avec Zelos en général ce genre de méthode s’avérait engendrer de drôles de résultats … De toute façon, elle était trop sur les nerfs pour établir une stratégie visant à le faire lâcher prise, elle serait elle-même et advienne que pourra !

Après avoir gravit les quelques étages des dortoirs, Sheena se posta devant la porte de sa chambre. Elle eut un instant peur de l’état dans laquelle elle allait la retrouver … Et avec qui dedans ?
Elle posa la main sur la poignée.

« Et si il avait fait la fête et picolé tout le séjour et que tout était sans-dessus-dessous et que ça puait le fennec crevé ? »
Elle fronça les sourcils et inséra sa clef dans la serrure.

« Et si il avait invité une dizaine de fille la dedans pour je ne sais quel jeu pervers ? »
Elle repensa à la semaine passée, où Zelos avait annonçait clairement dans les haut-parleurs de l’école qu’il se vouait corps et âme à Sheena …

« Et si il s’était moquait de moi ? Et si il avait pris ce Soir-là en vidéo et que depuis tout circulait sur les réseaux sociaux ? »
Là sa paranoïa commençait à aller trop loin. Elle tourna doucement la clef.

« Et si … »
Elle tourna la poigné et poussa doucement.

« Et si il m’aimait vraiment ? »
Elle ouvrit finalement la porte d’un geste sec, comme si elle voulait le prendre sur le fait. Et elle le prit effectivement en flagrant délit de … MENAGE ?!?

-Zelos ?!?
Elle le fixa, ahurit. Il avait fait un bon de deux mètres, surpris par son intrusion si soudaine.

-Tu …. Sais faire le ménage ?

Elle parut sincèrement choquée un instant avant de se reprendre. Elle secoua la tête et habilla son masque si sérieux de tueuse à gage froide avant de faire rentrer Itsugumi ainsi que le père et le frère de celle-ci.

-Zelos, tu te souviens d’elle ? Elle ne lui laissa pas le temps de répondre de peur qu’il ne fasse une gaffe (voyant déjà l’air totalement abruti du rouquin, qui ne la reconnaissait visiblement pas. Itsugumi de Mizuo, tu as des comptes à régler avec elle et sa famille. Fit-elle froidement.
Son regard était devenu clairement hostile vis-à-vis du rouquin aux grands yeux azures.

« Merde je fais quoi ? Je reste ou je pars ? »
La brune se dirigea finalement vers sa commode pour se préparer un baluchon en vue de la bataille qu’elle allait devoir mener à Utai.
Revenir en haut Aller en bas
Zelos Wilder
Membres
Membres
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 27
Localisation : Dans une boite de Strip tease

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 6 / 100
Expérience:
500/3000  (500/3000)

MessageSujet: Re: Réglements de comptes [PV Zelos]   Lun 12 Nov - 21:46

Après la folie charnelle de Kaéna dans l’ascenseur puis dans la propre chambre de sa sœur jumelle, la jeune brunette s’était volatilisée, laissant le rouquin seul dans le dortoir vide et silencieux. Allongé sur le lit, à moitié nu –à peine couvert d’un drap-, Zélos scrutait le plafond. Il était prit dans un conflit intérieur.

*- Mais comment j’ai pu faire ça à Sheena ?! Comment j’ai pu la trahir ainsi, moi qui ai tout fait pour lui prouver la sincérité de mes sentiments envers elle ?! Mais quel idiot ! Quel idiot !! Et avec sa sœur en plus de ça !
- C’est le rêve ! fit la petite voix de la Perversion dans sa tête. Se faire des sœurs jumelles – certes, pas en même temps- faisait parti de ta « liste » depuis longtemps, mon vieux ! Et puis, ce n’est pas la première fois avec la jeunette…
- Justement ! Je n’aurais jamais dû céder à ses avances. Je savais très bien quels ennuis ça allait m’apporter…*

Il poussa un long soupir, son bras gauche, posé sur ses yeux, le plongeant dans une obscurité artificielle. Il continua de débattre ainsi pendant quelques minutes jusqu’à enfin se décider à bouger. Le noble alla se rhabiller convenablement, en prenant bien son temps pour plonger son visage dans le lavabo rempli d’eau froide de la salle de bain –pour dire à ça bien se réveiller.
Une fois sorti de la salle d’eau, le Don Juan resta planté devant la porte, une main sur sa hanche droite, l’autre se grattant la tête.
- Mais comment on a pu faire un zouk pareil… ?
Quelques vaisselles qui trainaient sur la table et le bord de l’évier étaient désormais éparpillée en mille morceau sur le sol ; les coussins, couvertures et autres draps étaient sans dessus-dessous ; des tranches de bacon enfumaient le canapé de leur savoureuse odeur de viande grillée ; des petites traces de pattes noires –sans doute un chat… ou Tsuki- marquaient le plancher par endroit ; et la poussière sur les étagères, et les mottes de terre sèches sur le tapis… C’en était trop !
-Il est temps que je fasse… Le ménage !
Et c’est ainsi qu’il s’arma d’un balai (sans savoir pertinement comment s’en servir vu qu’au manoir –et même actuellement- ce sont des bonnes ou des groupies qui le faisait pour lui). Il arrangea donc l’appartement comme il se doit pendant plus de deux bonnes heures…

Jusqu’à ce que des bruits de pas résonnèrent dans le couloir de l’étage. Une clé déverrouilla la porte de la chambrée. La poignée se tourna lentement et la porte s’ouvrit : c’était Sheena ! Sauf que le jeune noble n’avait pas prévu son retour, et qu’il tenait le balai comme un manche. Il esquissa un sourire à la vue de la jeune ninja, mais il retomba bien vite quand il aperçut les personnes qui l’accompagnaient.

-Zelos, tu te souviens d’elle ? Lança la brune en faisant un signe de tête vers une jeune femme habillée en kimono.

Le rouquin aurait voulu lui répondre qu’il n’en avait absolument aucune idée, mais apparemment son air ahuri avait trahi ses pensées. Elle enchaîna :

- Itsugumi de Mizuo, tu as des comptes à régler avec elle et sa famille. Fit-elle froidement avant de récupérer quelques affaires et de partir du dortoir.

Zélos l’aurait bien rattrapé, mais ses yeux étaient focalisés sur l’une de ses pires craintes : le ventre quelque peu arrondi de la jeune Itsugumi.
De marbre devant ces trois Mizuoïstes, il ne détachait pas du regard la demoiselle dont il tentait de se rappeler quand il l’avait rencontré.

- Tu te souviens de ma fille j’espère ?! lança l’homme un peu âgé –sans aucun doute le père- légèrement menaçant.

Le jeune homme réfléchissait à vive allure. Mizuo, une nuit passé avec une fille du village… Ah !

- Ne me dites pas que…
- Et si, fit Itsugumi en avançant vers Zélos et en lui prenant l’avant bras. Je suis enceinte de toi. Dans quelques mois, tu vas être père.

La nouvelle l’assomma. Lui, l’Homme à Femmes, le Don Juan, avait tout fait pour que cette situation n’arrive jamais. Et pourtant, il allait bientôt avoir un enfant avec un coup d’un soir. Et dire que sa relation avec Sheena commençait enfin à aller mieux… il se défit de l’étreinte de la jeune femme et partit dans le couloir dans l’espoir de rattraper la ninja. Mais les deux hommes qui accompagnaient la jeune Mizuoïste le retînt, pensant sûrement qu’il tentait d’échapper à ses nouvelles obligations matrimoniales.

Et pendant des heures ils le sermonèrent, répétant que c’était dans l’intérêt de leurs traditions communes –car, que ce soit dans le village de Mizuo ou dans la noblesse des Wilder, si une femme attend un enfant, le responsable doit assumer toutes les charges et en devenir le père légitime- que Zélos épouse Itsugumi.
La nuit tombée, le père et le frère sortirent chercher de quoi manger, laissant les deux futurs parents seuls. Itsugumi regardait le paysage avec émerveillement, commençant à s’habituer à sa future vie dans la noblesse Balambienne. Zélos, lui, était assis en tailleur, torse nu sur son lit. Se massant la tête, il essayait de se faire à l’idée qu’il serait bientôt papa. Il devra renoncer à toutes ces sorties nocturnes, à ces nombreuses conquêtes et à Sheena… Il faudra qu’il prenne la tête de l’entreprise familiale malgré lui afin d’assurer une bonne situation pour son enfant…
Son enfant. Le propre fruit de ses entrailles. La chair de sa chair, son propre sang coulant dans les veines de ce petit être fragile. Au plus lointain de ses souvenirs, son père n’était quasiment jamais présent… Lui ne fera pas la même erreur. Il sera constamment là pour son fils ou sa fille. Jamais il ne l’abandonnera. Il l’aimera de tout son être.

Une main passa autour de sa taille : la future maman se colla contre son bien aimé. Bon, il doit l’avouer, elle n’est pas vilaine à regarder, mais il n’éprouve rien à son égard. Elle posa sa tête sur son épaule. Son souffle chaud n’égalait en rien celui de la belle ninja. Ni son souffle, ni son parfum, qui ressemblait actuellement plus à une odeur d’encens carbonisé.

- Tu penses à cette Fujibayashi, n’est-ce pas ? susurra-t-elle à l’oreille, telle une vipère.
- Cela ne te regarde pas, répliqua-t-il sèchement.
- Ne te fais pas de soucis pour elle, continua Itsugumi en l’enlaçant plus fort. Bientôt elle sera mariée à Orochi et elle sortira de notre vie pour toujours <3

Son cœur s’arrêta de battre. Ce fut le choc qui le fit définitivement sombrer dans le désespoir. Abandonné, la vipère de Mizuo le fit s’allonger sur le lit et profita du noble Wilder sans qu’il n’éprouve aucun plaisir. Après tout, tous ses rêves, tous ses sentiments, tout son amour venaient d’être condamnés à mourir avec le mariage de Sheena Fujibayashi.

_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-symphonia-by-lina.wifeo.com/
 
Réglements de comptes [PV Zelos]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reddition des comptes: cle de la lutte anti-corruption
» la SPA et la Cour des Comptes
» Les bons comptes font les bons amis.
» Livre de comptes
» Petits contes (et comptes) malheureux (silveroak twins)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Otherworld :: •Le RPG• :: •La B.G.U• :: •Les dortoirs•-
Sauter vers: