AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Larme de la Déesse...

Aller en bas 
AuteurMessage
Zack
Admin
Admin
avatar

Messages : 773
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 27
Localisation : Midgard

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 12 / 100
Expérience:
2250/6000  (2250/6000)

MessageSujet: La Larme de la Déesse...   Mer 12 Sep - 15:03

Lucrecia, puis Zack, et enfin Sephiroth se levèrent tour à tour à l'aube de ce petit matin. Un petit déjeuner copieux était déjà prêt sur la petite table de l'appartement et les trois compères se remplirent l'estomac sans réellement penser aux dangers futurs concernant leurs "voyage" sur le continent d'Utaï. Ce n'était pas une promenade de santé qu'ils allaient devoir faire, loin de là, cependant, tous trois étaient visiblement détendus... ou alors encore à moitié endormis... Quoi qu'il en soit, le petit déjeuner se déroula plus ou moins silencieusement et le trio se succéda ensuite dans la salle de bain. Une fois complètement préparés, tous s'équipèrent et sortirent du petit appartement puis quittèrent la ville industrielle de Midgard, laissant une étendue sableuse s'étendre devant leurs yeux.

Il faisait encore plutôt frais dans les Désert de Kalm et un petit courant d'air désagréable frappa la petite troupe alors que le soleil atteignait presque son paroxysme et que les résidents des quelques villages nomades s'éveillaient. Lucrecia, Sephiroth et Zack mirent approximativement une heure trente à rejoindre l'orée d'une épaisse forêt et ils la traversèrent finalement pour s'arrêter et admirer le haut et large bâtiment qui se dressait devant eux... le Temple de l'Aube, cet édifice était toujours aussi impressionnant...

Zack pressa le pas et brisa le silence solennel et pesant qui c'était installé, poussant la lourde porte en bois massif du Temple, bien décidé à accomplir le plus rapidement possible cette "mission" qui, pour lui était d'une importance capitale... Elle allait lui permettre de respecter la promesse faite à celle qui était encore aujourd'hui l'élue de son cœur... L'infirmière Midgardienne et son frère lui emboitèrent aussitôt le pas et pénétrèrent dans les couloirs sombres et inquiétants de l'édifice. C'est là que les choses sérieuses allaient débuter: outre le fait de ne pas se perdre dans le dédale de chemins possible, le temple était peuplé de créature hostile, visant à protéger au mieux l'accès au continent caché, et quelques un de ces spécimens de monstres grognait déjà à l'approche du trio. Zack dégaina son imposante lame, rapidement imité par Sephiroth et Lucrecia qui, quant à elle resta légèrement en retrait afin de ne pas se mettre idiotement en dangers. Une fois prêt, ils continuèrent leur marche jusqu'à arriver sans encombre dans une pièce circulaire seulement affublée d'un immense portail sur lequel se précipita la jeune femme... La facilité de la traversée allait pourtant être rapidement entravée.

Alors que Lucrecia cherchait un moyen d'ouvrir le portail menant à Utaï et que ces deux compagnons surveillaient les alentours, le sol, puis les murs de la pièce se mirent à trembler pour finalement laisser apparaitre une sorte de Dragon visiblement mécontent de la présence du petit groupe. L'argenté et le brun lui firent face et d'un regard conjoint attendirent la charge du monstre qui ne tarda pas... Il se rua sur eux sans la moindre once de réflexion et les deux combattant évitèrent l'assaut pour contre-attaquer violement, frappant chacun un flanc de la bête... Leurs surprise fut grande lorsqu’ils remarquèrent que leur adversaire n'avait même pas une égratignure. Les deux guerriers insistèrent un peu plus, esquivant à chaque fois les attaques lourdes, lentes, et maladroites du monstre, mais le résultat n'en fut que plus frustrant à chaque coups portés. Zack se retourna alors l'espace de quelques secondes vers l'infirmière.


- Lucrecia, vous trouvez quelque chose? Nan parce que on va pas pouvoir faire grand-chose contre ce truc...

Quelques secondes de trop visiblement car la créature en question parvint cette fois à toucher de ces longues griffe, le jeune Balambien, plein torse avant de l'envoyer promener le long d'une des parois de la pièce... Rien de cassé, pourtant le jeune homme eu toute les difficultés à se redresser, la violence du coup puis celle du choque l'ayant quelque peu désorienté. Sephiroth prit le temps de l'appuyer et tous deux reprirent un affrontement impossible à remporter; affrontement qui dura encore quelques longues minutes jusqu'à ce qu'une voie féminine ne tire les deux hommes de leurs concentration, leurs avouant que le portail était ouvert...

L'argenté affirma au brun qu'il couvrait les arrières si bien que le jeune homme s'y engouffra, suivit de prêt par l'infirmière. Quelques longues secondes plus tard, Sephiroth apparut et le passage se refermât. Devant eux se dressait un Utaï bien différent de celui qu'ils avaient déjà pu voir: Un champ de bataille jonché de cadavre et de débris en tout genre, des colonnes de fumée s'élevait depuis la capitale, voilà le décor actuel de ce continent précédemment si attrayant et calme.

Zack regardait aux alentours... hormis les complaintes des soldats blessés, aucun bruits, ni aucune âme ne se trouvait sur ce cham de mort... Par quel miracle allaient ils pouvoir retrouver une si petite orbe sur un continent entier? Il y avait de fortes chances pour que celle-ci se trouve dans le palais du Roi mais comment s'y rendre alors qu'une guerre violente à lieu? Tant de facteur négatifs poussèrent le jeune homme à réfléchir à divers plans de secours pour sauver sa belle mais aucun vraiment réalisable... Ce battre face à l'incarnation de Sebastian? Ce serait la mort assurée en l'espace d'une poignée de minutes... Le supplier de libérer Miory de son emprise? Nul doute que ce Diable lui rirait au nez... Mais quoi de plus frustrant que de vouloir absolument tout donner pour secourir quelqu'un en sachant pertinemment que c'est mission quasi-impossible... Il n'entendit que d'une oreille Lucrecia lui assurer qu'ils devaient se rendre au Palais d'Isil...

Sur la "route" le jeune homme laissa ses interrogations se déverser...


- Et si... la "Larme de la Déesse" n'existait pas... ou si nous ne pouvons pas la ramener... y'a-t-il une quelconque autre solution... pour "la" sauver...

Ces yeux sans qu'il ne le veuille étaient emplis d'inquiétude, de peur et de conviction... Il était prêt à affronter tout les dangers pour sauver sa Mio...








_________________________________________________


Spoiler:
 


Alors, suis-je devenu un héros à vos yeux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld-forum.big-forum.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Sam 22 Sep - 14:37

Etant partis au aurores, ils arrivèrent très tôt au temple de l’Aube, seule passage menant vers l’antique cité de Utai. Le chemin fut exécuté en silence, chacun des trois sauveteurs improvisés semblaient plongés dans une profonde réflexion. Zack devait penser à Miory, Sephiroth lui, devait songer à sa nouvelle vie. Quant à Lucrecia … Elle pensait à Vincent et rien qu’à lui. Après avoir imaginé les plus cruels moyen de se vengé vis-à-vis de cette haute trahison qu’il venait une fois de plus de commettre, elle se remit en cause.

« Il a peut-être fait ça lui-même pour se venger … Quel gamin ! Il ne peut donc pas comprendre la situation ? Oui, j’aurais du lui faire confiance, lui parler de Sephiroth et de son problème si particulier … Mais c’était surtout vis-à-vis de Sephiroth justement, que je n’ai pu me permettre de lui parler avant de partir avec lui … Il rancunier cet ours mal léché … Peut-être que je ne devrais pas chercher un moyen de me venger, je devrais plutôt lui parler sérieusement … J’ai l’impression que rien ne va depuis qu’il est revenu … ça me fait peur »

Elle était terrorisée à l’idée de le perdre d’une quelconque façon que ce soit. Elle avait trop souffert de sa disparition lors de ces deux longues années, ce n’est pas maintenant qu’il était revenue qu’il fallait se fritter …
Alors qu’elle prenait ses bonnes résolutions tout en tentant d’ouvrir le passage, l’environnement se mit à trembler rageusement, annonçant l’arrivée d’une grosse bébête pas commode. Lucrecia s’efforça de ne pas y prêter attention, laissant ‘ses hommes’ s’en occuper pour rester concentrer sur sa besogne.
Elle répondit un simple « hmhm » distrait à l’apelle de Zack, trop concentré sur sa mission pour donner une réponse plus constructive.

Le mécanisme du passage semblé scellé par un charme qu’elle eut un instant un peu de mal à identifier. Elle parvint finalement à reconnaitre un verrou typique de ceux que Genesis était capable de mettre en place. Ayant trouvé le propriétaire du charme, elle ne tarda plus à l’annuler avant d’actionner le mécanisme. Alors que, derrière elle, raisonné des sons graves et rauques de lutte, une gerbe bleutée s’échappa du portail circulaire.
Elle se tourna enfin vers ses deux gardes du corps improvisé pour leur faire part de la bonne nouvelle.

-Laissez ça, le passage est ouvert !

Zack passa devant et Lucrecia lança un dernier regard à son frère avant de se jeter dans l’aura bleuté. L’argenté lui emboita le pas juste avant que le portail ne se referme, les préservant hors d’atteinte du monstre à la cuirasse blindée. La jeune infirmière compta ses ‘cannetons’ pour s’assurer que la petite ‘friterie’ était bien au complet avant de porter son attention sur le paysage impressionnant qui leur faisait face.

Ce n’était plus qu’un vaste terrain de ruine, arborant au loin son palais d’Isil fumant. Toute sa haine contre Vincent retomba aussitôt, pour laisser place à une grande inquiétude. Ses sourcils marquèrent son anxiété alors que son regard balayer le champ de batail à la recherche d’une silhouette connu (qu’elle espérée, bien entendu, de pas apercevoir). Certain corps était en très mauvaise état. Calciné, démembré, mutilé … La batail avait dû être terrible. Certains soldats agonisaient ici et là, attendant la mort ou espérant un nouveau souffle de vie miraculeux. Lucrecia ne put s’empêcher de se précipiter au chevet de certains d’entre eux, les soulagent de leurs maux. Elle ne pouvait bien entendu pas tous les ramener en lieu propice à des soins plus élaborés, mais elle tenait à sauver ou apaiser ceux qu’elle pouvait. Elle remarqua que certains avait seulement était assommé ou mit en état de léthargie, être mis KO au début d’une batail les avait sauvé.

Ils durent avancés malgré tout, s’approchant doucement de leur but, Zack lui avoua ses craintes.

- Et si... la "Larme de la Déesse" n'existait pas... ou si nous ne pouvons pas la ramener... y'a-t-il une quelconque autre solution... pour "la" sauver...

Lucrecia resta sinistrement muette. Elle réfléchissait à un autre moyen de se débarrasser de Sebastian mais elle ne trouvait pas autre chose de plus efficace ou d’assez efficace même, contre ce diable … Vaincre les ténèbres et la noirceur du mal par la lumière de la pureté divine … Non, il n’y avait pas d’autre solution. En tout cas, elle ne connaissait encore personne susceptible d’avoir accès à cette lumière …

-La larme de la déesse est la propriété des souverains de Utai. A l’heure qu’il est, ce doit être Noctis le roi … Tu n’as donc pas à t’inquiéter, il nous aidera.

Ils arrivèrent bientôt aux abords des portes du palais d’Isil qui était en piteux état. L’endroit était terriblement désert, pas un seul soldat ne parcourait les rues ou les allées … A croire qu’ils étaient tous mort …

Finalement, justement en face des grandes portes du château, ils tombèrent sur deux silhouette connu. Trop bien connu … Dont une, qui ne devrait pas se trouver ici. Lucrecia écarquilla les yeux, alors que Zack semblait tout aussi choqué qu’elle.

-Squall … ? Squall Leonheart ?!

A ses côtés, Linoa. La brune, qui était assise sur un muret, bondit sur ses jambes à la vue de Sephiroth. A son regard, Lucrecia comprit qu’elle ne savait pas comment réagir face à cet homme qui l’avait autre fois poussé à faire de terrible de chose. Au moins, elle était bel et bien redevenu elle-même et elle n’avait plus de raison de haïr le monde à présent …

Linoa mit Séphiroth en joue, dans le doute. Lucrecia leva les mains pour montrer leurs intentions pacifiques.

-Tout vas bien … Sephiroth n’est plus hostile … il souffrait du même mal que toi Linoa, mais il est libéré de l’emprise démoniaque qui le hantait à présent. Nous sommes venu pour voir Noctis, nous avons besoin de son aide.
Elle avait l'impression de toujours répéter cette phrase ...
Linoa lança un regard entendu avec son compagnon et baissa son arme. Elle afficha ce léger sourire qui lui saillait si bien.

-Pardon, je ne voulais pas vous paraitre hostile. Noctis est bien là mais il n’est pas en état de vous recevoir pour le moment, mais entrez, tout le monde est à l’intérieur.
Lucrecia ne pu détacher son regard de Squall alors que le petit groupe arrivait à leur niveau.

-Si je peux me permettre … Comment …
Linoa suivit le regard de l’infirmière sur son compagnon et son sourire éclaira son visage.

-Je n’y ai pas crus non plus … C’est un peu compliqué !
Deux gardes arrivaient près d’eux. Linoa leur signala qu’il ne s’agissait pas d’intrus hostile.

-La relève de la garde, ça tombe bien, venait je vais vous accompagner dans la salle de repos, tout le monde se remet de la batail.

Lucrecia vu son intérêt tout particulièrement attiré par Squall, elle tenait à comprendre ! C’était encore un miracle de la vie ici. Pendant ce temps, Linoa marchait au côté de Zack et Sephiroth, la petite brune se sentait encore plus petit à côté d’eux.

-Pourquoi vous êtes venu exactement, si ce n’est pas trop indiscret ?
Revenir en haut Aller en bas
Squall Leonhart
Membres
Membres
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 19/04/2012

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 5 / 100
Expérience:
700/2500  (700/2500)

MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Mer 26 Sep - 15:01

Depuis la victoire de Noctis, la garde se relevait devant les portes de la salle du trône du grand palais d'Isil et Squall s'était proposé volontaire pour faire partie d'une des gardes, rapidement suivit par sa chère et tendre Linoa qui n'avais visiblement pas l'intention de le laisser seule... allez savoir pourquoi... Les deux tourtereaux discutèrent longuement et fêtèrent leurs retrouvailles de manière discrète puis après quelques heures de surveillance intensive, trois personnes pointèrent le bout de leurs nez. Parmi eux, il en connaissait déjà deux: Zack Fair, combattant émérite, peut être le meilleur de l'académie militaire de Balamb, et Lucrecia Crescent, infirmière très compétente de l'académie de Midgard. Le troisième était d'une taille supérieure aux deux autres, avait de long cheveux couleurs argentés, et un katana d'une taille impressionnante... Les deux silhouettes connues semblaient complètement interloquées et Squall leur adressa un simple regard neutre.

« Qu'est ce qu'ils ont à me fixer comme ça eu-deux... »

C'est vrai ça, qu'est ce qu'ils avaient à fixer de façon soutenue et surprise quelqu'un qui était censé être mort au combat? Ce fut l'infirmière Midgardienne qui laissa sa stupeur ressortir la première. Mais le brun n'eut pas le temps de lui répondre que déjà, sa compagne, sauté du petit muret sur lequel elle était assise et pointa son arme en direction de l'argenté... Squall l'imita aussitôt et ce mit en position de combat, lançant un regard interrogateur vers elle. Encore une fois, Lucrecia ouvrit la bouche pour expliquer la situation... Le balafré ne comprit pas mais remarqua bien vite que Linoa avait baissé son arme, il comprit devant son regard qu'il devait faire de même. La jeune demoiselle de Midgard donna finalement les raisons de leurs présence à Utaï: ils avaient besoins de l'aide de Noctis...
Linoa, qui s'excusa de son hostilité, affirma au trio que le prince n'était pas en êtat pour le moment et qu’il les recevrait dès qu'il en aurait la possibilité; puis elle les invita à entrer, et de rejoindre "tout le monde" Lucrecia prit le rôle de leader et passa à côté des deux gardiens, ne détachant pas la moindre seconde, son regard du ressuscité lui adressant simplement un "comment?" emplis d'interrogations... La jeune ange brune raffermit son sourire et avoua que c'était une histoire plutôt compliqué avant de prévenir la relève que le trio n’était pas intrus. Squall prit les devant pour rejoindre la salle de repos, rapidement rejoint par Lucrecia tandis que sa compagne se tenait entre Zack et Sephiroth... pas le meilleur moyen de se sentir géante... et les questionna sur la raison précise de leurs venue.

Le brun balafré consentit à répondre au regard interrogateur de la jeune infirmière.

- Comme vous l'a dit Linoa, c'est une histoire plutôt compliquée. Je suis effectivement mort durant la guerre opposant Balamb à Midgard et mon cadavre c'est décomposé en sorte de petites lucioles. Il m'a paru ce passer des mois et des mois avant que je reçoive la visite de "La Déesse" d'Utaï... Celle-ci m'a proposé un marché: retourner sur terre; en échange, je devais protéger Celest, sa représentante directe de la guerre en tant que Chevalier de la Déesse. En cas de réussite, ma vie me serait rendue. Il posa ses yeux sur la demoiselle qui semblait boire ses paroles et reprit. Je sais que ce n'est pas forcément simple à croire et pourtant... Graçe à cette histoire j'ai pu recevoir une sorte de bénédiction divine qui m'as permis de libérer tout le potentiel de mon Zanpakutho... C'est à peu près tout ce dont je me souviens.

L'infirmière acquiesça tandis que le brun posa ses yeux sur sa petite amie. Elle semblait en pleine discussion avec Zack, visiblement nerveux... Reportant son attention sur l'infirmière silencieuse, peut être pensive, le renfermé poussa une porte, ou plutôt la porte donnant sur la salle de repos. S'y trouvait présent entre autre Vincent Valentine, Genesis, Seisaku... Il manquait tout de même certaines personnes.

- Hellheim le bras droit de Noctis a été tué au combat par un Espada et Sheena et Kaena, les deux sœurs Fujibayashi, sont toujours portées disparues... J'ose espérait qu'elles ne sont pas tombées sur un ou plusieurs Espadas...

Tous entrèrent donc et s'installèrent sur des sièges libres. Lucrecia rejoignit rapidement son compagnon tandis que Sephiroth entra les yeux baissés sous les encouragements de son sœur qui assura à tous qu'il était "dépossédé" de l'entité maléfique qui l'habitait. Zack quant à lui s'installa seul dans un coin de la pièce, en plus de sa "détresse" il eut un léger pincement au cœur en pensant que celle qui l'avait autrefois aidée à fuir Utaï était portée disparue...


[A suivre avec un post de Zack]

_________________________________________________
Nothing Will Can Stop Me, Even The Death; I Will Be Your Knight, I Promis...



"Even if the whole world is against you... I will be your knight..."



Se bercer d'illusion est le meilleurs d'être déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack
Admin
Admin
avatar

Messages : 773
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 27
Localisation : Midgard

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 12 / 100
Expérience:
2250/6000  (2250/6000)

MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Jeu 27 Sep - 8:38

Alors d'accord il était à Utaï, d'accord il s'y passait des choses inexplicables mais de là à voir un jeune homme "normalement" décédé se tenir sur ces pieds juste devant lui... Zack en resta complètement abasourdi... au même titre que Lucrecia d'ailleurs qui quant à elle ne parvenait pas à détacher son regard de ce jeune homme... Cet ancien camarade d'académie de Zack qui avait été annoncé mort au combat pendant la guerre violente ayant opposé Balamb à Midgard. Sa compagne, Linoa Heartilly se tenait à ses coté, visiblement ravi de voir des visages connus, et assura au trio que la résurrection de son chevalier était une longue histoire... Elle ce mit en position de combat à la vue de l'argenté mais l'infirmière de Midgard assura à la brune que son frère n'était pas dans son état normal et que tout allait bien maintenant; elle baissa donc son arme et affirma que Noctis n'était pas en état de les recevoir pour le moment...

Zack s'indigna intérieurement mais accepta l'invitation des deux gardes dont la relève arrivait. La jeune infirmière prit les devant avec le jeune renfermé tandis que Linoa vint prendre place entre le brun et l'argenté. Visiblement Lucrecia cherchait à comprendre le pourquoi du comment à propos de la présence de Squall tandis que sa compagne questionna les deux hommes sur les raisons précises de leurs présences. Sephiroth resta muet alors que Zack prenait la parole afin d'expliquer le plus clairement possible la situation.

- C'est une histoire très compliqué... Nous sommes venus ici pour sauver Miory qui est sous l'emprise d'une entité démoniaque qui la pousse à bout et lui fait faire des choses contre son grès... Il ne parla pas de la tentative de meurtre mais se la remémora en détail. Le seul moyen d'après Lucrecia pour la sauver de cette emprise est la Larme de la Déesse, nous sommes ici pour demander l'aide de Noctis...

Le jeune homme paraissait abattu mais il reprit tout de même.

- S'il ne peut pas nous aider... elle va certainement mourir...

Il n’accepterait jamais cela mais il était serein et savait qu'il y avait une possibilité pour que cette histoire ne se termine mal... La jeune femme acquiesça et afficha un de ces sourires dont elle avait le secret et qui pouvait réchauffer n'importe quelle coeur, puis, tous entrèrent dans la "salle de repos". Tous les plus puissants combattants étaient présents: Vincent Valentine des TURKS, Genesis Rhapsodos, à la foi membre du SOLDAT et oncle de Miory... Tous deux se retournèrent et dégainèrent leurs armes à la vue de Sephiroth mais Lucrecia s'interposa une nouvelle fois et leurs assura qu'il était de retour à un état psychologique "normale". Les esprits légèrement calmé, l'infirmière rejoignit son compagnon tandis que Genesis lança un regard glacial qui voulait tout dire à l'intention de Zack qui refusa de le soutenir... préférant s'isoler dans la grande pièce... L'argenté quant à lui s'installa devant une des larges fenêtres de la pièce, scrutant sans sourciller l'horizon...
Squall annonça alors un duo de mauvaises nouvelles:

" Hellheim le bras droit de Noctis a été tué au combat par un Espada et Sheena et Kaena, les deux sœurs Fujibayashi, sont toujours portées disparues... J'ose espérait qu'elles ne sont pas tombées sur un ou plusieurs de ces tueurs sans pitié... "

Et voilà, en plus de se sentir mal à l'aise, il fallait que Sheena, une jeune femme membre de l'Akatsuki, l'agence de mercenaire de Balamb, qui l'avait aidé alors qu'ils étaient tous les deux coincés ici, chassé par Sephiroth, soit portée disparue... et avec elle sa sœur...

« Merde, Sheena… »

Non pas qu'il la connaissait si bien que cela, mais il avait toujours eu en tête l'idée de rembourser cette sorte de dette qu'il avait envers elle... Tout cela était bien attristant et toute la petite troupe d'un peu plus d'une dizaine de personne prenait du repos en attendant le rétablissement complet du prince Noctis...


_________________________________________________


Spoiler:
 


Alors, suis-je devenu un héros à vos yeux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld-forum.big-forum.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Jeu 15 Nov - 10:06

Elle ne l’avait pas quitté une seconde depuis qu’il s’était effondré. Elle s’en voulait trop d’avoir laissé cela se produire, elle aurait dû le protéger, elle aurait dû, il y a bien longtemps, le libérer de l’influence de Faust, ce dragon que le consumé de l’intérieur.
La couronne du traite-roi était enfin tombé, mais Xin Zhao resterait à jamais pour elle « son prince ». Certes, elle restait fidèle à la ligné Lucis Caelum depuis toujours et pour toujours, mais elle refusait de laissé tomber celui qu’elle avait servi pendant tant d’année, et pour qui elle s’était prise d’affection. Heureusement, les héritier légitime du trône avait bien comprit la situation, que Xin était lui aussi une des nombreuses victimes de ce complot.

Elle était restait au chevet de l’ex-prince illégitime toute la nuit, sans qu’il ne se réveille. Elle veilla à ce que son état reste stable, sans parvenir à fermer l’œil. Il allait s’en sortir, mais elle ne serait rassurée que lorsqu’il ouvra les yeux.

Elle ne savait pas quel heure il était, ni depuis combien de temps elle veillait, mais il gardait inlassablement les yeux clos. Quelqu’un frappa doucement à la porte et elle l’invita aussitôt à entrer de sa voix douce. C’était Seisaku Ookami, la princesse, prochainement Reine de Utai. Les deux jeunes femmes s’échangèrent un sourire triste et rassurant alors que la brune aux yeux indigos venait près de la gardienne de la larme.

-Vous devriez-vous reposer, Celest.
-Je ne pourrais me résoudre à le laisser seul …
-Tout ira bien, prenez au moins le temps de venir vous restaurer, pour vous dégourdir les jambes en même temps.

Après une longue hésitation, la petite demoiselle aux longs cheveux bleus sombres accepta la proposition et suivit sa souveraine dans le couloir.

-Et comment se porte Seigneur Noctis ?
-Il se repose aussi. Tout comme Xin Zhao, il dort comme une souche. Déjà enfant, je me souviens qu’il avait le sommeil lourd.

La jolie princesse osa un sourire amusé pour tenter de détendre sa vis-à-vis qui était un peu crispé. Elles arrivèrent bientôt dans la salle commune où étaient réunies leurs précieux alliées. A leur arrivé, le regard de Seisaku s’accrocha sur un visage qui lui était très familier. Elle sembla surprise de le voir, avant même d’avoir pu atteindre les souvenirs que scellait habituellement sa mémoire défaillante. Peut-être était-ce l’air de Utai ou le soulagement d’avoir enfin retrouver sa patrie, mais la jeune femme parvint miraculeuse à se souvenir tangiblement de lui, alors qu’elle oubliait tous les visages habituellement. Elle arbora finalement un sourire en s’approchant du jeune guerrier aux yeux azures.

-Zack ! Mais que faites-vous là ?

Celest leur adressa un regard curieux en restant à l’écart. C’était la première fois qu’elle voyait des « gens de l’extérieur », non Utaien. Elle détailla d’abord le jeune homme aux cheveux noir, puis la femme qui l’accompagnait. Elle venait de se présenter comme était Lucrecia Crescent, le jeune homme s’appelait Zack. Le regard de jade de la jeune servante chemina alors jusque sur le grand homme aux longs cheveux argentés De tous, c’était lui qui lui semblait le plus impressionnant, surtout vu du haut de son mètre 60 bien étiré.

Les étrangers expliquèrent alors la raison de leur venu, ils voulaient la larme de la déesse. Celest se sentit alors immédiatement concerné mais n’osa toujours pas s’approcher.

-Je suis désolée, mais je crains que vous ne puissiez pas l’emmener avec vous hors de Utai … Surtout pour une mission aussi dangereuse. La jeune femme hésita. Le mieux, c’est que vous lui demandiez son avis.

Seisaku se tourna alors vers la jeune gardienne, suivit bientôt des trois autres. Elle se décida enfin à s’approcher d’eux et leur adressa une révérence traditionnelle.

-Bonjour, je suis Celest Paddra Aegis, la gardienne de la Larme de la Déesse. Enchantée de vous rencontrer.

A ces mots, elle porta ses doigts sur son plexus pour caresser doucement la gemme qui y était incrustée.

-Vous cherchez à libérer votre amie d’une possession ?

A l’entente du nom du fameux démon, Celest eut un frisson et écarquilla les yeux.

-Je vois …
-Nous sommes des amis de Noctis, pourriez-vous nous confier la Larme, s’il-vous-plait ? Nous vous promettons d’en prendre soin, envoyez avec nous un de vos soldats si vous voulez, pour vous assurer que nous la rapporterons.
-Je suis désolée, je ne peux pas vous la donner. Elle garda ses doigts poser sur le diamant. Je ne peux pas la retirer.
-La Larme de la Déesse fait partie intégrante d’elle, elle ne peut être retiré quelque soit le moyen, et si un jour quelqu’un y parvenait, cela entrainerait la mort de la gardienne ainsi que la destruction de la Larme.

A ce moment, une porte s’ouvrit, laissa apparaitre Vincent Valentine accompagné de son ami Genesis. Le regard de Lucrecia vira sec sur eux.

-Toi !

L’homme à la longue cape rouge sembla aussi surpris qu’effrayer. La jeune infirmière quitta aussitôt le petit groupe pour se ruer vers Vincent pour une petite scène de ménage bien mérité.
Celest reporta son regard de jade sur le dénommé Zack.

-Je suis vraiment navrée, mais je ne peux pas partir maintenant. Beaucoup de monde vont avoir besoin de moi ici, notre civilisation doit se remettre d’une terrible crise, je ne peux pas les quitter maintenant. Elle marqua une pause. Cela dit, je peux vous aider d’ici, en vous octroyant un peu de mon pouvoir. Je peux vous initier à la magie blanche, vous et vos camarades, car vous ne seriez pas trop de trois pour en venir à bout. [b]
Revenir en haut Aller en bas
Zack
Admin
Admin
avatar

Messages : 773
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 27
Localisation : Midgard

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 12 / 100
Expérience:
2250/6000  (2250/6000)

MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Jeu 15 Nov - 14:06


" Zack ! Mais que faites-vous là? "

Cette voie, cette prestance...

- Seisaku !

Le jeune guerrier Balambien arbora un sourire ravi en apercevant cette demoiselle, qui avait fait tout ce qu'elle avait pu pour l'aider alors qu'il était terriblement mal après la perte de Miory. La jeune demoiselle aux longs cheveux bleus qui l'accompagnait resta à bonne distance, détaillant chacun des trois protagonistes du groupe. La princesse et future reine d'Utaï s'empressa de rejoindre son ami et ce-dernier lui expliqua en détails la raison de leur présence.

- Seisaku, nous somme venu pour la Larme de la Déesse. Il s'expliqua. Miory, est possédée par une entité démoniaque et Lucrecia pense que la Larme pourra l'aider.

En effet, il n'y avait rien de plus logique: Sebastian était une entité ténébreuse tandis que la Larme de la Déesse était un artefact d'un lumière des plus pures. Pourtant, Seisaku laissa une petite grimace apparaitre sur son visage angélique.

" Je suis désolée, mais je crains que vous ne puissiez pas l’emmener avec vous hors de Utai … Surtout pour une mission aussi dangereuse. Le mieux, c’est que vous lui demandiez son avis. "

Tous acquiescèrent puis fixèrent la jeune femme toujours aussi timide envers les étrangers. Pourtant, elle les approcha, les salua et se présenta. Celest Paddra Aegis, gardienne de la Larme. Elle frôla des doigts l'artefact incrusté dans son propre corps et comme par magie, fut mise au courant de la situation. Zack acquiesça et donna tous les détails à propos de l'entité avant d'attendre une quelconque réaction... pourtant à la grande déception du groupe entier, la jeune femme affirma qu'il lui était impossible de leurs fournir la Larme... non pas qu'elle ne le voulait pas, bien entendue, mais celle-ci faisait partie intégrante de son corps... la retiré signifiait la tuer et détruire l'objet magique...

Zack baissa les yeux, abattue mais s'efforçant de garder un air plus ou moins joviale, cherchant un autre moyen de venir en aide à son ex petite amie. L'exclamation de Lucrecia le fit sortir de ses pensées... elle venait de retrouver Vincent, son fiancé... et il allait passer un très mauvais quart d'heure... Il eut un sourire amusé devant la réaction du brun aux cheveux longs et Celest prit la parole à l'intention du Balambien. Elle ne pouvait pas les accompagner et il comprenait parfaitement bien pourquoi, la situation ici nécessité son aide en tant que représentante de La Déesse mais malgré tout, elle pouvait faire quelque chose pour eux. Le regard du jeune homme s'éclaira lorsque la demoiselle avoua qu'il lui était possible d'initier le trio à la "magie blanche", magie sacrée que Zack prenait pour un mythe.

Le jeune Balambien fit signe à Sephiroth et à Lucrecia d'approcher. Après avoir prévenu Vincent de la sentence qui l'attendait, l'infirmière de Midgard pointa le bout de son nez.

- Même si elle ne peut pas nous accompagner, Celest propose de nous initier à la magie blanche, pour nous permettre, à tous les trois, de venir en aide à Miory. Qu'est-ce que vous en pensez?

Lui était surexcité... car cela promettait presque à coup sûr de sauver la rousse qu'il portait tant dans son cœur ou tu du moins était-ce ce qu'il pensait... mais ces camarades étaient-ils également du même avis? Sephiroth haussa les épaules, assurant qu'il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour venir en aide aux gens. Ne manquez plus que l'avis de sa sœur.

Celle-ci accepta et Celest invita les trois exorcistes en herbe à la suivre. Elle invita également le chevalier de la déesse et sa compagne à les rejoindre. Squall et Linoa acceptèrent bien volontiers et la petite troupe s'installa dans un des nombreux par du Palais d'Isil. L'initiation allait pouvoir débuter.

_________________________________________________


Spoiler:
 


Alors, suis-je devenu un héros à vos yeux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld-forum.big-forum.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Jeu 15 Nov - 18:21

Elle était embêté de rien pouvoir faire de plus pour eux, surtout qu’elle était consciente des risques que cela représenté de laisser une tel entité démoniaque en liberté. La magie blanche était quelque chose de complexe et à vrais dire, elle n’était pas encore certaines qu’ils soient tous apte à s’en servir.
Elle esquissa un sourire doux lorsque le jeune homme aux yeux azure manifesta son enthousiasme. Il devait beaucoup tenir à cette jeune femme du nom de Miory, et c’était très attendrissant. Elle savait à quel point ce pouvait être terrible d’être impuissant face à la détresse d’un être chère, si bien qu’elle fera tout son possible pour l’aider.

Ses compagnons acceptèrent, et même si le grand argenté semblait plus posé, les deux autres semblaient très enthousiastes. Elle les invita donc à les suivre et s’arrêta au passage près du jeune guerrier envoyé par la déesse, qui était toujours en compagnie de sa charmante aimée.

-Votre mission est accomplie, je suis sauve. Mais j’ai une dernière requête. Accepteriez-vous de participé à l’initiation puis d’accompagner ces gens à Midgard pour les aider ? Ensuite vous serez totalement libre, vous n’aurez plus aucun devoir envers Utai.

Le petit couple sembla intéressé, notamment la brune qui extériorisa leur joie mutuelle, bientôt ils pourront enfin retourner à une vie normal.

Elle guida la petite troupe à l’extérieur, sur les toits où le jardin tentait tant bien que mal de se remettre des dégâts causé par la guerre. Elle se tourna alors vers les étrangers.

-Je dois d’abord juger si vous êtes capable de recevoir ce don.

Elle s’approcha alors de Zack et leva les mains pour les poser contre les tempes du jeune homme. Elle le fixa intensément avant de laisser ses paupières se refermer sur ses prunelles jades. Elle se concentra un instant et ouvrit de nouveau les yeux en souriant.

-Vous avez une âme particulière blanche, vous n’aurez aucun mal à utiliser cette magie.

Elle procédant de la même façon pour Lucrecia et Squall pour en tirer la même conclusion. Elle approcha alors de Linoa, et après analysé, la jugea d’un air soucieux.

-Vous avez reçu le don de magie blanche dès votre naissance. Vous êtes ailées n’est-ce pas ? C’est très rare. Cependant … Un mal très obscure plane sur vous. Je vais devoir m’occuper de votre Zampakutho avant toute chose, il doit être scellé.

Linoa sembla gêné … Squall n’avait aucune idée de comment elle avait tournée durant son absence, et à vrai dire, même elle ignorait exactement quelles horreurs elle avait pu commettre. D’un sens, elle préférait cela.

Celest s’approcha alors de Sephiroth et du lever les mains plus haut que pour les autres pour l’atteindre. Elle se concentra longuement avant de lever le voile de ses paupières, paraissant soudainement soucieuse.

-Vous étiez … corrompu par une entité démoniaque c’est … c’était … Une chose très dangereuse ! Où est-elle à présent ?

Il consultât sa sœur du regard.

-Nous l’ignorons, nous sommes toujours à sa recherche.
-Je suis désolée, mais vous aurez encore du chemin à faire pour pouvoir utiliser la magie blanche. La rédemption sera dure pour vous. Cependant, je vais vous aider en vous octroyant la bénédiction de la déesse, cela brisera complétement le lien qu’avait établi cet entité avec vous et à jamais. Mais vous ne pourrez pas utiliser ce pouvoir.

Elle les invita à tous s’asseoir en tailleurs de façon à former un grand cercle au centre duquel elle s’installa en invitant Zack à la rejoindre. Elle demanda aux autres de ferme le cercle en joignant les mains, tendant elle-même les siennes à Zack, juste en face d’elle. Il posa ses mains sur celle de la jeune femme qui ferma les yeux pours se concentrer.
Spoiler:
 
Elle prononça alors une prière dans une langues ancienne Utaienne, son cristal s’illumina, puis une vive lueur émana de ses mains avant qu’une véritable tornade lumineuse ne les entoures pour finalement pénétrer le corps de Zack. Il sembla un peu surprit et éprouvé et elle l’invita à rejoindre le cercle avant tout chose. Elle procéda de cette façon pour chacune des personnes précédentes, exorcisa ainsi le Zamapakutho de Linoa (qui se retrouva gravé de symboles Utaiens blanc puis demande finalement à Sephiroth de la rejoindre au centre du cercle. Ce fut un peu plus long pour lui, au terme de la « purification » l’argenté se retrouva le plus éprouvé de tous.

-Reposez-vous.

Elle se leva et invita les autres à faire de même pour leur apprendre quelques manipulations de bases en magie blanche. Finalement, une fois octroyé, cette magie s’utilisait comme toutes les autres. Elle leur apprit également une prière qui devrait permettre d’exorciser l’esprit maléfique.

-Pour la suite, c’est à vous de puiser le reste pour vous perfectionner. Vous êtes bien sur les bienvenue à Utai quand vous voudrez, vous pourrez emmener votre amie la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Jeu 15 Nov - 21:35

Avec l'aide habituelle de son éternel complice tonton gégé, le duo firent des ravages dans le camps adverse, et vasy qu'un invoque un Béhémoth par-ci et un gros vilain dragon par là, qu'on joue a faire peur en se déguisant en fantomas...

Alala, en gros ils s'étaient bien amusés quoi...malheureusement leur compteur c'étaient perdu en route car un coup de pied de Béhé-chan...enfin...un peu dur de compter la purée humaine quoi...Bref, Génésis prit plaisir a dire qu'il avait gagné et vincent, froid comme a son habitude cacha son minuscle sourire en coin mais lâcha un dédaigneux "J'ai pas eu besoin d'un dragon ou d'une invocation a la noix pour le faire exploser, mon compteur."

Bref ils se chamaillaient comme d'hab...

- Tu vas prendre cher en rentrant à Midgard.

- Tant que Lucrécia est est en sécurité...

Genesis ne vit que sourire et tout deux continuèrent leur marche. Malgré leur puissance ils étaient tout deux assez gravement blessés mais ne s'en souciaient guère a vrai dire...
D'un pas assuré ils rejoignirent la salle de repos et...

- Toi !

- Hé merde Dit-il si doucement que seul Génésis put entendre.

Le roux laissa passer la dame, plus que furieuse et lorsque le couple fut dehors, il ne put se retenir plus longtemps et éclata de rire à s'en rouler par terre. Même la vue de Zack n'était pas en mesure de l'arrêter. Ni le fais qu'une gerbe de sang envahisse son thorax. Le regard joyeux de Seisaku s'assombrit aussitôt, c'était une blessure sévère...

Mais le roux ne pouvait s'arrêter de rire au "eh merde" de son camarade, JAMAIS il n'aurait pensé entendre ça de la bouche de Valentine.

Dehors Vincent écoutait le plus extraordinaire sermon qu'il avait entendu de sa vie...mais dieu qu'elle était belle en colère.

- Si tu n'arrête pas je ne répondrais plus de mes actes.

Sa belle éclata d'une fureur encore plus grande, parce qu’évidemment elle avait prit sa pour une menace...s'en était bien une mais pas vraiment...

Elle continuait, encore et encore....et encore...oh tien encore....

Vincent la saisit et la chargea sur son épaule et s'enferma avec elle dans une pièce a double tour. Faisant tomber tout ces vêtements a terre et ceux de sa compagne abasourdie de cette réaction entreprit de la faire hurler...et pas de colère croyez moi...

Tout cela commença par un baiser plus qu'enflammé...
Une heure ou deux passèrent avant q'ils ne reviennent dans la salle de repos...ou Génésis se trouvait allongé a torse nu en draguant carrément Seisaku qui tentait de le faire se tenir tranquille pour le soigner.




(j'mincruste vous m'excuserez xD )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Ven 16 Nov - 12:00

Toute son inquiétude, tout son stresse se transformant en une rage aveugle lorsqu’Il apparut dans son champ de vision. Elle oublia aussitôt ce pour quoi elle avait fait tout ce chemin, détournant aussitôt son attention de la gardienne de la larme pour laisser Zack et Sephiroth se charger du reste. Elle ne voyait plus rien d’autre que lui, l’objet de sa colère, Vincent. Heureusement que Genesis eut le réflexe de s’écarter, sinon si serait sans doute passé par la fenêtre. Elle empoigna Vincent par le bras pour l’emmener d’où il venait, dans le couloir. Elle aurait aimé lui faire sa scène devant tous les autres, juste pour lui faire honte, mais finalement, ils avaient plus de chance de croiser des soldats dans le couloir … Et puis, elle allait parler assez fort pour que tout le palais en soit secoué.

-Alors toi, MÔNSIEUR Valentine, monsieur le chef de guerre qui s’en va sans prévenir ! Tu n’imagines même pas comme je me suis inquiété, mais ça, je t’assure que tu vas le sentir ! ça t’aurais tellement écorché la gorge de me prévenir où tu vas ?

Il restait impassible, égale à lui-même, cependant elle savait décrypter ce regard qu’elle ne connaissait que trop bien. Ça ne l’empêcha cependant pas de s’enrager un peu plus. Il émit une simple petite menasse, profitant qu’elle reprenne son souffle.

-Tu sais combien ce genre de comportement me donne envie de cuisiner épicer ! Tu vas en manger pour ton grade monsieur Valentine !
Menaça-elle, sachant son fiancé allergique à certaines épices.

-Est-ce qu’un jour tu pourras me faire assez confiance pour me parler avant de te lancer dans des trucs pareil ?! Pendant tes deux ans d’absence, je te ferais remarquer que j’étais toute seule et que je m’en sortais très bien ! Je n’ai pas besoin que tu me caches quoi que ce soit ou que me protège. Ta simple présence me suffit à me rassurer et à me sentir en sécurité ! Mais j’ai besoin de retrouver la confiance et la complicité que l’on avait avant, et tu vois, quand tu me fais des coups pareil, je n’ai vraiment pas l’impression que tu me fasses confiance ou même tu m’aim-

Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’il la jetait sur son épaule pour l’emporter elle ne savait trop où. Elle se débattit rageusement en lui ordonnant de la remettre à terre mais il n’obtempéra qu’une fois enfermé dans une pièce.

-Je suis très sérieuse, Vincent, je suis vraiment … Remarquant qu’il commençait à se dévêtir, elle changea de ton. Mais qu’est-ce que tu …

Il la coupa une fois de plus dans sa phrase pour se jeter sur elle afin de la gratifier de quelques baisés langoureux en effeuillant hâtivement son aimée de ses vêtements. Au moins, côté surprise et spontanéité, il assurait, aucun risque de tomber dans la routine avec un fauve pareil à la maison.
C’est dans cet échange charnel qu’elle se rendit compte à quel point il lui avait manquait. Personne ne pouvait imagine comme le Vincent Valentine publique était différent du Vincent Valentine privé et intime. Depuis qu’il était rentré, il s’était produit tellement de chose qu’ils n’avaient pas encore eut le temps de vraiment se retrouver, laissant l’impression amer à la jeune infirmière que ce séjour avec Sebastian l’avait totalement changé.
Maintenant elle pouvait dire qu’il était toujours le même, il n’y avait plus de doute.

Cependant, elle ne comptait pas en rester là et elle ne manqua pas de puis rappeler alors qu’ils reprenaient leur souffle en se serrant l’un contre l’autre.

-N’espère pas t’en sortir comme ça, je compte bien mettre les choses au point avec toi en rentrant à la maison.

Sous cette menace, elle l’embrassa tendrement puis plongea ses yeux indigo dans les prunelles vermillons de son compagnon. Pouvoir se plonger dans ses yeux était le plus beau cadeau que le ciel puisse lui faire.
Toutes les blessures de guerre de Vincent avait disparu miraculeusement pendant leur fougueux ébats. Elle était comme ça Lulu, ce n’était pas rare qu’elle soigne comme ça, sans s’en rendre compte et sans que cela ne la fatigue outre mesure.

Le couple décida finalement de se mettre en quête de leur vêtement éparpillé un peu partout dans la pièce puis rejoint la salle commune où Zack et Sephiroth attendait patiemment son retour. Elle les rejoint pour prendre connaissance des plans et de l’aide offerte par Celest en se raclant la gorge.

-Hm, ça a pris un peu de temps, désolée, je l’ai soigné en même temps …

En parlant de ça, y en avait un autre qui semblait prendre beaucoup de plaisir à se faire bichonner. Elle recevait quelque regard taquin discret mais les ignora simplement en se penchant complétement sur le sujet de la magie blanche. Elle n’en revenait pas … Elle allait être initier à la magie blanche ! la magie qu’elle avait toujours voulu maitriser …

Revenir en haut Aller en bas
Seisaku
Membres
Membres
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 24
Localisation : Utai

Feuille de personnage
Rang: Reine Utaïenne
Niveau: 10 / 100
Expérience:
0/5000  (0/5000)

MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Ven 16 Nov - 13:04

L’attention de la jeune princesse fut perturbée par l’arrivée de Vincent et Genesis, si bien qu’elle ne prêta plus qu’une oreille distraite à la discussion que la gardienne entretenait avec Zack. Elle eut un petit sourire amusé en voyant Lucrecia embarqué Vincent à part pour le sermonner puis posa son regard sur un Genesis hilare. Lorsque celui-ci toussant en recrachant un peu de sang, sans pour autant pouvoir s’arrête de rire, elle s’approcha de lui pour tenter de le calmer, mais pour le moment, son rire semblait incontrôlable. Elle l’invita malgré tout à venir s’installer avec elle sur un canapé moelleux. Il parvint finalement à maitriser son rire alors qu’elle venait de s’équiper de matériel de soin. Elle fit pousser dans un pot quelques fleurs médicinales qu’elle utilisa pour préparer ses onguents, attentivement observé par le rouquin.

-Je crois que vous en avez pris un sérieux coup à l’épaule et aux côtes. Pourriez-vous dévêtir afin que je pense vos plaies ?

Le jeune homme s’exécuta aussitôt, semblant même plutôt enthousiaste à cette idée. Elle l’aida à ses défaire de son long manteau et rangea soigneusement les vêtements du guerrier sur la table basse juste à côté. Elle lui donna tout d’abord une sorte de tisane qui permettre à son organisme de soigner tous ses maux interne puis entreprit d’enduire les plaies du jeune homme de baumes aux vertus magique. Elle dû s’approcher un peu plus afin de bander son épaule et se surpris à sentir son souffle chaud tout près de sa joue. Elle lui adressa un regard réprobateur.

-Monsieur Rhapsodos, tenez-vous un peu tranquil ou je ne réussirais jamais à vous soigner correctement, redressez-vous ou vous allez empirer l’état de vos côtes et je me verrais dans l’obligation de vous mettre un corset.

Elle eut instant du mal à décrocher son regard de lui, puis baissa les yeux vers sa tâches en esquissant un léger sourire. Il y avait décidemment quelque chose de particulièrement captivant dans son regard, quelque chose d’intriguant, d’énigmatique et d’attractif. Lorsqu’il fut pris d’une nouvelle quinte de toux ravageuse, elle lui fit boire une nouvelle tisane bienfaitrice. Le gout n’était pas extra, mais elle le savait, ses vertus était incomparable et particulièrement efficace.

Elle soigna ainsi l’épaule, les côtes et quelques autres plaies plus sommaires, comme celle qui avait ouvert son arcade sourcilière.

-Vous devriez faire plus attention, pour revenir entier auprès de vos proches et de votre famille.

Elle eut l’étrange penser que ce guerrier au regard énigmatique et charmeur devait être un bon père. Elle ne savait pas pouvoir elle pensait ça, mais il avait une tête de père protecteur et responsable, malgré ses petit regard enjôleur qu’elle n’osait interpréter.
Dire que dans deux semaines au plus, elle serait marier à Noctis et couronné Reine. Le peuple avait bien besoin d’une tel union pour se remettre responsable, mais ça lui faisait bizarre de se retrouver ainsi face à son destin.

Le visage souriant de la jolie brune devint pensif, exprimant la petite pointe d’appréhension qui la secouait.

_________________________________________________

! Lost memories clic !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Ven 16 Nov - 13:56

Seisaku tentait desepérément de faire cesser de rire le rouquin qui repeignait le sol de son sang mais semblait n'en avoir fichtrement rien à secouer. Pour lui cela méritait l'attention qu'on porte a un simple bleu.
Il se laissa tout de même docilement trainer jusqu’à un canapé pour être soigné par la belle qu'il observa sans gêne.

- Je crois que vous en avez pris un sérieux coup à l’épaule et aux côtes. Pourriez-vous dévêtir afin que je pense vos plaies ?


- C'est une invitation? Il se leva et debout devant elle sans la lâcher du regard retira le haut. Je n'ose vous refuser quoique se soit. Vous pouvez tout me demander Un grand sourire charmeur éclaira son visage.

La demoiselle s'empressa de finir sa tisane, un léger rouge aux joues. Il la but et lui sourit a nouveau.
Sei continua ensuite ces soins en tentant d'appliquer un bandage au SOLDAT qui était d'humeur plutôt taquine...

- Monsieur Rhapsodos, tenez-vous un peu tranquille ou je ne réussirais jamais à vous soigner correctement, redressez-vous ou vous allez empirer l’état de vos côtes et je me verrais dans l’obligation de vous mettre un corset.

- Genesis, pour vous princesse. Dit-il doucement. Vous pouvez m'obliger a faire tout ce que vous voudrez. Cette fois sa voix se fit très sensuelle. Mais je préfèrerais que se soit vous qui portiez le corset, cela vous irait à ravir. Comment ça il cherchait à vraiment la faire mourir ?

Elle resta un moment accrochée a son regard et retourna à sa tâche en trahissant un petit sourire. Il toussa à nouveau et la demoiselle lui offrit une nouvelle tisane...franchement dégeu...mais il la but sans broncher. Soigant son arcade elle enchaîna :

- Vous devriez faire plus attention, pour revenir entier auprès de vos proches et de votre famille.

- Et si je venais à mourir, es-ce que je vous manquerais ? Nouveau sourire ravageur.

Seisaku paru tout à coup préoccupée.

- Un visage aussi beau que le votre se doit d'aborder un sourire et non une grimace.

Il se releva et sans remettre son manteau entraîna Seisaku dehors sur un grand balcon. Refermant la porte il s'approcha d'elle accoudée sur la barrière.

- Me feriez-vous l'honneur de partager vos préoccupation avec moi ? Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour vous aider, je vous dois bien ça.

Il lui fit cette fois un sourire rassurant.
Revenir en haut Aller en bas
Seisaku
Membres
Membres
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 24
Localisation : Utai

Feuille de personnage
Rang: Reine Utaïenne
Niveau: 10 / 100
Expérience:
0/5000  (0/5000)

MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Ven 16 Nov - 20:20

Les remarques du rouquin ne faisait qu’empourprer ses jours un peu plus à chaque fois, même si elle ne comprenait parfois pas toute la subtilité de certaines remarque aguicheuse. Elle avait grandi à Utai en tant que princesse et passé le reste de sa vie dans un cirque où elle n’avait fréquenté que sa troupe et quelques clients qui venait la voir par soif de réponse. Elle avait d’ailleurs remarqué que, souvent, ce genre de client ne voulait pas de réponse réel, mais seulement entendre ce qui leur ferait plaisir. Certains mécontent la traitait de charlatan, alors qu’elle devait justement être la seule voyante capable de leur dire la vérité … Mais elle ne s’était jamais démonté, elle refusait de mentir sur ses visions.

Bref, on s’en fiche de ta vie Sei, revenu à nos moutons, et je dirais même, à notre BEAU mouton roux de compète. Ça c’est du mal, un étalon pure sang je dirais même. Hm, pardon.
La jeune brune, un peu maladroite, resta sceptique devant le « compliment » du rouquin concernant le corset. Elle, elle parfait des corsets de soin, qui ressemblait plus à des gros plâtres ou des grosses minerves pour le torse. Ce genre de chose ne saillait à personne … Le compliment la toucha tout de même, cela était un peu comme dire qu’elle était jolie en tout circonstance, même vêtu d’un sac de pomme de terre.

Alors qu’elle tentait de maitrise les légères rougeurs diffuses qui enflammaient ses joues, elle décida à son tour de reprendre son « patient ».

-Vous pouvez m’appeler Sei. Souffla-t-elle de cette voix particulière douce et cristalline qui la caractérisait.

Elle eut un petit rire amusé lorsqu’il lui demanda s’il lui manquerait. Elle hésita à répondre et détourna finalement les yeux pour se concentrer sur les soins qu’elle lui portait.

-Bien sûre, vous serez un manque pour nous-tous … Noctis vous estime beaucoup, et moi aussi.

C’est à ce moment qu’elle pensa au mariage qui l’attendait, perdant sous sourire chaleureux pour une mine plus soucieuse et pensive. Elle venait de finir de penser les dernières plaies du jeune homme à l’aura solaire quand il la gratifia d’un nouveau compliment, qui, bien que flatteur, lui parut un peu déplacé. Avait-il seulement conscience qu’il parlait à la future femme et reine de son ami Noctis ?
Cependant, elle accepta son invitation et le suivit à l’extérieur, sur le balcon. Elle s’accouda contre la rambarde, contemplant avec la même mine soucieuse sa cité renaissant doucement de ses cendres.

Le rouquin au sourire ravageur la rejoignit en la priant de partager ses soucis avec elle. Elle lui adressa un sourire rassurant en réponse au sien avant de pousser un léger soupire rêveur.

-Ho, ce n’est rien de grave. Je pensais à mes devoirs … ça ne sera pas facile de remettre Utai de cette terrible guerre. Mais je pense qu’avec Noctis, nous réussiront.

Elle imposa un silence en observant la ville endormit.

-Vous savez, pendant toutes ces années … j’ai fait partit d’un cirque. Le chef de la troupe m’a recueilli après m’avoir sauvé des bourreaux de ce traitre, qui m’avaient suivi jusqu’au-delà d’Utai et du temple de l’Aube. J’étais trapéziste, on m’a aussi enseigné l’art de dompter les tigres, mais je faisais surtout de la voyance en profitant du don que m’a envoyé la déesse lors de ma fuite, après mon passage à tabac … ça me plaisais beaucoup et même si Utai me manquait, je crois que cette vie itinérante va me manquer également … Et la troupe aussi … Quand tout sera remis sur pied ici, je pense que je retournerais les voir, je les inviterais à l’honneur ici pour un grand spectacle.

Elle posa son regard doux sur le jeune homme à l’aura de feu.

-Vous me faite un peu penser au chef de cette troupe, celui qui m’a recueilli et protéger pendant toutes ces années. Il avait ce même sourire énigmatique …

A cela, elle lui sourit puis reporta son attention sur la cité.

-Je n’arrive pas à croire que je vais me marier dans si peu de temps … Après tant d’année, j’avais totalement oublié ce détails jusqu’à ce que je retrouve Noctis. Souffla-t-elle finalement.

Elle prononça ces mots car c’étaient ceux qui lui pesait le plus … Et peut-être dans l’intention aussi, de remettre les points sur les ‘i’.

-Mais assez parlé de moi, veuillez m'excuser pour ces lamentations futiles. Et vous alors ? Vous devez avoir une famille qui s'inquiète pour vous, n'êtes-vous pas impatient de les retrouver ?

Oui, pas là elle cherchait à lui faire cracher le morceau : t'as une gonzesse mec ou pas ?!? Ceci sans la moindre idée derrière la tête ...

_________________________________________________

! Lost memories clic !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Ven 16 Nov - 22:02

Le jeune roi se réveilla doucement grâce a un fin rayon de lumière qui avait filtré à travers les rideaux fermés à la hâte. Il avait une vue sur quasiment tout le continent et les lumières des hélico et autres machines l'avaient atteint...il était temps de venir en aide à tout le peuple.
Il se releva doucement et comprit très vite les dégât que la bataille avait laissé sur son corps. Il fit une légère grimace pour enfin s'assoir sur le bord de son lit...son lit?
Noctis se leva pour écarter tout les rideaux...cette chambre...immense...n'avait pas changé....

Mais il ne se perdit pas à la contemplation. Il n'en avait pas le courage. Se glissant dans la salle de bain tout aussi énorme adjacente il laissa glisser de ses épaule le simple kimono noir en soie qu'il portait, vite rejoint par les bandages multiple. Une bonne douche plus tard il revêtit des vêtements simple qu'il trouva dans la penderie.



Spoiler:
 


Il prit son épée qu'il accrocha dans son dos comme à son habitude. Il savait ce qui l'attendait, et il ne voulait pas supporter tout les regards braqués sur lui en attendant le moindre de ses ordres. Mais à cet instant, son peuple se relevait d'une guerre, il ne devait pas faillir a ses obligations.

Le Lord ouvrit la porte d'une puissance mal contrôlée qui émit un bruit qui résonna dans l’immense corridor. Tout de suite quelques tête sortirent des coin des portes...et tout de suite des hordes de serviteurs en tout genre se précipitèrent autour de lui.

Le brouhaha devint insupportable pour le jeune roi.

- Assez. Je vous remercie de votre inquiétude mais non, je n'ai pas faim, et oui je me sens bien, si vous voulez bien prendre congé à présent...

Tous s'exécutèrent.

La vérité c'est qu'il en resta abasourdi...sur le cul quoi, mais c'est tout de suite moins royal comme langage...

Il soupira, comment pourrait-il s'habituer a une chose pareille? C'est dans ce genre de moment qu'il aurait aimé avoir son patriarche derrière lui, la guerre tout ça c'était bon il gérait, mais ce genre de "détails....."
Noctis reprit sa marche et on lui indiqua aussitôt que les guerrier se reposaient dans un des salons de réception...
Heureusement qu'un domestique lui indiqua le chemin, impossible de se repérer dans ce labyrinthe.




PARTIE DE GEGE ET SEI :


Génésis n'interrompit pas la jeune femme et écouta avec attention ce qu'elle lui disait.

- Ho, ce n’est rien de grave. Je pensais à mes devoirs … ça ne sera pas facile de remettre Utai de cette terrible guerre. Mais je pense qu’avec Noctis, nous réussiront. Vous savez, pendant toutes ces années … j’ai fait partit d’un cirque. Le chef de la troupe m’a recueilli après m’avoir sauvé des bourreaux de ce traitre, qui m’avaient suivi jusqu’au-delà d’Utai et du temple de l’Aube. J’étais trapéziste, on m’a aussi enseigné l’art de dompter les tigres, mais je faisais surtout de la voyance en profitant du don que m’a envoyé la déesse lors de ma fuite, après mon passage à tabac … ça me plaisais beaucoup et même si Utai me manquait, je crois que cette vie itinérante va me manquer également … Et la troupe aussi … Quand tout sera remis sur pied ici, je pense que je retournerais les voir, je les inviterais à l’honneur ici pour un grand spectacle.
Vous me faite un peu penser au chef de cette troupe, celui qui m’a recueilli et protéger pendant toutes ces années. Il avait ce même sourire énigmatique …


A cela, elle lui sourit puis reporta son attention sur la cité.

-Je n’arrive pas à croire que je vais me marier dans si peu de temps … Après tant d’année, j’avais totalement oublié ce détails jusqu’à ce que je retrouve Noctis. Mais assez parlé de moi, veuillez m'excuser pour ces lamentations futiles. Et vous alors ? Vous devez avoir une famille qui s'inquiète pour vous, n'êtes-vous pas impatient de les retrouver ?

- Ce spectacle me semble une excellente idée. Il lui sourit. Si j'ai la chance d'y être convié j'y trouverais peut être un jumeau caché. Plaisenta-t-il.

Le roux retrouva une mine plus sérieuse mais avec une voix qui se voulait rassurante il enchaîna :

- Aucune lamentation n'est futile, aucune n'est plus grave qu'une autre. C'est en fonction de la force avec laquelle elle vous atteint que l'on peut en mesurer l'importance. Et vu ce qu'il vous attend il faut que vous ayez l'esprit serein.
Je ne sais pas si cela pourra vous aider, mais...même vous, n'avez pas de destinée tracée. Bien que tout semble peser sur vos épaule vous êtes libre au fond, d'endosser ou non tout ceci, et surtout d'en modifier la manière. Pour avoir longtemps côtoyé Noctis, je vous assure qu'il ne vous forcera en rien la main. A vrai dire j'avais autrefois abordé le sujet avec lui, et il semblerait qu'il veuille changer un bon nombres de choses. Bien sûr, il s'agit toujours du même homme et il ne m'en a jamais dis plus.
Comprenez le, il doit reprendre toute un peuple en main, en sachant pertinemment les erreurs commises par ces prédécesseurs, légitimes ou non. Je peux vous garantir que le gouvernement de père, ne sera pas celui du fils.


Il fit face au vide et s'accouda également à la barrière de marbre.

- Ma seule famille est en ce moment prisonnière d'une entité démoniaque. Miory...ma nièce en quelques sorte...
Je n'ai jamais cessé de travailler pour atteindre un niveau de puissance au combat qui me satisfasse, je ne le suis pas encore, mais à présent je regrette de n'avoir pas passé plus de temps avec elle. J'ai comprit quand ces ennuis on commencé l'importance de la famille. A présent je serais présent, bien plus présent pour tout mes proches.

Cela sonnait et était une promesse...il s'en voulait terriblement.


RETOUR A NOCTIS


Lorsqu'il débarqua dans la grande salle personne ne le remarqua tout de suite, par contre, lui avait remarqué Sei et Genesis sur le balcon...sa l'arrangeait de se retrouver dans un petit groupe avant de faire face à tout le monde en même temps...il se faufila donc et doucement ouvrit la porte et sortit. Les deux ne l'avaient pas entendu.

- On ne se rend compte de la valeur réelle des choses que lorsqu'on les perds.

Ces deux amis firent volte face. Le roi était content de voir qu'ils allaient bien.

- Je n'ai pas vu Hellheim...ou se trouve-t-il ?

Noctis attendait patiamment la réponse, mais le sourire de Sei qui s'éffaca...lui fit comprendre mieux que des mots...mais il refusa d'y croire...
Revenir en haut Aller en bas
Seisaku
Membres
Membres
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 24
Localisation : Utai

Feuille de personnage
Rang: Reine Utaïenne
Niveau: 10 / 100
Expérience:
0/5000  (0/5000)

MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Sam 17 Nov - 8:43

Genesis se voulu rassurant quant à ses craintes, mais cela n’eut pas vraiment l’effet espéré. En fait, savoir qu’elle avait finalement le choix l’aida à se reprendre en main. Elle avait l’impression d’être lâche en fuyant ses responsabilités et il était hors de question qu’elle laisse tomber Noctis maintenant. Il avait besoin d’elle, il se serait pas trop de deux pour reprendre les choses en mains. Ce n’était pas le moment de s’abandonné à ses petits états d’âme.

-Noctis sera un bon roi, sans doute le meilleur que nous n’ayons jamais connu … Mais bien au-delà du destin, c’est mon devoir d’être à ses côtés. Pas seulement mon devoir de ‘princesse’ selon nos tradition ancestrale, mais mon devoir en tant qu’amie proche. Je ne peux pas le laisser tomber maintenant.

Elle ne pensait plus au mariage, seulement à son devoir et au soutiens qu’elle allait devoir apporter à Noctis. Elle reporta ensuite toute son attention sur le rouquin alors qu’il allait enfin dévoiler un peu de sa personne. Elle ne put cacher sa surprise lorsqu’il lui dévoila qu’il était l’oncle de la fameuse Miory, celle qu’elle avait vu mourir et celle pour qui Zack s’était battu et se bat encore.

-Miory est votre nièce ?!

Il lui adressa un regard interrogateur, sans doute surprit qu’elle semble la connaitre.

-J’ai eu à faire à Zack, il la cherchait désespérément. Je ne sais pas comment il a fait pour la sauver la dernière fois … Mais il est très déterminé. Ça se voit qu’il tient beaucoup à elle et qu’il l’aime passionnément. Il est venu jusqu’ici pour trouver la magie blanche qui pourrait la libéré du démon qui la possède, en ce moment même, il reçoit l’initiation par notre gardienne de la larme de la déesse.

Lorsqu’elle prononça le nom de Zack, elle remarqua que la mine de rouquin s’assombrit légèrement. Elle n’eut pas le temps de lui demander ce qu’il avait derrière la tête qu’une voix grave et familière résonnait derrière eux. Elle se tourna aussitôt vers Noctis, ne pouvant empêcher un large sourire d’apparaitre sur ses lèvres en voyant qu’il allait bien.

-Noctis ! La déesse soit louée, tu vas bien !

Cependant, elle perdit rapidement son sourire alors que le jeune prince chercha à retrouver Hellheim … Elle échangea un regard inquiet avec Genesis avant de reposer ses yeux désolée sur Noctis, s’approchant doucement de lui.

-Hellheim est tombé sur le champ de batail … C’est le Sexta des Espadas qui a eu raison de lui. Je suis vraiment désolée … Noctis. La déesse la rappelé à elle …

Devait-elle l’achever en lui annonçant que Kaena et sa sœur avait également disparut ? Elle le croyait plutôt proche de la première … Bon, elle ne lui en parlerait pas tout de suite, pas tant qu’il ne posera pas la question. Il semblait très affecté de la disparition de Hellheim, elle ne voulait pas en rajouter maintenant. Cela dit, leur armé s’en était plutôt bien sortit, et d’ailleurs, il eurent un revirement de situation lorsque la plus part des soldats adverse se rebellèrent pour finalement combattre à leur côté.

_________________________________________________

! Lost memories clic !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Dim 18 Nov - 11:26

GENESIS :

- Je ne vous dis pas de l'abandonner ou quoique se soit de ce genre, mais il y a une autre façon de faire, Princesse. Il lui sourit.

Vint ensuite le sujet sensible pour le roux.

- Oui. Vous la connaissez...?

- J’ai eu à faire à Zack, il la cherchait désespérément. Je ne sais pas comment il a fait pour la sauver la dernière fois … Mais il est très déterminé. Ça se voit qu’il tient beaucoup à elle et qu’il l’aime passionnément. Il est venu jusqu’ici pour trouver la magie blanche qui pourrait la libéré du démon qui la possède, en ce moment même, il reçoit l’initiation par notre gardienne de la larme de la déesse.


Il crispa les poing, si il avait du cogner quelqu'un, ses muscles contractés annonçaient que le personne aurait eu du mal à se relever...
Noctis arriva ensuite ce qui coupa court la discussion.
Il demanda ou se trouvait son fidèle bras droit...Seisaku se chargea de répondre et Noctis s'assombrit.

PARTIE Noctis :

Il s'adossa au mur, et regarda le sol.

- Qui d'autre?

Inflexible tout de même. On lui apprit qu'il manquait également les jumelle Fujibayashi. Portée disparues.
C'était le moment ou les ordres allaient fuser.

Sans rien dire d'autre et en le laissant rien transparaître il revint dans la salle et cette fois fit en sorte que le monde présent le voit.

- Réunion en salle du conseil dans 5 minutes.

Il partit immédiatement.
Le roi profita de cet instant pour longer la longues table noire...il se rapellait avoir vu son père et tout ces conseillers s'y assoire...



Mais il chassa ses pensée pour se concentrer. Très vite le petit monde arriva, mais avant toute chose une jeune homme brun qui n'avait même pas prit la peine de s'assoir se plaça devant Noctis, assis, à l'autre bout de la table démesurée.
Il l'avait déjà rencontré...Zack Fair...

Le roi lui fit un signe de la tête discret pour l'autoriser à parler.

Revenir en haut Aller en bas
Zack
Admin
Admin
avatar

Messages : 773
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 27
Localisation : Midgard

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 12 / 100
Expérience:
2250/6000  (2250/6000)

MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Mar 11 Déc - 10:42

On lui avait dit que le prince Noctis, nouveau souverain d'Utaï, était réveillé et qu'il organisait une réunion d'après guerre afin de recevoir un rapport précis de chacun de ses alliés. Le jeune Balambien avait entreprit, suite à son initiation à la magie blanche, d'approcher le jeune homme et de lui exposer son idée... Le prince était un stratège des plus compétent et un homme de bon conseil.

Les portes s'ouvrirent et des hommes tels que Genesis, Vincent Valentine et tant d'autre prirent place autour d'une imposante table ou Noctis siégeait en Roi. Zack pénétra en dernier dans la salle et il croisa le regard sévère du jeune souverain qui, d'un signe de tête discret, l'autorisa à parler.

Le jeune homme scruta tour à tour Genesis qui lui lançait un regard hostile, puis sur les autres. L'oncle de son ex-petite amie lui en voulait énormément, il le savait; pourtant, devant les regards de toute l'assemblée, il parla.

- Miory est possédée par une entité démoniaque d'une puissance gigantesque, qui lui fait faire des horreurs contre son grès. Le jeune homme baissa les yeux et reprit. Chaques jours, je l'entend intérieurement me demander de l'aide, et je sais aussi qu'elle est prète à craquer... Genesis semblait tendu et Zack masquait sa souffrance tant bien que mal. J'ai l'intention de la sauver... par TOUT les moyens.

- Tu as la prétention de dire que tu veux la sauver alors qu'elle est dans cet état par ta faute !!

Genesis s'était redressé, tapant du poing sur la table. Zack encaisse les critiques et continua son discours.

- Celest m'a initié, moi et d'autre, à la magie blanche, ce qui pourrait nous permettre de la sortir de sa situation. Si cette méthode ne fonctionne pas, j'ai l'intention d'affronter la créature qui l'habite... Ses yeux pétillèrent mais il tint bon. ...même si j'ai de forte chance de mourir. J'en viens à ma requête. Il fixa Noctis, soutenant son regard froid. Si je dois perdre la vie, je souhaiterais que vous tentiez de la sauver...

Ses yeux coulèrent légèrement et il essuya d'un revers de la main cette satanée larme qui lui avait échappé. Certains membres de l'assemblé s’embrèlent touchés et Genesis s'emporta une nouvelle fois.

- Je t'interdit de lui faire quoi que se soit, tu est capable d’aggraver son état. En plus, par ta faute, Miory à tenté de se suicider, tu comprend ce que sa veux dire ou faut te faire un dessin?

Zack ne tenait plus, il savait que Miory avait bien faillie mourir par sa faute, il savait qu'elle avait souffert de son absence, il savait qu'elle l'aimait toujours... Il frappa du poing sur la table et s'emporta.

- Genesis, je tient à te signaler que je suis conscient de tout sa, mais j'aime Miory et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour la sortir de cette situation... Je n'ai pas l'intention de l'abandonner et de rester assis, à ne rien faire, à part voir son cas s'aggraver.

Le jeune brun avala, laissant ses nerfs se calmer, remarquant Genesis s'asseoir à nouveau. Il s'attendait à recevoir les foudres de ce dernier.

- Tu ose dire que tu l'aime... c'est ridicule, tu ne la mérite pas.

Il baissa les yeux, touché par les propos du roux... Pourtant ce n'était pas quelques paroles qui allait l’empêcher de tout tenter pour aider la jeune femme... Il attendait simplement la réponse du nouveau roi d'Utaï, afin d'avoir une assurance que même après sa mort potentiel, tout serait mit en place pour la sauver.


_________________________________________________


Spoiler:
 


Alors, suis-je devenu un héros à vos yeux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld-forum.big-forum.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Sam 15 Déc - 22:42

Le jeune brun prit la parole. Il tenta de masquer ses craintes et ses souffrances mais Noctis décela un légère tremblement dans sa voix les premiers mots. Il se ressaisit ensuite et put parler sans problème. Il lui exposa donc la situation dans laquelle se trouvait Miory...oui, il se souvenait d'elle.
Zack semblait bel et bien décidé a la sauver mais Génésis le coupa. Emporté par un élan de colère que Noctis ne lui connaissait pas. Il tapa du poing sur la table qui fit sursauter quelques personnes siégeant.

- Tu as la prétention de dire que tu veux la sauver alors qu'elle est dans cet état par ta faute !!

Le brun ne encaissa tant bien que mal et enchaîna.

- Celest m'a initié, moi et d'autre, à la magie blanche, ce qui pourrait nous permettre de la sortir de sa situation. Si cette méthode ne fonctionne pas, j'ai l'intention d'affronter la créature qui l'habite. Même si j'ai de forte chance de mourir. J'en viens à ma requête. Il fixa Noctis, soutenant son regard froid. Si je dois perdre la vie, je souhaiterais que vous tentiez de la sauver...

Une larme perla sur la joue du jeune balambien, alors que le roi entrouvrit la bouche pour parler il fut coupé net par un Genesis définitivement hors de lui.

Je t'interdit de lui faire quoi que se soit, tu est capable d’aggraver son état. En plus, par ta faute, Miory à tenté de se suicider, tu comprend ce que sa veux dire ou faut te faire un dessin?

Noctis referma la bouche, ils semblaient avoir des comptes à régler...

- Genesis, je tient à te signaler que je suis conscient de tout sa, mais j'aime Miory et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour la sortir de cette situation... Je n'ai pas l'intention de l'abandonner et de rester assis, à ne rien faire, à part voir son cas s'aggraver.


- Tu ose dire que tu l'aime... c'est ridicule, tu ne la mérite pas.

Genesis s'était rassit et les mots furent prononcé dans un calme qui cachait un dégoût. Il était tel que pour le première fois, le jeune Fair en fut quelque peu déstabilisé. Très vite il adressa un regards déterminé au jeune roi qui prit la parole.

- Vous vouez tout deux un amour sans borne a cette personne. De plus, étant tout deux des guerriers émérite, il est certains qu'en agissant ensemble vos chance de la sortir d'une situation difficile en soit considérablement augmentées. Il regarda Genesis qui ronchonna quelque chose, puis Zack qui restait silencieux.
Genesis, parlez. Ivitation qui cachait un ordre.

- Je suis prêt à reconnaître ces forces...mais je vous avouerais que j'ai de grandes difficultés a accepter le fait qu'il fourre son nez là ou il n'a rien à faire.

Noctis pouvait comprendre son ami, mais il se devait d'agir comme quelqu'un de neutre...et surtout comme un roi.

- La situation est, certes, d'une délicatesse extrême. Mais il me semble que ce jeune homme ne fera pas machine arrière, et il serait inutile de vous battre. Le mieux serait d'éviter les conflits afin d'agir au plus vite. Il dirigea son regard vers Zack. La terre d'Utaï est secouées de mille mots, cependant, vous avez contribué a sa sauvegarde et je vous en serait à jamais reconnaissant. Pour cela, je vous fait la promesse d'agir en personne pour éliminer cette créature si vous et Genesis veniez à échouer, même si cela est à mes yeux très peu probable.
De plus, lorsque tout ceci sera finit, venez tout trois ici. Si cette demoiselle à été sous l'emprise d'une créature démoniaque, aucun endroit ne sera plus approprié pour une convalescence, ainsi qu'un pardon, que la terre d'Utaï.
Il se redressa pour plaquer son dos contre le fauteuil. Je vous dois à tous ici présent une dette de grande envergure, lorsque tout sera rentré dans l'ordre, n'hésitez pas à requérir de l'aide si le besoin s'en fait sentir. Balambiens, Midgadiens, le conseil est terminé pour vous. Une autre personne requière votre attention. Merci infiniment a tous.

Dès lors, toutes les personne qui avaient un rôle à jouer pour sauver la jeune femme partirent.
Le Lord s'occupa ensuite d'Utaï. Distribuant les ordres et consignes.

Revenir en haut Aller en bas
Zack
Admin
Admin
avatar

Messages : 773
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 27
Localisation : Midgard

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 12 / 100
Expérience:
2250/6000  (2250/6000)

MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Mer 19 Déc - 15:40

Rien n'aurait pu blesser davantage le jeune Balambien que l'évidence rappelée par Genesis. Les mots raisonnaient comme des coups de canons dans l'esprit meurtri du brun qui retint tant bien que mal une poussée d'adrénaline hostile dirigée vers le roux. Noctis trancha net, en assurant que les chances de réussite de la mission dans laquelle s'était lancé Zack, serait décuplés si lui et l'oncle de Miory acceptés de collaborer.
Le jeune brun était resté silencieux tandis que son détracteur, lui, ronchonnait quelque chose d'incompréhensible. Noctis l'invita à avouer le fond de sa pensée publiquement, ce qu'il fit sans plus attendre.

"Je suis prêt à reconnaître ces forces... mais je vous avouerais que j'ai de grandes difficultés à accepter le fait qu'il fourre son nez là où il n'a rien à faire."

Il jeta un nouveau regard hostile au Balambien qui parvint à le soutenir jusqu'à ce que le roi Noctis ne fasse une nouvelle fois raisonner sa voie froide et terriblement diligente.

" La situation est, certes, d'une délicatesse extrême. Mais il me semble que ce jeune homme ne fera pas machine arrière, et il serait inutile de vous battre. Le mieux serait d'éviter les conflits afin d'agir au plus vite. La terre d'Utaï est secouée de mille mots, cependant, vous avez contribué à sa sauvegarde et je vous en serais à jamais reconnaissant. Pour cela, je vous fais la promesse d'agir en personne pour éliminer cette créature si vous et Genesis veniez à échouer, même si cela est à mes yeux très peu probable.
De plus, lorsque tout ceci sera finit, venez tout trois ici. Si cette demoiselle à été sous l'emprise d'une créature démoniaque, aucun endroit ne sera plus approprié pour une convalescence, ainsi qu'un pardon, que la terre d'Utaï. Je vous dois à tous ici présent une dette de grande envergure, lorsque tout sera rentré dans l'ordre, n'hésitez pas à requérir de l'aide si le besoin s'en fait sentir. Balambiens, Midgadiens, le conseil est terminé pour vous. Une autre personne requière votre attention. Merci infiniment a tous.
"

Le discours du roi touche l'assemblée. Il avait réussi à comprendre l'envie et l'entêtement de Zack dès le premier coup d'œil et avait assuré à ce-dernier qu'en cas d'échec de la part de Genesis et lui, il agirait personnellement face à l'entité démoniaque qui habitait le corps de la jolie rousse, même si l'échec de deux puissants combattants n'était pas envisageable.
De plus, avant de remercier son entourage et de congédier ceux étrangers au continent d'Utaï, le roi assura à ses interlocuteurs que, s'ils le souhaitaient, ils pouvaient venir dans la cité de Jaryan pour permette à la demoiselle de se reposer efficacement. Le brun acquiesça furtivement et tourna les talons, sortant de la pièce sans un mot de plus. Rapidement, plusieurs personnes passèrent devant lui, puis Vincent Valentine et Genesis l'approchèrent. Le jeune Balambien le fixa de manière neutre.

- Je sais que ça ne te fais pas plaisir de collaborer avec moi, mais sache que comme l'a dit Noctis, je ne ferais pas machine arrière. Si vraiment ma présence t'insupporte, je me débrouillerais seul pour la sauver. Ses yeux bleus brillaient d'une lueur démontrant son ambition. Je ne la laisserais pas dans cette situation et si tu veux l'aider, je serais ravi que l'on puisse combattre ensemble.

Le jeune homme lui tendit la main, comme pour signer physiquement un pacte d'alliance, ou tout du moins une trêve jusqu'à ce que Miory soit sorti d'affaire.
Genesis ne prit pas la peine de conclure ce pacte, serrant plutôt le poing.

« Et bah c'est pas gagné... »

- TU es coupable de son état et TU l’as rendue malheureuse si bien que si nous la sortons d'affaire, je t'interdis de la revoir... son ton était froid et franc ...Est ce que t'a bien compris?

Un poignard traversa le cœur du brun mais il tenta de rester neutre. S'il refusait la condition de Genesis, il n'était pas certain de pouvoir sauver Miory, mais s'il l'acceptait, il était contraint d'abandonner l'idée de la revoir un jour... un dilemme insoutenable qu'il conclut en pensant uniquement à la jeune femme, et non à ses sentiments. En effet même s'il ressentait encore quelque chose de très fort pour elle, il ne pouvait se résoudre à imaginer l'échec de la mission; non, il devait mettre toutes les chances de son cotés pour la sauver... quitte à ne plus jamais la revoir.
Baissant les yeux, il répondit au roux.

- C'est bien pour elle, et pour la sauver que je fais ça.

Dès lors qu'il avait accepté les conditions de son "allié", il avait perdu tout espoir, même enfouie, de recoller les morceaux de son couple...

Une petite troupe de Balambien et de Midgardien quittèrent le Palais d'Isil, puis la capitale d'Utaï, pour rapidement retourner chez eux. Genesis et Zack, suivit de Lucrecia, Squall et Linoa étaient entré dans la cité-industrielle et rejoinrent rapidement le quartier générale des TURK'S, là où "l'action" allait avoir lieux...
Le cœur du jeune brun battait la chamade à mesure que le temps défilait, le rapprochant de la vision de son ex-petite amie qu'il n'avait pas revue depuis un long moment maintenant...

« Mio'... »

La tristesse était visible sur son visage mais aucunes larmes ne parvenaient à couler.

_________________________________________________


Spoiler:
 


Alors, suis-je devenu un héros à vos yeux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld-forum.big-forum.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Ven 11 Jan - 21:44

Noctis leur sortit un discours censé certes, mais qui posait problème a Genesis sur certains points, ce qu'il ne se retint pas de dire à Zack.

- Je sais que ça ne te fais pas plaisir de collaborer avec moi, mais sache que comme l'a dit Noctis, je ne ferais pas machine arrière. Si vraiment ma présence t'insupporte, je me débrouillerais seul pour la sauver. Ses yeux bleus brillaient d'une lueur démontrant son ambition. Je ne la laisserais pas dans cette situation et si tu veux l'aider, je serais ravi que l'on puisse combattre ensemble.


Il tendit la main à Genesis qui ne fit que le regarder avec une haine palpable.

- TU es coupable de son état et TU l’as rendue malheureuse si bien que si nous la sortons d'affaire, je t'interdis de la revoir...Est ce que t'a bien compris?

Il était dur, très dur, mais il se devait de l'être à la mesure de la situation.

- C'est bien pour elle, et pour la sauver que je fais ça.

- Si tu tiens tellement a faire partie de l'expédition, soit, mais si tu te met en travers de mon chemin, je te tuerais à la même enseigne que ce putain de démon. Déjà l'imposante lame dans le dos du roux étincela et se réchauffa.

Ils finirent par se serrer la main.

- Et je te tuerais aussi si tu t'en approche alors que je te l'ai interdit. Quelles qu’en soit les conséquence, je protégerais aussi farouchement que nécessaire ma seule famille.

Lui qui avait la réputation d'être assez calme, posé et très réfléchit ne se reconnaissait plus lui même, peut être étais-ce la culpabilité qui le rongeait...
Ou était-il pendant qu'elle se faisait posséder par cette entité dont il avait pourtant connaissance...
Il se rachèterais coûte que coûte.

La troupe amorça ensuite son retour...

[te gêne pas pour poster hein tiftif ^^ ]

Revenir en haut Aller en bas
Seisaku
Membres
Membres
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 24
Localisation : Utai

Feuille de personnage
Rang: Reine Utaïenne
Niveau: 10 / 100
Expérience:
0/5000  (0/5000)

MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Sam 12 Jan - 10:11

Une réunion suivit l’arrivée de Noctis, enfin, il a dit réunion, elle a dit réunion, j’ai dit réunion, nous avons dit réunion … Mais cela ressemblait finalement plus à un règlement de compte entre deux coqs de bassecour drogués aux amphétamines. Seisaku resta longuement interdite, tout au long de la conversation, comme la plus part de ses jugées. Elle était particulière choquée –et déçu- de la réaction disproportionnée de Genesis quant au dévouement de Zack pour sa bienaimée. Elle ne connaissait pas Zack depuis longtemps, mais elle avait vu en lui, vu à quel point il l’aimait, vu à quel point son désir de la retrouver et de la protéger était grand. Elle ne pouvait pas croire en la culpabilité de Zack dans cette affaire, ce n’était tout de même pas lui qui avait enfermé un démon en cette pauvre jeune femme ! Elle savait que le jeune guerrier aux cheveux d’ébène ne pourrait faire de mal à ses proches c’était quelqu’un de loyale et de fidèle, oui, elle le savait. C’était quelqu’un de bien.

Le visage de la belle princesse se durcit à mesure que résonnaient les élucubrations de Genesis contre le pauvre Zack qui ne faisait rien pour lever la culpabilité qu’on lui incombait pleinement. Elle tenta de prendre la parole à plusieurs reprise, mais le regard désapprobateur de Noctis l’en avait empêché. Tout de même, au lieu de se retourner contre lui il ferait mieux de réfléchir sérieusement à un vrai plan ! Ils devaient se serrer les coudes pour venir à bout de ce diable.

Lorsque Genesis évoqua alors clairement ses menaces de mots sur la personne si dévouer et courageuse de Zack, s’en fut trop pour elle. Oui, elle apprécier beaucoup Gensis et son aura ne la laissé pas indifférente mais le soleil allait devoir calmer un peu ses éruptions si il ne voulait pas que la Lune lui rentre dans le lard.
La belle fronça ses jolis sourcils, et même ce geste chez elle sembla gracieux. Elle se leva alors d’un bon, frappa ses mains contre la table en armant sur Genesis ses dangereuses prunelles indigos, empruntes de colère et de sévérité.

-Monsieur Rhapsodos ! Dois-je vous rappeler que Zack est notre allié à tous ? Vous devriez vous entre-aider plutôt que de menacer votre coéquipier de mort ! Vous avez besoin de lui pour sauver Miory, car lui seul, je le sais, pourra l’aider à combattre le démon qui la ronge.

Son ton était ferme mais elle ne criait pas.

-Vous êtes aveugles et stupide si vous ne voyez pas à quel point il l’aime et à quel point cet amour est réciproque. C’est cela qui la sauvera et c’est cela qui la rendra heureuse. Vous n’avez pas le droit de vous mettre en travers de cela sous le simple prétexte que vous avez décidé qu’il en serait ainsi. Que vous l’acceptiez ou non, Zack est un brave chevalier, il est fort, courageux … Et amoureux. Rien ne pourra vaincre cela. En revanche, votre impulsivité soudaine et votre colère irraisonné risque d’attisé un peu plus l’influence du démon ainsi que d’enfoncer votre nièce un peu plus dans les ténèbres qui l’envahisse. C’est tout ça qui la mené ici : la haine, ma colère, la vengeance. Il faut qu’elle sente que vous l’aimez, tous les deux et que ensemble vous lui prouviez comme vous êtes déterminer à la protéger. Donnez-lui une raison de revenir, donnez-lui une raison de se battre contre le démon de rage qui la ronge ! Montrez-lui que l’amour et la fraternité ne sont pas perdus ici-bas.


La douce princesse, toujours souriante et maternelle montrait aujourd’hui un tout autre visage qui semblait même effrayer Noctis. Lui qui la connaissait depuis l’enfance, savait pourtant très bien qu’il était mauvais de la mettre en colère. Les femmes les plus douces caches souvent le tempérament le plus redoutable.
Cela dit, elle n’haussait toujours pas le ton, sans perdre sa fermeté et son regard dure qui en était d’autant plus effrayant.

-Vous croyez vraiment qu’elle aura envie de se battre contre la tristesse, le désespoir et la rage si vous-même vous ne lui montrez que ça ? Je vous pensez plus sage et raisonnable, monsieur Rhapsodos, vous me décevez beaucoup.

Cette conclusion lui sembla correcte et la bombe fut lancée. Certain la regardé avec surprise, d’autre avec effroi. Même Zack, à qui elle avait pourtant prit la défense, ne semblait pas si rassurée, malgré sa gratitude. Sans perdre le masque de femme glaciale qu’elle avait habillé, Seisaku se rassied avec élégance, surveillant la réaction de Genesis. Elle espérait lui avoir remis les idées en place, car elle se doutait bien qu’il devait avoir perdu son sang-froid à cause de toute l’inquiétude et le stress de ces derniers jours. Les hommes, aussi fort et résistant soient-ils, avaient tous besoin d’une femme pour les remettre dans le droit chemin. Voilà pourquoi la reine, à Utai, avait toujours eut autant d’importance que le roi. Elle qui ne se sentait pourtant pas prête à être couronné, se montrait bien à la hauteur aux yeux de tous.

_________________________________________________

! Lost memories clic !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack
Admin
Admin
avatar

Messages : 773
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 27
Localisation : Midgard

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 12 / 100
Expérience:
2250/6000  (2250/6000)

MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Lun 14 Jan - 14:01


A croire que c'était sa fête aujourd'hui car Genesis, pourtant habituellement d'un calme exemplaire, était en train d'affubler Zack de tous les maux de Miory. Si seulement il s'arrêtait là, mais non, en plus de tout lui mettre sur le dos, voilà qu'il le menaçait de mort s'il venait à s'interposer dans les plans du tonton, ou s'il ne tenait pas ses engagements en tentant de revoir son ex-petite amie une fois libérée de cette entité qui s'était chaudement incrusté dans son être. Si Zack n'était pas toujours fou amoureux d'elle, jamais il n'aurait accepté, mais dans cette situation, il ferait n'importe quoi pour que la rousse puisse à nouveau vivre heureuse.

Genesis empoigna finalement la main qui lui était tendue, ne la lâchant qu'après une nouvelle menace. Pourtant, alors que la situation semblait critique, une aide inattendu intervint sous la forme d'une belle princesse: Seisaku en avait visiblement assez entendue et s'était levée, tapant du poing sur la table devant les propos du roux, assurant sur un ton calme mais franc, que le diable ne pourrait être vaincu que par l'amour conjoint dont les deux hommes pouvait être apte à apporter à Miory; l'hostilité présente le renforcerais plus qu'autre chose... Mais, elle défendait complètement la cause de Zack qui, quant à lui, la fixait, surpris et presque effrayé par l'aura de la Reine d'Utaï qui boucla son intervention par une dénonciation de sa déception à l'encontre de Genesis. Elle se ré-installa tandis que le principal concerné tentait d'esquiver les regards que l'entourage lui portait.

Zack quant à lui ne savait que faire... remercier ouvertement Seisaku augmenterait sans doute encore un peu plus la haine de l'oncle de Miory et retourner voir ce-dernier passerait peut être pour de la moquerie. Il émit un signe de tête à l'intention de la jeune Reine, lui démontrant toute sa gratitude, puis il prit cette fois pour de bon la direction de la sortit du palais.

- Genesis, je sais aussi pertinemment que cette situation est compliquée, Miory est ta seule famille; mais sache qu'elle l'est au moins autant pour moi...

Il ne cherchait pas à rendre le roux plus haineux qu'il ne l'était déjà, mais il voulait juste lui montrer qu'il était prêt à ne pas tenir compte de ses derniers mots et de l'aider à secourir la jeune femme.

Silencieusement, il suivit le brun... Voulait-il toujours le tuer à la moindre occasion, avait il compris que cette situation était réciproque pour le jeune homme? Zack n'en savait rien du tout mais il lui faisait confiance... au moins jusqu'à ce que Miory soit sauvée.

- Tu sais, toute les nuits je fais le même cauchemar, ou je la voit en pleure et blessée, me demander de l'aide. Ce mauvais rêve dur depuis des semaines...

Peut-être que le roux n'en avait que faire, mais il fallait bien faire la causette, sinon, le chemin allait être bien long jusqu'à Midgard. Les deux hommes traversent silencieusement l'ancien champ de bataille, puis passèrent le portail menant au temple de l'Aube, pour finalement entamer une traversée du Désert de Kalm...



_________________________________________________


Spoiler:
 


Alors, suis-je devenu un héros à vos yeux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld-forum.big-forum.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   Lun 14 Jan - 19:16

Alors que la discussion se poursuivait, un nouvel intervenant prit la parole, Seisaku :

- Monsieur Rhapsodos ! Dois-je vous rappeler que Zack est notre allié à tous ? Vous devriez vous entre-aider plutôt que de menacer votre coéquipier de mort ! Vous avez besoin de lui pour sauver Miory, car lui seul, je le sais, pourra l’aider à combattre le démon qui la ronge.

Son ton était ferme mais elle ne criait pas.

- Vous êtes aveugles et stupide si vous ne voyez pas à quel point il l’aime et à quel point cet amour est réciproque. C’est cela qui la sauvera et c’est cela qui la rendra heureuse. Vous n’avez pas le droit de vous mettre en travers de cela sous le simple prétexte que vous avez décidé qu’il en serait ainsi. Que vous l’acceptiez ou non, Zack est un brave chevalier, il est fort, courageux … Et amoureux. Rien ne pourra vaincre cela. En revanche, votre impulsivité soudaine et votre colère irraisonné risque d’attisé un peu plus l’influence du démon ainsi que d’enfoncer votre nièce un peu plus dans les ténèbres qui l’envahisse. C’est tout ça qui la mené ici : la haine, la colère, la vengeance. Il faut qu’elle sente que vous l’aimez, tous les deux et que ensemble vous lui prouviez comme vous êtes déterminer à la protéger. Donnez-lui une raison de revenir, donnez-lui une raison de se battre contre le démon de rage qui la ronge ! Montrez-lui que l’amour et la fraternité ne sont pas perdus ici-bas.


Genesis la regarda et ne perdit pas de temps pour répondre malgré la surprise, la colère lui tenait les idées claires.

- Vous avez raison, certes mais je pense sincèrement que certaines notions vous échappent princesse. Notamment celle d'un lien envers une personne qu'on a élevé, qu'on a vue grandir, a qui on a appris a tenir un sabre et encore tant de choses...
Vous pouvez me reprocher ma colère, mon désarrois, mais il y a une chose contre laquelle, ni vous, ni personne ne pourra s'interposer dans quelques familles que se soit : le fait que je la protège contre les dangers légitimise d'une certaines façon ce que j'ai pu dire a ce jeune homme.
Il n'était pas là, lorsqu'elle c'est retrouvée seule et perdue, d'une tristesse telle que je ne savait plus quoi faire pour qu'elle n'esquisse, ne serais-ce un minuscule sourire.
La voir dans cet état avant qu'elle ne tombe entre les mains ce cet ignoble personnage qu'est cet individu qui ose proclamer être du même sang qu'elle...
Et bien tout cela m'a fait comprendre que je me devait d'agir. Certes j'ai perdu le contrôle, certes je m'emporte pour sa protection, certes je suis a bout de nerfs de ne pas pouvoir agir....mais j'irais jusqu'au bout de ce que j'ai dis pour l'empêcher de souffrir a nouveau, si par contre elle décide de lui laisser une nouvelle chance, à ce moment la je me plierait à ce qu'elle désire.


- Vous croyez vraiment qu’elle aura envie de se battre contre la tristesse, le désespoir et la rage si vous-même vous ne lui montrez que ça ? Je vous pensez plus sage et raisonnable, monsieur Rhapsodos, vous me décevez beaucoup.

- Et je suis déçu de voir que vous n'êtes pas impartiale dans vos paroles, sauf votre respect, votre rang n'autorise pas que vous dispersiez des jugements aussi arrêtés. Pas au sein d'une famille. Pas au sein d'un peuple que vous ne gouvernez pas.

Chuchotements dans l'assemblée.

Tout ceci était inhabituel pour le roux, car même si il était quelqu'un d'assez jovial, faire étalage de ses sentiments n'était pas quelque chose de naturel.

Il soupira, ferma un instant les yeux et continua de faire face, afin de défendre ses convictions en tant que père de substitution.
L'épée de Genesis cessa de briller et son aura disparut peu à peu complètement. Il se devait de se calmer ou une tempête solaire éclaterait.

Noctis se leva pour que le silence règne sur l'assemblée. Il serait intervenu, mais le ton du roux était resté d'un calme total et chaqun pouvait dire ce qu'il pensait. Il se devait par contre de calmer les esprits échauffés.

- Faites vos choix en votre âmes et conscience. Bonne chance. Il s'adressait aux deux guerriers, les invitant en même temps a prendre congé. Alors que les deux compagnons malgrés eux partirent il se rassit et commença a énumérer les ordre du jours pour reconstituer ce qui avait été détruit et la tonne de choses à faire...

Genesis se leva et partit a la suite de son ex-futur-ou-pas-gendre-selon-les-evênements.

- Genesis, je sais aussi pertinemment que cette situation est compliquée, Miory est ta seule famille; mais sache qu'elle l'est au moins autant pour moi...
Tu sais, toute les nuits je fais le même cauchemar, ou je la voit en pleure et blessée, me demander de l'aide. Ce mauvais rêve dur depuis des semaines...


Ils se trouvaient dans un grand couloir, seuls.
Genesis mit du temps mais finit par répondre.

- Fair, je sais que tu n'es pas une personne mauvaise, je ne doute pas de ce que tu ressens pour elle, mais je dois retrouver confiance. Cela prendre le temps qu'il faut. Tu sera peut être tenté de dire que ce n'est pas moi qui doit te faire confiance en premier lieu et tu aura parfaitement raison, mais je ne pourrais me faire à l'idée...de te laisser Miory entre les mains. Tu pourrais faire tant de mal en prononçant...quelques murmures...

Il était à présent inquiet et sa mine le trahissait. Il ne fit rien pour le cacher.

- J'espère que tout s'arrangera. Mais trêve de bavardages.

Ils arrivèrent dans le désert ou le guerrier roux se permit d'invoquer deux Béhémoths. Ils devaient de dépêcher.
Rapidement ils arrivèrent au laboratoire ou Miory était sanglée. Le combat allait commencer...

[n'hésitez pas a répondre celui qui le voudra même si j'ai abrégé pour les faire être au labo hein ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Larme de la Déesse...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Larme de la Déesse...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loominëi , la déesse du destin.
» Bastet? C'est pas le nom d'une déesse égyptienne ça ? [PV Bastet]
» Larme pourpre - Assassin
» Rilyntlar Div'Arght [Haute Prêtresse de la Déesse des Âmes]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Otherworld :: •Le RPG• :: •Continent d'Utaï• :: •Jaryan, capitale Utainienne•-
Sauter vers: