AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les effets de la drogue ... [pv Zely-chou ♥]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Les effets de la drogue ... [pv Zely-chou ♥]   Dim 22 Avr - 15:47

Lorsque que ses amis vinrent la voir, totalement euphorique, en lui assurant qu’ils devaient lui faire essayer « un truc AMAZING » elle ne pensait pas que ça allait l’amener jusque-là. Elle avait déjà absorber des substances illicites par le passé et ça l’avait mené très loin (vraiment très loin) mais jamais elle n’aurait pensé qu’un tel mélange puisse exister et qu’elle pourrait aller au bout de l’univers avec. Au bout de l’univers … oui enfin, façon de parler. Quoi que, ça n’aurait pas eu d’autre effet que ça sur elle de se faire enlever pas des extra-terrestres.

Elle avait accepté d’essayer ce drôle de mélange par curiosité et puis ça faisait trop longtemps qu’elle ne s’était pas éclaté, depuis des semaines elle jonglait entre cours, boulot et restait enfermer chez elle a chasser les émissions de science-fiction à la télé. Ça n’allait pas être bon pour son état mentale ça, et comme dirait Lafontaine, nous l’allons montrer tout à l’heure !!

Elle était donc en cours lorsque les premiers effets du cocktail de drogue dont elle n’avait même pas idée firent leur premier effet. Dans un premier temps, elle eut un coup de fatigue. Très cours. Car l’instant d’après, elle se sentit revigorer d’une étrange force. Elle n’arrêtait pas de lever la main pour poser des questions sur le cours, et plus elle levait la main, plus elle dérivait de sujet. La professeur fini par la chasser de sa classe lors que Kaena lui demanda si elle avait déjà manger de la pizza aux lardons soniques au petit déjeuné.

Ses pas la menèrent dans la rue, quelque part, elle ne savait même pas où. Tout était déformé autour d’elle, c’était coloré, très beau, très gaie et même gay. Elle avait la tête levée vers le ciel, observant tout ce qui l’entourait d’un air ahuri. Elle avait l’impression que tout se mouvait autour d’elle, que des fées tournaient autour de sa tête, que les arbres dansaient la Karioka, que les pigeons sauter sur leur tête, que les assiettes volait dans le ciel, que les grands-mères picoraient leur croutons, que les papillons complotaient contre le président des états non unis du lac Titicaca.

Elle s’arrêta au beau milieu d’une rue piétonne en fixant le ciel d’un air surpris. Quelques nuages parcouraient le ciel, et elle mit les mains sur sa tête, paniquée. A ses yeux, ce n’était plus des nuages, c’était une armée de vaisseaux spatiaux à l’assaut de leur planète.

-Aïe Caramba ! Des extra-terrestres attaques !!! ILS NOUS ENVAHISSENT AU GOD SAVE THE TEQUILA ! Allons-y Alonzo !

Certain passant la regardèrent comme une évadé d’asile, d’autre portèrent leur regard vers le ciel avant de s’éclipser un peu honteux. Kaena elle, courut se cacher sous un banc, mangea une pâquerette qui trainait juste sous son nez et rampa jusqu’à une cabine téléphonique.

-Nous sommes sauvé, le Docteur est là avec son TARDIS !

Elle s’enferma dans la cabine et observa ce qui l’entourait avec admiration.

-Han, Waw ! C’est plus grand à l’intérieeeeur !

Elle se cogna contre une des vitres en voulant marché plus loin et attrapa le téléphone pour commencer à taper un peu partout sur le combiné. Elle tripota les boutons en poussant des « wahou ! » entrainant et se mit à secouer la cabine dans tous les sens. Elle sortit après quelques minutes d’amusement qui lui attira bien des regards. Elle observa à nouveau l’endroit comme si elle y mettait les pieds pour la première fois.

-Waaaa ! Une nouvelle planète ! C’est tellement différent de Balamb !

Elle trottina gaiement dans les rues quand un barbue eut le malheur de croiser son chemin.

-Han !!!! Un Ood ! Holalalala ! Trop bien, Un Ood j’en reviens pas, un vrai Ood !

Elle prit l’homme par les épaules pour mieux le contempler. Visiblement, elle avait confondu la barbe du viel homme avec les tentacules de ces êtres de science-fiction. Elle lui fit la bise en lui disant qu’elle était ravis de le rencontrer et continua sa route.
Elle s’émerveilla alors devant une poubelle publique à la forme arrondi et conversa longue avec.

-Holala je vous ai toujours trouvé trop mignon vous les Dalek, tout petit, tout rond, vous ressemblez un peu à R2D2 en fait ! Avec un laser et une petite ventouse en plus. Ça doit être vachement pratique pour récurer les toilettes, je suis sûre que fous feriez de super major d’homme, y a moyen de vous adopter ?

Elle continua la conversation avec la poubelle durant de longues minutes jusqu’à brandir un tournevis (dérobé un peu plus tôt je ne saurais vous dire où). Elle synthétisa un bruit étrange avec sa bouche et donna plusieurs coups de pied dans la poubelle avant de se rouler par terre, comme évitant des tirs de laser invisible.

-Ho nan ! c’est les hommes patates ! On est fichu ! DOCTEUUUUR !!

Les hommes patates étaient en fait des boites aux lettres jaunes de la poste. Elle partit en courant après les avoir passé à tabac et alla déranger tous les passants qu’elle croisait, demandant où était le « Docteur » d’un air affolée. Elle prit un homme par le col.

-Comment venir à bout des hommes patate ! SONTAR HA !!! Comment en venir à bout … Avec, une friteuse ! Il me faut une friteuse, une poêle à frire et un épluche patate !

Figurez-vous qu’elle trouva un épluche patate qu’elle ne quitta plus. Elle revint par miracle à l’académie où elle continua sa course de folie. En effet, depuis la cabine téléphonique, elle n’avait fait que courir et elle ne s’en laissait pas. Elle semblait inépuisable et continuait de courir sur place lorsqu’elle était contrainte à l’arrête. Alors qu’elle sautillait sur place, elle répétait « Sontar ha ! Sontar ha ! » et attaque une fille qui avait un casque sur les oreilles. Après les hommes patate, elle dénonça les Cybermen comme nouvel envahisseur.
Note : Ne plus jamais laisser Kaena regarder des films de science-fiction, et surtout pas Doctor Who … Ni star Wars. Là, elle était en train de se battre avec un sabre laser invisible contre un Cyberman invisible et lui parlait comme Dark Vador.
C’était un sacré Cocktail qu’on lui avait donné là …

Sans prévenir, elle s’arrêta de courir et prit une drôle de position en pilant les bras et une jambe. Elle était parfaitement immobile et murmurait aux passants.

-Chut, stoppe, bougez plus, faites les cactus …

Puis elle se mit de nouveau à courir vers l’ascenseur dans lequel quelqu’un venait d’entrer.

-Docteuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuur ! Hurla-t-elle.

Elle parvint à se faufiler dans l’ascenseur et sautilla sur place comme si elle venait de gagner au loto.

-Yahaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! J’ai trouvé le Docteur dans son TARDIS ! On est dans le TARDIS ! On va où, hein Docteur, on va où, on va où on va où ?????????????????

Pauvre garçon …
L’ascenseur commençait à monter doucement quand une secousse vint le mettre en arrêt complet. Les lumières s’éteignirent et Kaena en profita pour aller le blottir contre son « Docteur » qu’elle n’avait pas reconnu.

-Ho … vous me fait le coup de la panne ? Dit-t-elle d’une voix chaude. Ça me flatte beaucoup …

Elle agrippa le haut du jeune homme et l’attira vers elle pour l’embrasser fougueusement. Elle le plaqua contre une des parois de la petite cage d’ascenseur et laissa ses mains glisser sur le corps de sa victime pour cheminer jusqu’à sa ceinture qu’elle commença à déboucler …

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelos Wilder
Membres
Membres
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 27
Localisation : Dans une boite de Strip tease

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 6 / 100
Expérience:
500/3000  (500/3000)

MessageSujet: Re: Les effets de la drogue ... [pv Zely-chou ♥]   Lun 28 Mai - 16:29

Zélos courrait dans un champ de blé, porté par la brise d’été et l’allégresse vers le soleil couchant. Il riait aux éclats comme jamais il ne l’avait fait auparavant. Sa main gauche serrait celle d’une autre personne mais, lorsqu’il tentait de voir son visage, tout paraissait flou. Au moins, il était sûr d’une chose : c’était une femme.
Epuisés, ils s’allongèrent l’un à côté de l’autre. Il se sentait bien avec cette femme, il se sentait naturel. Lui-même. Il caressa la peau de ses épaules dénudées : elle était douce comme de la soie. Il se pencha alors au dessus d’elle :

- Tu es la meilleure chose qu’il ne me soit jamais arrivé. Tu comptes plus que tout à mes yeux, lui dit-il droit dans les yeux.

La femme enlaça le cou du Don Juan et le fit se rapprocher d’elle. Elle lui murmura délicatement :

- Zélos, je suis toute à toi. Faisons des folies de nos corps ici même, dans les champs de blés. Personne ne pourra nous entendre...

*Oh le paradis !*

La femme se desserra un peu de lui et commença à déboutonner le haut de sa robe. Intérieurement, Zélos avait du mal à réprimer un rire impatient et pervers. La robe glissa sur le sol et la femme se jeta sur le jeune homme. Elle s’approchait toujours plus près de lui, faisant monter en lui ses hormones masculines jusqu’à ce qu’elle…

De l’eau glacée vint le sortir de ce rêve « paradisiaque ». Le choc de température était tel qu’il en eut limite le souffle coupé. Il se redressa sur son lit –enfin, si c’était bien le sien- et vit Sheena en face de lui, habillée et rassemblant quelques unes de ses affaires.

-Je dois rentrer à Mizuo. Je reviens dans un ou deux jours ... peut-être trois, je sais pas trop.

Elle avait retrouvé son ton glacial et distant d’autrefois. Le rouquin avait du mal à comprendre : pourquoi prenait-elle autant de distance avec lui, surtout après ce qu’il s’était passé la veille ? Ou peut-être… Peut-être qu’elle n’était pas prête pour vivre « en couple « avec lui ? Ou alors c’était lui le problème ? Bref, il était totalement perdu dans ses pensées.
Sheena lui rapella de ne pas faire de bêtises pendant son absence et, sans même un dernier regard, sans un dernier baiser, elle s’en alla.
Zélos resta planté dans le lit, les yeux regardant la porte de la chambre, pendant une bonne dizaine de minutes.

*Alors c’est ça que sa fait, de se faire « larguer » après une nuit ? Eh… J’ai dû vraiment passer pour un salaud alors…*

Il esquissa un sourire moqueur avant de se rallonger dans le lit, dont l’oreiller était encore bien humide. Le jeune homme tenta de se rendormir, vu qu’il n’était encore que six heures du matin, mais ne réussi qu’à se remuer les méninges d’avantage. Et oui, il faut croire que le beau rouquin peut aussi avoir des cas de conscience.
Cependant il ne fallait pas perdre les bonnes vieilles habitudes –souvent de mauvaises habitudes d’ailleurs- et n’alla pas en cours le matin. Zélos alla se promener dans le parc, les mains dans les poches. Il se balada pendant au moins deux bonnes heures, croisant sans cesse des couples amoureux se bécotant –voire plus- sur les bancs ou à l’abri des regards indiscrets derrière les épais fourrés. Lui aussi avait connu les plaisirs du batifolage en pleine nature mais en réalité, à quoi lui a servi tout cela ? Combler un manque affectif, certes, mais surtout il a brisé bien plus de cœur de la gent féminine qu’autre chose… Encore heureux qu’il se protège à chaque fois sinon il aurait sûrement une tribu de marmots sur les bras –et bonjour le prix des pensions alimentaires !
Et pourtant, il se surprit à trouver agréable l’idée d’avoir un enfant, un fils… Lui, au moins, ne commettrait pas les mêmes erreurs que son père. Lui il jouerait avec son enfant, il s’occuperait de lui, il l’aimerait. Il imagina sa ninja adorée avec un tablier appelant son époux et son fils à se mettre à table… Aaahh quelle belle vision de sa future famille…

- Dis, tu sais où est Harada ? Je le cherche depuis tout à l’heure.
- Non, il est parti tôt ce matin. Il devait aller quelque part pour quelques jours.

*Harada, c’est l’autre pignouf qui a des vues sur Sheena ?! Lui aussi est parti ce matin… Oh non !*

En une fraction de seconde, Zélos sprinta vers les dortoirs. Si ce à quoi il pensait s’avérait vrai, alors « l’autre pignouf » serait parti avec Sheena. Qui sait ce qu’il pourrait se passer ? Et s’il lui sautait dessus ?
Cette dernière question donna assez d’adrénaline au rouquin pour qu’il puisse courir à toute vitesse vers sa chambre. Malheureusement, les escaliers étaient en train d’être réaménagés, soi-disant qu’ils étaient devenus un peu dangereux ces derniers temps. Il appuya alors sur le bouton de l’ascenseur et attendit. Il attendit. Encore et encore. Impatient, il tapait du pied. Quand l’ascenseur arriva enfin, il se glissa rapidement à l’intérieur et appuya une bonne dizaine de fois sur le bouton de l’étage. Au loin il entendit une voix familière crier « Docteuuuuuuuuuuuuuuuuuuur ! » puis une ombre entrer à toute vitesse dans l’ascenseur juste avant que les portes ne se ferment : c’était Kaena, la sœur jumelle de Sheena. Elle sautillait sur place comme une excitée.

-Yahaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! J’ai trouvé le Docteur dans son TARDIS ! On est dans le TARDIS ! On va où, hein Docteur, on va où, on va où on va où ?????????????????

*Oulà ! Je ne sais pas ce qu’elle a prit ce matin mais ça a l’air d’être un truc bien fort… Et pas très légal*

L’ascenseur commençait à monter quand une secousse l’immobilisa entre deux étages. La lumière sauta et les portes se bloquèrent. Ils étaient enfermés tous les deux sans aucun échappatoire possible.
Et tandis que Zélos faisait le constat de la situation, la sœur jumelle vint se blottir contre lui.

-Ho … vous me fait le coup de la panne ? Dit-elle d’une voix chaude. Ça me flatte beaucoup …

Elle lui agrippa les épaules et l’embrassa fougueusement, le prenant par surprise.

*Wow, qu’est-ce qui se passe là ?!*

Elle le plaqua contre l’une des parois de l’ascenseur et laissa ses mains glisser sur le corps de sa victime pour cheminer jusqu’à sa ceinture qu’elle commença à déboucler.

*Wow ! Mais elle me fait quoi là ?!*

En temps normal, il n’aurait pas refusé de telles avances, mais il avait décidé de renoncer à cette vie de débauche et tenta avec difficulté de faire lâcher prise à la jeune demoiselle.

- Désolée Kaena, c’est fini tout ça pour moi maintenant, il faut que tu comprennes…
- Alors vous ne voulez pas de moi Docteur ? Même si…

La brune aux cheveux courts revient à la charge en glissant ses deux mains dans le pantalon débouclé de Zélos.

- Même si je vous fait de « petites gâteries » ?

Les quelques secondes qui passèrent semblaient durer des heures entières.
C’est vrai que le Don Juan avait décidé de renoncer à son ancienne existence afin de prouver à Sheena, la seule femme qui occupe désormais son cœur, qu’elle pouvait lui faire confiance.
Mais d’un autre côté, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas « passé le cap » avec une femme, et la « petite entrée » qu’il avait eu avec sa belle la veille avait réveillé son appétit.
Kaena plongea un peu plus ses mains. Le noble lui prit les poignets.
Il avait passé de très bons moments intimes avec la petite brunette auparavant, mais elle était la sœur de sa dulcinée. Lorsqu’elle avait apprit qu’ils avaient déjà fricoté ensemble, elle était désemparée. Zélos ne voulait plus jamais que cela lui arrive.
Il retira les mains de son ex-concubine de son pantalon et reboucla sa ceinture.

- Ce n’est pas le moment de faire ce genre de choses. Il faut trouver un moyen de sortir d’ici et vite, sinon on risque de tomber à court d’oxygen.

Il ne manquait pas vraiment d’oxygen puisque les bouches d’aération de l’ascenseur fonctionnait encore, mais il fallait vraiment qu’il sorte d’ici. S’il restait plus longtemps en compagnie de Kaena, Dieu seul sait ce qui pourrait se passer dans de trois mètre carré, pour le meilleur et pour le pire…

_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-symphonia-by-lina.wifeo.com/
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Les effets de la drogue ... [pv Zely-chou ♥]   Mar 29 Mai - 10:45

Visiblement, son « Docteur » ne semblait pas aussi chaud qu’elle. Ce n’était que partit remise, elle était aussi déterminée qu’une lionne en chasse. Elle l’observa un instant pendant qu’il cherchait une issue, son regard de prédatrice semblait presque assez puissant pour déchiqueter ses vêtements par la pensée. Elle déboutonna le seul bouton qui retenait encore son cache-cœur, seul entrave retenant sa poitrine avantageuse. Sa chemise s’ouvrit légèrement, ne dévoilant pas encore l’intégralité de ses avantages féminins. Elle vint s’adosser contre la paroi de l’ascenseur juste à côté de Zelos et passant sa main dans ses cheveux sombres d’un air aguicheur.
Elle sentait son sang bouillonner, la drogue avait bien plus d’effet qu’elle ne l’aurais jamais soupçonner. Elle n’avait même pas l’impression d’être là, c’était comme un rêve particulièrement fantasmagorique et existant.

-He, Don Juan, souffla-t-elle avec l’accent espagnole, on a encore du temps devant nous avant que le diable ne nous rattrape, autant en profiter ….

Le visage de Zelos avait fini par faire ressurgir quelques souvenirs qui stimulèrent son imagination. La première fois qu’il l’avait faire, c’était dans les coulisses d’un théâtre. Le riche héritier jouait le rôle qui lui collait le mieux : Don Juan et elle s’était fait un plaisir de l’aider à se changer en tant qu’assistante. La drogue l’aida à transformer son souvenir en conviction, elle oublia pratique aussitôt son premier délire avec son « Docteur », maintenant, elle faisait face à Don Juan, le plus séduisant, le plus attirant des séducteurs collectionneurs de femme. Elle voulait faire parties des pièces les plus belle de sa collection.

Elle caressa le torse du rouquin et vint coller son corps contre je siens. Elle planta son regard mauve dans les yeux azures du séduisant héritier.

-Certaines femmes se révulsent à l’idée qu’on les traites comme des objets … personnellement, ça ne me dérange pas, si je peux être votre joué …

Elle se mit sur la pointe des pieds pour lécher les lèvres du jeune homme avant d’échanger un baisé passionné avec lui. Elle en profita pour ouvrir son haut et frotter langoureusement son corps contre le sien. Elle pouvait sentir qu’il bouillonnait autant qu’elle, mais quelque chose le retenait. Quoi donc ? A cet instant, elle n’en avait aucune idée. Elle ne pensait pas le moins du monde aux conséquences, ni même au fait qu’elle ait une sœur quelque part. En fait, elle ne se rendait même pas compte que c’était Zelos Wilder qu’elle étreignait à cet instant, pour elle, c’était juste Don Juan, un simple fantasme (particulièrement réaliste).

Il la repoussa une fois encore, et elle sentait que ce geste était de plus en plus difficile pour lui.

-Laissez-moi vous donner un peu de mon souffle, ainsi vous ne manquerez pas d’oxygène, mon seigneur ♥ Souffla-t-elle sensuellement.

Elle lui déroba un nouveau baisé en le caressant doucement, elle laissa ensuite ses lèvres parcourir le cou de sa proie et descendit langoureusement en débouclant de nouveau sa ceinture. Elle chemina sur son torse avant de finalement se mettre à genou pour une petite gâterie qu’il n’oublierait pas…


[HS : pas très long, mais j'ai préféré ne pas trop rentrer dans les détails XD]

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelos Wilder
Membres
Membres
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 27
Localisation : Dans une boite de Strip tease

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 6 / 100
Expérience:
500/3000  (500/3000)

MessageSujet: Re: Les effets de la drogue ... [pv Zely-chou ♥]   Lun 20 Aoû - 22:00

*Une sortie, une sortie… La bouche d’aération ? Non, trop petite, mais où…*

Le rouquin ne prêta pas attention aux premiers abords à la jeune brunette qui lui faisait du charme, jusqu’à ce qu’elle l’interpelle avec un drôle d’accent espagnol.

-He, Don Juan, on a encore du temps devant nous avant que le diable ne nous rattrape, alors autant en profiter ….

Zélos se retourna immédiatement et, voyant le regard plus qu’aguicheur de la belle, se douta de la suite des événements. En fait cela s’était passé presque pareil lorsqu’ils ont fait « plus ample connaissance » pour la première fois, au théâtre. A la différence qu’aujourd’hui, il avait décidé de rester fidèle à la seule femme ayant l’emprise sur son cœur : Sheena.
Mais Kaéna savait se montrer très persuasive. Elle pressa son buste féminin –qui n’avait rien à envier à sa sœur jumelle- contre le torse du rouquin avant de planter ses yeux mauves dans son regard azuré. Il sentait la chaleur du corps que la jeune femme dégageait se répandre à travers ses vêtements.


-Certaines femmes se révulsent à l’idée qu’on les traites comme des objets … Personnellement, ça ne me dérange pas, si je peux être votre jouet …

Elle se mit alors à passer sa langue sur les lèvres du noble avant d’échanger avec lui un baiser ardent. Elle profita de sa surprise pour se frotter contre lui. Ce Contact lui fit se rappeler celui qu’il avait eut avec la ninja la veille. Il voyait encore parfaitement cette petite expression à la fois réticente et désireuse lorsqu’il caressait son corps, lorsqu’il l’embrassait dans le cou. Son souffle sur ses épaules, ses mains maladroites, ses membres tremblotants, son parfum… Deux femmes différentes mais pourtant si identiques en cet instant…
Zélos repoussa la demoiselle une nouvelle fois, mais avec difficulté. Elle s’approcha de son oreille et lui murmura sensuellement :

-Laissez-moi vous donner un peu de mon souffle, ainsi vous ne manquerez pas d’oxygène, mon seigneur ♥

Elle lui déroba un nouveau baiser en le caressant doucement, puis laissa ses lèvres parcourir le cou de sa proie et descendit langoureusement en débouclant de nouveau sa ceinture. Le jeune homme fut parcourut d’un frisson non pas de peur mais d’excitation. Elle chemina sur son torse avant de finalement se mettre à genou pour une petite gâterie qu’il n’oublierait pas…



Tifette, commence à mettre des tampons dans tes narines XD:
 



Le noble reprit rapidement ses esprits et, se rendant compte de ce qu’il venait de faire avec la tentatrice, s’éloigna d’elle gentiment et se rhabilla. Il avait cédé une fois, mais pas deux ! D’accord, il était légèrement –beaucoup !- en manque de tous ces coups d’un soir, dans une chambre, sur un bureau, dans les toilettes d’un bar, à la bibliothèque –seule raison pour laquelle il y mettait les pieds d’ailleurs- dans les coulisses du théâtre, derrière un buisson, dans une église… Mais il avait décidé de mettre cette vie de débauche de côté et de devenir fidèle et mature, pour Sheena.
Il faut croire que le destin en a décidé bien autrement…



Spoiler:
 

Inconsciemment, il se laissa glisser contre le mur de l’ascenseur, obligeant sa compagne à s’asseoir sur lui...

_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-symphonia-by-lina.wifeo.com/
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Les effets de la drogue ... [pv Zely-chou ♥]   Mar 21 Aoû - 19:23

[HS : Bon, c'est tout pourrit hein, j'ai zappé assez vite fait, surtout, dis moi si un passage du poste ne conviens pas, si tu veux que je modifie ou que je coupe pour te laisser poster quelque chose avant le réveille =3 Miss Sheena va bientôt pouvoir revenir ^^]



Elle ne savait pas du tout où elle était, ni ce qu’elle faisait et avec qui. Elle savait juste qu’elle était bien et même qu’elle n’avait jamais était aussi bien de toute sa vie. Elle se sentait légère et était en proie à des visions plus qu’alléchantes. Des hommes qu’elle avait aimé, d’autres qu’elle aurait aimé avoir mais aussi un tas de sucreries dont elle était si friande. Une glace à l’italienne bien fraiche par cette atmosphère si volcanique, elle s’en délecta amoureusement et ses papilles lui communiquèrent même le gout si délicat de la crème glacée parfumé à la vanille et à la fraise.
Elle avait simplement l’impression d’être au paradis, se promenant dans le plus simple appareil sur une mer de nuages solides, obtenant tout ce qu’elle désirait à la vitesse de la pensée.

Lorsqu’elle finit enfin sa « glace », elle prit un instant pour s’essuyer la bouche et passa le dos de sa main sur son front pour se rafraichir. Elle n’avait plus faim ni soif. Ce qu’elle voulait était tout autre. Noctis. Pourquoi lui avait-il résisté déjà ? Comment avait-elle pu le laisser filer entre ses doigts ? Pourquoi n’avait-elle pas fait comme d’habitude avec lui ? Jamais elle n’aurait dû flirter comme ça. Ce qu’elle aurait dû faire, c’est l’embrasser dès qu’elle en avait eu l’occasion, puis la suite aurait vite succédé d’elle-même. Noctis, c’est lui qu’elle voulait. Grâce à cette petite potion magique qui empoisonnait son sang et réduisait son cerveaux en bouillit, elle put le voir juste en face d’elle. Elle se jeta sur lui avec voracité et l’embrassa fougueusement. Dans son esprit, ils étaient au milieu d’une ville déserte, en ruine. Leur éteinte embrasait tout ce qui se trouvait autour d’eux et chacun de leur mouvement provoquait éboulements et failles qui engloutissaient les bâtisses. Une pluie diluvienne s’abattit sur eux alors qu’il glissait doucement contre le mur pour qu’elle le chevauche. Elle avait beaucoup de mal à déceler ses lèvres des siennes tellement elle trouvait ce contacte simple et affectueux agréable, elle prenait cependant la peine de laisser de temps à autre sa bouche vagabonder dans le cou et le haut du torse de cet homme qu’elle désirait tant et qu’elle n’étreignait que dans ses songes. Elle ne s’était jamais autant investit à donner du plaisir à un partenaire, mais c’était parce qu’il était différent. Son corps ondulait méthodiquement, aussi souple et gracieux qu’une vague.

Il était si réel, son visage, ses yeux dorés, ses cheveux noirs aux reflets bleutés, ses muscles dignes d’une sculpture d’un Dieu grecque … pas une seconde elle n’avait l’impression d’avoir à faire à son véritable partenaire, ce riche héritier aux cheveux de feu, celui-là même qui avait ouvert son cœur à sa propre sœur jumelle il y a si peu de temps. Cette sœur qu’elle avait à peine retrouvée et avec qui elle s’était vite forgé une grande complicité. Cette sœur qu’elle avait si bien préparée pour la jeter dans les bras du rouquin. Elle qui lui avait assuré qu’il serait fidèle rien que pour elle … Voilà qu’elle était la trainée qui rompait ce serment et elle ne s’en rendait même pas compte.

Durant cette étreinte, elle gémit plusieurs fois le nom de Noctis, persuadée d’être dans ses bras. Son rêve s’évanoui alors que les lumières de l’ascenseur s’allumaient. La cabine ne tarda pas à entrer en mouvement alors que les deux amants se rhabillaient en toute hâte après avoir pleinement finit leur besogne. Kaena n’avait toujours pas conscience d’où elle était, mais elle se sentait soudainement fatiguée. Ses paupières étaient lourdes mais elle avait toujours l’impression de flotter.

Elle embrassa langoureusement la première personne qui apparut après l’ouverture des portes de l’ascenseur et tituba jusqu’à la porte de la chambre de sa sœur pour s’y engouffrer. Elle s’effondra sur le lit et regarda le plafond avec intensité, comme s’il s’agissait du plus grand mystère de l’univers, de la chose la plus étrange et rare du monde.

*C’est étrange un plafond … Comment ça peut tenir comme ça, c’est pas logique … En plus c’est plat et sa flotte au-dessus de nous …*

Elle éclata de rire, trouvant simplement le principe même d’un plafond complétement absurde et tordant de rire. Elle roula sur le lit jusqu’à tomber par terre et sentit quelqu’un l’aider à se relever pour rejoindre le lit. Elle pensa de nouveau à Noctis. Elle souhaita que ce soit lui et ce le fut pour elle. Elle avait déjà oublié tout ce qui lui était arrivé précédemment et se jeta sur son amant pour l’embrasser fougueusement. Elle le débarrassa une énième fois de ses vêtements jusqu’à ce qu’ils soient tous les deux complétements nue. Elle les déchira presque, comme s’ils étaient dangereusement toxiques.

Elle se précipita sur lui pour faire onduler son corps avec passion contre celui de son amant. Il la porta jusque sur le lit pour plus de confort et l’étreinte dura encore quelques instants jusqu’à ce qu’elle tombe de fatigue après un dernier soupire de plaisir.

Elle s’endormit aussitôt, confortablement blottit contre cet amant qui n’était pas celui qu’elle croyait. Elle avait enroulé ses bras autour de lui, comme un gros doudou qu’on voudrait lui enlever.
Ce fut le noir complet. Elle eut même l’impression d’être morte tellement son sommeil fut profond et inanimé de la moindre image onirique.

Le réveille fut particulièrement difficile. D’abord, elle avait la bouche sèche, pâteuse et en feu. Elle avait l’impression que sa tête était coincée dans un pressoir et qu’on cherchait à extraire tout son jus de cerveau pour faire de la liqueur. Un poids dans son estomac avait noué ses entrailles et elle avait l’impression que le moindre petit geste allait lui couter de recracher toutes ses entrailles. Elle mit un petit instant avant d’émerger et d’oser enfin bouger le bras droit, puis le gauche et enfin les jambes. Elle ne prit cependant pas la peine de regarder qui lui servait d’oreiller et courut aussitôt vers les toilettes. Pendant de longues minutes, elle vida son estomac jusqu’à la dernière goute de bile en tentant de maitriser ses convulsions. Elle était glacée jusqu’à la moelle et se jeta sous la douche pour faire couler l’eau la plus bouillante possible sur son corps qui vira bientôt à l’écrevisse. Ses jambes ne la portèrent bientôt plus et elle glissa doucement contre la paroi de la douche pour s’assoir. Elle resta là un long moment, le regard vide, tremblante malgré l’eau bouillante qui embuait toute la pièce. Un haut-le-cœur lui pressa les entrailles pour lui faire recracher encore un peu bile gastrique. Elle entendit plusieurs fois frapper à la porte, une voix lui demanda si ça allait.

Elle tenta de se resituer dans le monde réel. Qu’est-ce qu’elle avait bien pu pouvoir faire la veille pour se retrouver dans un tel état ?

*Bon sang …*

Tout lui revint d’un coup. Enfin … presque tout. Mais le peu dont elle se souvenait n’était vraiment pas glorieux. Elle cracha un juron et se pressa de se sécher et de s’habiller. Elle ouvrit la porte pour tomber face à Zelos. Le regard mauve de la demoiselle se plongea dans celui azure du rouquin.

-Et merde …

Elle rassembla ses dernières affaires, n’osant plus croiser son regard. Elle venait de trahir sa sœur, jamais elle ne se pardonnerait. Mais elle se pardonnerait encore moins si elle la faisait souffrir, c’est pourquoi elle prit très vite une décision. Sans regarder Zelos dans les yeux, elle enfila ses chaussures.

-On a fait une connerie …Non, j’ai fait une connerie … Je suis terriblement désolée … non, je ne suis pas excusable … Mais il n’est pas encore trop tard pour épargner ça à Sheena. Elle planta enfin un regard ferme dans les yeux de son partenaire de la veille. Elle ne doit jamais savoir. Jamais. C’est mieux comme ça. Ça n’aurait jamais dû se produire, et ça ne se serait jamais produit si …

Elle eut un immonde vertige et tira au cœur. Elle n’avait cependant plus rien à vomir mais elle sentit des milliers d’aiguilles la transpercer de l’intérieur. Elle cracha un nouveau juron en maudissant le cocktail de drogue qu’on lui avait fait essayer.

-Saloperie de drogue …

Elle tremblait encore plus qu’une petite vielle en phase terminal de la maladie de Parkinson. Elle arrêta Zelos d’un geste de la main alors qu’il tentait de s’approcher d’elle pour voir si elle allait bien.

-On lui dit rien.
Elle s’éclipsa en toute de hâte … Direction ? L’infirmerie !

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les effets de la drogue ... [pv Zely-chou ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les effets de la drogue ... [pv Zely-chou ♥]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: L'argent de la drogue et les élections!
» Drogue Corruption: Preval/Alexis a Marqué Des Points.
» Haïti-Drogue Les Etats-Unis renvoient en Haïti l’ex-président du Sénat sous Aris
» La drogue en Haiti, un phénomène nouveau !
» Obama met Haiti dans la "Blacklist" des plus grands cartels de la drogue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Otherworld :: •Le RPG• :: •La B.G.U• :: •Les dortoirs•-
Sauter vers: