AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ...Renaissance d'une âme taciturne et froide...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Squall Leonhart
Membres
Membres
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 19/04/2012

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 5 / 100
Expérience:
700/2500  (700/2500)

MessageSujet: ...Renaissance d'une âme taciturne et froide...   Jeu 19 Avr - 12:52

Depuis combien de temps marchait il sur ce sol aride, dans cet environnement hostile et brumeux, complètement seul? Depuis combien de temps avait il était transpercé par cette lame froide le privant de sa vie ainsi que de ses proches? Depuis combien de temps... était il mort? Il n'avait aucun moyen de le savoir, sa notion du temps était complètement inhibée, et pourtant, tout lui portait à croire que la guerre, ce bourreau, était terminé depuis un bon moment déjà; alors c'était à ça que ressemblait le trépas? Rien de bien impressionnant avait il finit par se forcer à croire...

La solitude lui était "agréable" et pourtant elle n'allait pas durer beaucoup plus longtemps. Alors qu'il déambulait vainement à travers le brouillard, un son proche attira son attention... à droite? non plutôt à gauche, et il s'engouffra d'un pas lourd mais hâté vers la zone. Une forme se tenait là, devant lui, immobile, il s'en approcha prudemment. Tout prêt d'elle, il remarqua enfin que l'apparition était visiblement de nature "humaine" si bien qu'il vint ce placer juste devant elle; c'était une enveloppe féminine, qui le fixait de ses yeux aussi jaune qu'une fleur de Jonquille, sans un mot ni même un mouvement. Le jeune brun se sentait littéralement oppressé par le regard de cette femme et détourna ses propres yeux de ceux de la demoiselle, recherchant infructueusement le réconfort de sa meilleure alliée, Lion Heart, sa lame... Il pensa ensuite à cette jeune et jolie brune à qui il avait juré de revenir de ce derniers affrontement, celle la même dont il était tombé amoureux bien malgré lui, Linoa Heartilly. Cette rêverie lui donna le courage de briser le silence pesant, sa voie froide raisonna alors...

- Ou suis je? Il avait depuis un bon moment déjà comprit qu'il ne se trouvait pas la ou les morts devaient se rendre. Dite moi ce qui c'est passé.

Franc et concis, c'était bel et bien la manière d'agir du balafré. Une voie spectrale provenant alors de sa vis à vis se fit entendre, pourtant, la jeune femme ne bougeait pas le moins du monde les lèvres... décidément, il se trouvait dans un lieu bien étrange.

- Ce qui c'est passé? et bien ne l'a tu pas encore compris? tu est mort... ou plutôt tu est censé être mort; cependant, j'en ai décidé autrement. Sans plus de précision, l'apparition continua sur un autre sujet. Tu te trouve dans le Saint Sépulcre ou tu a été testé pendant les longs moi suivant ton pseudo-décés.

Le renfermé rétorqua alors sur un ton surpris, emplis d'incompréhension.


- Qu'entendez vous par pseudo-décés? son regard farouche s'intensifia alors qu'il poursuivait son interrogatoire. Et pourquoi me tester?

- Et bien c'est simple: j'ai décelé en toi une force d'esprit et un grand potentiel encore endormis. C'est ce potentiel qui ta rendu intéressant à mes yeux parmi la foule de valeureux combattants mort durant "cette" bataille et j'ai décidé de t'offrir une seconde chance si tu parvenait à me démontrer ton entêtement. La voie parut amusée et reprit. Quand à ta pseudo-mort, tu doit remercier le Démon qui habitait ta lame; il a accepté de sacrifier une partie de lui en échange de ta vie... Son acte à bien faillit échouer...

Le jeune homme ne retint qu'une seule idée...

- Est ce que ça veux dire que... je vais... pouvoir vivre?

- Possible effectivement, mais pas certain. Avant cela j'ai besoin de toi: Une guerre se prépare à Utaï et elle va mal tourner. Je veux que tu protège celle qui détient mon âme, si tu accomplis cette quête et que tu y survit, tu pourra retourner d’où tu viens. En attendant prend ma main.

Il ne comprenait pas du tout ce que cette demoiselle lui disait mais il sentait qu'il devait la croire. Il empoigna cette main tendu vers lui et tout à coup, une vive douleurs lui tortura la poitrine ainsi que la majorité de ses muscles. Une lumière aveuglante l'obligea à fermer les yeux et un courant d'air agréable s'engouffra dans sa chevelure brune. Après plusieurs longues minutes, il s'était acclimater à la lumière du jour et put ouvrir les yeux. Devant lui, d'imposante structure se dressaient et il conaissait cette architecture typique: "Utaï". A sa droite se dessinait une plaine interminable alors qu'à gauche...

** C'est.... Lion Heart? Mais... c'est impossible... **

Sa lame, libérée, trônait fièrement sur une roche toute proche; il se leva alors aussi rapidement que sa douleur lui permettait et attrapa la garde de l'arme... Il ne savait pas par quelle miracle, mais c'était bien elle. Après ces courtes retrouvailles avec son Zanpakutho, les dernières paroles de l'entité qu'il avait vu revinrent à son esprit, puis une image de celle qu'il allait devoir protéger.



** Squall, tu dois accomplir ton devoir, j'ai foi en tes capacités. **

C'était la même voie... mais qui était elle? Il s'en moquait un peu, ce qui lui importait pour le moment était de retrouver sa protégée. Et seul sur une terre inconnue, ce n'était pas forcément chose aisée. Il entreprit donc de pénétrer dans l'immense cité et approcha de ces lourdes portes, toutes proches, questionnant les gardes.

- Je recherche une jeune femme avec des longs cheveux bleus, les yeux verts et une sorte de pierre incrusté au dessus de sa poitrine.

La poignée de garde le jaugèrent et l'un d'eux prit finalement la parole.

- Vous voulez sans doute parler de Celest, pourquoi la cherchez vous?

Hum... bonne question... cependant il ne pouvait pas y répondre; pourquoi il la cherchait? juste parce qu’une voie lui avait intimé qu'il devait la protéger... difficile à croire, et encore certainement cent fois plus difficile à faire croire à quelqu'un.

- J'ai absolument besoin de m'entretenir avec elle.

Le garde acquiesça et fit ouvrir les portes de la cité, indiquant au passage au balafré ou il avait le plus de chance de trouver la jeune demoiselle. Dans le Grand Palais d'Isil, tout en haut de la ville.

Suite à une bonne heure de marche, Squall avait enfin atteint l'immense bâtisse et entreprit d'y entrer mais d'autre soldat, visiblement bien plus fort que les précédents lui bloquèrent le passage de leurs lances, repoussant le renfermé tout en lui avouant solennellement que les gens de sa condition sociale n'avaient pas le moindre droit de se trouver si proche du Palais... leurs paroles sonnèrent fort dans le secteur calme et il devait trouver un moyen d'entrer si bien qu'il leurs avoua qu'il cherchait une certaine Celest, mais rien, les deux hommes le repoussèrent une nouvelle fois bruyamment.

_________________________________________________
Nothing Will Can Stop Me, Even The Death; I Will Be Your Knight, I Promis...



"Even if the whole world is against you... I will be your knight..."



Se bercer d'illusion est le meilleurs d'être déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ...Renaissance d'une âme taciturne et froide...   Jeu 19 Avr - 18:57

La guerre menaçait tel un orage lointain dont on pouvait clairement distinguer les nombreux nuages noirs à l’horizon, sans rien pouvoir faire pour les arrêter. On pouvait juste attendre patiemment qu’il éclate au-dessus de nos têtes pour constater les dégâts. L’attente était lourde, mais tout le monde vivait tranquillement comme si rien n’était. Un soupçon d’inquiétude pouvait peut-être se faire sentir dans l’air, mais le quotidien battait son plein.

Comme à son habitude, elle avait assisté au réveille du couple royal puis à celui du prince. Elle l’avait aidé à se préparer pour sa séance d’entrainement du jour puis l’avait quitté après quelques minutes. Elle aimait bien le regarder s’entrainer, en fait, c’est juste parce qu’elle appréciait grandement sa compagnie, quel que soit les circonstances.

Elle se dirigea donc par la suite vers les grands jardins du palais. Le ciel était une fois encore peu clément, quelques cumulus fulminaient dans le ciel, mais il ne devrait pas pleuvoir aujourd’hui. Celest admira un instant le ciel dessinant quelque présage dans sa masse cotonneuse de nuages avant de se pencher vers une fleur blanche qu’elle huma avec un léger sourire aux lèvres. Elle caressa ses pétales et laissa quelque goute d’une eau pure et vertueuse couler de ses doigts, alors que le cristal qu’elle portait au sternum émettait une douce lumière blanche.
Elle se sentait toujours bien lorsqu’elle s’occupait des plantes, un sourire venait automatiquement habiller son visage angélique.

Elle ne voyait pas le temps penser, elle était totalement déconnecter de la réalité. Loin de la guerre et de la tyrannie, elle était comme dans un véritable jardin d’Eden. Elle pouvait méditer tranquillement tout en se vidant totalement la tête. Jardiner était pour elle bien plus efficace que le Yoga, c’était une véritable méditation, presque un état de transe.

Elle était si proche de la terre qu’elle pouvait presque entendre les fleurs lui confier leur secret et connaissait même leur façon à elles de sourire. Les fleurs étaient plus belles après chacun de ses passages, mais au fond, elle savait qu’elle n’avait aucun mérite. C’était simple grâce à la magie qu’elle possédait ainsi que l’amour de la Déesse qui s’écoulait en elle.

Elle sentit alors une étrange vibration parcourir son cristal. Elle passa doucement ses doigts dessus, sentant alors toute la tristesse de sa Déesse. Elle ressentit alors une étrange vision. Un visage. Un jeune homme brun aux yeux bleus, une balafre traversant son visage. Elle ressentit un grand sentit de quiétude et de sympathie à son égard. Elle ne comprit pas bien ce que cela signifiait pour le moment, mais ce n’était qu’une question de temps. Quelques minutes plus tard, elle entendit de grand éclats de voix venant de l’entrée du palais, qui était quelques mètres sous les jardins.
Elle se précipita vers le balcon et reconnu aussitôt ma silhouette qui se débattait contre les gardes. Sans hésiter une seconde, elle enjamba la barrière du balcon et le laissa tomber dans le vide. Des lianes enlacèrent ses poignets afin d’amortir sa chute et elle posa souplement pied à terre.

Elle se précipita alors vers les gardes pour empêche tout mouvement hostile et se tourna vers le jeune homme de sa vision. Ce n’était pas une vois, mais une intuition qui lui donna plus d’information sur lui. Comme si elle l’avait toujours su, au fond qu’elle.

-Vous êtes … Squall ? Squall … Leonheart c’est bien ça ?

Le jeune homme semblait surpris mais acquiesça d’un signe de tête. Elle lui adressa finalement un sourire doux avant de se tourner vers les gardes un peu désappointé. Elle leur adressa un signe de tête sûr et rassurant.

-Tout va bien, c’est un vieil ami. Je me porte garante pour lui.

Les gardes échangèrent un regard sceptique avant de finalement laisser le passage libre. Celest invita Squall à le suivre et remonta en sa compagnie vers les jardins. Elle savait que c’était l’endroit le plus tranquille pour parler, car elle n’avait pas d’appartements, elle vivait dans une chambre commune avec toutes les autres servantes du palais. De plus, les jardins n’étaient quasiment pas surveiller par les gardes.

-Vous êtes … Un des chevaliers de la Déesse ?
Revenir en haut Aller en bas
Squall Leonhart
Membres
Membres
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 19/04/2012

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 5 / 100
Expérience:
700/2500  (700/2500)

MessageSujet: Re: ...Renaissance d'une âme taciturne et froide...   Ven 20 Avr - 10:28

Il avait commencé à hausser le ton, cherchant invariablement à passer malgré les gardes qui visiblement n'étaient pas enclin à lui laisser cette liberté. Il arriva cependant quelque chose d’impensable: venant d'un étage supérieur, une jeune demoiselle, ressemblant comme deux gouttes d'eau à l'image qu'il avait de celle qu'il devait protéger, détendit par sa simple présence les esprits échauffés. Tout les regards se tournèrent vers la nouvelle venue et elle prit la parole, d'un ton légèrement hésitant.

" - Vous êtes … Squall ? Squall … Leonheart c’est bien ça ? "

Le jeune balafré ne répondit que par un signe de tête, largement surpris par le fait que quelqu'un ici ne connaisse son nom. Il remarque son sourire rassurant alors qu'elle se tournait afin de faire face aux deux gardes, leurs assurant par un signe de tête et des paroles assurées qu'il n'y avait aucun risque et que le brun était un ami... Les deux sentinelles laissèrent bien malgré elles le passage libre et Celest invita Squall, d'un léger geste de la main, à la suivre, ce qu'il fit bien sur sans hésitation. Les jeunes gens traversèrent quelques longs couloirs pour finalement rejoindre un imposant jardin; le balafré resta neutre devant ce décors florale pourtant magnifique et la voie de son hôte le fit sortir de sa torpeur.


" - Vous êtes … Un des chevaliers de la Déesse ? "

Rien que ça? Le balafré ne cacha pas son incompréhension et, tout en se remémorant l'intervention de cette apparition un peu plus tôt, une intuition lui fit comprendre que ce qu'elle disait était la vérité.

** Un chevalier de la Déesse... **

Ignorant la question autant par manque de repartie que par intérêt, le jeune homme questionna alors son vis-à-vis.

- Et vous êtes Celest Paddra Aegis, héritière de la larme de la Déesse et de ce fait sa représentante direct sur ce sol? Mais qu'est ce qu'il racontait? comme si il avait toujours détenu ces informations... et ce nom... Il ne s'en soucia pas, mais resta intérieurement perplexe. J'ai pour mission de vous protéger des dangers qui planent au dessus de vous.

Il posa un genoux à terre devant la jeune femme. Oui, il le sentait, au plus profond de son cœur et de son âme, il était un chevalier de la Déesse et il accomplirait sa mission... Il se releva finalement et posa les yeux sur le ciel, fixant inlassablement les nuages.

_________________________________________________
Nothing Will Can Stop Me, Even The Death; I Will Be Your Knight, I Promis...



"Even if the whole world is against you... I will be your knight..."



Se bercer d'illusion est le meilleurs d'être déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ...Renaissance d'une âme taciturne et froide...   Mer 25 Avr - 8:50

La demoiselle posa ses grands yeux jades sur le jeune chevalier qui l’accompagnait. Il était le premier à montrer autant d’intérêt pour le véritable rang de la jeune prophétesse, et cela l’impressionnait grandement. Son visage doux et clair s’empourpra lors que le brun mit un genou à terre pour lui prêter allégeance. Elle passa un petit regard gêné autour d’elle avant de se pencher légèrement vers lui pour l’inviter à se relever.
Il se redressa finalement pour observer le ciel d’un air absent et la demoiselle préféré rectifier ses propos.

-Je … Je ne suis que son humble intermédiaire, une messagère.

Elle baissa légèrement la tête et passa ses doigts sur le doux cristal qui ornait son sternum. Elle vivait avec depuis maintenant si longtemps qu’elle ne se figurait pas ce qu’aurait était sa vie sans lui. Elle aimerait pourvoir partager son pouvoir vertueux à ses proches, cette pierre était si agréable, si réconfortante, elle serait capable de soigner bien des cœurs.

Elle reposa les yeux sur son hôte qui semblait rêveur. Elle sentait que son esprit était ailleurs et que son âme était en quête d’une toute autre mission que sa protection.

-Me protéger … Mais … Vous savez, je doute en avoir besoin. Personne n’oserait s’attirer les foudres de la Déesse en s’en prenant à sa propre messagère. Même le roi Crowguard n’a pas osé, et a préféré me garder captive plutôt que d’attentait quoi que ce soit contre moi pour me dérober la larme de la déesse.

Malgré tout, il y avait bien des êtres sans fois, ni loin, dépourvu du moindre respect pour quoi que ce soit, qui menaçait bel et bien. Les Espadas. Elle se doutait que ces êtres étaient capables du pire, peut-être essaierait-il de s’emparer du pouvoir de la Déesse par la force, ou alors, ils se contenteront de prendre le trône de Utai et de détruire délibérément le cristal afin de briser le cœur et l’espoir de chaque Utaiens. Juste pour servir d’exemple. Elle eut un terrible frisson, en se rendant compte que ce schéma était tout à fait possible. S’il essayé de s’emparer de ce pouvoir et tomba devant la dure réalité du lien qui uni la demoiselle à la Larme, sans doute n’hésiteront-ils pas à la tuer pour l’exemple.

Celest consentit à en dire plus à Squall, alors qu’ils s’étaient enfoncé aux beaux milieux du jardin fleurit.

-Une guerre va bientôt éclater ici. Elle sera plus terrible qu’on ne peut l’imaginer. Le roi à pactisé avec des êtres abject, tout à fait indigne de confiance. Ils le trahiront. Mais les héritiers sont de retour et ils ne tarderont pas à se battre pour leur Cité Mère. Ça va être très dangereux … Peut-être que vous n’aurez pas l’occasion de revoir votre véritable raison de vous battre si vous restez ici.

Le jeune homme plongea son regard dans les yeux jades de la jeune prophétesse. Cette dernière esquissa un léger sourire et s’accroupi pour examiner l’état de quelques fleurs blanches, comme un médecin l’aurait fait avec un enfant. Caressa leur pétales d’un air apaisait, elle continua d’une voix douce.

-Comment s’appelle-t-elle ?

Une douce lumière blanche émana de la Larme de la Déesse et quelques gouttelettes virent épancher la soif des quelques plantes dont elle s’occupait. Elle les sentait cependant bien triste, comme si elle portait en leur cœur le poids de toute la tristesse et de l’inquiétude du peuple Utaien.
Revenir en haut Aller en bas
Squall Leonhart
Membres
Membres
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 19/04/2012

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 5 / 100
Expérience:
700/2500  (700/2500)

MessageSujet: Re: ...Renaissance d'une âme taciturne et froide...   Mer 25 Avr - 9:56

Les nuages ce faisaient légèrement plus nombreux dans le ciel surplombant la terre d'Utaï et le jeune renfermé y perdait ses pensées les plus agréables. Il fut seulement coupé dans ses réflexions par les paroles de Celest, lui assurant qu'elle était plus une intermédiaire entre le peuple et la Déesse que sa représentante directe... Le balafré l'écouta attentivement, le visage inlassablement rivé vers le ciel, immobile et silencieux. Son attention revint cependant rapidement sur les propos de la jeune femme qui se voulait rassurante quand aux dangers potentiels. Ils restèrent muets quelques longues secondes ou Squall proposa à sa protégée de marcher un peu. Alors que les deux s'arrêtèrent au beau milieu du jardin, la voie de Celest retentit un nouvelle fois, avoua avec plus de précision la suite des évènements.

Le chevalier resta de marbre devant les aveux de la messagère divine puis croisa ses yeux, surpris de ce qu'il venait d'entendre. Comment était elle au courant que sa mission principale était de autre? Il se mura encore une fois dans le mutisme; Il était bel et bien conscient qu'il y avait de fortes chances pour qu'il ne retrouve jamais l'élue de son cœur mais il devait accomplir son devoir, c'était la toute première étape de sa quête...

Alors que Celest lui sourit et s'occupa des quelques fleurs aux mines abattues, lui demandant comment "elle" s'appelait, Squall s'écarta de quelques pas, laissant un silence apaisant emplir le jardin. Il fit raisonner sa voie et tout ses ressentiments passèrent à travers un unique mot.


- ...Linoa... Elle s’appelle Linoa. Puis revenant sur les propos précédents de la jeune femme il reprit. Vous êtes plus qu'une messagère; pour les peuple d'Utaï, vous êtes la représentante de la divinité qu'ils vénèrent et vous êtes je pense plus en dangers que vous ne pourriez l'imaginer.

** Linoa... je reviendrais bientôt... je te le promet... **

- Je resterais près de vous tant que le dangers sera présent. Ensuite je pourrais aller la rejoindre...

Il n'en avait pas dit plus à son sujet... le peu que Celest savait était déjà bien trop à son gout et il préféra éviter la question. Il posa la main sur la garde de son arme, ne comprenant toujours pas comment elle avait put se retrouver là. Il était curieux de la raison et posa la question à son interlocutrice.

- Celest, pouvez vous m'en dire un peu plus sur les pouv...

Il arrêta la sa question, quelque chose venait de titiller son instinct de combattant. Il dégaina alors lentement Lion Heart dans une gerbe d'énergie bleuté et se retourna vers le balcon... Rien. Etait ce son imagination qui lui jouait des tours ou bien y avait il effectivement quelque chose ou quelqu'un tout prêt?

_________________________________________________
Nothing Will Can Stop Me, Even The Death; I Will Be Your Knight, I Promis...



"Even if the whole world is against you... I will be your knight..."



Se bercer d'illusion est le meilleurs d'être déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ...Renaissance d'une âme taciturne et froide...   Mer 25 Avr - 10:58

La jeune femme fut plutôt surprise de la proximité que prit le jeune homme lorsqu’elle fit allusion à la personne qu’il tenait à retrouvait. Elle le sentait bien qu’il était en quête de son âme sœur, qu’une personne chère l’attendait quelque part et qu’il avait plus que tout envie de la revoir. Elle obtient son nom et rien de plus. Elle trouva le nom de la demoiselle très mélodieux et aurait aimé en entendre plus sur elle, juste pour sentir le cœur du jeune homme battre la chamade. Malheureusement, il semblait plutôt du genre réservé pour se confier.

Il revint rapidement sur le sujet officiel de sa présence. Il est vrai qu’en dehors des malfrats qui avaient envahi le palais il y a de cela des années, le peuple plaçait beaucoup d’espoir en elle, mais elle avait du mal à se considérer comme une véritable figure divine, le statut de prophétesse lui allait mieux.

Elle sourit en l’entendant parler de ses responsabilité de chevalier de la déesse, il essayait de cacher ses sentiments, mais elle voyait bien qu’il mourait d’envie de courir rejoindre sa Belle, ce qui était d’autant plus attendrissant quelque part … Ses pensées virent s’exprimer un instant à voix haute, sans doute n’avait-il pas put retenir cela et la demoiselle acquiesça en souriant.

-La Déesse vous accordera cette récompense.

Il se reprit cependant aussitôt et posa sa main sur la garde de son Zanpakutho, cherchant sans doute le réconfort qu’elle-même trouvait en caresse son cristal. Il chercha alors à s’éloigné du sujet de la fameuse Linoa, sans achever sa phrase, intrigué par une présence invisible. Celest se releva, intrigué elle aussi par une étrange présence lointaine. Elle tendit l’oreille et fouilla les nombreuses allés fleuris du regard. Peut-être un garde ou un serviteur qui la cherchait ? Ou alors le prince lui-même.
Elle se rapprocha de Squall afin d’être à bonne distance pour retenir une quelconque offensive. Il serait fâcheux que son nouveau garde du corps s’en prenne à son prince.

Elle échangea un regard sceptique et inquiet avec le jeune homme, tous deux avait senti quelque chose d’anormal, mais ils restaient cependant très incertains. Sur leur gauche, un papillon s’échappa d’une masse de fleurs coloré, fuyant lui aussi cette présence.

-Vous avez peut-être raison … La déesse ne fait rien par hasard et si vous êtes arrivé aujourd’hui même il y a sans doute une raison.

C’est vrai, pourquoi aujourd’hui et pas hier, ou demain ? Un danger était imminent, quelque chose venant prévenir la guerre, pour donner un avant-gout de la terreur. La Larme de la Déesse scintilla doucement, vacilla et s’éteint doucement. Celest se tenait prête à invoquer son arc, elle n’aimait pas la violence, mais peut-être que cela deviendrait nécessaire. Elle devait au moins apportait son soutiens à ce chevalier qui se battait avec bravoure, juste pour elle et la déesse, alors que la cause Utaienne n’était pourtant pas la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Grimmjow
Membres
Membres
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 30/01/2012

Feuille de personnage
Rang: Espada N°6
Niveau: 5 / 100
Expérience:
0/2500  (0/2500)

MessageSujet: Re: ...Renaissance d'une âme taciturne et froide...   Mer 25 Avr - 12:06

Depuis sa dernière visite non-officiel au peuple de Jaryan, Grimmjow avait reçu l'ordre de ne plus sortir du Hueco Mundo sous peine de sanction terrible. Il était de ce fait resté tranquillement dans ses quartiers, partageant son temps entre le sommeil et la provocation de ses alliés; au moins il avait obéit aux ordres... enfin jusqu'aujourd'hui. L'ennuie le gagnait rapidement et il devenait de plus en plus hostile envers les autres Espadas, même envers son roi... Ce dernier ne lui en tint pas rigueur, sachant pertinemment que son Numéro 6 était réfractaire à toutes sortes d'autorités et complètement étranger à la notion de patience. Barragan l'avais de ce fait convoqué pour lui donner une mission d'une importance capitale.

Cela faisait environ une heure qu'il marchait en direction de la capitale du continent, un sourire carnassier figé sur les lèvres. Déjà, les portes de Jaryan étaient en vues et avec elles, la perspective de meurtres sanglants. Devant les portes de la cité, deux gardes lui barrèrent la route, visiblement intimidés par l'apparence de l'arrivant. Grimmjow se retenait tant bien que mal de ne pas plonger son sabre dans les entrailles de des couards et leurs assura de manière plutôt convaincante la raison de sa présence.


- Laissez moi passer, je suis envoyé par le Roi du Hueco Mundo pour m'entretenir au sujet de la guerre imminente avec le votre.

Puis il repoussa les lourdes hallebardes qui lui barraient le passage; les gardes impuissants le laissèrent passer docilement. Sa mission exigeait de lui qu'il soit prudent et discret et son supérieur lui avait promit qu'il pourrait s'amuser comme il le souhaiter avec sa cible, qu'il savait exactement ou trouvé: Le jardin du Palais d'Isil. Ces informations cruciales lui avait étaient fournies par un homme de la cour du roi à la solde des Espadas et si elles s'avéraient êtres exactes, nuls doutes que cet infiltré serait récompensé.

Il venait tout juste de rejoindre le jardins depuis l'intérieur du palais, l'excuse de la rencontre diplomatique ayant une nouvelle fois parfaitement fonctionné. Seulement une porte en permettait l'accès... pas le meilleur moyen d'être discret si bien qu'il empoigna de colère le premier homme qui passa auprès de lui: un serviteur qu'il plaqua le long du mur, à plusieurs mètres du sol, la main enserrant sa gorge frêle.

- Tu va me dire tout de suite par quel autre moyen on peut entrer la dedans...

Le petit corps effrayé balbutia difficilement une réponse, la pression sur sa gorge le faisant souffrir à chaque mots.

- ...Le ...balcon ...vous pouvez ...passer ...par le balcon.

Grimmjow le laissa lourdement retomber sur le sol dans un craquement sourd puis entreprit de ressortir du palais, prenant soin d'abréger la souffrance du petit homme en l’égorgeant de son katana. Une fois sortit sous les yeux surpris des sentinelles, l'Espada numéro 6 jeta un œil sur le balcon situé au dessus des hommes gardant l'accès au palais. Sans ce soucier d'eux, et avec l'adresse que lui offrait sa race, il parvint à rejoindre d'un bon sa cible. En un seul coup d’œil il remarqua la pauvre âme qu'il devait abattre... mais elle n'était pas seul; avec elle un homme, visiblement combattant fixé le ciel. Aussi silencieusement qu'un félin, l'être à la chevelure bleue se glissa au sol dans une importante nuée de fleurs haute; le guerrier avait dégainé et semblait ressentir la présence hostile... mais il ne la voyait pas alors que Grimmjow lui, les voyait on ne peut mieux. La messagère de la Déesse, cette entité pseudo-divine que vénéraient les Utaïens se rapprocha de l'homme alors qu'un maudit insectes s'éleva rapidement de la cachette de l'Espada... Le papillon s'envola pour rejoindre quelques fleurs plus éloignées. Un violent courant d'air attira l'attention des deux jeunes gens vers le balcon... parfait. L'hostile se leva alors doucement, se laissant apparaitre à le vue de ses ennemis, ce sourire de meurtrier si malsain toujours bien ancré sur son visage...

- J'espère que vous êtes prêt à crever tout les deux... surtout toi. Il pointa Celest du doigt alors que son chevalier servant vint se placer devant elle. Espada numéro 6, Grimmjow JaggerJack, c'est con pour vous mais vous n'avez aucune chance...

Et il se remit à rire follement.

_________________________________________________


"Grince Pantera"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Squall Leonhart
Membres
Membres
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 19/04/2012

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 5 / 100
Expérience:
700/2500  (700/2500)

MessageSujet: Re: ...Renaissance d'une âme taciturne et froide...   Mer 25 Avr - 13:15

En effet, il était fort probable que quelque chose ou quelqu'un avait pour but de s'en prendre à Celest aujourd'hui même, sinon, pourquoi la Déesse aurait choisit ce jour précis pour confier cette mission au jeune brun balafré?

Malgré la présence certaine d'un hostile non loin, Squall resta calme. Celest se rapprocha rapidement de lui, visiblement prête à agir en cas de besoin. Le jeune homme posa une main assurée sur son épaule alors qu'il virulent vent les frappas depuis le balcon vers qui les deux se retournèrent... rien de plus qu'un courant d'air. Une voie leurs fit pourtant reposer les yeux sur l'intérieur du jardin.


- "J'espère que vous êtes prêt à crever tout les deux... surtout toi. Espada numéro 6, Grimmjow JaggerJack, c'est con pour vous mais vous avez aucune chance..."

Squall s'était mit en opposition entre le nouvel arrivant et Celest. Son calme était presque effrayant alors que l'autre aux cheveux bleus riait aux éclats, visiblement déjà convaincu de sa victoire. D'ailleurs, il approchait déjà à grandes enjambé de la position de la prophétesse. Le brun ne bougea pas, fixant de son regard farouche et hostile son adversaire avant de le menacer sans sommation.

- Tu ne la touchera pas. Puis il avança à l'encontre du monstre lui faisant face, se présentant à lui d'un ton on ne peut plus frigorifique. Squall Leonhart, t'as pas besoin d'en savoir plus.

Grimmjow souriait, encore et toujours, devant la perspective du massacre et dégaina seulement maintenant son katana maculé du sang presque sec du serviteur qu'il avait assassiné plus tôt. Sans timidité, il frappa dans le but de tuer. Son adversaire para avec habilité le coup et contre attaqua d'un puissant coup de pied qui vallu simplement à l'Espada un ou deux pas en arrière.

Squall avait paré le premier coup et avait touché d'un coup de pied puissant son ennemi qui pourtant n'avais pas bougé, ou si peu. Le jeune chevalier recula alors d'un bon, rapidement rejoint par la puissante l'âme maculé de sang de l'adversaire. Le combat d'épéiste continua encore plusieurs minutes et aucun des deux protagonistes ne prenait le dessus sur l'autre... Le balafré recula une nouvelle fois, rejoignant cette fois Celest, lui laissant quelques mots sans même un regard... sa concentration et son esprit combattif ayant prit le dessus.


- Je m'en occupe mais reculez un peu, on ne sais jamais.

Il se mit en position offensive et il proféra quelques mots à voie basse.

- Ravage, Lion Heart.

Et sa lame acier laissa place à une épée essentiellement faite d'énergie hormis la partie "revolver". A chaque mouvement, un voile bleuté suivait la lame... Et pour reprendre les hostilités, le jeune homme pressa la détente de son arme, à trois reprises. Trois projectiles de la même matière que la lame percutèrent l'adversaire au niveau de la sorte de masque qui couvrait sa mâchoire droite... Celui ci n'avait même pas une égratinure et l'Espada rit de plus belle.

- Quand je vous dis que vous n'avez aucune chance... bande d'incapables.

Le Balambien se jeta farouchement dans la mêlée mais son ennemi le prit cette fois de vitesse et transperça sa jambe gauche avant de frapper horizontalement au niveau du torse ce qui valu d'envoyer Squall rouler un peu plus loin. Heureusement, il se releva presque aussitôt, toujours le même air presque inquiétant sur le visage.

- Et quand je te dis que tu ne la touchera pas... [Inu Jigoku]

La "pièce" s'assombrit immédiatement et une bête tout droit sortit du royaume des enfers apparut au pieds du jeune homme avant de se dresser et de prendre place à ces côtés.



** Cerberus, fais bien attention à ne rien détruire. **

Il avait donné ces ordres par la pensée et pourtant, l'animal le regarda d'une de ces têtes; il avais visiblement comprit. Squall refusait d’endommager ce paysage et lui même n'utilisait aucune de ces techniques personnelles. Étant basée sur le feu, ce décors sublimes de fleurs deviendrait rapidement un brasier... Cerberus s'était jeté à l'attaque, évitant ou encaissant simplement les coups de lame de l'adversaire, emportant dans chacune de ces gueules des morceaux du corps de l'hostile qui pourtant continué de se battre toujours aussi bien... D'ailleurs il ouvrit la main gauche en direction de la tête du chevalier et une sphère d'eau à très haute pression se rua sur lui, immobile, complètement surpris par cette attaque... alors qu'il s’apprêtait à encaisser un lourd revers une sorte de boucliers blanc immaculé se dressa devant lui, inhibant l'attaque magique alors qu'une aura de la même couleurs enveloppa le jeune homme, refermant ses blessures... Il se retourna et remarqua Celest, en train d'exécuter différents sort de soutient. Il la remercia d'un signe de tête et reporta son attention sur le combat opposant un Espada à une invocation... et visiblement il tournait à l'avantage du mauvais coté.

** Reviens ici Cerberus et repose toi un peu. **

Il reprenait le relais et se dirigea rapidement vers Grimmjow en piteux état mais toujours prêt à combattre...

_________________________________________________
Nothing Will Can Stop Me, Even The Death; I Will Be Your Knight, I Promis...



"Even if the whole world is against you... I will be your knight..."



Se bercer d'illusion est le meilleurs d'être déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ...Renaissance d'une âme taciturne et froide...   Mer 25 Avr - 14:20

L’ennemi ne tarda pas à se montrer et à dévoiler ses objectifs. Celest commença à paniqué, mais son cristal scintilla doucement en lui envoya quelque effluve de magie pure. Elle se sentit aussitôt réconforter et parvint un visage neutre, même lorsque l’Espadas la pointa du doigt. Ses doigts en éventails se crispèrent, près à accueillir son arc qu’elle ne tarda pas à faire apparaitre une fois les deux combattant lancé. Son Zanpakutho apparut dans sa main droite en un faisceau de lumière blanche. Elle observa un instant le combat, inquiète à chaque coup porté.

Squall fut un instant mit en retrait et en profita pour lui conseiller de reculer un peu. Elle s’exécuta sans tourner dos aux deux combattants et fit apparaitre trois flèches lumineuses entre ses doigts. Son cristal ne cessait de scintiller alors qu’elle se concentrer sur les mouvements des deux combattants. Au fond d’elle, elle avait peur, comme lors du ravage des traitres ce terrible soir où elle était encore enfant. Mais la Déesse était là, dans son cœur et lui donnait courage et réconfort.

Elle arma son arc et visa. Son cœur battait rapidement, mais elle gardait calme et concentration. Elle visa l’adversaire aux cheveux bleus et relâcha une de ses flèches alors que le brun avait laissé filtrer une puissante attaque d’eau par mégarde. La flèche vint s’écraser contre la sphère aqueuse et se dissous pour former un puissant champ de force lumineux. Elle remarque que L’Espadas, en plus d’être surpris par cette attaque inhabituelle, du se protéger les yeux, éblouis par la puissance de la lumière dégager contre lui. Elle envoya une seconde flèche sur Squall, elle se dissous pour muta en énergie lumineuse pure qui se diffusa dans tout son corps pour le soigner. Il lui adressa un signe de tête pour la remercier avant de reposer les yeux sur la créature qu’il avait invoqué.

Le Cerbère vint se mettre en retrait auprès d’elle et la demoiselle posa sa main sur l’une des têtes de l’animal. Elle observa le combat que menait Squall contre l’adversaire hystérique et arma une nouvelle fois son arc. Elle envoya une nouvelle fois une flèche, juste au-dessus de la tête de Squall. Le projectile explosa en un petit feu d’artifice silencieux juste au-dessus de lui et une pluie fine de lumière retomba sur le Chevalier de la Déesse. Il fut alors baignait dans une aura immaculé, ce sort ayant pour but d’accroitre sa force physique et sa rapidité, ainsi que ses réflexes.

Elle prit ensuite la tête centrale du cerbère entre ses mains et planta son regard de jades dans les yeux sombres de l’animal.

-Ô grande Déesse, mère de notre patrie Utai, béni ton enfant afin qu’il combatte fièrement aux côtés de ton chevalier.

La lueur du cristal s’intensifia puis traversa ses mains et enfin, tout le corps de la créature. Le canidé se mit alors à grandir, ses griffes s’allongèrent et blanchirent et des cornes vinrent orner ses crânes.

-Va …

La bête arriva juste à temps pour planter ses crocs dans le bras du malfrat avant qu’il ne frapper. Celest prépara d’autre flèches, prête à assister son protecteur.
Revenir en haut Aller en bas
Squall Leonhart
Membres
Membres
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 19/04/2012

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 5 / 100
Expérience:
700/2500  (700/2500)

MessageSujet: Re: ...Renaissance d'une âme taciturne et froide...   Jeu 26 Avr - 8:02

Une sorte de petite poussière d'étoile magique retomba finement sur le corps du Balambien qui reconnut aussitôt l'apaisement que pouvez lui procurer les capacités magique de Celest. Cette dernière capacité avait permit d'augmenter la puissance et la résistance physique ainsi que la rapidité de Squall qui put grâce à cela blesser davantage l'Espada sans recevoir de dégâts. Il remarqua bien vite une créature canidé à trois têtes prendre place à ses cotés, mordant rageusement le bras de Grimmjow qui s’apprêtait à frapper. Le combat semblait déjà gagné mais le jeune balafré allait bien vite comprendre qu'il ne fallait pas sous estimer un tel monstre...

En plein affrontement, il stoppa tout mouvement, encaissant les dégâts adverses avant de se mettre à convulser légèrement enveloppant son corps d'une sphère noire annihilant toute trace de verdure auprès de lui. Que pouvait il bien préparer? Squall ne semblait pas enclin à attendre la réponse et lança un nouvel assaut qui échoua contre le bouclier sombre; une fraction de second plus tard, il se retrouva projeter violemment, son dos rencontrant la balustrade du balcon qui craqua et se brisa sous la puissance du choc. Squall se retrouva au sol, devant l'entré du Palais d'Isil, quelque peu sonné des suites de sa chute
.

** Merde... **

Il se releva difficilement, repoussant les débris de fer forgé qui ornait ses jambes et entreprit de remonter lorsque la voie de son adversaire raisonna dans le jardin.

- [Grince Pantera]

Le balafré sentit un déferlement d'énergie venant du petit jardin et l'inquiétude s'emparait de son esprit alors qu'il ne pouvait pas voir ce qui s'y passait. Mais lorsque la voie de Grimmjow raisonna à nouveau, il fut un tant soit peu soulagé.

- Je vais en finir avec l'autre larve et après je reviens te butter, ta pas intérêt à bouger.

Celest devait être effrayée et Squall comprit rapidement pourquoi. L'Espada sauta du balcon, une imposante hache en main, son corps parfaitement guérit des blessures précédentes, le visage fermé et neutre. Il approchait nonchalamment du Balambien, éliminant par poignées les citoyens trop curieux et les gardes en patrouilles. Rien ne pouvait laisser penser que le brun était confiant... ici, il n'aurait plus à éviter d'utiliser ces techniques. Avant tout, il tira les trois dernières balles de son chargeur sur l'adversaire qui les encaissa sans problèmes puis il prononça quelques mots d'une voie banale.

- [Renzokuken]

Sa lame se mit instantanément à flamboyer et il se r ua sur l'Espada, contrant ou esquivant les assauts aisément avant de levers son arme et de l'abattre à travers une ouverture laissé par le chevalier. Heureusement pour lui, Celest était là et un bouclier bloqua le coup assez longtemps pour qu'il puisse reculer. Il jeta un œil autour de lui... il ne semblait plus y avoir âme qui vive dans les ruelles proches, c'était le moment.

- [Déflagration]

Il leva alors sa lame vers les cieux: celle ci s'allongea encore et encore pour atteindre une hauteur bien au delà de la vue humaine puis abattit la colonne d'énergie sur son opposant. Un large couloirs d'énergie brute enveloppa Grimmjow, détruisant petit à petit les bâtiments touchés jusqu'à ce que Squall ne pose une main au sol, épuisé. Son adversaire se tenait là, debout, riant aux éclats avant de lourdement tomber vers l'arrière.

- Pas con comme attaque...

Il se releva difficilement et prit la fuite lentement, marchant tranquillement...

** Ogichi va être ravi. **

Squall quant à lui poussa sur ses jambes pour se relever et jauger des dégâts qu'il avait commis à cause de sa dernière attaque. Son visage inexpressif tranchait avec les quelques acclamations. Il ne se rendait vraiment pas compte qu'il avait réussi à repousser un Espada, un des adversaires les plus puissants qu'il était possible de rencontrer... Celest le rejoint rapidement, constatant les tribus que le quartiers avait dut payer... et il s'en excusa froidement.

_________________________________________________
Nothing Will Can Stop Me, Even The Death; I Will Be Your Knight, I Promis...



"Even if the whole world is against you... I will be your knight..."



Se bercer d'illusion est le meilleurs d'être déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ...Renaissance d'une âme taciturne et froide...   Ven 27 Avr - 9:28

Squall eut tout juste le temps de faire preuve de ses nouvelles capacités que l’Espada se chargea de se mettre à niveau. Il convulsa et sembla absorber toute trace de vie animant les plantes aux alentours. Celest contempla cette transformation avec impuissance et une certaine frayeur, toujours apaisé par l’esprit de la Déesse qui ne la quittait jamais. L’adversaire fut enveloppé d’une aura particulièrement sombre l’espace d’un instant, avant de réapparaitre aux yeux des deux protégés de la Déesse. Squall tenta de percer ce cocon de ténèbres mais fut presque aussitôt projeter violement à des mètres de là, par-delà le balcon.

Celest eut un mouvement pour aller voir comment Squall avait bien pu atterrir mais son assassin lui faisait maintenant face, sans plus personne entre eux. Il était indemne, comme à son arrivé, comme s’il n’avait pas encore combattue. Les jambes de la demoiselle tremblaient, son regard était fébrile mais son visage resta neutre et déterminé. Elle arma son arc d’une flèche lumineuse qui semblant irradiait un dôme translucide autour d’elle. L’Espada était en joue, elle était prête à tirer à tout moment. Il ferma légèrement les yeux, crispés, clairement dérangé par la lumière éblouissante qui émané des armes de la prophétesse. Elle ne bougea pas, restant muette en le fixant durement.

L’assassin décida cependant de ne pas se charger de sa cible tout de suite. Peut-être avait-il sentit cette présence divine qui animait Celest, peut-être cela l’avait-il fait douté … Ou peut-être que, tout simplement, il était du genre à ne pas faire les choses à moitié.
Elle ne distingua aucune peur, aucun signe de doute ou de surprise dans le regard de son adversaire juste avant qu’il ne parte pour rejoindre Squall quelques mètres plus bas.

Elle se précipita vers le balcon et arma de nouveau son arc pour intervenir en cas de besoin. Tout se passa relativement vite, et Squall laissa un peu de sa magie déferler sur l’adversaire. Il en était venu à bout. Alors que l’espadas riait aux éclats et tentait maladroitement de fuir, elle, restait statique. Elle se demanda dans un premier temps si ce n’était pas une ruse, puis l’homme disparut bientôt.

Elle enjamba habillement le balcon pour venir atterrir en légèreté aux côtés du chevalier. Il s’excusa des dégâts causés mais la demoiselle ignora cela pour examiner les plaies du jeune homme. Elle fit disparaitre son arc, posa une main sur son cristal et l’autre en face de Squall pour lui asséner un sort de soin réparateur. Elle lui adressa ensuite un sourire doux et amical.

-Merci Squall.

Elle commença à se demander ce que cet Espadas pouvait bien avoir derrière la tête pour s’en prendre ainsi à une prophétesse, maintenant, de cette façon, ça ne leur aurait rien apportait de bon. Elle se dit alors que les Espadas ne devaient pas être très futées avant d’être interrompu dans ses réflexions par une patrouille. Il y avait des soldats et un capitaine de la garde royale, il se précipitèrent sur Squall et la demoiselle s’interposa.

-Attendez ! Qu’est-ce qui se passe ?!
-Au nom du roi, nous arrêtons ce guerrier qui est un danger pour notre communauté !
-Je réclame une audience au roi ! Ce guerrier n’est pas ce que vous semblez croire.

Elle fit signe à son compagnon d’arme de rester tranquille alors que les gardes l’encadraient. Ils furent conduit jusqu’à la salle du trône où siégeait ce roi sévère qui avait usurpé le trône il y a de cela des années. La prophétesse, qui n’était qu’une simple servante, s’approcha humblement et s’agenouilla face au monarque.

-Mon Seigneur, ce jeune guerrier se nomme Squall Leonheart. C’est un brave chevalier, envoyé par la Déesse elle-même afin de protéger ses biens.

Le roi sembla d’abord sceptique, puis consentit à croire la demoiselle qui lui expliqua plus de détails.

-Très bien, si c’est un chevalier de la Déesse, alors son devoir est de protéger sa patrie, Utai. Il combattra dans nos rangs lors de la guerre qui se prépare …

Ils furent tous deux congédié et Squall pu repartir librement. Celest sera charger de lui trouver des appartements dans le palais et d’autre formalité … Mais pour l’heure, elle avait quelque chose d’important à faire.

-Ho, Squall, c’est l’heure du goûter, le devoir m’appelle ! Dit-elle joyeusement. Je dois me rendre auprès du prince pour lui apporter son quatre-heures, voulez-vous m’accompagner ?

Comment faire perdre toute crédibilité à un prince en une phrase ? Après tout, c’est vrai que c’était une grosse bouffe se prince, il devait en fait des heures de mucus pour garder une ligne pareil. Surtout quand on voit les biscoto … C’était quelque chose ! Peut-être que son organisme transformait automatiquement tout la graisse en muscle ? D’ailleurs, en pensant cela, elle se rendit compte que son chevalier n’était pas bien gros non plus.

-Vous avez sans doute faim vous aussi, au fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Squall Leonhart
Membres
Membres
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 19/04/2012

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 5 / 100
Expérience:
700/2500  (700/2500)

MessageSujet: Re: ...Renaissance d'une âme taciturne et froide...   Lun 30 Avr - 8:58

Décidément, la jeune représentante de la Déesse était dotée d’impressionnantes capacités... En simplement quelques secondes, les blessures de son chevalier avaient étaies guéries. Suite à cela, elle le remercia solennellement, remerciement que Squall écouta poliment mais qu'il refusa intérieurement.

- Vous n'avez pas besoin de me remercier Celest, c'est mon devoir de vous protéger.

Il n'eut pas le temps d'en dire plus qu'une importante patrouille guidée par un officier supérieur pointa le bout de son nez, encerclant Squall, le pointant de tout part de leurs armes avant de lui bloquer les mains. Il n'avait opposé aucune résistance, sachant pertinemment que sinon il aurait put faire planer un quelconque risque sur la jeune femme qui quant à elle s'indigna. Visiblement son arrestation était un ordre direct du roi... Squall croisa rapidement le regard de sa protégée qui lui assura de rester calme. Il arrêta donc de gesticuler et tout les deux furent conduit devant le dirigeant officieux d'Utaï; le brun fut contraint de poser un genoux au sol et il remarqua rapidement Celest faire de même, tentant en qualité de simple serviteur, de défendre son allié. Le monarque resta longuement hésitant jusqu'à ce qu'elle ne lui explique la situation en détails...
Les mots du roi raisonnèrent comme un coup de fusil: il allait être envoyé sur le front... Il n'eut pas le temps d’émettre une quelconque condition que déjà, ils étaient renvoyés. Le jeune homme garda son éternel air impassible et froid et suivait la prophétesse silencieusement. Ce fut cette dernière qui brisa le silence pesant d'un air enjoué, avouant qu'elle devait apporter au prince son gouté... Il ne devait pas être bien vieux ce prince... et elle lui proposa de l'accompagner; il acquiesça.


- Bien sur que je vous accompagne, mon rôle est de rester prêt de vous.

Il s'emmura une nouvelle fois dans le silence et le mutisme alors que tout deux se rendaient dans les appartements du prince que Squall imaginait déjà en train de jouer avec une pelle et un râteau. Sur le chemin, Celest lui proposa quelque chose à manger. Il déclina l'offre, un poids pesant sur son estomac... De quoi s'agissait il? il n'en savait rien mais la sensation était des plus désagréable.

** Linoa... **

Cette seule pensée lui dévasta le cœur déjà en peine. Il craignait plus que tout de faillir à sa promesse, de ne pas pouvoir la revoir. Pourtant il ferait tout pour. Après avoir déambulait un moment dans les coursives du palais, les deux jeunes gens vinrent se planter devant une réserve conséquente de divers confiseries et gâteaux en tout genre. Celest en sélectionna plusieurs et agrémenta le tout de plusieurs boissons. Quelques minutes plus tard, ils étaient devant une lourde porte donnant sur les appartements du prince. Le chevalier poussa la porte, laissant passer la servante et la suivit ensuite. La surprise fut totale pour le brun...

** Mais c'est lui le prince, c'est loin d'être un gamin... **

Il sourit intérieurement alors que la jeune demoiselle lui apportait son "gouté" et il se positionna à une distance respectable afin de ne pas interférer dans la discussion de cette dernière avec le fils du roi, tout en pouvant intervenir si besoin est...

_________________________________________________
Nothing Will Can Stop Me, Even The Death; I Will Be Your Knight, I Promis...



"Even if the whole world is against you... I will be your knight..."



Se bercer d'illusion est le meilleurs d'être déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ...Renaissance d'une âme taciturne et froide...   Ven 4 Mai - 12:09

Elle sentait que la présence du chevalier allait changer sa vie du tout au tout. Malgré sa présence rassurante et le cœur d’or qu’il renfermait sans le moindre doute possible, il était annonciateur de biens tristes desseins. Voilà bien trop longtemps que le temps était ainsi suspendu par la peur à Utai, il était temps d’y mettre fin. La guerre, la violence, le sang allait être inévitablement versé. Pour le bien de la patrie ? Elle doutait qu’on puisse rétablir la paix par la guerre, mais ici, c’était la liberté qu’il fallait avant tout poursuivre.
Oui, les jours qui suivrait celui-ci serait bien sombre et déchirant, mais la lumière reviendra un jour à Utai, elle aussi.

Squall, fidèle à son rôle, décida de la suivre pendant sa tâche. Elle sentait chez le jeune homme un grand trouble. Elle voyait en lui un grand guerrier et pourtant elle trouvait un je-ne-sais-quoi d’anormal dans sa présence ici. Elle savait qu’il devrait être ailleurs, aux côtés de son aimée, pour la protéger elle. Elle espérait qu’il pourrait bientôt la retrouver, il méritait d’être heureux. Son arrivé fortuite n’avait pourtant pas l’air de le perturber, il prenait son devoir très à cœur, comme s’il en avait toujours était ainsi. Peut-être que la déesse l’avait écrit, peut-être l’avait-il toujours su au fond de lui ….

Armé d’un plateau bien garnis de mets alléchant, elle cheminait à travers les couloirs jusqu’au appartement de son prince qui devait tout juste revenir de son entrainement quotidiens. Les exercices qu’il s’imposé chaque jour devint être éreintant et cela lui ouvrait toujours grandement l’appétit. C’était toujours un grand plaisir pour elle de se voir engloutir ce qu’elle lui apportait.

Elle frappa avant d’entrer dans les appartements de son prince adoré et le salua avec son éternel sourire enjoué.

-C’est l’heure de votre gouté mon prince ! Votre entrainement s’est-il bien passé ? Votre Maitre D’arme n’a pas été trop dure ?

Squall resta près de l’entré, muet, comme il semblait y être habitué. Xin Zhao aussi restait bouche close, posa son regard doré sur l’inconnu qui s’était infiltré dans ses appartement en compagnie de sa suivante. Celest passa son regard sur les deux hommes avoir d’arborer un sourire gêner.

-J’allais oublier, tête en l’air que je suis … Mon prince, permettez-moi de son présenter Squall Leonheart. Il est ici … au nom de la déesse, pour protéger son bien. Nous avons subit l’attaque d’un Espada un peu plus tôt, il s’est montré très brave. Squall, voici Xin Zhao, prince de Utai.

Elle n’émit aucun doute, aucune hésitation lors de la présentation de son prince, car pour elle, il était aussi légitime que Noctis. Elle avait toujours un certain dégout lorsqu’elle présentait Crowgard comme le Roi de Utai, car ce n’était qu’un traitre à ses yeux, mais Xin, son fils, méritait tout à fait son rang. Elle avait vu en lui, elle savait son cœur pure et juste. Elle savait tous les sévices qu’avait exercé son père sur le jeune prince, c’était sans doute pour cela qu’elle avait un tel instinct protecteur à son égard.

Elle déposa le plateau sur une table basse.

-Mon prince, cela ne vous dérange pas si Squall m’accompagne à présent ? Il n’est pas très causant, un peu comme vous, le courant devrait bien passer. Sourit-elle.

Au fond d’elle, elle fut une nouvelle fois secouée par le doute. Xin Zhao était très important pour elle, jamais elle ne tolérerait qu’il lui arrive malheur. Comment allait-elle pouvoir le protéger lors de la terrible guerre qui menaçait ? Serait-elle obliger de faire un choix ? Ce terrible choix qu’elle avait toujours redouté …
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ...Renaissance d'une âme taciturne et froide...   

Revenir en haut Aller en bas
 
...Renaissance d'une âme taciturne et froide...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une pièce froide, loin sous le palais [Comté=>Important]
» Vive la fusion froide les gars !
» Douche froide - Abandon -
» [RP]L’émissaire taciturne
» Une bonne douche froide ! ( pv Luke )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Otherworld :: •Le RPG• :: •Continent d'Utaï• :: •Jaryan, capitale Utainienne• :: •Grand Palais D'Isil•-
Sauter vers: