AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Like a slow crimson river

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Like a slow crimson river   Sam 10 Sep - 21:06

Ce matin, pour la première fois depuis longtemps, elle se réveillant en douceur. Sa rage omniprésente face à l'absence de son Dieu avait enfin laissé place à un était dépressif fondé sur un mutisme quasi totale. Elle ne souriait pas, ne grimaçait pas, son visage était totalement figé dans une expression de mélancolie ... tel une poupée. Elle n'avait rien avalé depuis deux jours et buvait à peine. Aussi bien, c'était la vrais guerre avec son frère lorsqu'elle était dans sa période "mauvaise" que dans ces conditions de dépression, il était toujours près d'elle. Il parvenait à peine a la convaincre de voir ou d'avaler un morceau de chocolat ... Quand à son père, il l'ignorait depuis leur précédent dispute.

Elle s'était rendu à l’académie, ses "amis" l'entourèrent comme d'habitude, plutôt rassuré de la voir comme ça plutôt que souriante et sadique. En cours elle était totalement effacé, elle ne s’énerva même pas lorsqu'un jeune homme la bouscula dans les couloirs par inadvertance. Dans son état de sadisme, elle l'avait mutilé et carbonisé sur place, mais la rien, elle ne lui jeta même pas un regard et continua sa route, tout simplement.

En cours de pratique, elle s'était laissé massacré par son adversaire, sans bronché, sans chercher à esquiver ou à riposter. Elle aimait la douleur, encore plus lorsqu'elle était dans cet état. Elle avait fini à l'infirmerie où l'on pansa ses plaies et elle reparti sans un mot. Elle se dirigea alors vers le jardin en fouillant dans son sac. Elle sorti alors une photo qu'elle avait arraché dans un poste de police, c'était l'avis de recherche de Shin, son Dieu ... Elle fixa longuement son portrait, son magnifique visage androgyne, son sublime sourire, son regard divin ... Il lui manquait tellement. Depuis quand n'était-il pas venu la voir ? Elle ne le méritait donc vraiment pas ? L'avait-elle déçu ? Elle n'était même pas assez digne de mourir de sa main pour devenir une de ses œuvres ...

Elle percuta alors quelqu'un de plein fouet. Elle recula de deux pas sur le coup et lâcha la photo. Elle la ramassa rapidement avant de lever les yeux vers la personne qu'elle avait bousculé. C'était ce type contre qui elle c'était battu la dernière fois ... Cette fois là, elle était dans sa personnalité sadique ... Elle avait donc les cheveux onduler et les yeux doré.
Mais aujourd'hui elle était dans sa personnalité "douce", en plus d'être muette, elle a ainsi les yeux bleu profond et les cheveux lisses.

-Pardon. Fit-elle à peine audible.

Elle cacha la photo de Shin dans le creux de sa main avant de le ranger dans son sac. Par rapport à la dernière fois, elle devait être méconnaissable, cela surprenait beaucoup de monde, rien de plus naturelle. Un groupe d'élèves s'étaient mit à les fixer de façon surpris et intéressé. Ces élèves avait assisté au massacre de la jolie rousse l'autre jours. Un d'eux sourit et lança finalement.

-Hola ! Le nouveau va prendre ça revanche on dirait.

Il avait dit ça sans fondement, aucun des deux ex-adversaire n'avait bougé. Loreleil lui lança un regard vide et impassible avant de contourné le brun et d'aller s'asseoir sur un banc en pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Like a slow crimson river   Sam 10 Sep - 21:49

Kirsan venait de finir un cours de théorie sur la magie. Cours qu'il s'était efforcé de comprendre malgré les bavardages de Nawélia ; mais il n'avait toujours pas saisi cette histoire de "rechercher le pouvoir". Enfin bon, il avait maintenant cours de pratique martial, ce qu'il maîtrisait bien mieux. Voila quelques semaines qu'il s'entrainait dur. La défaite cuisante que lui avait infligée Loreleil le mettait en rogne dès qu'il y pensait, et son zampakutho ne se gênait pas pour le lui rappeler lors des entrainements. Si bien qu'il avait envoyé plusieurs élèves à l'infirmerie, de profondes blessures sur les bras, les jambes, et parfois le torse.

Il marchait vite, comme à son habitude, et percuta soudainement une jeune femme. Il ne la reconnut pas et attendit qu'lle ramasse ses affaires, et s'apprêtait à la contourner lorsqu'il entendit le :

-Hola ! Le nouveau va prendre ça revanche on dirait.

**Hein ? Il a trop bu celui-là**

**Mais non triple-idiot !**

**Tu sais, t'es pas très originale, elle revient souvent celle-là**

**Nan mais, tu la reconnais vraiment pas ?! Je pensais pourtant qu'elle t'avais laissé un bon souvenir la dernière fois !**

**Loreleil...**

**Eh ouais ! Aller, venge-toi !**

**Ca va pas, tu as vu son état ?**

Ils se disputèrent ainsi pendant quelques instants, et le brun de bougea pas. La jeune femme en profita pour le contourner. Puis tout à coup, un élève s'approcha d'elle, son arme, une lance, dans les mains.

**Mais qu'est-ce qu'il va faire ?**

**C'est logique non ? Il va faire ce que toi, tu n'oses pas faire.**

**Nan mais il va pas bien ? On attaque pas quelqu'un qui ne veut pas se battre, pas par derrière en plus ! J'y vais !**

**Non !**


La vois de Nawélia retentit très fort dans sa tête. Il ne bougea pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Like a slow crimson river   Dim 11 Sep - 9:48

Loreleil avait simplement sorti un livre dans son sac pour s'y plongeait, ne faisant nullement attention à ce qui pouvait se passer autour d'elle. Elle commença tranquillement a lire quand il y eut du mouvement derrière elle. Elle passa à peine un regarda par dessus son épaule pour revenir à sa lecture. Elle avait vaguement aperçu une lance ... Allons bon, si quelqu'un voulait l'attaquer, qu'il le fasse donc et qu'il profite de sa résignation. De toute façon c'est tout ce qu'elle cherchait, la douleur. Si les autres ne lui infligeait pas elle le ferait elle même. La jolie demoiselle avait un instinct autodestructeur permanent, un instinct que même les plus grands psychiatres n'avait réussit à lui enlever ...

Elle ferma doucement les yeux, attendant que la douleur la traverse mais rien ... Juste le son du métal qui s'entre choque.

-Qu'est-ce que tu fous toi ?

Fit la vois d'un garçon. Un autre lui répondit, il semblait venir de la protéger ... Lui, il était nouveau, parce que pour protéger Loreleil il fallait vraiment ne pas la connaitre ou alors avoir un grain et appeler soit Shin, soit Zelos ...
Elle ouvrit les yeuxet le posa sur les deux jeunes hommes qui était derrière elle. Elle leur adressa un regard totalement neutre et vide puis replongea son attention dans son livre.

-Loreleil !

C'était la voix de Zelos. Elle leva les yeux vers son frère qui accourait vers elle.

-ça va ? Elle ne répondit rien et le roux se dressa face à l'homme armé d'une lance. Tu vas pas bien toi !? Tu aurais pu la tuer !!!
-La belle affaire ! Combien elle en a tué cette salope ?

Zelos lui colla son point au visage et dégaina son épée d'un air menaçant. Un expression de haine comme ça ne lui allait pas ... Lui qui était si joviale habituellement. Et pourtant il faisait aussi peur que sa soeur, c'était de famille, il ne fallait jamais provoquer un Wilder.

-Dégage avant que je te démembre.

Le jeune homme le fixa un instant dans les yeux, puis regarda autour de lui. Tous les élèves le fixait d'un air surpris et pour certain (certaines surtout) hostile. Les Wilder était très populaire, malgré le caractère étrange de Loreleil, il était mauvais de lui cherchait des ennuies en vu de ses relations familiale. Quand à Zelos, il était très apprécier dans l'académie, surotut par les demoiselles. D'autre le jalousait férocement, mais personne ne voulais de problème avec lui. La magie d'une famille riche et influente ...
Le garçon passa finalement son chemin. Zelos rengaina son épée et se tourna vers le second jeune homme, lui tendant la main.

-Merci d'avoir protéger ma soeur. Je pensais pas que quelqu'un le ferait ...

Il lui sera la main avant de poser les yeux sur la grande horloge qui trônait dans les jardin.

-Rah, je dois y aller ... Merci encore.

Loreleil avait ignorait toute la scène, restant plongé dans son livre comme rien ne c'était passé. Zelos s'éclipsa rapidement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Like a slow crimson river   Dim 11 Sep - 10:29

Liam se rendait à son cours de pratique qu'il avait en commun avec ses colocataires, lorsqu'il vit Kirsan percuter une jeune fille. Il s'arrêta, et attendit de voir sa réaction, suite à l'appel de l'élève. Il fut soulagé de voir que son ami ne bougea pas ; mais lorsqu'un garçon armé d'une lance s'avança vers elle, il fut consterné devant la passivité du jeune homme.

**Mais il fout quoi ?!**

Le brun fonça vers Loreleil, bousculant Kirsan d'un coup d'épaule. Il dégaina son katana en courant et arrêta la lance en frappant dans le même mouvement.

-Qu'est-ce que tu fous toi ?

Liam lui adressa un regard haineux.

-En plus d'être lâche tu es aveugle ?


D'un mouvement sec, il immobilisa la lance, pointe sur le sol, et s'apprêter à poursuivre sa réponse lorsqu'un crie retentit dans la foule qui s'était agglutinée autours d'eux.

-Loreleil ! Ça va ? Tu vas pas bien toi !? Tu aurais pu la tuer !!!

-La belle affaire ! Combien elle en a tué cette salope ?

Pour toute réponse il se retrouva avec le nez éclaté. Liam ne comprit pas. Cette fille ? Tuer ? Elle ne se défendait même pas !

-Dégage avant que je te démembre.


Le garçon regarda autour de lui, puis s'en alla finalement. Celui qui semblait être le frère de la jeune fille s'avança vers Liam et lui tendit la main.

-Merci d'avoir protégé ma sœur. Je pensais pas que quelqu'un le ferait...

**Pourquoi ? C'est étrange, tout le monde semble la détester...**

-De rien, c'est tout à fait normal. fit il en lui serrant la main.

-Rah, je dois y aller ... Merci encore.

Liam lui adressa un signe de tête puis se tourna vers la demoiselle... Elle n'avait même pas réagi. Mais qu'est-ce qu'elle avait ? Elle semblait ^tre dans un état de dépression. Et à moitié masochiste d'après ce qu'il venait de voir. Il s'assit à côté d'elle.

-Ca va ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Like a slow crimson river   Dim 11 Sep - 11:14

Son frère c'était rapidement éclipsé, pas plus mal, elle ne savait pas vraiment comment elle aurait réagit si il avait essayé de lui parler de sa passivité extrême. Pourquoi il l'avait arrêté lui ? Ah, tant pis, elle se rattraperait bien elle même. Son sauveur se tourna vers elle et lui adressa la parole. Elle resta un long moment terré dans son mutisme avant de finalement lever les yeux vers lui. Elle le fixa un instant et sa voix douce et peu élever raisonna doucement.

-Pourquoi avez-vous fait ça ?

ça voix était toujours aussi impassible, comme démunie de vie. Sa question étonna le brun, en même temps, qui n'aurait-elle pas étonnée ? Mais elle, elle se serait bien passé de cette protection. Elle baissa un instant les yeux vers le katana du jeune homme, elle tendit la mains vers le manche mais le jeune homme eut un geste de recule et elle ne pu l'atteindre. Elle dégaina alors son épée au allure de rapière et s'entailla profondément la main.

-Tu vois, rien de terrible.

Ceci dit de son éternelle voix neutre, elle lécha le sang qui coulait de sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Like a slow crimson river   Dim 11 Sep - 14:51

-J'ai fait ça parce... Eh bien parce que c'est normal ! Enfin, je...

Liam ouvrit de grands yeux : Mais qu'est-ce qu'elle faisait ?!

-Mais ça va bien ?! Pourquoi tu fais ça ?

Il n'y comprenait rien. Décidément, les filles, elles étaient compliquées ! Mais celle là semblait vraiment mal, il devait s'être passé quelque chose.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Like a slow crimson river   Mar 13 Sep - 17:18

Elle n'eut aucune réaction au parole du jeune homme. Pas un haussement de sourcils, par un micro rictus, son regard resta simplement vide, son visage figé. Elle ne voyait pas en quoi il était normal qu'il l'ait protéger. Elle était détesté, et il ne se connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Non vraiment, pour elle ce n'était pas normal. Elle trouvait qu'il avait une notion de la "normalité" bien étrange ce garçon, maison visage ne laissa en rien paraitre son étonnement et son désaccord.

Lorsqu'il lui demanda pourquoi elle venait de s'ouvrir la main, elle répondit simple.

-Pourquoi pas ? J'ai fais ça ... Parce que c'est normal.

Une bonne façon de lui faire comprendre à la fois que cette phrase qu'il avait employé était loin d'être une réponse satisfaisante, et aussi de lui dire qu'il perdait son temps ici. Elle referma sa main sur sa plaie alors qu'elle ne saignait plus, et la reposa simplement sur sa jambe en posant son regard sur la stèle commémorative des élèves morts au combat. Elle avait participé à cette grande bataille, mais étant en dernière ligne, elle n'avait pas eut beaucoup à combattre. C'était bien dommage, ce jour là elle avait eut une belle pulsion de violence, elle aurait adoré être en première ligne pour massacrer des Midgardiens par poignet, et laissé quelques coup dérivé vers son frère. Ces chiens de Midgardiens ... c'était eux qui avait tué sa mère. Ce traitre de Zelos ... C'était à cause de lui qu'ils l'avaient tué. Ils ne valaient pas mieux qu'eux, Ils ne valaient pas mieux que des insectes nuisible et grouillant pour pourrir la vie des autres.
Elle planta ses ongles dans sa plaie, faisant réagir ses nerfs en une agréable vague de douleur dont elle profita en ferma les yeux. Cela refis saigner un peu sa plais, maculant ses doigts d'un peu d’hémoglobines. Elle se lécha doucement les doigts. Elle ne devait pas laisser ressurgir la "bête" qu'il y avait en elle. Cette bête, sa deuxième personnalité. Lorsqu'elle était ainsi en période douce, elle faisait de son mieux pour restait calme et semblable à une statue. Elle ne désirait pas s'emportait, elle n'assumait pas son comportement violent.
Lorsqu'elle était violente, elle maudissait son comportement calme et passive ... Deux personnalités totalement différente et chacune détestant l'autre. Et pourtant, a chaque fois elle gardait ce gout de la douleur, du rouge et du sang.

Elle se leva sans adresser un regard à son interlocuteur et commença à avancer vers un des hall de l'académie.

-La prochaine fois que tu me croises, évites-moi, surtout si j'ai les yeux jaunes ...

Dans cette personnalité douce, elle perdait aussi son instinct sadique pour ne rester que purement masochiste. Alors que dans son autre personnalité, elle aimait autant souffrir qu'infliger de la douleur au autre ... Un peu comme ... Un cadeau.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Like a slow crimson river   

Revenir en haut Aller en bas
 
Like a slow crimson river
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rapport 1500pts] Chaos de Dan VS Crimson Fists de Tarkand
» Death Guard contre Crimson Fist de Tarkand
» Le topic du slow qui tue
» Tarkand's Crimson Fists, Orks & Reikland Reavers
» Voila un grand dresseur , voila Nate River !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Otherworld :: •Le RPG• :: •La B.G.U• :: •Le parc de Balamb•-
Sauter vers: