AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hésitations

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Hésitations   Jeu 1 Sep - 16:43

Miory décrocha rapidement, mais le brouaha qui régnait dans la pièce voisine l'empêcha ton simplement d'entendre ce que le jeune homme avait à lui dire, si bien que lui non-plus n'entendit pas sa réponse et raccrocha en même temps qu'elle. Il l'attendrait pour lui expliquer, ce n'était pas un problème.

Il reposa le téléphone et ouvrit la porte pour identifier l'origine du vacarme. Passant la tête par l'ouverture, il remarqua que l'infirmerie était bondée par un groupe de filles qui semblait hostile envers Angélica et kirsan, tout deux coincés au fond de la pièce. Il attendit quelques secondes, espérant des explications, mais deux filles se jetèrent sur lui et il dû refermer la porte à la volée. Malheureusement, son esprit encore un pu embrumé avait du mal à coordonner tous ses gestes, si bien qu'il retira sa tête un peu tard et qu'il s'éclata le nez avec le battant de la porte. Bon, il eut le temps de la verrouiller, mais il s'était quand même pété le nez ! Mais c'est que cette journée promettait d'être merveilleuse !

Eh d'abord, pourquoi y avait autant de monde ici ?! Il s'assit sur une chaise et attendit patiemment l'arriver de Miory. Il savait qu'elle passerait le voir, seulement il ignorait où elle était partie et donc le temps qu'elle mettrait à rentrer. Au bout d'un certain temps quand même, la jeune femme finit par se pointer et les craquement caractéristiquement provoqués par les flammes se firent entendre dans la pièce d'à côté. Il sortit rapidement et en l'apercevant, il se précipita vers elle et lui raconta en vitesse tout ce qu'il savait sur Raphaël. Évidemment, elle ne comprit rien du tout, il faut dire qu'il avait parlé tellement vite que même lui avait du mal à se comprendre. Miory le fit donc répéter et il s’exécuta, après quoi elle s'en alla, vraiment énervée. Peut-être aurait-il mieux fait de lui demander où elle était allée avant de lui annoncer ça...

Feyd tenta bien de la suivre, mais il était toujours sous le choc, il se remettait sans cesse en question concernant ce qui se passerait avec son amie... en en plus, il était très fatigué. Ayant très peu dormi de la nuit, et la sieste de tout à l'heure ayant été tout sauf reposante, il ne la rattrapa à l’hôpital que de longues minutes après qu'elle y ai pénétré. Il demanda Miory Katsuki. Même si ce n'était pas elle qui était malade, elle avait bien dû décliner son identité en entrant... Non ? Il la décrit, puis l'infirmière finit par lui indiquer la chambre dans laquelle elle était entrée.

Il entendit sa voix au travers d'une porte, et allait l'ouvrir lorsqu'il reconnut le timbre de Zack :
Seulement de me pardonner... Et de m'oublier.

**Merde, il va sortir ! S'il me voit là je suis mort !**

Le jeune homme se retourna rapidement et se cacha derrière une colonne, faisant semblant de n'être qu'un patient qui attendrait des nouvelles d'un proche... Ce qui n'était pas totalement faux. Dès que le brun fut parti, il se redirigea vers la porte et posa la main sur la clenche avant de sentir une vive douleur dans son estomac. S'il entrait maintenant, que penserait-elle de lui ? Elle n'avait vraiment pas besoin de le voir lui maintenant... Oui il l'aimait, mais il ne désirait que son bonheur. Aller la voir maintenant serait égoïste... Elle n'avait vraiment pas besoin de ça.

**Eh dire que je me suis précipité sur l'occasion comme un charognard...**

Il fallait qu'il lui parle... Mais pas maintenant. Elle n'était pas prête à entendre ce qu'il avait à lui dire, et lui devait encore y réfléchir... Non, il n'irait pas la voir. Pas maintenant.

Feyd tourna une fois de plus les talons et sortit de l’hôpital, mais en passant devant le bureau, l'infirmière de tout à l'heure lui demanda s'il avait pu la voir... Il ne l'entendit pas. Le jeune homme se rendit directement à l'académie ; il passa à l'infirmerie pour reprendre ses zampakuthos, puis rejoignit sa chambre. Là il s'interrogea plusieurs fois sur la manière de la soutenir... Aller la voir maintenant serait égoïste. Il pourrait l'attendre ici, mais la laisser sans lui donner la moindre nouvelle ne la rassurerait pas... Puis elle risquait de penser qu'il en avait eu assez d'avoir des ennuis par sa faute. Sauf que depuis qu'il avait quitté le domaine familial, il s'était découvert une certaine malchance dont il ne se passerait pour rien au monde. Par exemple, la première chose qui lui arriva fut... De manquer se faire renverser par moto. Mais cette malchance eut pour effet de lui faire rencontrer Miory. Puis il faut dire que les ennuis il les avait cherchés ! Pourquoi n'avait il pas traité la magnifique jeune femme de folle furieuse en l'envoyant voir ailleurs ? Non seulement elle ne se serait pas faite enlevée par Séphiroth, mais en plus elle ne serait pas séparé de Zack t elle serait heureuse... Et lui ne souffrirait pas le martyr en l'imaginant embrasser Raphael à chaque fois qu'il fermait l’œil. Mais pourquoi avait-il fallut que Ce jour, à Cet instant, il décide de mettre son orgueil de côté pour paraître agréable à une fille qu'il ne connaissait même pas ?


C'est sur ces questions qu'il s'endormit, mais cette fois, le bicolore semblait être occupé ailleurs car il ne vint pas le tourmenter dans son sommeil... Ce qui eut pour effet d'inquiéter Feyd qui s'inquiéta pour son amie.

Enfin, au moins il passa le reste de la journée et une bonne partie de la nuit à dormir. Il se réveilla vers cinq heure du matin, Liam était endormi et Kirsan pas rentré... Pas rentré ? Mais où il était celui-là ? Enfin, le jeune homme disparut rapidement de l'esprit du brun qui décida de sortir prendre l'air avant que le parc ne soit "occupé". Les balades matinales n'étaient pas rares. Il s'assit sur un banc et profita de l'air frais autour de lui. La journée promettait d'être grise, et pas très chaude. Lorsque les premiers rayons du soleil vinrent caresser son visage, ce fut comme s'ils avaient réveillé la solution au problème de Feyd : Une lettre ! Mais bien sûr ! Pourquoi n'y avait-il pas pensé plus tôt...

Il fonça dans sa chambre et ouvrit la porte à la volée, réveillant Liam qui s’assomma contre la bar du lit superposé. Feyd n'y fit pas plus attention que ça et marmonna simplement un "désolé" assez fortement pour couvrir les protestations du brun. En effet, ce dernier rentrait tout juste de l'infirmerie et il venait de se cogner exactement à l'endoit où il avait été blessé ; sur la tempe. Il s'assit au bureau au fond de la pièce et prit sans gène une feuille et un stylo dans les tiroirs. Ce matériel devait appartenir au somnolent qui ne s'en offusqua pas.
Feyd commença à écrire :


Bonjour Miory,

Pardonne-moi de ne pas avoir été là hier. J'aurais aimé t'aider, mais je ne sais pas comment faire, si ce n'est en te soutenant comme je le peux au travers de cette lettre. Ma présence dans un moment comme celui d'hier n'aurait pas été nécessaire, je pensais que tu avais besoin d'être avec tes amis, et qu'en tout cas tu n'aurais pas besoin de me voir.

Je suis vraiment désolé concernant ce qui est arrivé, et une fois encore je ne peux pas faire grand chose pour toi... Simplement te dire que tu as des amis qui ne t'abandonneront pas et sur qui tu peux compter. Tu le sais sans doute déjà, mais parfois dans les moments les plus sombres il est bon de se souvenir que quelque part il y a quelqu'un. Que quelques par quelqu'un nous aime, de quelque manière que ce soit, et que ce quelqu'un sera toujours là. Certaines personnes en ont plusieurs, d'autres une seule. Mais cette unique personne les aime plus que tout et elle ferait n'importe quoi pour que celui ou celle qu'elle aime soit heureuse.

Des personnes comme ça, tu en as. Et elles seront toujours là pour toi.

Feyd.


Le jeune homme ne relit pas la lettre et la plia proprement, après quoi il écrit le nom de Miory sur le dos de la feuille, puis la glissa dans sa poche. S'il voulait être à l'heure, il devrait se dépêcher.

Feyd partit en courant et rejoignit la maison de Miory rapidement. Sa nuit de sommeil lui avait été bénéfique. Il glissa la lettre impeccablement pliée (vive les poches larges) dans la boite aux lettres, puis repartit, en courant plus doucement. Il arriva à l'académie plus vite que prévu et eut le temps de prendre une douche avant le début des cours. Cours auxquels il prêta une plus grand attention que d'habitude, histoire d'éviter de se faire coller une nouvelle fois, les cours de la veille ayant été séchés...
Revenir en haut Aller en bas
 
Hésitations
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» █ Vos Plus belles Citations █
» Après des semaines d'hésitations, j'ai une ou deux suggestions
» hésitations + création de personnage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Otherworld :: •Le RPG• :: •La B.G.U• :: •Les dortoirs•-
Sauter vers: