AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sekaiku

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Sekaiku    Mer 24 Aoû - 19:01

- Ecole : Balamb

- Nom : Raiusaki

- Prénom : Sekaiku

- Sexe : M

- Age : 20 ans

- Elément : Glace


~Physique~


- Taille : 1m71

- Poids : 59 kg

- Yeux : bleu pâle

- Cheveux : longs, blancs

- Autres détails : grande partie du corps recouverte de chaînes conçues de son propre sang, qu’il porte depuis son enfance et qui grandissent avec lui. Ses cellules constituent et régénèrent son sang bien plus rapidement qu'un humain normal.


~Personnalité~



- Qualités : sensible, juste, loyal, protecteur, honnête

- Défauts : borné, impatient, souvent trop sûr de lui

- Style de combat : Sekaiku combat ses ennemis à distances et au corps à corps en les frappant avec ses chaînes qu'il peut allonger et raccourcir à volonté. Les chaînes se liquéfient lorsqu'elles augmentent leur taille et se solidifient en une matière quasiment indéstructible quand Sekaiku le désire. Il peut les liquéfier à tout moment pour remettre le sang dans ses veines ou reformer les chaînes brisées ou endommagées. Leur longueur n'est tout de même pas infinie puisque le porteur puise dans ses propres réseves de sang dans ce but.


~Informations personnelles~


- Zanpakutho de base : ce sont les chaînes qui entourent son corps.

- Zanpakutho libéré : Ryuuketsu

Une épée elle aussi faite du sang de Sekaiku se forme au bout de la chaîne tenue en main droite. On ne connaît pas le vrai pouvoir de son zanpakutho car il ne l'a encore jamais libéré.

- Histoire :

Je m’en rappelle comme si c’était hier. Ça fait deux ans désormais. C'était un matin tout à fait normal…

- Frérot je t’ai préparé le p’tit dèj’ ! Mais si tu ne descends pas je vais le manger à ta place !
- J’arrive, j’arrive.

Ma sœur, son caractère enjoué, sa bonne humeur et son optimisme. Je me souviens de presque tout… Son visage et son nom sont les seules choses manquantes.

- Je reviens du boulot dans quelques temps j’ai pris congé l’après-midi pour passer du temps avec toi.
- Yatta ! Dépêche-toi d’y aller alors. Allez ouste !

Je me rends alors à mon emploi quelques kilomètres d’ici. Là ne limousine noire s’arrête devant moi. Le chauffeur sort et ouvre la porte à l’homme en smoking qui s’adresse à moi :

- Sekaiku Raiusaki n’est-ce pas ?
- Qu’est-ce que vous voulez ? lui ai-je demandé agressivement.
- J’ai entendu parler de toi et de tes capacités.
- J’ai décidé d’oublier ça et de passer à autre chose ! Et puis d’abord qui êtes-vous comment êtes-vous au courant ?
- Je suis le meneur du gang Sakki, le reste importe peu, nous avons besoin de toi et tu as besoin de nous.
- Mais de quoi vous parlez je n’ai besoin de personne !

Je m’en vais alors et à ma plus grande surprise l’homme ne me suivit pas et remonta dans la limousine et s’en alla à son tour.

Après avoir repensé à la scène toute la matinée je retourne comme prévu chez moi.

Lorsque j’arrive devant la porte et que je sors ma clé pour l’ouvrir je remarque que ce ne sera pas la peine : la serrure n’est plus. Après réflexion je me remémore la scène de tout à l’heure. En y repensant l’homme avait l’air d’avoir quelque chose en tête. Le regard ébahi je me précipite à l’intérieur. La pièce est anormalement sombre. J’appelle ma sœur en criant de toutes mes forces en vain.

Une longue trace écarlate contre le mur des escaliers. Je courus de suite. J’appelle de nouveau ma sœur. Mon regard se dirige ensuite sur la deuxième marque sanglante qui va en direction de ma chambre. Je m’avance lentement. Le corps de ma sœur bien-aimée, mutilé et empalé avec une lance contre le mur. « Sakki ». Ce mot a été écrit au-dessus d’elle avec son propre sang. Je ne peux pas y croire, je ne dois pas… Une larme. Une seule larme tombe bruyamment sur le tapis lui-aussi écarlate. Je retire délicatement la lance et dépose le corps de ma sœur inanimé sur le sol.

Un sentiment ; rage. Un besoin ; vengeance.

Je descends des escaliers lentement, les yeux complètements vides.

Ensuite du sang, beaucoup de sang. Un vrai massacre même. Des cadavres partout. Tout un gang décimé.
Mon dernier souvenir, des pleurs pas ceux des morts, les miens. Je suis vengé, mais jamais ça ne fera revenir ma sœur.

Depuis ce jour tragique, les pouvoirs que j'ai à l'intérieur de mes veines se sont éveillés et je les sens croître en moi de jour en jour...


Dernière édition par Sekaiku le Mar 13 Déc - 15:19, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Sekaiku
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Otherworld :: •Présentation• :: • Le cimetière •-
Sauter vers: