AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Jeu 4 Aoû - 12:09

Raven…comment dire ? Sa vie ne ressemblait plus à ce qu’elle devrait être, depuis Akai, elle mangeait de la bouffe d’humain, plus une goutte de sang depuis pas mal de temps. Et fallait-il préciser qu’elle se tapait une bonne vieille dépression ? Ces faux jetons, ou plutôt ces enflures d’humains…le seul…et simplement la seule personne à qui elle accordait de l’importance et sa confiance…il l’avait plantée…
Et putain ce que ça pouvait lui faire mal a la demoiselle…Akai…il avait peut être cru que la façon de la jeune femme à s’occuper de lui lorsqu’il avait été malade c’était pour qu’elle le bouffe après l’avoir cuisiné.
Elle soupira et continua son chemin. Un homme ivre passa par là et ni une ni deux la vampire le tua (elle avait pas envie qu’il se débatte, flemme là. Et planta ses crocs aiguisés dans sa gorge et bu une gorgée de sang chaud…qu’elle recracha immédiatement en toussant.

- He merde !!!

De puis deux jours toutes ses victimes avaient un goût amer…et d’habitude le sang était toujours bon pour elle. Elle commençait sérieusement à s’inquiéter, s’asseyant dans un coin sombre et mettant son front contre ses genoux elle essaya de se rappeler une conversation qu’elle avait surprit entre ses parent a propos de cette fameuse potion qui l’avait rendue hybride…Tout à coup elle s’en souvint, et commença a paniquer, il avait confié a son épouse une particularité non négligeable de cette mixture, lorsque le vampire prenait des habitudes d’humain, il devenait en majorité humain et ses gènes vampirique diminuaient sensiblement, et le contraire pouvait se faire aussi, donc la jeune femme n’avait pas tout perdu, mais ceci durait plus longtemps a la faire redevenir la suceuse de sang qu’elle était.

- CHIER !!! MAIS COMMENT J’AI PU OUBLIER CA ?!?

Autant dire qu’elle était dans une belle merde, elle savait se défendre mais elle devrait sans cesse faire appel a son sabre et un humain ne bénéficiait pas d’énergie inépuisable. Elle abattit sa main sur le mur et vit la connaissance de madame douleur. Elle se maudissait intérieurement et décida d’aller dans une de ses planques…malheureusement lorsqu’elle bondit…ben elle fit un ridicule saut…un truc d’humain quoi…elle tenta de grimper mais lâcha prise assez vite et s’écrasa sur le sol. Le derrière en miette elle se releva et décida de marcher un moment, cela la conduit devant le restau dans lequel celui qui ne voulait surement plus la voir travaillait. Mais elle savait (pour l’avoir observé des dizaines de fois) qu’aujourd’hui il avait son jour de congé et n’était normalement pas la. De plus…la jeune femme commençait a comprendre (depuis que la pluie était venue la narguer) ce que « être frigorifiée » voulait dire.
Pas le choix, et pas non plus envie de continuer a se les geler, elle entra et s’installa dans un coin près du radiateur alors que ses dents jouaient des claquettes.
Il ne faisait pas si froid que ça enfaite, mais pour quelqu’un qui trainait tout le temps dehors et qui ne connaissait pas ça, il devait bien faire -20°.
La serveuse vint pendre sa commande et Raven régla tout de suite la note. Elle attendait avec impatiente son chocolat chaud…bouillant enfaite.
Une fois qu'il fut sur la table elle en sirota un peu et un fois un peu réchauffée, elle fit attention que personne ne la regarde, fit en sorte de cacher ses yeux et craqua, elle ne savait pas comment elle arriverait a survivre assez longtemps avant de redevenir celle qu'elle était, et cela lui fichait une trouille monstre. Les larmes qui coulaient sur ses joues en témoignaient.
Revenir en haut Aller en bas
Tifa
Graphistes
Graphistes
avatar

Messages : 1212
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 24
Localisation : Midgard

Feuille de personnage
Rang: Patronne du 7iem Ciel
Niveau: 7 / 100
Expérience:
1000/3500  (1000/3500)

MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Jeu 4 Aoû - 14:18

Le petit épisode Senetcher-en-besoin-de-conseil-d'amour passé, Tifa revint vite à la réalité. Au moins, voir cette grosse brutte s'inquiéter pour une demoiselle l'avait bien amusé ... Mais pas longtemps. Cloud était parti sans doute pour la journée, Akai avait suivit ... C'était son jours de repos. Elle ne savait pas où il était parti mais ça ne la regardait pas après tout. Elle se retrouva donc seule au bar ... Seule avec ses clients. Ses chers clients, ses adorables clients. Elle ne les avait jamais autant aimé que maintenant. Après la mésaventure connue avec Sephiroth, elle angoissé à l'idée de se retrouver seule. Elle espérait qu'un des deux garçons allait rentrer avant que tous les clients ne soit parti si elle sentait qu'elle allait faire une crise d'angoisse ...

Ho la super-tiftif, frôlerais-tu la dépression ? C'est pas bon pour ce que t'as ... Enfin, avec un petit amis qui vont adresse ni un mot, ni un regard, c'est pas toujours évident d'être au meilleure de sa forme. D'autant plus qu'elle ignortait totalement quand Sephiroth allait faire une nouvelle offensive. Cette dernière devrait être autre chose que la précédente ... Elle doutait qu'il soit aussi doux avec elle que la dernière fois. Oui, elle avait la peur au ventre, et elle avait bien du mal à penser à autre chose .... Si seulement Cloud daignait lui dire ne seraice qu'un mot ... un petit bonjour ... Où partait-il comme ça tous les jours ? Elle allait vraiment finir par le suivre un jour pour savoir. Ou demander à Akai de le faire ... Avec une belle prime à la clef ?

Une nouvelle cliente franchis la porte du bord. Tifa la regarda un instant avant d la reconnaitre. Il s'agissait de la jeune gothique qui était venue donner des nouvelles d'Akai juste avant son enlèvement ... Lors de son arrivé fracassante, personne n'imaginait encore tout ce qui allait suivre ...

Elle tenta de chasser toutes ses pensées négative et alla prendre la commande de la jeune femme, le sourire aux lèvres. Elle semblait frigorifié et presque souffrante ... Tifa se dépécha de lui approter un chocolat chaud (bien chaud !) et reparti à son comptoire pour encaisser quelques commandes. De là, elle remarqua que la jeune femme semblait de plus en plus mal à l'aise ... Elle allait peut-être se faire rembarer mais tant pis, elle n'aimait pas voir des gens triste, surtout quand elle même n'était pas dans son asiette. Elle revint près de la petite brune qui semblait pleurer silencieusement et lui adressa un sourire rassurant.

-ça ne va pas ? Elle marqua une pause. Tu es l'amie d'Akai n'est-ce pas ? Je suis désolée ... Il est sorti, c'est son jour de congé. Je ne sais pas quand il va revenir mais je peux lui dire que tu es passé ?

Elle se pencha vers elle et son instinct maternelle repris aussitôt le desuss.

-Tu as lair frigorifié, tu veux un pulle ? Un autre chocolat ? Un croissant ? Je te l'offre !

Son rêve ? Avoir une baguette magique pour donner le sourire aux gens !

_________________________________________________

My Memories:
 
My fights:
 
My dreams:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquedunedestinee.skyrock.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Jeu 4 Aoû - 16:41

Son chocolat arrivé elle se laissa aller ce qui n’échappa à la patronne qui s’approcha d’elle, Raven ne regardait pas mais elle le sentait. Elle espérait le plus fortement possible qu’un client se manifeste pour empêcher la demoiselle de venir près de Raven,
Malheureusement elle se retrouva vite vers la jeune femme qui sentait monter une colère abominable en elle. Mais….Akai…enfin…cette femme….Raven savait bien qu’elle était juste gentille donc elle put se retenir de l’agresser comme elle l’aurait fait avec n’importe qui d’autre.

- ça ne va pas ? Elle marqua une pause. Tu es l'amie d'Akai n'est-ce pas ? Je suis désolée ... Il est sorti, c'est son jour de congé. Je ne sais pas quand il va revenir mais je peux lui dire que tu es passé ?

Elle se pencha vers elle et continua ;

- Tu as l'air frigorifié, tu veux un pull ? Un autre chocolat ? Un croissant ? Je te l'offre !

Elle essuya ses larmes la tête baissée et répondit en retenant de hurler.

- Je...ne veux pas que vous lui dites quoique se soit, ce n'est pas mon ami. Son ton était plus dur que ce qu'elle avait espéré. Et je vais bien.

Elle but son chocolat mais resta collée au radiateur, elle en commanda un deuxième mais le paiya.
Revenir en haut Aller en bas
Tifa
Graphistes
Graphistes
avatar

Messages : 1212
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 24
Localisation : Midgard

Feuille de personnage
Rang: Patronne du 7iem Ciel
Niveau: 7 / 100
Expérience:
1000/3500  (1000/3500)

MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Jeu 4 Aoû - 16:56

Non tifa, pas câlin !! C'était plus fort qu'elle, cette jeune femme avait l'air d'une petite fille perdu comme ça, et sa voix avait beau être dure, la tristesse qui la faisait tremblait la rendait adorable. Tifa avait une irrésistible envie de l'adopter et d'aller la border dans son lit et de lui apporté un bon petit déjeuné au lit. ça lui faisait le même effet avec Akai, elle avait simplement envie d'en prendre soin comme elle le ferait avec un enfant. Un enfant ... oui, rien à faire, elle ressemblait vraiment à une petite fille perdu !!!

-Ho, bien ... Excuses-moi.

Elle parti un court instant pour préparer le chocolat chaud de la demoiselle. Elle se demandait ce que Akai avait pu faire à cette adorable jeune fille pour qu'elle soit dans un état pareil ... C'était peut-être sa petite amie ? Ou pour le coup, son ex petite amie ? Ou alors, elle était amoureuse mais il lui a dit non ? Holala, pauvre petite, si Cloud lui avait fait ça, elle ne s'en serait jamais remise c'est certain ! Là elle avait enore plus envi de la chouchouter, de lui faire un gros câlin, de lui faire des gâteaux, de lui tirer les joues et de la coiffer. Au oui !! Elle a de très jolie cheveux ... Elle avait envie de lui faire des couhettes !
Elle voulait l'adopter, comme Akai !!

Bon, calme Tiftif ...

Elle apporta rapidement le seconde chocolat chaud à la demoiselle et y ajouta un petit chocolat. Les enfants ça aime le chocolat ... Enfin, ce qu'elle avait du mal à comprendre c'est qu'elle n'était pas une enfant ... Mais bon, quand Tifa se met quelque chose en tête on l'arrête plus.
Elle décida cependant de ne pas insister pour le moment et laissa sa cliente frigorifier se réchauffer seule avec ça. C'est à ce moment que Bretsel décida de se lever en baillant. Le petit husky étira ses petites papattes potelets avant d'aller trotiner un peu dans le bar. Il fit le tour des lieux, salua les clients qui'l connaissait déjà avant de venir au pied de la jeune gothique. Il s'assied là, et la fixa de ses grand yeux bleues en remuant doucement la queue. Il émit un petit couinement de compasion se frotta doucement son museau contre la jambre de la demoiselle qui tressaillit.
Le chiot laissa alors sa languangue pendre sur le côté de sa gueule entre-ouverte en regardant toujours la demoiselle.

*Mon Bretzel, tu es le meilleur ♥*
Passant près de la demoiselle, Tifa en profita pour engager à nouveau la conversation.

-Il ne vous embête pas j'espère ? Il n'est pas méchant je vous rassure .... Il aime bien les câlins et il en très gourmand en fait. Si il vous dérange je peux le faire partir à l'étage.

Le petit chiot émit un couinement comme si il avait comprit.

_________________________________________________

My Memories:
 
My fights:
 
My dreams:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquedunedestinee.skyrock.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Jeu 4 Aoû - 19:29

"Jour de repos". C'est dingue ce que 3 petits mots peuvent vous redonner le sourire. Enfin, façon de parler, vu qu'il ne souriait jamais. Pas sincèrement ou joyeusement du moins. Bref, on allait pas épiloguer sur la vie de ses expressions diverses et variées. Il aimait sortir pendant ses journées de repos. Pour la bonne et simple raison qu'il voyait suffisamment sa patronne lorsqu'il bossait, et il avait de plus en plus de mal à cacher son problème de dépendance. Passer une journée à bosser en étant complètement défoncé ou en étant en manque était chiant, long, stressant et oppressant. La patronne avait en plus un œil de lynx et repérait souvent ses moments de baisse de régime. Merde, il allait quand même pas se shooter au speed pour rester en forme ? L'idée était attractive mais... Non, il sentait qu'il allait frôler l'overdose avec ça. Et mine de rien, l'idée commençait à le refroidir. Lui qui n'en avait rien eut à foutre pendant longtemps, il commençait à se dire que c'était quand même dommage de crever comme ça. Enfin, ce qui le décourageait le plus était que Tifa puisse retrouver son cadavre. Il n'avait pas envie de lui infliger ça, même si elle était franchement stressante et horripilante par moment. Il aurait bien pensé "comme une mère" mais sa vision des génitrices était radicalement différente de la moyenne. L'image de la femme prévoyante et aimante... Non vraiment, il n'arrivait pas à voir une mère comme ça.

Bref. Il avait rejoins d'anciens "amis" dans un vieil hall d'immeuble délabré. Les habitants ? Ils étaient habitués à voir des jeunes junkies se retrouver ici. Certains appelaient encore les flics certaines fois, mais de moins en moins souvent. Ils essayaient le plus souvent de dégager de ce trou à rat. Mais ce même trou convenait très bien à la bande de 12 jeunes regroupée ici, tous étalés sur les marches menant au premier étage. Des stup' en tout genre tournaient, au plus grand plaisir de tous. Akai lui, se contenta d'un simple rail et s'alluma ensuite une cigarette. Chacun se préoccupait de son cas et c'était très bien comme ça.

Après trois-quatre heures, une fois qu'il se sentit en état de se barrer, il planta le groupe et partit sans un mot. La plupart était trop défoncé pour remarquer son départ. Il s'engouffra dans des petites ruelles et regagna les principales, où il s'arrêta à un bar pour boire un bon chocolat. Oui il pouvait en avoir gratuitement à son boulot, mais il avait envie de retarder encore un peu son retour. Il traina en ville et observa les boutiques, et il devait avouer que certaines fringues étaient cool. Tout ça lui donnait envie de se refaire un stock. Et pourquoi pas changer de couleur de cheveux ? Ouais, il y penserait à l'occasion. Le temps de savoir quelle coupe et quelle couleur faire et voila !

Il poussa la porte de l'arrière-boutique et aussitôt, le chiot vint aboyer à ses jambes.

- Couché, saloperie...

Non il s'appelait pas "Bretzel" pour lui, mais "saloperie", "l'horreur" voir "mini truc". Il restait poli juste pour que Tifa ne le reprenne pas. Il retira sa veste et remonta ses mitaines, puis monta ses affaires à l'étage avant d'aller rapidement vérifier ses yeux. Lentilles OK, yeux normaux... Rien ne le trahissait. Il vérifia une dernière fois que la peau de ses bras était invisible puis descendit et alla rejoindre Tifa dans le bar. Cette dernière lui lança un regard surpris, après tout il avait plutôt l'habitude de rentrer à la nuit tombée... Mais là non. Passer ses jours de repos à se shooter au possible lui laissait un arrière gout fade.

- "Lut...

Comme d'habitude, elle lui demanda avec un sourire comment c'était passé sa journée. Elle ne lui demandait jamais ce qu'il avait fait et il l'en remercia intérieurement. Quelque part, il avait le sentiment qu'elle se doutait de quelque chose. Elle ne le questionnait jamais sur sa vie, sur ses loisirs, ni même sur ses habitudes. Pourtant, il savait que son comportement pouvait parfois le trahir, mais non... Allez savoir.

- Ça a été, mais le temps est trop horrible.

En effet, il flottait tout ce que le ciel pouvait lâcher comme eau. Ses mèches blondes gouttaient et se collaient à son visage, mais il en avait l'habitude. Son regard finit par se poser sur une table, où il repéra une petite gothique brune. Qu'elle semble désespérée, ça, il s'en foutait mais... Mais... MAIS ?

- Raven ?

S'il venait d'ignorer Tifa, il ne s'en rendit absolument pas compte. Puis il s'en foutait. Il alla voir la jeune femme et posa ses mains sur la table pour se pencher vers elle.

- Yo. Ça fait un bail non ?

Oui, il engageait lui-même la conversation !

- Et... Ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Jeu 4 Aoû - 19:46

Elle avait là joue collée à la vitre froide, ouai depuis un moment elle avait senti ses joues devenir aussi bouillantes que les deux chocolat chaud qu’elle avait bu, et en même temps la sensation de froid restait…des flash de vampire qui se suivaient ? Bizarre…et puis son père n’avait jamais dit que ça pouvait se produire, donc ça devait être une autre surprise que son nouveau corps humain lui faisait ressentir…
Elle toucha son front et soupira…enfaite son visage entier était brûlant, c’est chiant d’être humain…

- Raven ?

Elle sursauta, ne l’ayant pas entendu approcher tant elle était perdue dans ses pensée en cherchant désespérément un endroit chaud ou dormir…La elle stressait, si il avait effectivement peur d’elle il allait la dénoncer et dire a tout le monde ce qu’elle était en réalité, ensuite tout le monde la chasseraient et elle devrait changer d’endroit une nouvelle fois !!!

- Yo. Ça fait un bail non ?
- Et... Ça va ?

- Me dénonce pas !! Je…je suis désolée..je voulais pas te faire peur !! vraiment j’ai aucune intention malsaine !!

De UN elle venait de s’excuser alors qu’elle devait lui arracher la tête et de deux…ouh…sa tourne…La jeune femme voyait le décor valser…normal ça ? Chai pas.
Elle se senti défaillir et tomba droit sur Akai.

- Je voulais juste t'aider. Articula-t-elle doucement avant de partir pour le pays des pommes. Une larme coula sur sa joue, rien qu'une. Elle voulait pas le perdre ce con...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Jeu 4 Aoû - 20:13

Heu...

Okaaaaay...

Elle pétait complètement les plombs là ou quoi ? Non parce qu'il n'y comprenait absolument rien, à son baratin. Dénoncer ? Mais dénoncer quoi, dénoncer qui ? Et puis lui faire peur ? Mais... Mais sérieux..?

- Wow, deux minutes, tu parles de quoi là ?

Sincèrement il ne captait rien. Il la rattrapa au moment ou elle glissait sur le côté et la soutint, soudainement inquiet. L'aider ? Mais...

- Putain Raven, t'as finis de me sortir des trucs qu'ont aucun sens ?!?

Et puis elle était lourde ! Il n'était pas très musclé, alors soutenir le poids d'un corps humain était difficile pour lui. Il lança un regard limite suppliant à Tifa, qui s'occupa de monter la jeune femme à l'étage. Elle fit ensuite allusion à un médecin, mais Akai la coupa aussitôt.

- Surtout pas !

Il lança un regard en biais à la jeune femme, avant de le reporter aussitôt sur la vampire. "Ne me dénonce pas" hein... Qu'est ce qu'elle craignait ? Qu'il gueule sur les toits qu'elle était un vampire ? Alors qu'elle-même savait qu'il était un drogué ? Et quand bien même elle avait cet argument pour le réduire au silence, il ne divulguerait jamais sa vraie nature. Merde, il ne trahissait pas ses potes comme ça !... Oui bon, on repassera sur le nombre de ses amis hein. Roh et puis merde, il ne trahirait jamais Raven, alors pourquoi elle lui faisait une scène là ?

- Ça ne ferait qu'empirer les choses... Pour elle.

Rah, comment lui expliquer sans cracher le morceau ?!? Autant ne rien dire. Quitte à faire une connerie, autant ne rien dire. Tifa posa sa main sur le front de la jeune femme et remarqua qu'elle avait de la fièvre. Akai haussa très haut un sourcil. De. La. Fièvre. Pardon ? Elle déconnait là ?

- Attends... T'es sérieuse là ?

Apparemment, oui.

Depuis QUAND un vampire avait de la FIÈVRE ?
Revenir en haut Aller en bas
Tifa
Graphistes
Graphistes
avatar

Messages : 1212
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 24
Localisation : Midgard

Feuille de personnage
Rang: Patronne du 7iem Ciel
Niveau: 7 / 100
Expérience:
1000/3500  (1000/3500)

MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Jeu 4 Aoû - 20:30

Non le toutou n'embêtant pas longtemps la demoiselle puisqu'il courut à l'entré pour acceuillir Akai. Tifa était plutôt surprise de le voir rentré si tôt, mais quelque par elle était soulagé. La première chose qu'elle eut en tête fut de lui demander si il n'avait pas vu Cloud, mais elle n'en n'eut pas le temps et il monta à l'étage. Il redéscendit quelques minutes plus tard et la brune habilla un sourire maternelle.

-Tu rentres tôt cette fois. Tu as passé une bonne journée ?

Elle disait ça comme une mère acceuillant son fils après une journée d'école. Elle ne lui en demandait jamais plus, Akai était quelqu'un de plutôt réservé et elle savait qu'il n'aimait aps les question alors elle n'en posait pas. Mais maman-super-tiftif veillait au grin. Elle voyait bien qu'il avait souvent tendance à être dans un drôle d'état, mais elle ne le connaissait pas encore assez pour se permettre de se mêler de ses affaires. Elle restait au petit soin avec lui, une vrais maman poule ... Il ne manquait plus qu'elle lui prépare son gouté ... C'est en fait ce qu'elle allait fait alors qu'elle désigné la jeune femme toute triste du menton.

-Au ... Je crois que ...

Elle ne fini pas sa phrase et Akai semblait même pas l'avoir entendu. Il s'approcha de la brune qui fit une drôle de scène ... Que ce passait-il ? Qu'est-ce que cette fille avait bien pu faire pour qu'il en vienne à la "dénoncer" ? Tifa n'eut pas le temps de poser la moindre question et se précipita vers la demoiselle pour la porter. Elle la transporta jusqu'à sa propre chambre et l'installa sur le lit.

-Akai, elle a vraiment pas l'air bien ... Elle a besoin d'un méde...

Une fois encore, Akai la coupa avec fermeté. Tifa le regarda d'un air étrange et interrogateur avant de baisser à nouveau les yeux vers la demoiselle. Elle posa sa main sur son front.

-Akai, elle est brûlante de fièvre.

Le jeune homme sembla surprit ... Tifa elle était morte d'inquiétude. Elle parti un cours instant pour chercher de l'eau fraiche et un gant de toillette pour l'appliquer sur le front de la demoiselle.

-Qu'est-ce qu'on fait ... Je ... Je ne sais pas ce qu'elle te demande de cacher, et ça ne me regarde pas mais ... elle semble vraiment mal. Lucrecia pourait peut-être l'aider ...

_________________________________________________

My Memories:
 
My fights:
 
My dreams:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquedunedestinee.skyrock.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Jeu 4 Aoû - 22:10

Tifa sortit de la pièce un moment, laissant Akai seul avec la jeune vampire. Il se mordit la lèvre, se demandant bien ce qui pouvait lui arriver. Depuis quand un vampire tombait malade ? Elle se foutait de lui là, elle allait se réveiller d'un moment à l'autre et lui foutre les jetons, comme d'habitude...

...

... Bon, elle se réveillait ? Visiblement non. Putain. Elle foutait quoi, sincèrement ? Il baissa les yeux vers ses poignets. Il ne l'aurait pas empoisonné à cause de tout ce qu'il prenait quand même..? Non... C'était... Non, ça ne pouvait pas être ça ? Et si ça l'était ? Bordel, il allait s'en vouloir à mort s'il était responsable de son état ! Aussi bien, son sang contenait tout un tas de saloperies nocives pour les vampires... Si c'était ça, il était définitivement une erreur de la nature. Il faisait même office de danger pour les seules personnes proches de lui.

Ses poings se serrèrent et Tifa revint, appliquant un gant mouillé sur le front de la vampire. Akai resta silencieux, même si pour une fois son visage trahissait ses émotions. Il était mort d'inquiétude, et ses lentilles ne pouvaient pas cacher le léger rougissement de ses yeux. Non pas qu'il allait pleurer, mais... Il s'inquiétait. Est ce qu'il avait autant inquiété Raven, lorsqu'elle l'avait abrité le temps qu'il se remette ?

Il garda le silence pendant un moment, se mordant la lèvre jusqu'à ce qu'un gout métallique ne remplisse sa bouche. Et merde, qu'est ce qu'il allait faire là ? Il se leva et sortit soudainement de la pièce. Il ne pouvait pas réfléchir convenablement ici,à sentir le regard de la jeune femme sur lui et voir la vampire dans cet état. Ça le bloquait totalement. Il regagna rapidement la ruelle par la porte de derrière et s'assit sur les marches, comme à chaque pause. Il prit une profonde inspiration et repoussa les mèches qui lui tombaient dans les yeux.

** Calme. Réfléchis. Raven est mal, et il faut faire quelque chose... Mais en même temps, si on découvre qu'elle est une vampire...**

Il pourrait aussi lui donner son sang, mais aussi bien c'était sa propre hémoglobine qui l'avait mit dans un état pareil. Hors de question de lui en donner.

** Fais chier !**

Il se releva et rentra aussi sec, croisant Tifa qui venait de descendre, sans doute pour aller appeler l'infirmière. Il ne lui accorda pas un regard, se contentant de baisser les yeux et de s'engager dans le bar.

- A toi de voir. Appelle la si tu veux.

Qu'est ce qu'ils pouvaient faire d'autre, de toute façon..?

- J'm'occupe du bar.

Ou plus exactement, il s'occupa de jeter des regards tellement glaciaux aux clients qu'ils ne posèrent pas beaucoup de questions et partirent rapidement. Le premier qui osait lui tenir tête allait se faire calciner la gueule. Il n'avait pas le courage de monter voir la vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 20/02/2011

Feuille de personnage
Rang: Guerrier Solitaire
Niveau: 10 / 100
Expérience:
0/5000  (0/5000)

MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Ven 5 Aoû - 10:25

[For You Tiftif ^^]


Les verrous magique qui maintenaient le portail entre le Utaï et le Temple de l'Aube venaient de céder, Sephiroth n'avait pas attendu des heures et des heures avant de le traverser. Il était maintenant en plein milieu de désert avoisinant Midgard avec la ferme intention de régler ses comptes avec "EUX". Il monta alors sur une dunes d'une hauteur avoisinant les trois mètres; tout près, les fumées de cheminées des usines de Midgard se faisait clairement voir, il pouvait même entendre le brouhaha de la vie dans l'enceinte de la ville... bientôt, les bruits de la vie quotidienne laisseront place au cris de terreur et de douleur. Sephiroth était bel et bien revenue, et son retour n'annonçait rien de bon pour personne.

Il resta là un moment, pensant on ne sais quoi, puis continua son chemin, paisiblement, calmement; il savait très bien que personne ne s'attendait à son retour, en tout cas, pas aussi rapidement, sauf dans le cas ou Zack aurait réussi à prévenir tout le monde du danger qui reviendrait. Il allait bientôt pouvoir le vérifier. Pénétrant dans la ville industrielle, l'argenté regarda les premières ruelles, les premiers bâtiments qui se dressaient devant lui, tentant de se rappeler ou c'est adversaires pouvait se trouver... Cloud et Tifa, très certainement Au Septième Ciel, le bar que la belle brune tenait. Alors il se dirigea dans sa direction.

En route, divers pantins croisèrent son chemin, quelques minables incompétents dont il ne laissa derrière lui qu'une masse sanguinolente et démembrée, sans aucune pitié, sans aucune discrétion. Beaucoup de chanceux purent fuir mais très peu eurent le courage de prévenir les autorités.

** Je vais faire vivre un cauchemars à cette ville. **

Il s'arrêta en pleine rue et leva une main vers le ciel.

- [Désolation]

Un sourire atroce ce figea sur son visage alors que des nuages noirs apparurent d'on ne savait ou pour recouvrir Midgard. Peu après, la pluie commença à tomber accompagner de quelques éclairs, le mauvais rêve avait débuté. Les autres insouciant pour le moment allait il se rendre compte du danger qui les guettaient ou allaient il seulement croire à une mauvaise journée? Quoi qu'il en soit Sephiroth continua son petit massacre, tout en se rapprochant dangereusement du bar de Tifa qu'il avait maintenant en ligne de vue. Il approchait, pas par pas, et entra dans l'établissement pars la porte arrière.... comme la dernière fois, et fit tressauter l'éclairage.... comme la dernière fois. Un générateur de secours s'activa et une lumière sombre et inquiétante s'alluma au dessus de chacune des tables du bar. Personne au tables, personne derrière le bar... Il monta silencieusement les escaliers qui menaient à l'étage; trois personnes s'y trouvait dont Tifa et le pianiste, il ne conaissait pas la dernière mais elle souffrirait aussi, en temps voulu.

Il faisait presque totalement noir en haut, seul une petite lumière parvenait à éclaircir l'étage. L'argenté était ans un recoin totalement noir, debout, son sourire toujours aussi mauvais sur le visage il avoua à voie basse, presque comme accompagnant une brise de vent calme parvenant aux oreilles de la serveuse.

- Je suis la Tifa...

Puis plus rien, Sephiroth était redescendu et il sortit cette fois par la porte principal.

- [Désespoir]

Avec quelques légers mouvements de la main, il parvint à regrouper divers détritus jonchant la ville afin de créer comme un rocher d'un diamètre assez important; il la laissa ensuite s'écraser dans la vitrine du bar avant de partir continuer sa vengeance. Prochaine et première cible: Sheena, la Balambienne et il savait parfaitement ou se renseigner... mais avant tout direction Balamb.

** Reste bien ou tu est Sheena, j'arrive. **

_________________________________________________




L'innocence n'existe pas, il n'y a que des degrés de culpabilité.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tifa
Graphistes
Graphistes
avatar

Messages : 1212
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 24
Localisation : Midgard

Feuille de personnage
Rang: Patronne du 7iem Ciel
Niveau: 7 / 100
Expérience:
1000/3500  (1000/3500)

MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Ven 5 Aoû - 10:47

Akai était sorti de la pièce d'un air paniqué ... La jeune fille disait ne pas être son amie tout à l'heure mais ... En effet, pour réagir comme ça ils devaient être plus qu'amis. Son petit Akai aurait-il une petite chérie ? HOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO le grand garçon !!!!!! ♥♥♥♥
Bon calme tiftif, c'est pas ton gosse !

Elle rafraischit encore un peu le front de la brunette avant de sortir dans l'espoir d'aller réconforter Akai. Elle ne savait vraiment pas quoi faire, elle ignorait totalement les raisons qui poussait Akai et déconseiller un médecin. Qu'avait-il peur que le médecin découvre ? Qu'elle se droguait ? Pour ça, elle ne s'en faisait pas, Lucrecia était une personne ne confiance ce n'est pas elle qui irrait le crier sous les toits. Enfin, elle n'osait pas faire apelle à qui que se soit sans l'autorisation de la jeune femme femme ou au moin d'Akai.

Elle déscendit donc au rez-de chaussé dans l'intension de fermé le bar mais Akai s'en chargea très bien seul ... Elle le dirigea vers l'entré pour s'excuser auprès des clients qui heureusement ne comptait que des habituée très compréhensifs.

Akai lui avait dit de faire comme elle voulait ... Mais elle hésitez toujours. Elle monta à l'étage pour vérifier une dernière fois l'état de la jeune femme qui semblait en apsse de se réveiller. Elle gigottait et gemissait qulque mot, dont le nom de Akai. Tifa se rendit dans les escalier pour l'appeller discrètement.

-Akai ... Je crois que ton amis se réveille, on dirait qu'elle t'apelle ...

Akai deigna monter après un instant de flottement. Tifa l'accompagna jusqu'à la chambre et envisageait de sortir de la pièce quand l'orage fit sauter les plombs. Vent de panique.

-Non ... non pas ça ... pas ça ... murmura-t-elle, pire qu'inquiète.

Le générateur de secours se mit en marche alors que le coeur de Tifa s'emballer et que les larmes lui montait au yeux ... Non, faite que ce ne soit pas ce qu'elle pense ... Akai se tourna vers elle, l'interrogeant du regard. Quelque grincement indiquèrent le pire ...

-Akai ...

Elle voulait lui dire de courire, de s'enfuire loin avec Raven mais sa gorge se serra et elle entendit la porte s'ouvrir, elle se crispa jusqu'à entendre la vois de Sephiroth murmurer à son oreille ... Elle sera le point et se retourna à vive allure, s'imporsant entre Akai le l'argenté d'un air protecteur ... Mais ... plus d'argenté. Partie. Elle resta un instant sonné avant de regarder partout dans la pièce pour sortie en courant.

-Reste près d'elle !

Elle se jeta instinctivement sur le téléphone, mais le générateur de fournissait pas assez de courant pour ça. Elle alla rapidement remettre les fusibles en état et retourna au téléphone pour composer le numéro de Cloud ... Une attente angoissante avant la messagerie, la elle flippait.

-Cloud ! Cloud je t'en pris rapelle moi vite !! C'est ... c'est elle reprit son souffle. Sephiroth, il est venu ... Je t'en pris Cloud dis-moi que tu vas bien ! Rentre vite je t'en pris !

Elle racrocha, tremblante. Cette fois c'était vraiment dificile de tenir le coup. Elle venait de passer une semaine infernal, et ce qui venait de se produire était pire que tout ... Elle sera les point et inspira un grand coup, fixant le téléphone dans l'espoir qu'il rapeller. Que devaient-ils faire ? Partir ? Pour aller où ? Que faire ... Que faire ... Prévenir tout le monde !
Elle appella Lucrecia, ne pensa pas à la prévenir pour Raven, elle tomba sur la messagerie de Zack (dont elle n'avait pas eut de nouvelles depuis une semaine) et Miory et ne trouva pas le numéro des autres. Elle paniquait, son coeur s'emballait, mais elle parvenait encore à retenir ses larmes ...
Elle rapella Cloud encore une demi-disaines de fois ...

_________________________________________________

My Memories:
 
My fights:
 
My dreams:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquedunedestinee.skyrock.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Ven 5 Aoû - 12:55

Elle errait dans ses souvenirs, revoyant ses parents, sa famille, sa maison. Tout cela avait un effet apaisant sur elle et lui faisait oublier la situation délicate dans laquelle elle se trouvait. Un vampire ne pouvait pas s’évanouir ni dormir très profondément, à la limite un sommeil très léger…
Pourtant maintenant elle regrettait qu’elle ne puisse pas bénéficier de ça, car après tout le rêve était quelque chose de très captivant. Les images dansaient dans sa tête, mais tout à coup des nuées de flammes vinrent tout réduire en cendre, elle tentait de sauver toutes ses choses si précieuses pour elle, se débattant pour éteindre l’incendie mais elle n’arrivait à rien, lorsqu’elle tentait de tuer les flammes en les étouffant, elle prenait un volume deux fois plus imposant. Une dernière image, sur laquelle se trouvait un visage familier, Akaï…la seule chose qui lui restait. Les flammes léchèrent les bords de l’image et au moment ou Raven se précipitait, au moment ou elle allait la toucher elle se réveilla en criant le nom de l’asiatique. Troublée et choquée, elle le vit les mains dans l’eau avec le gant de toilette destiné à son front. Il la regardait bizarrement, y’avait de quoi vous me direz. Etrangement, voir qu’il était toujours là et apparemment pas le moins du monde effrayé la calma, au moins lui n’avait pas changé.
En bas elle entendit la patronne apparemment au téléphone qui laissait des messages stressant sur la messagerie d’un certain Cloud.

- Que…que c’est-il passé ?

Vive Raven complètement à l’ouest. Mais Akaï semblait également troublé, peut être qu’il n’en savait pas plus qu’elle. Et il semblait inquiet, surement pour la patronne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Ven 5 Aoû - 13:13

Est ce que quelqu'un aurait la gentillesse de lui expliquer quelque chose ?

** Alors en gros, y a un truc gros et balaise qui a fait sauter le courant, qui a terrorisé ta patronne et qui s'est barré. En gros c'est ça. **
** Ah. OK. **
** Ton calme m'épate. **
** En même temps je vais pas hurler comme une gamine s'il s'est barré... **
** Bah quoi, tu pourrais ? **

Il soupira avant d'observer à la dérobé la serveuse descendre, totalement paniquée. Est ce qu'il était stressé lui ? Si le malade était partit autant rester calme. Non mais vraiment... Heureusement qu'elle était pas cardiaque la patronne. Elle lui aurait claqué dans les pattes depuis longtemps. Mais bon.

Il retira le gant humide de Raven et le replongea dans la bassine d'eau fraiche. Il soupira de nouveau. Pourquoi il était rentré, déjà ? Il aurait mieux fait de se foutre une murge dans un bar... Et passer sa soirée à décuver dans un coin. Ouais. La prochaine fois, il ferait ça.

En attendant, il avait du mal à contenir le tremblement de ses mains, seul signe qui le trahissait. A vrai dire, il avait été mort de trouille, et l'angoisse n'était toujours pas passé, même s'il se battait pour faire croire le contraire.

Raven se réveilla. Ou plutôt, elle se redressa en gueulant le nom du bridé. Ce qui valut à ce dernier un énorme sursaut. Il se reprit aussitôt et lança un regard morne et blasé à la jeune vampire.

- J'en sais rien.

Clair, net et précis. Et véridique aussi.

- Enfin... Apparemment, y a un timbré qui a fait sauter le courant, a foutu les jetons à la patronne et a explosé le devant de la vitrine. T'as pas raté grand chose si tu veux mon avis...

Sa voix calme et posée ne collait pas avec l'inquiétude qui se lisait sur son visage, mais il s'en foutait. Du moment qu'il arrivait à rester calme ça allait. Le comble serait qu'il fasse une crise d'angoisse, juste pour stresser un peu plus sa patronne, mais non, flemme.
Revenir en haut Aller en bas
Zack
Admin
Admin
avatar

Messages : 773
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 26
Localisation : Midgard

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 12 / 100
Expérience:
2250/6000  (2250/6000)

MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Mar 9 Aoû - 9:31

Zack était arrivé à Midgard depuis un petit moment mais il venait seulement d'arriver devant le bar de Tifa qui était fermé. Étrange vu l'heure qu'il était. Le jeune homme fit le tour du bâtiment, cherchant un éventuelle indice qui pourrait l'éclairer sur le pourquoi du comment, mais rien. Il retourna devant la porte "principal" et tenta de clencher la porte. Encore plus étrange, celle ci s'ouvrit dans un léger grincement, quelque chose c'était passé ici, le contraire aurait été étonnant. La lumière était éteinte, aucun bruit ne se faisait entendre, et personne ne se trouvait à l'étage inférieur du bar. Le jeune homme empoigna son imposante épée, passa dans l'arrière boutique...Rien.

- Tifa? Cloud? Y'a quelqu'un?

Personne ne répondit. Le jeune homme chercha toujours quelque chose sortant de l'ordinaire, puis, un bruit se fit entendre, venant de l'escalier montant à l'étage supérieur du bar. Quelqu'un descendait, lentement, pas à pas. Zack pensa aussitôt à un voleur ou quelque chose de la sorte. Mais quel idiot, il venait de crier dans le bar, montrant à tout le monde que lui il était la à attendre que quelqu'un lui tombe dessus. Ce fut néanmoins une bonne nouvelle lorsqu'il remarqua la jeune femme brune qu'il conaissait bien... Tifa.

_________________________________________________


Spoiler:
 


Alors, suis-je devenu un héros à vos yeux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld-forum.big-forum.net
Tifa
Graphistes
Graphistes
avatar

Messages : 1212
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 24
Localisation : Midgard

Feuille de personnage
Rang: Patronne du 7iem Ciel
Niveau: 7 / 100
Expérience:
1000/3500  (1000/3500)

MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Mar 9 Aoû - 9:42

Tifa était remonté à l'étage pour approter de quoi manger à ses deux "gosses". Elle ne resta pas longtemps dans la chambre, elle préférait les laisser tous les deux ... Ils devaient avoir besoin de parler après tout et ça ne la regardait pas. Elle resta un instant à l'étage, remarquand soudainement qu'il fallait faire un peu de rangement. Tout était en place en fait, mais quand elle stressé il fallait qu'elle range ou nétoie quelque chose et la vaisselle était déjà faite. Elle entendit soudain une voix raisonné dans le bar. Elle se pétrifia un instant, avant de reconnaitre la voix de son ami.
Elle gravit les escalier prudemment, avec Sephiroth qui courait on n'était jamais assez prudent puis tomba face au brun. Son visage s'illumina et elle lui sauta au coup pour l'étreindre.

-Zack !! Tu vas bien dieu soit loué !

Elle le serra ... fort ... fort ... Ho he doucement tu vas nous le broyer ! Sentant la détresse de son ami qui devait peiner à respirer, elle relacha sa prise pour planter son regard dans l'étendu bleu de son ami jusque la disparut.

-Tu étais où pendant tout ce temps !? Tu as eut mon message ?

Visiblement non ... Tifa baissa les yeux, elle étiat toujours aussi stressé que précédemment, mais elle était au moins soulagé de voir Zack.

-Sephiroth est venu il y a quelques heures ... Je ne sais pas où il est parti, mais Cloud ne répond pas au téléphone je tombe folle t'inquiétude ... Et Miory elle va bien ?

Pauvre Zack, il allait gouté à la Tifa ultra-stressé qui posait mille questions par secondes. ça lui faisait tout de même beaucoup de bien de voir Zack, il avait l'air un peu dépité mais physiquement en forme. En parlant de Miory, Tifa remarqua que le jeune homme eut une moue étrange ... triste ? Colère ? Il avait l'air embêté en tout cas.

_________________________________________________

My Memories:
 
My fights:
 
My dreams:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquedunedestinee.skyrock.com/
Zack
Admin
Admin
avatar

Messages : 773
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 26
Localisation : Midgard

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 12 / 100
Expérience:
2250/6000  (2250/6000)

MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Mar 9 Aoû - 9:58

Oui, c'était belle et bien Tifa qui lui sauta au coup avant même qu'il n'ai put dire ou faire quelque chose. Elle avait l'air plus qu'heureuse de le voir et c'était réciproque. La demoiselle demanda ensuite ou avait bien put être Zack depuis la mission de sauvetage au Utaï; elle lui demanda ensuite s'il avait eu son message... Un message? quel message? non pas de message.

La pseudo joie de la jeune femme laissa vite place à une certaine frayeur; elle baissa les yeux et avoua au brun ce qu'elle avait sur le cœur. Sephiroth était revenu... déjà. Et il avait déjà rendu visite à Tifa et visiblement, il avait prit un malin plaisir à effrayer la serveuse avant de partir. Nul doute qu'il reviendrait bientôt à la charge. En plus de la mauvaise nouvelle appelée Sephiroth, la jeune demoiselle continua en avouant qu'elle était sans nouvelle de Cloud et qu'il ne répondait pas au téléphone... Mais ou pouvait il bien être dans un moment aussi critique que celui ci. Lorsque Tifa aborda le sujet Miory, le brun fit une moue frustré. Il commença ensuite à répondre aux divers question de la jeune femme.


- Je suis resté longtemps au Utaï avec Sheena et par miracle nous avons réussi à échapper à Sephiroth. Le portail du Utaï à été bloqué pendant un moment mais apparemment, il a rapidement réussi à revenir. Par contre, je n'ai eu aucun message de ta part...

Il s'approcha d'elle et lui sourit, tentant de lui remonter le morale.

- Je reste la, comme ça, même s'il revient tu ne sera pas seule et pour Cloud je vais essayer de l'appeler.

Il avait bel est bien totalement évité le sujet Miory et, composant le numéro du blond sur son téléphone, il l'appela... ... ... ...Aucune réponse même en insistant plusieurs fois.

** Merde, ou est ce que t'ai, on va avoir besoin de toi, et très bientôt. **

- Tu n'a pas eu de nouvelle depuis combien de temps? Il c'est passé quelque chose entre vous?

Il cherchait bien sur pas à rappeler de quelconque mauvais souvenir à Tifa, il voulait juste comprendre comment et pourquoi Cloud ne souhaitait pas répondre à sa petite amie.

_________________________________________________


Spoiler:
 


Alors, suis-je devenu un héros à vos yeux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld-forum.big-forum.net
Tifa
Graphistes
Graphistes
avatar

Messages : 1212
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 24
Localisation : Midgard

Feuille de personnage
Rang: Patronne du 7iem Ciel
Niveau: 7 / 100
Expérience:
1000/3500  (1000/3500)

MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Mar 9 Aoû - 10:15

C'était quoi ce téléphone pouri ? On laisse un message et le destinataire le reçois jamais ? Quel camelotte ! Si il n'y avait qu'elle, elle irrait bien l"arracher du mur tout de suite pour le remplacer ! ça se trouve c'est à cause de ça que Cloud ne rapellait pas, il n'avait peut-être aps reçu ses messgaes !! Rha elle allait tuer ce téléphone !
Pas le moment de s'ennerver, calme super-Tiftif, repsire, zen.
Elle décrocha un sourire soulagé lorsque Zack lui assura qu'il resterait avec elle au moins jusqu'au retour de Cloud.

-Merci ...

Elle était vraiment soulagée. Soulagement qui ne dura pas longtemps lorsque Zack appella à son tour. En vu des derniers jours passé aux côtés de Cloud, elle pouvait encore comprendre qu'il fasse sa mauvaise de tête de Chocobo et qu'il refuse de lui répondre, mais la, refuser un apelle de Zack dont il n'avait pas eut de nouvelle ? Non, là, elle allait paniquer. Quelque chose n'allait pas. Qu'est-ce qu'il faisait ? Sephiroth l'vait trouvé ? Bon sang qu'elle était inquiète, elle était déjà stressé de nature, et elle s'était déjà inquiété, mais là, là ... là c'était pire que tout ! Son coeur déjà mal en point n'allait pas tenir le coup.
Respire, aller, inspire, expire ...

Alors que Zack cherchait à comprendre les raisons qui pousserait Cloud à ne pas décrocher, elle invita le brun à s'asseoir à une table avec elle. Son coeur battait terriblement fort et elle luttait pour se calmer.

-Il est parti tôt ce matin ... Il fait ça depuis qu'on est rentré de Utai. Il par très tôt, revient tard ... Et le peu qu'il est là il ne m'adressa ni un mot ni un regard ...

Son regard était fuiyant.

-Zack, je suis désolée ... C'est de ma faute si Sephiroth s'en ai prit à toi je suis vraiment désàolée ... Je suppose que Cloud doit m'en vouloir ... Je sais pas si ... Il me pardonnera un jour ...

Elle se leva, esquissant un sourire pour masquer sa détresse.

-Tu veux boir quelque chose ?

_________________________________________________

My Memories:
 
My fights:
 
My dreams:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquedunedestinee.skyrock.com/
Zack
Admin
Admin
avatar

Messages : 773
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 26
Localisation : Midgard

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 12 / 100
Expérience:
2250/6000  (2250/6000)

MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Mar 9 Aoû - 13:07

La serveuse remercia son ami qui lui avait avouer qu'il resterais auprès d'elle; il ne la laisserait pas, elle qui l'avait aidée à retrouver le blondinet, elle avec qui il s'était battue, elle qui était une de ses plus proches amie. La demoiselle invita Zack à s'asseoir à une table ce qu'il accepta bien évidement et elle commença à lui expliquer ce qu'elle savait à propos du comportement de Cloud. Apparemment, elle ne comprenait pas le fin mot de l'histoire, pourquoi il ne lui adressait pas un mot, pourquoi ils ne se voyaient presque plus. La jeune femme baissa les yeux ensuite; elle n'allait pas vraiment bien, même si elle tentait de sourire pour cacher sa tristesse. Elle se sentait coupable de ce qui avait put arriver au brun, ce demandant si c'était aussi sa faute si Cloud ne s'occupait plus d'elle. Zack la stoppa dans on élan.

- Arrête Tifa, tu te fait du mal. Cloud ne t'en veux pas, pourquoi il t'en voudrais? Il posa sa main sur l'épaule de la demoiselle. Je ne comprend pas son comportement mais tu n'en est pas responsable, croit moi. Quand à Sephiroth, ce n'est pas ta faute non plus, on est amis non? il laissa un sourire s'échapper lorsque Tifa releva les yeux. Jamais je ne me serais pardonnais de ne rien avoir fait pour t'aider.

La demoiselle s'était levée et avait demandée au brun s'il voulait boire quelque chose. Il déclina poliment l'invitation, cherchant absolument à comprendre le problème que Cloud pouvait bien avoir, cherchant ou il pouvait aller. Il tenta une nouvelle fois de l'appeler tandis que la demoiselle but quelque chose alors qu'un éclair tomba non loin, éclairant la rue comme en plein soleil. C'est la que le jeune homme remarqua l'état de la vitrine. Il la pointa du doigt.

- C'est Sephiroth qui à fait ça?

La il ne comprenait pas vraiment ce fou furieux. Il enlève Tifa et là qu'elle est seule il lui faisait juste peur... A croire qu'il n'y avait rien à comprendre dans le comportement de l'argenté. Posant un regard amicale sur la brune il se demanda si elle avait peur, si elle se sentait bien... Avec son caractère à toujours vouloir paraitre en forme, on ne savait jamais vraiment ce qu'elle ressentait au fond d'elle.

_________________________________________________


Spoiler:
 


Alors, suis-je devenu un héros à vos yeux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld-forum.big-forum.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Mar 9 Aoû - 13:49

[H.S : Bonjour, je fais des postes à gerber 8D]

Technique ultime : esquive. De qui ? Ses proches. Pourquoi ? Ah... Je me lancerais bien une longue et fastidieuse explication mais vous ne pourriez comprendre. Il faut être dans la tête du blondinet pour comprendre ce qu'il s'y passe. Qu'est ce qui le poussait à agir comme cela ? Pourquoi disparaissait-il ainsi sans le moindre mot, le moindre regard, pour revenir le soir et être dans le même état que le matin même ? La seule réponse que je puisse donner est... "HAHA, vous aimeriez bien le savoir heiiiin ?"

A vrai dire, il n'y avait pas de raisons valables. Il avait un besoin viscéral de s'isoler. Enfin, pas totalement... C'était compliqué. Il roulait sans cesse et... Et oui, il allait passer quelques heures avec sa mère. LA femme qu'il cherchait d'ordinaire à esquiver. Cette fois, il allait trouver du réconfort auprès d'elle. Vue la situation, il n'y avait que cela qui pouvait l'apaiser. Quand bien même il ne soit ni expressif, ni tactile, sa mère arrivait à discerner chaque changement d'humeur de son fils et s'adaptait avec facilité. Ah les mères. Toutes aussi incroyables.

- Il serait temps que tu arrêtes de te comporter comme un chocobo mal dressé, tu ne crois pas ?

Il releva les yeux vers elle, interrogateur. Elle était installée dans un fauteuil et observait son fils remettre la maison à neuf. Oh oui elle le connaissait bien, quand il travaillait autant, sans raison valable, il y avait anguille sous roche. Et une grosse anguille.

- Je sais que cette histoire te travaille, et nous en avons déjà parlé. Alors qu'est ce qu'il t'arrive ?
- Rien de spécial...
- Ose me le dire droit dans les yeux, petit pigeon !

Il leva les yeux au ciel. Mais pourquoi devait-elle toujours lui trouver des surnoms aussi loufoques..?

- Qu'est ce que tu sais sur lui ?
- Sur ton père ?

Il hocha la tête. Voila qu'il abordait le sujet après une vingtaine d'années de silence radio... Elle soupira et porta sa tasse de café à ses lèvres.

- C'était un homme très secret. Nous n'avons pas passé de longues années ensemble, mais ce fut suffisant pour t'avoir. Seulement, il n'a pas souhaité avoir d'enfants et il est partit. Ah les hommes, dès qu'on leur met une responsabilité sur les bras, ils s'envolent !
- Et à propos de mon frère ?
-... Pour être honnête, je n'en savais rien.

Ils se turent. Un ange passa -et très gros, l'ange- puis il reprit la parole.

- Tu crois que je suis comme lui ?
- Cloud, si tu me disais clairement les prénoms, tu m'embrouilles...
- Comme Séphiroth.
- Et bien... Vous êtes tous les deux grands, vos zanpakuthos sont des épées... Peut-être les épis ?
- Maman...
- Pardon pardon. Mais Cloud, ce n'est pas parce que vous avez le même sang que vous devez nécessairement être identiques. Je sais que tu n'es pas capable de t'en prendre aux gens de cette manière.
- Et si tu te trompais..?

Cette haine sourde qu'il nourrissait depuis quelques temps l'inquiétait. Il ne souhaitait pas que cela se retourne contre ses proches, et pourtant il ne parvenait pas à la calmer. Elle grandissait peu à peu, comme un poison. Dans le fond, était-il aussi sanguinaire que son demi-frère ? Pouvait-il tuer sans le moindre état d'âme si ses amis et sa famille étaient en danger..?

- Tu n'es pas comme lui Cloud. Tu es quelqu'un de bien. C'est tout à fait naturel d'être en colère quand tes amis sont en danger, n'importe qui réagirait de cette manière. Mais ce n'est pas une raison pour crier vengeance.
- Et si justement je ne voulais que cette vengeance ?
- Alors tu te prendras une fessée et tu iras dans ta chambre.
- ...Très convainquant...
- N'est ce pas ? Cesse un peu de t'en prendre à toi-même. Tu ne changeras pas ce qu'il c'est passé. Mais pour ce qu'il va arriver tu pourras toujours te montrer utile. Et ce n'est pas en évitant Tifa ou tes amis que tu leur viendras en aide. Arrête de tout garder pour toi et parle-leur voyons. Tu es le premier à monter sur tes grands chevaux quand on te cache des choses, alors n'en fais pas autant.
** Un point pour madame.**

Hum. Il passa encore quelques heures avec sa mère et entreprit de rentrer au bar. Elle n'avait pas tord, il n'avait pas reparlé de cela à Tifa ou Zack. A peine avait-il apprit qu'il avait un demi-frère que la situation avait dégénérée. Mais peut-être que ses proches le considèreraient aussi monstrueux que Sephiroth ? Ou alors, rien ne changerait ? Il n'en savait rien. Et cette ignorance l'effrayait.

Arrivé au bar, il comprit immédiatement que quelque chose n'allait pas. Devanture explosée et silence radio. Il ne fallait pas être devin pour comprendre que quelque chose était arrivé. Il entra rapidement par la porte arrière, le zanpakutho prêt, et avança lentement... Jusqu'à tomber nez à nez avec une petite tête décolorée qui lui balança une boule de feu au visage.

- Vas-y, essaye de me butter en douce toi !!!

Ah Akai... La glace l’empêcha d'être brulé, mais il avait eut chaud... Au sens propre comme au figuré.

- Oh merde ! Pardon Cloud !

Il entendit un "Cloud" surpris être prononcé, puis Tifa et Zack arrivèrent... Les lumières n'étaient toujours pas allumées. Aussi, la seule chose qu'il réussit à dire en regardant ses deux amis -Akai s'étant éclipsé rapidement- fut :

- Je... Enfin, je vais voir si je peux remettre le courant... Non ?

Hum, la situation était embarrassante...
Revenir en haut Aller en bas
Senetcher
Admin
Admin
avatar

Messages : 780
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 25
Localisation : ...

Feuille de personnage
Rang:
Niveau: 13 / 100
Expérience:
2930/6500  (2930/6500)

MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Mar 9 Aoû - 15:45

Suite à sa rencontre pour le moins...inattendue dans les rues de Balamb, Senetcher avait rejoins Midgard, sa ville, afin d'y retrouver un peu de son équipement qui traînait un peu partout. Et surtout pour mettre une distance entre lui et le vieux grisâtre. Il ne savait pas trop où aller, il savait juste qu'il avait besoin de trouver des gens puissants pour l'aider...non, pour l'appuyer dans un combat futur.

**C'est pas comme si j'avais besoin d'aide, c'est moi qui aide les autres.**

Il se dirigea donc vers un bar désormais familier. Il y entra et, à sa grande surprise, aperçu Zack en compagnie de l'autre blondinet qui sait à peine tenir une épée sans tomber...et il ose encore se montrer avec une arme ? Sans trop se soucier de lui, l'assassin s'avança vers Zack et le salua.

-Mais dis moi, on ne se quitte plus désormais.

Il s'installa avec eux, comme s'il y avait été invité et ne prêta aucune intention au regard meurtrier du blond. Il s'installa à son aise et retira sa capuche.

-Je ne sais pas si tu cherches un adversaire balèze...mais j'en ai croisé un y a pas longtemps à Balamb. Un espèce de vieux aux cheveux gris, le mec il est tout sec...mais bon, ça c'est juste en apparence.

Le regard de Zack et celui du blond changea brusquement à l'énonciation de ce personnage. Zack en demanda un peu plus et l'assassin lui donna les quelques détails qu'il avait.

-Il a un katana assez imposant je dois dire, et il a balancé trois guss à ma poursuite mais bon, ils ont pas réussi à me suivre. Mais dis moi, à en juger par ta réaction, tu le connais ?

_________________________________________________


L'histoire s'écrit dans le sang.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack
Admin
Admin
avatar

Messages : 773
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 26
Localisation : Midgard

Feuille de personnage
Rang: Etudiant
Niveau: 12 / 100
Expérience:
2250/6000  (2250/6000)

MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Mar 9 Aoû - 19:48

Cloud venait d'arriver au bar, retrouvant sa bien aimé en s'attablant avec elle et son meilleur ami; tout eux le regardèrent avec joie en attendant des explications. Elles n'eurent pas le temps d'arriver car un nouveau protagoniste vint se mettre à table sous les yeux ravi ou haineux des trois jeunes gens. Senetcher venait d'arriver.

- Oui, à croire que je peux pas me passer de toi.

Zack avait répondu à l'assassin comme à un ami qui d'ailleurs, à la surprise de tous, retira son capuchon pour dévoiler son visage à tous. Le jeune Midgardien commença un discours qu'il n'imaginait pas aussi intéressant. Il avoua qu'il avait récemment croisé un homme, au cheveux long blanc avec un long katana... SEPHIROTH !!

- Bien sur que je le connais et je suis pas le seul c'est un...

La sonnerie de son téléphone portable l'empêcha de terminer sa phrase, il l'ouvrit et vit que Genesis tentais de l'appeler. Lorsqu'il décrocha, il n'entendit pas d'autre bruit que celui d'une moto à toute allure. Cela ne voulait rien dire de bon et il pensa directement qu'il était arrivé quelque chose à Miory. Quelques secondes plus tard, le vrombissement d'une moto se fit entendre dans Midgard, non loin du bar. Zack se tourna vers Senetcher et se leva.

- Viens avec moi, je vais avoir besoin de toi. Il jeta un regard entendu à Cloud et Tifa. Vous vous restez ici tout les deux.

Et les deux jeunes gens disparurent en se dirigeant vers le secteur d'ou venait le bruit de moteur.

- Il est fort probable que le mec que tu a croisé sera la ou nous allons... Merci de m'accompagner

Les deux hommes arrivèrent rapidement sur les lieux et virent nulle autre que Sephiroth en combat avec Genesis qui se permit de lancer un regard plus que noir au jeune homme alors que cette espèce de... Celui qui draguait Miory au bar accourut le long d'un mur pour en décrocher... QUOI MIORY était la, pas une partie de son corps n'avait épargné à la torture de l'argenté... mon dieu ce qu'il pouvait s'en vouloir. Elle avait du vivre un véritable cauchemar. Il n'eut pas le temps de rejoindre sa bien aimé que l'autre se jeta sur lui dans un regard emplis de jalousie. Pour corser le tout, trois hommes empêchèrent Senetcher et Zack de s'attaquer à Sephiroth. Trois contre deux, le combat allait être assez égale.

_________________________________________________


Spoiler:
 


Alors, suis-je devenu un héros à vos yeux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherworld-forum.big-forum.net
Senetcher
Admin
Admin
avatar

Messages : 780
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 25
Localisation : ...

Feuille de personnage
Rang:
Niveau: 13 / 100
Expérience:
2930/6500  (2930/6500)

MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   Mer 10 Aoû - 9:09

Zack demanda à l'assassin de l'accompagner, chose que celui-ci accepta sans même prendre le temps d'y réfléchir vraiment. Ils arrivèrent sur le lieu d'un combat entre le vieux tout sec et un autre type que Senetcher ne connaissait pas. Cependant, ils furent stoppés dans leur avancée par trois autres personnes. A vue d'oeil, ils ne voulaient pas discuter paisiblement. Senetcher les provoqua.

-Ah !! Je peux enfin voir un visage sur les trois guss qui ont été incapable de me suivre. En même temps, si vous devez être trois pour faire quelque chose...ah...pauvres demoiselles.

Il avait bien sûr pris le temps de remettre sa capuche en place dès sa sortie du bar, son visage n'était plus un secret pour ceux qu'il appréciait, mais pour le reste de la population, cela devait rester un mystère. L'un des soucis qu'il avait sur le moment même était que Zack semblait hors de lui-même, apparemment, la jeune femme qui servait de décoration murale lui était chère.

**Je me vois mal combattre ces trois guignols s'il est incapable d'agir avec l'esprit libéré.**

Senetcher le savait, si Zack avait évoqué le fait qu'il ait besoin de lui, ce combat allait s'avérer difficile. Une chance pour eux, ce n'était pas la première fois qu'ils combattaient ensemble, ils commençaient à connaître le style de combat de l'autre, ce qui était un avantage dans une situation pareille. Ils avaient changé depuis leur premier combat dans le temple, leur puissance avait augmenté ainsi que leur technique de combat. Désormais, il était temps de voir ce qu'ils valaient.

-Zack, je connais rien de ces types, je compte sur toi pour m'aiguiller dans le combat, si tu en connais un peu sur eux, cela nous permettra de gagner du temps, j'aurai pas à chercher une faille dans leur attaque.

Et se retournant vers ses futurs adversaires.

-Alors ? Vous attendez les ordres de votre chef ?

_________________________________________________


L'histoire s'écrit dans le sang.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'art d'être dans la merde jusqu'au cou.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis dans la merde, j'ai besoin de toi → ELIOTT MON POUSSIN.
» Haïti de Martelly est dans la merde.
» Stefan ♔ Vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.
» Ségolène est foutue
» un monde en paix ..non je rigoles ce monde est dans la merde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Otherworld :: •Le RPG• :: •Midgard• :: •Secteur 1• :: •"Au Septième Ciel"•-
Sauter vers: