AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un jour comme un autre

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Un jour comme un autre   Dim 6 Mar - 20:09

C'était une journée parfaitement banal avait commencé. Elle s'était levée à sept heure pour prendre les cours à neuf heure. Comme souvent, elle tomba sur des truhant dans les transport en commun, des types totalement ivre des le matins, ça faisait peine à voire. Et vu sa tenu, elle était toujours la première cible ! Elle les remettait à leur place aussitôt ... Ce n'était certainement pas agréable, bien au contraire, mais elle ne s'en plaignait pas, beaucoup dirait qu'elle le cherchait bien avec sa tenue, elle disait qu'il ne fallait pas grand chose à un homme pour remuer la queue, mais elle ne pouvait pas leurs en vouloir, il faisait juste pitié.

Arrivé en cours, il fallut forcément que le professeur lui fasse une itérogation surprise et orale sur le seule sujet qu'elle ne maitrisait pas ... Elle resta cependant fière et continuait de paraitre naturelle. Ses réponses totalement hors sujet firent rire ses camarades et rebuta le professeur.

-Comptez-vous faire quelque chose de votre vie un jours Mademoiselle Fujibayashi ?
-Ouais, me remplir les poches, devenir votre patron et vous poser la même question. Répondit-elle, souriante.
-Ce n'est pas en vous comportant comme une petite dévergondé insolante que vous réussirez à quelque chose.
-Je ne me "comporte" pas "comme une petite dévergondé insolante", j'en suis une.

Elle gardait un petit sourire fière et moqueur aux lèvres, sourire qui fini par agacé le professeur qui la renvoya de cours. Direction, bureau des sous-directeurs. Ennervé aujourd'hui celui là ! En même temps, comment on pouvait être gaie et sympatique quand on est prof de math ? Il n'y avait rien de plus ennuyueux et de plus stressant. Les équations trop facile, on s'en lasse, et quand ce n'est pas facile c'est impossible à résoudre, et là, on s'arrache les cheveux et on se tape la tête contre la table ! Non, vraiment, les mathématiques c'étaient pas pour elle. D'ailleurs, tous les cours théorique n'était pas pour elle, elle préférait de loin la pratique !

La jeune femme ne fut pas étonné de rencontrer dans le bureau quelques une de ses pires ennemie. Des filles arogantes et jalouse du simple fait que leur petit ami infidèle se retourne sur son passage. Elle n'avait jamais parlé à ces gars, et pourtant, elles réussissaient à être jalouses ! Elle n'y pouvait rien elle ! Enfin, elle adressa un jolie petit sourire sarcastique à la jalouse de service qui lui lança un regard hostile.
La brune aux yeux violets s'assied ensuite aux côtés de la peste (qui devait penser pareil d'elle d'ailleurs) sans prendre la peine de laisser une chaise entre elles. Une des sous-directrice ouvrit la porte en furie ... Pas de bol, elle aussi était de mauvais poile et son couroux tomba sur Kaena (au plus grand plaisir de son ennemie).

Elle sorti de ses heures de colle à 15 heure, et se dirigea aussitôt vers le Light-Angel (devant se coltiner encore un bourré pervers sur le trajet, mais bon, il ne fit pas long feu, elle eut juste à le posser du bout du pied et il tomba dans un coma éthilique !)

Elle pris donc son service au bar. Enfin tranquil ! Il n'y avait rien de tel que ce bar pour décompressé, même en tant que serveuse, elle trouvait cette endroit très reposant. En plus, nous sommes jeudi, ce soir c'était la fête !
Le patron n'était pas là, encore parti pour affaire ? En tout cas, la boutique était à elle et sa collègue favoris : Miyuki ! Il était nouveau ici, mais elle le connaissait de Midgard, du temps où elle zonait la bas. Ce soir, lui aussi était de service, au plus grand plaisir de Kaena qui était sûr que la soiré allait être quelque chose de bien festif ! Si on comptait sur le fait qu'aucune émeute n'allait interférer, avec cette foutu guerre, c'était compliqué. Au pire, en cas de bagare elle ferait comme d'habitude. Elle montrait sur le bar, jet d'eau en main et elle aspergerait ses baguareurs ! (elle adorait faire ça !)

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Dim 6 Mar - 20:58

Pour lui aussi s'était une journée complètement banale dès le matin.

Enfin, plutôt de malchance.

Pour commencer, il a déboulé les marches. On s'entend que débouler un étage au complet, ça fait quand même bobo. Mais ce n'est pas cette petite mésaventure de quelques minutes qui décourage pour autant notre aveugle préféré ! Oh nooon ! Il va sans dire que c'est sa petite sœur qui est venu réveiller bien tôt ce matin. Six heures et demie. Mais pour sa santé, il n'a pas rétorqué et après seulement trente minutes, il entreprit de quitter sa vie, son terrier, son paradis. Bah, son lit, en somme.

Après d'avoir tranquillement fait ses préparatifs pour filer à l'école, il remarqua bêtement qu'il avait encore oublié Zenith. Il refila à son étage pour prendre son petit compagnon chéri (qui n'arrêtait pas de lui hurler à quel point il était imbécile).

Accompagné de Shandriss, il ne pouvait pas tellement s'égarer en cours de route à l'académie. Rendu-là, il a fait un peu de conneries dans les couloirs, papoter avec Ginette, Bertrand, Bob, Monique ou peu importe le nom, franchement. Il a parlé a du monde, en somme. Ouiii, des humaaains, tout comme lui !

La cloche retentit et il du malheureusement se rendre en classe, où il ne prit pas soigneusement le temps qu'est-ce qu'il avait comme période. Résultat, il se présenta avec pas grand matériel.
Puis bon, la tradition. De la théorie, ratata pouette pouette. Klans dormait sur son bureau. Quand il fut temps de prendre des notes, Klans ne le fit pas non plus (et surtout que quand le professeur écrivait un truc au tableau, ça ne l'arrangeait jamais et comme si il se n'était pas assez, je vous rappelle qu'il est atteint de TDA, le petit bonhomme). Mais qu'est-ce que c'est chiant, la théorie ! Si vous voulez montrer un truc, faite-le en pratique ! Et puis quoi, les matières pas importantes, du genre, géographie, math, langue, patati et patata. Ça sert franchement à rien et ça ne l'aidera pas plus à faire son épicerie au marché. Tout au plus que Klans est très nul en théorie. Plus que nul. Il se tape des -9423094829034 en dictée et autres travail en écrit, que ce soit des examens ou autre. Très brillant, le garçon, n'en douté pas !
Seulement en pratique, bien sûr. Là-dessus, pas de doute, il assure.
Puis bon ... il écrivait des conneries, on ne va pas se le cacher. Surtout quand il ne sait pas la réponse, ou qu'il en a tout simplement marre. Tiens, comme par exemple, les jolis formulaires d'inscription pour l'an prochain. N'est-ce pas fabuleux, ce bout de papier.

    Nom: J'en sais rien.
    Prénom: Ça dépend. Moi ou l'autre ?
    Âge: 18 années.
    Sexe: Mais certainement, c'est quand vous voulez.
    [...]


Nous allons nous passer du reste. Bien sûr, l'ainé de Klans du se taper de refaire sa fiche, parce que franchement ... bon, pas besoin d'explications. Par ailleurs, c'est à ce demandé qu'est-ce qu'il se passait dans sa tête de blond. Klans était très intelligent et si il le voudrait, il pourrait passer la main haute tous ses cours théoriques si il y mettait un peu du siens et des études.
Mais Seigneur qu'il était flemmard et tête en l'air, dans les nuages, dans le ciel, bien loin de tout le monde. Il ne se rendait pas compte de l'importance que tout ça avait.
M'enfin. Il dormi toute la matinée sur son bureau, laissant une petite flaque de bave de temps à autres. Très élégant, très gracieux. Cela va de soi.
Le midi, il eut heureusement quelque chose pour le faire bouger, où il ne manqua pas de mettre plein la vue à ses camarades de classes. Il aimait la discrétion, mais quand il était temps de mettre en pratique la magie et l'art du combat ... c'était plus fort que lui. Mais il était tout sauf vantard dans sa démarche. C'était peut-être ça qui le rendait aussi facile d'approche. Parfois, c'est amusant de tourné le monde en stage et de faire son show, non ? Comme une rockstar !! Ouaaais !

«Journée de merde.»

Il traversa les portes de l'académie d'un pas lent, en direction de son chez lui. Il poussa la porte, lâchant un bâillement.

«Ch'uis rentré.»

Ah bah, pas de bol, personne n'est là.

«Hm. Ils ont dû tous sortirent, alors.»

Arrête de parler tout seul, p'tit fou. Soudain, il eut l'idée qu'il pouvait sortir, lui aussi, tiens, pour faire changement. De toute manière, il n'avait rien à faire à la maison, sauf pieuter, ronfler et dormir. Ça, et se battre avec l'autre débile de la maison.
Surtout que ça faisait longtemps qu'il n'avait pas eu un peu de temps pour sa petite personne depuis qu'il était revenu de guerre. Shandriss gardait toujours un œil sur lui et malgré qu'il savait que sa cadette voulait seulement bien faire et qu'elle s'inquiétait énormément, cela l'étouffait un peu. Sa liberté, c'est très important et il ne faut pas piler dessus. L'enfermer dans sa chambre le tue.
Zenith l'accompagna. Il ne barra pas la porte.

«Ça n'existe pas les voleurs. Juste dans les films. Ils devraient savoir que voler est le premier pas vers l'escroquerie.»
*... Bien dit ?*

Sur ce, il s'en alla.
Pas besoin de dire qu'est-ce qu'il advenu par la suite. Oui, il se pauma en un quart d'heure. Pas mal non ?
Il déambula tranquillement une rue et remarqua qu'un bâtiment était beaucoup plus bruyant que d'autre. Peut-être un institut pour les gens paumé comme lui ? Oh, joie ! Joiiie !
Klans poussa à nouveau une porte battante. Ah, mais c'était quoi ça ? Il ne venait pas de mettre les pieds dans un bar, tout de même ? Il se fit plus petit, tout à coup.
Il s'avança un peu dans la place et figurant qu'il aurait l'air d'un pur imbécile s’il repartait immédiatement, il prit place au comptoir sur la pointe des pieds. Quelqu'un s'approcha de lui à grand pas. Un peu la tête dans les patates, il se rendit compte que s'était une serveuse. Lui avait-elle parlé ? Parce que là, il ne s'en était pas rendu compte. De ses yeux bleus d'aveugle, il observa de la tête aux pieds avec le tant peu qu'il pouvait voir.

«Erm, c'est joli s'que tu portes ?»

Non, il n'était pas très certain. Elle voulait quoi à venir le voir comme ça ?
Ah mais c'est vrai, purée ! C'était une serveuse ! Bravo Klans ! Il avait déjà oublié le détail !

«Euh ... je suis pas trop sûr que je veux quelque chose. T'aurais pas un truc sucré, du style, du gâteau ?»

Oh oui. Il a dit çaaa.
Revenir en haut Aller en bas
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Dim 6 Mar - 21:27

Il devait être 16 heure passé, et le bar se remplissait déjà de jeunes désirant décompresser après les cours. L'embiance était au beau fixe et la jeune serveuse avait déjà rencontré quelques connaissances. Elle servait quelques verres d'alcool à une table rempli de camarade de l'académie a qui elle racontait sa petite mésaventure du matin, quand un nouveau client entra. Elle rejoind le comptoire pour encaisser un paiement, se retrouvant près de Miyuki.

-Woa, tu as vu le petit lot qui vient de rentré là ?
-Ho le petit blond ? Ouais, pas mal du tout ... He mais, t'as pas un copain toi !?!
-Bin, tu sais ce qu'on dit : c'est pas parce qu'on est au régime qu'on à pas le droit de regarder le menu !
-Hum, ça c'est bien vrais ! En tout cas, il est pour moi !!
-Maiiis ! Je l'avais vu en premier !

La jolie brune laissa un petit rire malin alors qu'elle s'approchait déjà du petit blond qui semblait un peu perdu. Bloquant le plateau qu'elle avait gardé sous son bras, elle arriva près du jeune homme qui venait de s'installé, un large sourire aux lèvres.

-Salut ! Je te sers quoi ?

Oui, c'était les habitudes de la maison de tutoyer les clients, enfin, seulement quand il semblait du même âge ou plus jeune qu'elle ! En locurence, il devait être de son age ce gringallé, elle ne voyait pas pourquoi elle devrait le vouvoyer. Surtout que pour elle, ce genre de formalité ne voulait absolument rien dire. Regardez par exemple : tous les élèves vouvoie leurs professeurs, et pourtant, rare son ceux qui les respectes ! Cétait d'ailleurs réciproque ...

Le jeune homme semblait décidemment perturbé et perdu. Il ne donna aucune réponse son la détailla de haut en bas. Elle posa une main sur sa hanche et pencha la tête sur le côté quand le jeune homme ... posa THE question ! Il y eut un petit instant de flottement avant que Kaena eclate de rire. En même temps, ce n'était pas tous les jours qu'on lui demandait (en toute sincérité) si ce qu'elle portait était "beau".

-Et bien, en tout cas moi j'aime bien ! Dit-elle joyeusement après son fous-rire, elle se pencha légèrement vers le blondinet. Après, c'est à toi de me dire si c'est à ton goût, sinon, je les enlève volontier pour toi !

Elle prit soin de dire ça sur le ton de la plaisanterie et ajouta un petit rire. Le blondinet avoua alors vouloir quelque chose de sucret. Une liste de cocktail arriva dans la tête de la serveuse qui fut stoppé dans son élant ... Du gâteau ? Elle réfléchit un instant.

-Hum, on doit avoir du gâteau au chocolat et de la tarte au sucre il me semble. Tu veut un cocktail ? A ces mot, elle chipa la carte de cocktail sur le plateau de Miyuki qui passait par la, et le présentant à son charmant petit client.

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Dim 6 Mar - 22:20

Enlever ses vêtements pour lui ? Une chance que s'était une blague, parce que là, Klans n'aurait su quoi répondre devant une telle affirmation. Ouais, ça le rendait mal à l'aise, et alors ? T'veux un coup d'batte d'baseball ?
Klans s'accouda ensuite sur le comptoir, pour réfléchir encore dans quelle merde il s'était vraiment, mais vraiment foutu. C'était le dernier endroit qu'il pensait et voulait mettre les pieds, ce soir. Sans dire que c'est honnêtement, sa première fois dans un bar. Bah quoi, il a jamais eu l'intérêt ni l'idée d'y aller, malgré que c'est le genre de type qui veille tard et que faire la fête, ça ne le dérange pas. Non, il préférait perdre son temps à courir dehors et se manger des poteaux.

Le monde qui figurait ici ne semblait pas assuré non plus. Avec un peu de chance, peut-être que la demoiselle qui lui adressait la parole était quelqu'un de bien, sinon il ne donnait pas cher pour sa joie.

Ahhh mais journée de meeerde ! Le karma s'en prenait à lui !

En tout cas, elle avait bien rit, tout à l'heure. C'était une bonne chose, non ? On dit que la première impression est importante, bah voilà, il avait l'impression d'avoir tapé dans le mille. Ou p't'être pas. Le blond ne s'attendait pas vraiment non plus à ce qu'elle éclate de rire de la sorte, quand sa question n'était pour lui, pas vraiment marrante. Bah elle avait l'air de portée un truc bien. C'est bien de s'affirmer.

*Elle s'affirme peut-être un peu trop, à mon avis.*
*Et alors ? Ça fait de mal à personne de flasher un peu de peau ici et là.*
*Cela fait mal au aveugle qui ne peux rien voir.*
*De qui tu parles, dis-moi ?*
*Ah, ignore-moi, je me parlais, figure-toi donc.*
*Si c'est le cas, commence a figurer de te mêler de tes affaires.*
*Ah, ça va, ça va.*

Klans haussa les épaules. Grmbl. Il aurait dû le laissé à la maison et pourrir dans le coin de sa chambre, ce foutu zanpakutho.

-Hum, on doit avoir du gâteau au chocolat et de la tarte au sucre il me semble. Tu veux un cocktail ?

Elle choppa la carte à cocktail à son collègue de travail et Klans la prit entre ses doigts à son tour. Après d'avoir fixé durant quelques secondes, il figura que le plan ne marchait pas du tout. Plan B !
Le blond approcha la carte un peu plus proche de ses yeux, pour mieux voir. Ce stratagème s'avéra pas tellement efficace non plus. Il l'a recula, avant de laissé le bidule glisser de ses doigts et atterrir sur le comptoir. Il poussa un soupir, vaincu par le carton plastifié, avant de se morfondre désespérément sur le comptoir à son tour. Fichus yeux.

«Donne-moi l'gâteau au choco' et la tarte. Pour le cocktail ... eh bah ... donne-moi ton meilleur truc, j'y connais rien là-dedans.»

L'aveugle s'est joliment rattraper, non ? Le blond la regarda faire un instant, puis se daigna d'ouvrir la bouche. Autant mieux converser, tant qu'à y être.

«T'es à l'académie, nan ? J'ai l'impression de t'avoir vu, une fois.»

Oh, il se rendit compte qu'il n'avait pas d'argent sur lui. Bah. Il trouverait un moyen de se défiler de ça, quand il allait partir.
Revenir en haut Aller en bas
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Dim 6 Mar - 22:48

Décidemment, elle était tombé sur un sacré numéro ! Il semblait vraiment tout mignon, tout choupinet, tout perdu, c'était vraiment adorable et sa tranchait avec le décore. Génarelement, les garçon venait ici pour séduire (une fille invité, ou bien les serveuses) ou alors pour s'éclater entre pote machos et se raconter leurs "bons cops". Ah, elle avouait avoir couché avec beaucoup de mecs, mais pas autant qu'il s'en disait. Beaucoup en rêvé, mais elle n'était pas une proie. Elle était la seule prédatrice et elle choisissait ses cibles, et pas n'importe lesquelles s'il-vous-plait !

Elle afficha un léger sourire amusé en regardant le jeune homme plisser les yeux dans tous les sens, collant la carte contre son nez pour lire avant de finalement abandonner. Elle étouffa un petit ricanement amusé avant de prendre note (dans sa tête) de son nouveau petit client favoris (jusque là, c'était un camarade de l'académi, mais il n'était pas là ce soir, alors qui va à la chasse perd sa place). Elle eut un petit sourire satisfait. Le meilleur "trucs" hein ? Il n'allait pas être déçu du voyage.

-ça marche !

Elle attrapa plusieur bouteille et versa les liquides les uns après les autres dans un récipiant en alluminium. Elle referma et secoua, jogla avec ainsi qu'avec un verre qu'elle rempli de liqueurs et de plusieur sirop avant. Une paille, une petit brochette avec des bonbons et elle servit avec beaucoup d'agilité, toujours souriante.

-Haha, tu es sûr de m'avoir vu ? C'est que déjà tu as l'air de plutôt galérer pour lire une carte ou détailler des vêtements. Tu sais, si tu as besoins de lunette tu devrais les mettres, je suis sûr que tu serais vraiment mignon avec ! Elmle amrqua une pause le temps d'un sourire cinsère. Je reviens, je vais chercher tes gâteaux.

Elle s'éclipsa dans les cuisines et sorti les parts de gâteaux du frigo, quelques instant au four pour les tiédir et elle retourna près du blondinet pour les servirs.

-Voilaa. Sinon, oui, je suis effectivement à l'académie. Dois-je comprendre que toi aussi ?

Miyuki vint débarrasser quelques verres vide dans l'évié et demanda à sa collègue de lui préparer quelque cocktail. Elle aqciessa et les prépara en jonglant abilement comme précédemment.

-Si j'avais déjà vu un type avec une frimousse comme la tienne, je m'en souviendrais ! C'est quoi ton petit nom ? Pour c'est Kaena.

Il disposa les cocktail sur un plateau que Miyuki passa prendre en vitesse. Ils avaient une bonne cadence, comme d'habitude ! Une chance que le blondient se soit installé sur les tabouré du bar, comme ça elle pouvait faire son petit travail tout en lui causant traquilement. Elle entama un brun de vaicelle quand un petit nuage blanc explosa à côté d'elle, laissant apparaitre son petit mog.

-Kupo ! Il fait soif !
-Rah, t'es un vrais trous sans fond toi ma parole !

Kaena servit un bolle d'eau et une paille à l'animal dépourvu de bras. La petite créature sphérique but un peu d'eau avant de venir renifflé l'assiette du blond. Kaena l'attappa sa son entaine au bout de l'aquelle pendait une boule rouge poilu et replace la créature sous le comptoire, près de l'évier.

-Embête pas les clients je t'ai déjà dis !
-J'ai faim Kupo !

La brune soupira et alla chercher une part de tarte au sucre au petit goinffre. Un vrais ventre sur pattes, avec des ailes ... Mais elle l'aimait quand même son petit mog chéri ! Elle caressa la tête toute douce de son ami le mog avant de reporter son attention sur le blondinet.

-En passant par la cuisine j'ai aussi remarqué qu'on avait de la tarte aux mystilles.
-J'en veux Kupo !!!! J'en veux moi !!!
-Chut, il faudrait peut être te mettre à diette toi, tu ressembles déjà à un gros ballon mais bientôt tu pourras même plus voler ! En plus tout ce que tu dévores est déduis de ma paie !
-Je suis pas gros ! C'est ma fourur qui est épaisse, c'est trompeur .... Kupo !

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Dim 6 Mar - 23:49

Nan mais elle était balèze. Klans la regarda, un regard surpris dans ses yeux bleus. Ah mais pourquoi il était le seul à rien pouvoir faire de super spécial de la mort qui tue ? Reanbell était une bête au jeu de table, l'autre faisait des super acrobaties avec ses drinks, sa sœur était une grosse génie débile, son frère ainé était le type le plus fort d'la planète, et Elinil ... bah qu'il aille se faire foutre Elinil. Bref, il avait quoi lui comme talent caché ? C'était bien emmerdant.

Paf, elle lui mit ça devant lui. ''Bois ça, mon joli, la vie sera plus belle !''
Bon d'accord il s'invente des dialogues. Mais c'est marrant.

*C'est peut-être empoisonné !*
*Bah voyons donc. T'es juste jaloux. T'en voudrais aussi, c'est çaaa ? Avoue-le !*
*Non merci, c'est mauvais pour la santé.*
*Espèce de vieux con. Un verre ou deux, ça fait rien de bien méchant.*
*On s'en reparlera.*

Le blond prit calmement son verre, examinant le contenu. Ça avait l'air bon. Il le monta, suffisamment haut pour prendre l'odeur de la boisson. Le jeune homme sortit un son, en approuvant (hmm~), puis se du de prendre une gorgée de son verre.

-Haha, tu es sûr de m'avoir vu ? C'est que déjà tu as l'air de plutôt galérer pour lire une carte ou détailler des vêtements. Tu sais, si tu as besoins de lunette tu devrais les mettre, je suis sûr que tu serais vraiment mignon avec ! Je reviens, je vais chercher tes gâteaux.

Klans secoua légèrement la tête négativement, sourire au lèvre. Ahh, comment il allait lui expliquer ça. Elle lui laissa le temps de réfléchir, apparement. Elle disparu de la place, pour aller chercher se que désirait le jeune blond. Elle réapparu et en peu de temps, elle lui présenta cette-fois ses desserts chéris, qui fit agrandir le sourire de Klans, des étoiles dans les yeux.
Il goba en peu de boucher sa tarte. La jeune femme lui adressa la parole avant qu'il s'attaque à sa deuxième victime.
Une frimousse comme la sienne ? Klans pencha naïvement la tête en haussant les épaules. Il avait une tête à se faire parler de lui dans le journal intime des filles ? La jeune femme au cheveux d'ébène se présenta. Kaena ? Simple. Facile à se rappeler. Joli, aussi.

«Enchanté Kae'. Ça te dérange pas que je t'appelle de la sorte ? Klans ici, pour vous servir !» au dernier bout de sa phrase, il fit un salut à la militaire, un sourire de gamin au lèvres.

Puis il retourna son attention sur son gâteau au chocolat. Une bouffé d'air, ou plutôt, un petit nuage éclata, faisant un peu sursauter Klans sur son siège. C'était quoi ça, encore ? Un ... mog ?
Klans le défigura un moment, complètement curieux face à la boule de poils. Il pencha la tête, des yeux bleus azures scrutant la petite bête. Le jeune blond ne le quitta pas des yeux, pour le voir mettre le nez dans son assiette. Des yeux meurtriers apparurent soudainement. Il s'apprêta à hurler sa colère, quand la barwoman agit plus rapidement que lui. Ouf ! Elle sauvait le bar d'une catastrophe, là !

Il se calma, s'allégeant sur son tabouret, une veine prête à éclaté sur sa tempe.
Dévorant son gâteau au chocolat, Klans prêta très peu d'attention sur la petite chicane entre la minuscule bête et sa grande et puissante maitresse.
Il eut finit en un temps de le dire, et reprit une gorgée de son cocktail. Déglutissant sur son siège et poussant un râlement satisfait en se tappant le ventre qui abritait ses desserts, Klans revint s'accouder sur le comptoir.

«Pour te répondre, ouais, je vais à l'académie. Sinon, ehm ... pour les lunettes, ça me servirait à rien, si tu vois se que je veux dire.»

Il se passa la main droite rapidement devant les yeux, avec un léger sourire.

«Ch'uis aveugle, pour tout dire. Pathétique nan ?» dit-il, en blaguant.

Avec un léger rire, il se passa une main dans les cheveux, laissant l'indice qu'il était quand même très à l'aise avec son handicap.

«En fait, c'est pas ici que je voulais mettre les pieds, mais j'ai changer d'idée. J'suppose que je peux rester encore un peu.»

Il haussa les épaules, reprennant une nouvelle gorgée de sa boisson. Décidément, ça goutait vachement bon, c'truc !
Revenir en haut Aller en bas
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Lun 7 Mar - 14:13

La jolie brune posé les coudes sur son comptoire pour tenir sa tête et regarder le blondinet avec un petit sourire interessé. Elle laisas une de se main se perdre sur la tête de son mog pour lui gratter la tête. Les mogs, beaucoups de monde pensait qu'il n'existait pas vraiment. En fait, c'était juste des mascotte en peluche qu'on voix à la télévision, dans des dessins annimé ou des pub de céréale ... Kaena ne s'était jamais vraiment demandé d'où venait Taiyou ... Les gens qu'elle croisait pensait souvant qu'il n'était qu'une petit peluche animé. Bien vorace la peluche !!! Mais bon, ces petites bêtes sont bien caustaux pour leur taille, vous n'imaginez même pas quel charge sa peut transformé ! Commant d'aussir petit ailes pourvaient soulever des caisses d'alcool ? Ca, c'était un mystère.

Elle élargie son sourire en fixant le blondinet et fit un clin d'oeil, bien qu'elle doute qu'il puisse le distinguer.

-Ho mais toi tu m'appelle comme tu veux. "Kae'", "poulette", "chérie" ... c'est toi qui vois mon sucre d'orge.

"Sucre d'orge", ça lui allait bien ça ! C'était décidé, elle l'apellerait comme ça ! Prochaine étape : choper son numéro de téléphone. Elle était en train de révassé en regard les jolie yeux bleus du jeune homme quand son collègue vint la réveiller, lui demandant d'aller prendre la commande d'une table. Elle s'excusa auprès de son surcre d'orge et ne parti quelques instants avant de revenir près de lui. Il était aveugle comme ça ? Wa ... il parait que lorsque vous perdez un sens, tous les autres sont beaucoup plus développer .... ça doit être le pied au lit !! Faire l'amour à l'aveugle avait toujours était une expérience qu'elle voulait tester un de ces jours.
Une tel annonce aurait gêné n'importe qui, mais pas elle. Il était aveugle et puis quoi ? ça devait déjà être assez chiant comme ça sans qu'elle s'approtoie sur son sort ! Pas étonnant en plus, il avait l'air tellement perdu ... tout s'explique !

-Ah, je comprend mieux pourquoi tu avais l'air aussi pommé en entrant ici. Et bien, je remercie tes yeux de taupe dans ce cas, grâce à ça, on à pu se rencontré, mon petit sucre d'orge. Tu reste autant que tu veux !
-Dis ... et ma part de tarte aux myrtilles ?

La brune soupira et lança un regard au blondinet.

-Tant que j'y suis, je t'en rapporte une aussi ? Demanda-t-elle à son surcre d'orge adoré.

Apèrs avoir obtenu sa réponse, elle passa dans l'arrière cuisine et rapporta de part de tarte aux mystilles, en posant une devant le blond et l'autre devant le petit Mog qui se jeta dessus comme un fauve, donnant une couleur violassé au poiles de ses babines.

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Lun 7 Mar - 14:56

Kae', c'est bien. Poulette ? Nan, ça fait trop vieux fermier. Chérie ? Un peu mieux. Il n’y en a pas d'autres ? Parce que là, les deux derniers n’étaient pas très convaincants. Bébé, du coup parti ? Nan, trop Elvis Presley. Poupée ? Non plus, trop agent secret à la James Bond. Petit papillon des prairies ? Brebis égaré ? Ma belle grande girafe ? Coucher de soleil africain à la senteur de concombre ? Grosses fesses ? Odile ? Quoi, c'est beau Odile.
Non, non. Klans allait s'arrêter à Kae' pour le moment. Des amis, ça ne s'appelle pas chérie, poulette ou quoi que ce soit, de toute manière.
Il renifla maladroitement, hésitant. Le blond la quitta des yeux avant de boire d'une traite son verre et prit la paille pour la mâchouiller. Tiens, ça allait le défaire de son stress un peu.

«Kae' va faire l'affaire. Désolé, chérie,» ironisa le blond, d'une voix enjouée.

Il poussa son verre avec son index pour le planté devant elle. Peut-être un deuxième, plus tard, s’il avait envie. Faudrait quand même pas qu'il se rende malade ... enfin, il y en a qui aime ça, mais vomir ne fait pas partit des activités préféré de Klans. Quoi de plus dégoutant et de plus désagréable. Ouh, et le goût que ça donne dans la bouche après hein, ce n’est pas bon. Eww.

-Ah, je comprends mieux pourquoi tu avais l'air aussi pommé en entrant ici. Eh bien, je remercie tes yeux de taupe dans ce cas, grâce à ça, on a pu se rencontré, mon petit sucre d'orge. Tu restes autant que tu veux !

Ahh, sucre d'orge ... Klans se gratta la joue en échappant un soupir, étirant un coin de ses lèvres.
Ouais ses yeux accomplissaient des plans machiavéliques pour rencontrés du monde. Pas faux, ce qu'elle dit. Tu veux sortir ? Tu veux voir du monde ? Viens par-là, Klans d'amour, j'vais te paumé et t'aura pas le choix de causé quelqu'un. Et paf, ça marche à tous les coups. Il devait avoir une seconde âme dans ses yeux. C'était certain. Des yeux vivants, AHHH. On ne voit pas ça tous les jours. Tiens, c'est pour ça qui ne fonctionnait pas. Pilote automatique. Bon y’avait tout simplement un truc qui marchait pas, les circuits étaient mal branché. Ça, ou il ne fait pas bien sa job, là-dedans.

-Dis ... et ma part de tarte aux myrtilles ?

Pas faux, il avait oublié ce détail aussi. Voyons, le blond avait du mal avec lui-même, ce soir. Oublie ci et oubli ça. Kaena lui proposa de lui rapporter un bout pour lui aussi, qui ne put se résoudre de refusé. Allez, apporte la marchandise, baby !
À peine placé devant lui, qu'il fit pareil que son compatriote mog, laissant une légère trace du dessert sur ses lèvres. Ohwi, rien de plus vrai qu'un bon dessert.

«Je sais pas qui s'occupe de faire vos desserts ... mais franchement ... si se serait justement une pâtisserie, je viendrais tout le temps.»

Le jeune homme poussa à nouveau son assiette, pour s'appuyer les coudes. Plus le temps tardaient plus ils y avaient des gens et du bruit, surtout. Il tourna légèrement la tête vers les regroupements de gens. Il y en a qui savent bien s'amuser, ici, pas de doutes.
Il tourna la tête vers la barwoman.
Râlement.

«Mais bon, je comprends pas comment tu fais pour travailler ici. C'est bruyant et il y a des pocherons partout.»

Les bras dans les airs, il s'étira en baillant. Si son chiffre ne durait pas bien tard, Klans figura qu'il avait probablement la chance de la connaitre hors du contexte de son travail. Et qu'elle le rapporte chez lui, tiens. Ah non. C'est vrai ... il fallait qu'il file avant qu'elle lui demande de payer ... galèèère. Au pire, il ferait la vaisselle ?
Revenir en haut Aller en bas
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Lun 7 Mar - 16:46

A cette instant, elle eut une drôle d'impression ... Comme une impression de déjà vu. Oui, c'était tout à fait ça ! Ce petit blond manger exactement comme un Mog ! Serait-il de la famille de Taiyou ? Un frère caché ? La bonne blague. Mais, à les voir tous les deux dévorer la part de tarte, c'était vraiment convainquant !
Le blond goba rapidement la friandise, alors que resistait encore un peu de jus sur ses lèvres. C'était une provocation c'est ça ? Il l'attichait pour qu'elle vienne lui lécher les lèvres hein ? Elle l'aurait fait volontier, mais pendant le service, elle avait ses limites ! Elle lui tendit une serviette en papier ... tout de même convaincu que sa langue aurait était plus efficasse.

-Hum je sais pas qui fait ça ... C'est un traiteur. Reevient autant que tu veux, je suis la tout les jeudis à partir de 15h, le week end et le mercredi !

Un groupe de joyeux fanfarons entra en riant dans le bar. Kaena s'éclipsa pour allé les acceuillir et prendre leur commande et revint près de Klans le temps de préparer le tout. Visiblement, le jeune homme ne semblait pas abituer à ce genre d'endroit, ce qui fit bien sourire la demoiselle. Oui, c'était bruyant, oui, il y avait et pochetrons, mais c'était plein de vie ! Et puis, ce bar ne connaissait pas beaucoup d'émeute, les gens venait ici pour se détendre, oublier leurs problèmes et le stresse des cours pour danser, boir, faire la fête et rire simplement. Ici, pas de dépressif venant noyer leur peine dans l'alcool, juste des jeunes gens voulant s'amusé. C'est une ambiance grandiose ! Toujours près pour fêter la vie comme elle le mérite.

-He, c'est peut-être bryuant, mais c'est l'androit le plus vivant du monde ! Je préfère bien être-ici au milieu des pochetrons riard que seule dans mon appartement à regarder mon frigo vide dans les yeux ! Ho moins ici, il y a du monde avec qui parler, rire et c'est la fête tous les jours ! Et en plus, ce soir j'ai un bonus, car tu es là !

Ouais, ouais, elle faisait bien du rentre dedans depuis tout à l'heure ! Où est le problème ? Des cocktails s'ammassaient sur son plateau et elle quitta un nouvel instant son surcre d'orge pour allé servir le tout à une table de joyeux ami de l'académi. Elle en connaissait quelques uns, parmi eux quelques ex avec qui elle était resté en bon terme. Elle discuta un petit instant avec eux puis retourna derrière son comptoire avec le blondinet.

-Alors, tu vas bien prendre un autre cocktail hum ?

C'était l'avantage de ce bar, Miyuki faisait conssommé cliente (et les homme gay) et Kaena elle faisait boir ces messieurs comme des trous. Pas très compliqué, parfois, son décoleté sufisé, ou un petit batemement de ses long cils noir et le tour était jouer. La, c'était un chalenge, les petits regard coquin et le décoleté ne changeraient rien pour laveugle. Elle devait tout misé sur la voix et son entrin naturelle.

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Lun 7 Mar - 17:26

Bon elle n'avait pas tout à fait tort ... mais c'était juste lassant après les dix premières minutes. C'est normal ?
Tous les jeudis à partir de quinze heures. Pas si mal. Il allait savoir quoi faire les jeudis, maintenant, s’il s'emmerdait chez lui. Peut-être le weekend, mais c'était moins certain. Non, Klans n'avait pas envie de passé une fin de semaine-là, hors de question. Parfois le jeudi. C'est déjà bien suffisant, voir trop. Pas le mercredi non plus.

Kaena lui tendit un tissu, qu'il prit et regarda un moment. Ah ouais, l'est bô, le tissu.

*C'est parce que tu es sales.*
*Eh ! Va donc chi-*
*TA BOUCHE. Tu as de la tarte.*
*... Ah. Bah fallait le dire.*

Et le tissus fut salit à son tour. Le pauvre. Il est payé combien lui pour supporter la saleté des autres ?
Ça ne finissait pas, ces clients. Kaena n'arrêtait pas de bouger, va accueillir lui là-bas, retourne derrière le comptoir, va servir à une table, revient, ahhh ... ça l'étourdissait de la voir partir et revenir. Il tambourina sur le bord du comptoir avec ses deux index un moment, examinant les trucs qui se trouvait sur le comptoir.
Madame aux cheveux d'ébène revint aussitôt dite, aussitôt fait.

-Alors, tu vas bien prendre un autre cocktail hum ?
«Pourquoi pas. Shoot l'affaire, Kae'.»

Mais c'était booon ... Zenith n'allait pas être content. Bah, c'est un détail. C'est juste une batte de baseball.
Klans la regarda faire son manège à nouveau. Allez, échappe un truc ! Ça va être marrant !

«Si tu bosses seulement les mercredis, les jeudis et le weekend, tu fais quoi alors le lundi, mardi et le vendredi ?»

Papote. Le blond va la faire papoté, parce qu'elle n'arrêtait pas quand elle s'y mettait. Ah, elle n'échappa rien, merdouille. Il sirota encore tranquillement.

«J'espère que tu finis pas bien tard.»

Elle allait lui lancé un regard interrogateur. Il le savait. Mais avant que ça n'arrive, il enchaina rapidement.

«Parce que j'aurais un p'tit service personnelle à te demander. Se serait pas mal que tu me reconduises chez moi. J'habite pas très loin.»

King Kong l'autre jour l'avait bien rapporté, alors pourquoi pas elle ? Kaena avait l'air de bien l'apprécier, en plus. Autant mieux en profité ?
Après d'avoir ''aspirer'' par la paille, ou bien littéralement boire cul sec le fond de son verre, il sillonna sa chevelure de sa main. Ouhlà, c'était quoi le pourcentage d'alcool, là-dedans ? Déjà qu’il ne voyait pas grand-chose, ça commençait à être en double. À peine. Mais assez pour le mélangé. Il buvait peut-être trop vite ? On va se calmer un peu.
Mais ne vous inquiétez guère ! L'aveugle avait encore toute sa tête ! POUETTE !

«Mais là, y'a pas juste ça à faire ici, eh ? Parce que à juste boire, je vais m'endormir.»

De la provocation ? Nan, pas vraiment. Juste la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Lun 7 Mar - 18:32

Hehe, à croire que sa voix était aussi attirante que son corps ? Cela expliquerait sans doute tout ces pour-boires qu'elle récolte ! Elle attrapa à nouveau diverse bouteille d'alcool et de sirop pour jongler avec et remplire un grand verre coloré. Elle le servit au blondinet decidemment très craquant. Ah, serait-il interessait aussi ? Ah moins qu'il soit curieux de nature, mais génaralement ce genre de question n'était pas poser sans une idée derrière.
Elle se pencha vers lui en souriant d'un air satisfait.

-Et bien, les autres jours je suis en cours ou il m'arrive de faire quelques missions en tant que mercenaire ... Mais je sèche régulièrement pour profiter un peu du temps libre ... Avec toi peut-être ?

Elle élargit son sourire avant de débarrasser Miyuki d'un plateau plein de verre vide. Le pauvre, elle le délaissait un peu ce soir ! Bin, tant pis ... ça compterait pour le bisutage du nouveau ! Qu'il se plaigne pas, elle, elle avait dû chercher un alcool dans toute la ville pour au final qu'on lui avoue qu'il n'existait pas ...
Ho là ! C'est que ça se présisait avec le petit blond. Pas si perdu et innocent qu'il en l'air le coco ... Alors comme ça il voulait qu'elle la racompagne chez lui ? Il était encore plus rapide qu'elle dit donc ! Mais il allait devoir attendre encore un moment.

-Ce serait un plaisir de te racompagner chez toi mon mignon, mais tu va devoir attendre un moment. Cette bande de fêtard par rarement avant minuit ou même une heure du matin. Elle marqua une pause. Mais si tu tiens pas jusque là, je pourrais bien prendre ma pause pour toi.

Elle allait pas laché ce jolie petit morceau ! Nan mais, elle était pas folle, un beau petit lot pareil, ça se laisse pas disparaitre dans la nature comme ça ! Elle s'éeclipsa un instant pour évité une catactrophe en entendant les apelles au secours de son collègue qui s'était immobilisé au milieu du bar, les bras plein de verre menassant de tombé. Elle récupéra le tout et commença à faire un peu de vaiselle rapidement. Vaiselle qu'elle abandonnera rapidement après avoir entendu la dernière phrase du blondinet.

Ah, comme ça il s'ennuiyait ? Tant qu'elle serait de service, personne ne s'ennuiera. Elle ferma le robiné et jeta un regard sur Miyu' qui était près de la sono.

-Miyu, monte le son !!!
-Year !!!!

Dans le bar, les clients levèrent leurs verre pour aclamer l'ordre de la serveuse. Le son monta rapidement, un bon son bien rock qui vous donne envie de sauter dans tout les sens ! Kaena monta sur le comptoir, juste en face de Klans pour attiré tous les regards sur elle.

-Alors les gars, il parait qu'ici on s'ennuie ?!?

La foule hurla "non" accompagné de hué et de sifflement.

-Vraiment ? Elle pointa Klans du doigt. Parce que j'ai ici un petit gars qui va s'endormir dans son verre apparemment !

Nouvelles huées, la brune attrapa Klans pour le monter sur le comptoir à ses côtés.

-Alors ? Il est pas beau celui là ? Alors les filles ? Qui veux porté compagnit à ce charmant blondinet aux yeux bleus ? Il est jeune, il est frais et il a besoin d'un mains douce et acceuillante pour le guider parce qu'il n'y voix rien !!!

Des cris de groupies en chaleurs montère.

-Il sais danser au moins !? Lança une voix féminine.
-C'est ce qu'on va voir ! Elle planta son regard dans celui du pauvre aveugle qu'elle avait entrainé dans un beau pétrin. Allez, dandine moi un peu ce fessier de rêve !

Kaena donna l'exemple et la foule commença elle aussi à l'imiter en dansant, encourageant le petit sucre d'orge en choeur.
Provoquer une serveuse aussi hystérique que Kaena est mauvais pour votre dignité. Elle n'allait pas tarder à lui enlever sa veste ...

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Lun 7 Mar - 18:50

Bon voila le topo : Un Turc qui fait appel a un membre du SOLDAT, ok, pas forcément courant mais normal, MAIS qu'un truc de grande renomée l'apelle pour lui dire de retrouver sa femme dans un bar pour une mission privée et de première importance SANS prendre la peine de venir lui-même, ça c'est louche, mais bon c'est très bien payé et puis une mission qui a l'aire aussi étrange, lui, sa l'éclate.

Genesis se rendit donc dans le bar de Balamb à la recherche de cette femme et de la petite troupe qui est sencée l'accompagner...Bon a première vue pas là mais avec quelque interrogatoires sa devrait aller. Aloors qui est l'heureux élus? Tins un ptit blondinet sur la piste de danse qui s'en sort pas, cible idéale. L'imposant homme se fraya un chemin sur la piste et en choppant le bras du jeune garçOn l'entraîna a un endroit ou il pourraient s'entendre sans hurler (Genesis HAIS se répéter...)

- Dis moi, tu saurais pas ou est Lucrécia Crescent?

Bah ouai, droit au but avec lui, il allait pas y passer la journée. Bon, ennuis en vue, serveuse hystérique en approche...
Genesis soupira.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Lun 7 Mar - 19:32

Bon oui voilà elle se mettait à jacasser. Du temps libre avec lui ? Pourquoi ? Jouer au bingo ? Faire des maisons avec des blocs lego ?
Galère, minuit, voir une heure du matin ... nan mais il avait cour lui, demain. Shandriss allait le tuer si il n'allait pas se réveiller ... c'était un choix de vie ou de mort. Pas marrant.

Puis la suite s'en suit, patati et patata. Klans hocha parfois la tête, lui montrant qu'il écoutait attentivement. Il ne regardait pas grand-chose à vrai dire. Comptoir, les yeux améthyste de la jeune femme, comptoir, les yeux améthyste de la jeune femme, comptoir, les yeux-- NON MAIS ELLE FAIT QUOI LÀ !?

Kaena embarqua sur le comptoir, juste devant lui. Il écarquilla les yeux, relevant subitement la tête. Elle foutait quoi ? Une chance qu’elle n’avait pas une jupe, parce qu'il pourrait voir en-dessous.

Hmmm, un dessous de juuupe ... hein, quoi, non, jamais. Pfff.

Ah bah portait-elle une jupe ? Bon il ne voyait pas très bien, le regard dans les airs comme ça, avec un spot de lumière lui flashant dans les yeux depuis le plafond.
L'aveugle se retourna lentement, pour jeter un œil sur la foule à laquelle elle s'adressait. Aaah ... non ... il n'aimait pas ça ... il se retourna, courbant légèrement le dos pour se renfermer sur lui-même. Aveugle ? Non il n'y en avait pas. Vous vous trompez de personne madame, je vous pries de laisser un message, je vous rappellerez aussi tôt que-- NON MAIS ELLE FAIT QUOI ENCORE !?

Hop, le jeune homme blond se retrouva à côté d'elle sur le comptoir. Visiblement mal à l'aise, il jeta un regard perplexe à la barwoman.
Il rougit un moment lorsqu'elle lança un avis d'aide à son égard. Non non non ! Pas ça ! Il ne voulait rien savoir !

Voilà, pour une fois qu'il pensait que tout allait bien terminer, c'était galère.

Puis Kaena lui demanda de bouger. Non. Bah non. Il ne voulait pas. Il n'avait jamais vraiment essayé non plus. Il resta là, à lui jeté encore son regard perplexe de ses yeux azurés.

«Ahh ... en fait, tu me rappelle que j'ai un truc à faire ?» glissa-t-il, sous un rire nerveux.

Vas-y casse-toi !

Avant qu'il puisse se sauvé tel un Bambi en furie, on l'attrapa.

Oh Dieu, c'était qui ça ?

Tiens, un homme l'arracha de son stage. Pédophile ? Nan mais change de cible, il a dix-huit ans le gars, donc ses fesses sont trop vieilles pour toi.

- Dis-moi, tu saurais pas ou est Lucrécia Crescent?

Premièrement, Klans se délivra de sa poigne.

«Salut à toi aussi, vieux pédo'.»

Deuxièmement, l'aveugle fronça les sourcils.

«Non et toi ? C'est quoi, j'ai une étiquette dans l'front écrit ''sonnez-moi si vous cherchez quelqu'un'' ? Nan mais si tu veux lui parler, pogne-toi une cabine téléphonique et téléphone-là, elle va te répondre elle-même, ta nana ! Vieux con désespéré !»

D'une main, il le poussa farouchement de lui. Non mais franchement ... s’il veut se faire des amis, ce n’est pas comme ça qu'il va s'en faire. Vieux con poussiéreux. Ça ne sait même pas que les téléphones ça existe, même aujourd’hui. Eh oh, réveillez-vous. Ils seraient peut-être plus au courant de ce qui les entoure s’ils arrêteraient d’écouter les feux de l’amour et top model pendant leurs journées complètes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Lun 7 Mar - 19:53

Teigneux, bourré, ou juste con...a choix...Bon plan B y'avait plusieurs possibilités :

1) Ramener le petit merdeux, lui en coller une et lui faire cracher le morceau.
2) Ramener le petit merdeux, lui en coller une et même si il sait pas et lui en foutre une autre pour lui apprendre a parler a ses aînés.
3) Mettre le feu a tout le bar et discuter après.
4) Mettre le feu eu petit merdeux et demander aux autres.
5) Tuer tout le monde.

...hum quel choix compliqué...

Improvisation.

Le petit merdeux passa par la fenêtre avant qu'il n'ai eut le temps de dire autre chose qui aurait put lui couter la vie. La serveuse prit une mine agressive.
Tiens? Elle est volontaire pour une autre vitre? Bon pas le temps de discuter avec une demoiselle en colère. Le reste de la scène se passa relativement rapidement. On va faire court.

Petits étudiant insignifiant.
Attaque groupée.
Passage par différentes trajectoires.
Bar vide.
SMS.
Coordonées du bon bar.

**C'est con ça...**

Genesis sorti tranquillement du bars vide et laissa les jeunes se démerder avec les flics qui arrivaient.
Revenir en haut Aller en bas
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Lun 7 Mar - 20:32

Quel soiré ! En fait, c'était un super soiré jusque là. Le petit blond se cherchait même une excuse c'était adorable. Elle tendit la main vers lui pour l'entrainer à danser avec elle, mais soudain, fiutt, à plus de petit blondinet ... Non !! SON petit blondinet !! Quel grognasse avait bien pu lui piquer SON blondinet avant même qu'elle ai commencé les enchères ! C'est pas faire-play !!! Elle cherche la voleuse du regard et tomba sur une rousse coinçant son blondinet dans un coin ... Ho tiens, c'était UN voleur et donc UN roux. Très jolie roux même. Arf, il semblait plus âgé qu'elle et alors ? Elle était déjà sorti avec des gars 25-30 ans ! Et croyait le, c'est plus interessant que les garçon de son âge qui sont souvant immature et peu endurant ....

Quelques huées s'était fait entendre, tout le monde réclamé le petit blond mais la ... Gling ... A pu de blondinet (fois deux) et il passa par la fenêtre. Kaena soupira et posa ses point sur ses hanches alors que son regard venait se bloquer sur le torse de l'homme.

**Un SOLDAT ? Wa, c'est rare pas ici ... Qu'est-ce qu'il veut à mon petit surcre d'orge ? Serait-ce un petit voyou qui cache son jeu ?**

Elle sauta de son perchoir alors que le fameux soldat roux devenait fous et laissait abattre son couroux sur tout les clients-choux. Bah, encore un malade ... Cette fois, son jet d'eau ne suffirait pas à calmer la baguare, tant pis, elle aussi vola à travers la fenêtre, ce ne fut pas une mauvais chose puisqu'elle vint attérire tout juste sur le blondinet. Elle laissa un rire s'échaper de sa gorge et se redressa, posant son regard sur l'aveugle.

-Haha, ça à l'air d'être un vieux grincheux. Tu lui as dit quoi pour qu'il pique une tel colère ?

N'importe qui aurait piqué une crise et crié sur tout ce qui bouge en tentant de se vanger du rouquin, mais pas elle. Non, elle passait un trop bon moment avec Klans pour se prendre la tête avec une chose aussi stupide ... Enfin, cette chose stupide avait quand même détruit toute les fenêtres du bar ...
La brune se leva, tendant la mains à Klans pour l'aider à se relever. Elle se tourna ensuite vers le bar ....

-Ho merde, le patron va nous tuer ...

Encore une chance qu'il y ai les video surveillances pour prouver qu'elle n'y était pour rien ... Les siraines de police se firent entendre et ces messieurs représentant de l'ordre de tardèrent pas à débarqué. Wow, rapide ! En fait, Miyu avait courut dans l'arrière cuisine dés que le roux avait envoyé son surcre d'orge pas la fenêtre. Il était réatif celui là ! D'ailleurs, en parlant de son collègue, c'est lui qui alla acceuillir les policiers pendant que Kaena faisait un petit tour des lieu.

-Bon ça va ... Il y aura juste les vitres à remplacer. Elle poussa un petit soupir, se tourna vers Klans et rit. Sérieusement, il te voulait quoi ? Avoue, en fait tu es ce canibale que tout le monde cherche ! Ou mieu, le blond dont il parle aussi là ... qui à fait disparaitre un groupe d'étudiant en un claquement de doigt. C'est toi ? Ou ... peut-être à tu couché avec sa femme ?

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Lun 7 Mar - 20:54

NON. Il n'était NI bourré, NI con, NI teigneux. P't'être un peu teigneux. P't'être un peu con aussi. Mais pas plus con que le vieux con en avant de lui. En tout cas, je te dis qu'il y en a avec un complexe d'attention. Yo yo yo, t'as vu Lucrecia ? Chill, mann. Bah oui, pourquoi il saurait ça lui ? C'est parfaitement logique, voyons. Surtout lui, c'était le bon choix, un aveugle. C'était aussi pire que de demander à un type qui a les jambes couper et asthmatique faire un marathon. Une bonne blague.

Et comme il ne savait carrément rien, qu'il l'avait complètement bouché et que le vieux con n'avait rien à lui rétorquer, bah il l'envoya par la fenêtre.
C'est ça, retourne à ta charrette à la recherche de binouche, brave mousquetaire.

Pour couronner le tout, Kaena passa aussi par la fenêtre. Un peu de joie dans cette maljoie. Mais pas pour Klans. Il figea sous son poids, lâchant un râlement plaintif. Urgh ... pousse ... toi ...

-Haha, ça à l'air d'être un vieux grincheux. Tu lui as dit quoi pour qu'il pique une tel colère ?

L'aveugle grogna comme réponse, en prenant la main que lui proposait sa nouvelle amie. Oui, il l'a considérait déjà de la sorte.
Klans se releva, avec sa précieuse aide. Galère. Ce vieux con avait intérêt de s'être tirer, parce que c'est le bonhomme blond qui allait lui tirer Zenith dans les dents. Il aurait eu l'air d'un beau con chez le dentiste. Ah non, c'est bien vrai, les hommes de cro-magnons n'y vont pas, chez le dentiste. Ah mais ce n’est pas pour ça qu'il avait une haleine de chiottes ?
Bon.
Il allait piquer une crise de nerf, là. Pour une fois qu'il ne pétait pas les plombs au moins une fois, dans une journée. Il ne pouvait blâmer personne, cependant, il le savait. Kaena, l'autre type louche là-bas et les jeunes du bar n'y étaient pour rien.
Avec une mine complètement emmerder et exaspéré, il passa une main sur ses vêtements. Il remarqua en même temps que les policiers étaient déjà sur place. Wow. Probablement arrivé en jet privé.

«J'fous quoi encore moi, dans cette histoire,» ah, ça vous dit quelques choses, cette phrase ?

La jeune femme aux cheveux d'ébène fit le tour de son précieux bar. Elle revint rapidement le voir. Au lieu d'être en colère, elle semblait ... amusée ?

-Sérieusement, il te voulait quoi ? Avoue, en fait tu es ce cannibale que tout le monde cherche ! Ou mieux, le blond dont il parle aussi là ... qui a fait disparaitre un groupe d'étudiant en un claquement de doigt. C'est toi ? Ou ... peut-être à tu couché avec sa femme ?

Quoi quoi quoi ? Mais non !
Klans ballota ses mains devant lui, arborant une mine totalement gêné et confus.

«T-Tu te trompe de gars, là, bafouilla l'aveugle, j'ai rien fais, je lui est remis les idées en place, parce que c'était un vieux pédophile, qui n'est même pas capable d'utiliser un téléphone pour appeler sa femme !»

Puis son mouvement traditionnelle lorsqu'il était en colère fit surface. Devinez !
Le blond ébouriffa agressivement sa chevelure, serrant légèrement les dents.

«J'attire les bons à rien et les cons. Le karma m'en veut. C'est clair. Alors enlève tes idées de débiles dans ta tête, parce que je n'ai rien fait.»

C'était à elle de le croire ou non. Il n'allait pas perdre son temps avec ça, elle croirait ce qu'elle voudra. Klans figura que c'était le moment propice pour se casser. Là, c'est vrai qu'il avait fait quelque chose de mal. Quoi donc ? Partir sans payer sa note bien sûr. Mais avec toute cette commotion, elle n'allait quand même pas s'en rappeler, hein ? Il croisa les doigts mentalement et les orteils pas mentalement.

«Je sais pas si tu restes ici, mais en tout cas, moi je me barre, avant qu'une météorite décide d'écrasé ici, tiens, tant qu'à y être.»
Revenir en haut Aller en bas
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Lun 7 Mar - 22:20

Elle riait bien en écoutant le pauvre aveugle maltraité tenté de se justifier et de se défendre. Il était encore plus mignon ainsi ! Elle éclata finalement de rire à la dernière phrase de défence du petit teigneux.

-Je te crois ! Pas la peine d'aller payé un avocat pour me convaincre !

Elle jeta un oeil sur Miyuki qui parlait au policier, ces derniers commençant à faire l'état des lieux. Le soldats qui avait faire ça allait être facile à retrouvé ... Une déguaine pareil, il devait pas y en avoir des centaines.
Le blondient décida donc de partir, comme beaucoup des clients d'ailleurs ... Il appsèrent régler leur consommations aurpès de Miyu' ... En fin de compte, le bar fermera plus tôt que prévu ... Kaena retint le jeune homme par le bras.

-He, t'oublie pas quelque chose toi ? Fit-elle avec un sourire.

Nouvelle vision très amusante, celle d'un jeune totalement dépourvu et paniqué. Il regarda la jeune femme, puis son regard s'affola et regard tout autour de lui pour finir par se bloquer sur les policier. Elle suivit son regard, sourit de nouveau ... Elle avait comprit.
Elle se pencha vers lui en faisant un pas en avant.

-He panique pas sucre d'orge ... Si tu accepte de sortir avec moi un de ces soirs, je te laisse un surcit ça te va ? Et puis, je devais te raccompagner chez toi aussi !

Elle se tourna vers Miyu et siffla pour attirer son attention.

-Je te laisse quelques minutes, je racompagne notre petite taupe chez lui !

Sur ces mots, elle agripa doucement le bras du blond.

-Alors, c'est où chez toi ?

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Lun 7 Mar - 22:58

Ahh Klans était essoufflé après sa passe de frustration. Urgh, ça lui pompait l'énergie. Pendant que Kaena se marrait, lui il avait plutôt envie de péter un truc. Il n'aurait pas au moins à tenter de la convaincre avec des choses qu'il n'avait pas faites. Ouf, elle le croyait.
Pendant qu'elle observait son collègue de loin, Klans entreprit de s'éclipser. Hohoho, oui, comme ça ! Elle n'allait voir que du feu ! Sourire malin aux lèvres, il se déplaça sur la pointe des pieds.
Zut. Elle lui choppa le bras faisant signe s’il avait oublié quelque chose. À cette phrase, il tourna légèrement la tête en laissant un rire innocent, en haussant les épaules.

«Oublier un truc ? Pas du tout ... de quoi tu parles ? Hahaha ... ha ...»

Qu'est-ce qu'il est nul.
Il ne pouvait plus se faufiler hein ? Il allait devoir s'y faire. Klans soupira en faisant la moue. Sortir avec elle ? Bon, pourquoi pas, c'est comme une amie après tout, non ? Ça pourrait peut-être l'amusé, cette sortie.
L'aveugle s'avoua vaincu.

«Ah ... pas de troubles ... temps que tu m'apportes pas danser, ça me va. J'suis nul de toute manière. Si c'est ça que t'avais en tête, alors trouve un autre truc !»

En fait ... toutes les possibilités aillant rapport avec un rancard ne l’amusaient pas trop. Danser c'est pourri, cinéma on en parlera pas, restaurant c'est plus que nulle et quoi d'autre ? Bowling ? Non mais vous voulez rire là ? Non. Pas de sortie du genre avec lui. Il priait qu'elle trouve un truc qu'il allait aimer, malgré que ce soit très peu probable. Surtout quand ses activités consiste à aller à l'école, dormir (surtout dormir), se pété la gueule avec Elinil, explosé un câble à son autre frère, achaler Shandriss, manger, aller à la pâtisserie, s'entrainer et de jouer du piano. Côté ami ... bah il n'en voyait tout simplement en dehors de l'école. Ils les aimaient bien, ses camarades, mais pas au point de trainer avec eux en dehors de l'école. Résultat, il restait à la maison.

-Je te laisse quelques minutes, je raccompagne notre petite taupe chez lui !

Pourquoi tous les gens qu'il connaissait finissaient toujours par le nommer ''taupe'' ? Grmbl !
Kaena revint vers lui, et lui agrippa le bras. Doucement. Le blond remua légèrement face au geste, mais il n'allait pas s'enfuir. C'était bien différent de la dernière fois. Avec Reanbell, c'était elle que ça embarrassait, parce que c'était une coincée de la vie, donc il prenait le dessus. Mais avec une jeune femme ouverte et parfaitement à l'aise comme Kaena ... c'était un peu plus difficile, surtout que celle-ci se servait de sa main pour le conduire, restant donc côte à côte.

-Alors, c'est où chez toi ?
«Euhm ...»

Cela lui prit un peu de temps pour formuler une réponse, absorbée par ses pensées. Il finit par lui répondre de son adresse. Klans n'allait pas pouvoir la diriger en parlant, parce que ... pour être honnête ... il s'était ramassé quelque part où il n'a jamais, jamais mis les pieds.
À peine plus loin, Klans tourna son regard azur vers elle, légèrement inquiet.

«Ça te dérange pas trop j'espère ? Surtout que ton collègue est tout seul là-bas à causer avec les flics ...»

L'aveugle pencha la tête pour regarder ses pieds. En secouant légèrement la tête, il rhabilla sa facette énergique et enjouer de d'habitude.

«En fait, c'était une sacré vacherie que t'as fait là tout à l'heure. Oui, l'aveugle désigna quand elle avait monté sur le comptoir et qu'elle l'avait trainer avec. Tu fais souvent le coup aux gens paumés ?» dit-il en souriant légèrement.

Bah oui mais il avait le droit d'être curieux. Elle était abordable, facile de papotage et il aimait bien en savoir plus sur les personnes avec qui ils causaient, comme tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Mar 8 Mar - 0:45

Hum ... alors comme ça, Monsieur n'aimait pas danser ? Il allait falloir qu'elle lui donne le goût alors ! Bon, elle éviterait à l'avenir de le mettre dans une tel situation que précédemment, oui, elle pouvait parfaitement comprendre que certaine personne trouve ça gênant ... Rho et puis hein ! Sortez vous les doigts du c*- ... Du nez !! Il faut savoir vivre, danser, s'éclater !! Se couper un peu du monde, ne pas se préoccuper du regard des autres ! Il était mignon, mais un peu coincé. Mais pas de panique, elle se charger de lui enlever le balait qu'il avait dans l'arrière train ! Elle allait le dévergonder le petit gars !

-Ah ouais tu aimes pas ça danser ? Domage, moi qui me faisait un joie de te montrer ma danse du ventre pour te l'apprendre ...

Très impressionnant comme danse ! Allez savoir pourquoi, ça plaisait beaucoup au garçon quand elle le faisait ... Mais imaginait un peu un type comme Klans tenter de le faire ... Ridicule non ? C'était bien plus alléchant de l'immaginer en train de faire des pompes ! C'est qu'il avait l'air bien fait le garçon sous cette veste .... Qu'elle n'avait même pas eut le temps d'enlever ! Ah, ça serait pour la prochaine fois !

«Ça te dérange pas trop j'espère ? Surtout que ton collègue est tout seul là-bas à causer avec les flics ...»
Elle arbora un larg sourire.
-Quoi ? Tu rigoles ! Au moins comme ça, je sais où tu habite, tu me fileras pas entre les doigts. Si tu cherches à me fuire, je camperais devant chez toi jusqu'à ce que tu accepte de tenir ta parole !

Elle était parfaitement capable de le faire ! Il était prévenu. Et puis, posé un lapin à Kaena était le genre de truc à la mettre en rogne et à la faire débarquer chez vous avec un bazouka ... Hum voyez ?
Elle prit donc bien note de l'adresse du jeune homme ... En fait, quand il disait que ce n'était pas loin tout à l'heure, il n'avait aucune idée de ce qu'il disait ! Ce n'était pas à l'autre bout de la ville non plus, mais ce n'était pas à côté. En fait, c'était plus proche de chez elle que du bar. He mais ... C'était très très bon ça !

Le blondient revint sur la petite épreuve de la jeune femme. Il n'avait pas aimé ? Et pourtant il n'avait encore rien vu ! Elle aurait dû le vendre au enchère et comme c'est lui, elle lui aurait fait dansé un petit slot ou bien une autre danse à deux ?

-He, tu l'as bien cherché aussi. Au Light-Angel, on ne dort pas ! On bois, on danse, on rit, on cris : on s'amuse quoi ! Mais on ne dort pas. Estime toi heureux que le fous furieux soit arrivé pour te sauver, d'habitude les gringalet comme toi je les vend au enchère ! Elle eut un petit rire de nostalgie. Si, si sérieusement. Après je aprtage la sommes avec le lot ! Dans ton cas, ça aurait pu t'aider à payer la note en plus.

Il firent quelques mettre, quand Kaena se rendit compte qu'elle n'était même pas sûr qu'elle draguer le bon gibié. C'est à dire un homme seule. Elle avait beau être une "prédatrice" elle avait certain principe, et ne séduisait jamais les hommes dont le coeur était déjà prit, même pas une petit amourette ou relation non officiel à distance. Des qu'elle savait qu'un garçon avait une autre fille en vu ou était en vu d'une autre fille, elle ne cherchait pas ... Après, si c'était eux qui venait, elle n'y pouvai rien !

-Au fait, tu es célibataire au moins ? Parce que je doute que ta petite amie apréci que je te donne un rancare.

Oui elle était directe. Mais pourquoi devrait-elle être subtile ?

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Mar 8 Mar - 2:10

Apparemment elle avait fait une danse du ventre. Dommage, ce n’était pas vraiment là que ses yeux bleus regardaient tout à l'heure. À vrai dire, il ne s'en rappelle pas vraiment. Le drame ... tant mieux, parce qu'il ne voulait pas l'apprendre, oooh que non.
Décidément, il disait non à beaucoup de choses ce soir. Depuis combien de temps il était compliqué comme ça ?
Klans tira légèrement son bras, tentant d'échapper à la poigne qu'elle avait pris sur son bras. Il n'y avait personne, il pouvait se débrouiller seul pour marcher ... mais Kaena n'avait pas l'air de vouloir le lâcher.

Parlant de la femme en question, elle lui répondit à sa première question.

-Quoi ? Tu rigoles !

Soulagement. Ça ne la dérangeait pas !

-Au moins comme ça, je sais où tu habites, tu me fileras pas entre les doigts. Si tu cherches à me fuir, je camperais devant chez toi jusqu'à ce que tu acceptes de tenir ta parole !

... Quoi ? C'était peut-être elle, la pédophile, après tout. Elle foutait les boules au jeune aveugle là. À l'affirmation de la jeune femme, il eut un gloussement, qu'il laissa échappé en rire. Ah mais qu'est-ce qu'elle pouvait être marrante ! Pas besoin de s'inquiéter, avec un jeune homme comme Klans. Il tient toujours parole ainsi que ses promesses.

-He, tu l'as bien cherché aussi. Au Light-Angel, on ne dort pas ! On bois, on danse, on rit, on cris : on s'amuse quoi !

Dans un murmure et un haussement d'épaules, il s'échappa à voix basse.

«Ah ça, je l'ai bien remarquer. Vous êtes juste une bande de fous.»

La barwoman ne s'arrêta pas là. Elle lui expliqua le plan diabolique qu'était ses enchères. Ah pauvre blond, il venait de se faire traiter de gringalet. Il était si misérable ? L'aveugle n'espérait pas. Sur une dancefloor ... bon il devait probablement l'être. Mais bon qui est VRAIMENT parfait, sans faille, à leur première fois ? Danser, c'est comme autre chose, ça s'apprend. Mais Klans n'avait guère le goût de s'appliquer à cet art, tout au plus qu'il était trop crispé pour ce genre de truc et que ça ne piquait pas son intérêt. Les aveugles, ça pile sur les pieds des autres en dansant, je vous rappelle.
Il renifla, en boudant. Pâh, il s'en foutait ! Qui avait dit que danser était essentiel ? Lui il savait très bien cuisiner. En voilà un truc important ! Tiens, il lui en mettrait plein la vue une fois, avec ses talents culinaires (même si il n'aime pas du tout les utilisés ni cuisiner).
Contrairement à ce qu'il pensait, ça ne s'arrêta pas là. C'était clair, désormais, ils allaient parler jusqu'à ce qu'ils se rendent chez lui. Eh bah tant mieux !

-Au fait, tu es célibataire au moins ? Parce que je doute que ta petite amie apprécie que je te donne un rancard.

O-Ouch. C'est un coup de poignard dans sa fierté de mâle, ça. Pourquoi ? Bah parce qu'il l'est depuis le début des temps. Sur la question, Klans perdit un moment l'équilibre, une légère rougeur aux joues. La barwoman ne passait pas par quatre chemins ! Un peu comme lui, en fait, quand il sortait les gonds ou qu'il était sur les nerfs. Il était plus que direct, c'était horrible. Et affreux.

«Bien sûr que je suis célibataire !» Hurla le blond.

C'était pourtant flagrant.
Déjà qu'il avait un cercle d'amis pas très grand, il avait encore bien moins de chance d'avoir une petite amie, blonde, amante, girlfriend, appeler ça comme vous voulez, dans n'importe quelle langue, mais non, il n'en avait jamais eu !
Et puis de toute manière, même si Klans adore les jeux et les blagues, il n'allait pas sauter comme ça sans réfléchir (étonnant, il sait réfléchir, quand il met du siens !) dans une relation et pour commencer, fallait premièrement qu'il tombe en amour, non ? C'était un passage essentiel, nan ? Le coup de foudre, pas un truc facile non plus, quand il ne voyait même pas.
Bon et puis trouver l'amour n'était pas vraiment important. Les choses arrivent quand il le faut et que c'est le temps pour, non ? Sans dire que les relations d'un soir ne l'intéressait pas non plus. C'était juste plus dégoutant que d'autre chose, pour lui. Quoi, il n'avait rien d'épatant dans, hop, une partie de jambe en l'air, enchantée Tristan, enchanté Paulette, j'ai bien eut du fun, merci bonsoir ! Et il ne cherchait pas pour autant d'avoir un intérêt amoureux. Et de toute manière, s'il s'aventure là-dedans, il préférerait une relation stable, normal quoi. Comme n'importe quelle couple.

Et Dieu, avec une fille qui allait le laissé respirer sans marcher sur sa liberté.

Ah oui c'est vrai, il était déjà amoureux ! Ah comment il a pu oublier ? Honte à toi, Klans ! Non mais vous ne saviez pas ? Bien sûr que le petit aveugle l'est. Il avait envie de se donner une tape sur le front.

«En fait, commença Klans d'une voix amusée, je suis amoureux.»

Il laissa des minutes de silences passés. Tiens, prend ça ! Vengeance pour ce que tu lui as fait subir ! Sale renarde ! ... Renarde ? Ça lui allait fichtrement bien !

«Du ciel, avoua-t-il entre un gros sourire et des gloussements, je suis amoureux du ciel, et des pâtisseries ! Rien d'autres et rien de plus vrai !»

Zenith, qui restait bien silencieux depuis tout à l'heure, laissa un rire raisonné. Son maitre avait bien raison.
Revenir en haut Aller en bas
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Mar 8 Mar - 21:11

A mesure qu'ils avançaient dans les rue, Kaena se dit qu'elle avait vraiment trouvé là un jolie lot. Il était craquant et avait le sens de l'humour sans être un de ces gros lourd qui rit bêtement comme des bôfs ... La brune afficha un large sourire lorsque Klans annonça qu'elle et ses clients du bar étaient une bande de fous. C'était pas faut, ils étaient un vraiment bande d'ado attardé qui vivaient pour rire et faire la fête, et elle l'assumait totalement !
Kaena eut comme une fausse peur lorsque le blond avoua qu'il était amoureux. Mince, pas de bol, pensa-t-elle dans un premier temps. Puis elle se mit à rire à l'aveus du jeune homme. Plutôt original comme amour ! Elle ne pourait pas, les amours à distance ou platonique, c'était inconcevable pour elle !

-Ho je voix ... Si je m'enduis de crème anglaise il y a une chance pour que je te plaise ?

Huuuuuuuummm ! Rien que d'y pensait, elle en avait des frissons ! On pouvait en faire des choses avec de crème anglaise .... Muhaaaa vraiment le pied que ce petit blond lèche la crème anglaise sur son corps ...
Hum, bon, bref ! On va pas décrire tout ce qu'elle avait dans la tête à ce moment là, ça risquerait de choquer les plus jeunes ... C'est sencé être tout publique ici non ?
La porta une de ses mains sous son menton d'un air réfléchis. Nan, les patisseries ce n'était rien face ... au sexe !

-Toi, tu es vierge ! Elle rit alors que le jeune homme la dévisageait. Y a qu'un puceau qui peu dire que la nourriture n'a rien de tel, c'est tous ce qu'on pense avant d'avoir goûter à la vrais vie, au vrais plaisir ! Tu voix ce que je veux dire ?

Pour accompagné ses mots, elle avait entouré les épaules de Klans de son bras, elle ressera son étrinte puis le relacha finalement. Peut-être avait-elle était trop directe cette fois ? Elle l'avait véxé ? Elle espérait pas.

-Enfin, tu sais, c'est pas une honte ... Au contraire !

Elle croisa les mains dans son dos tout en suivant le chemin vers la demeur du blondinet.

-Hum ... t'es pas faché hein ? Elle prit la main sur garçon pour bifurquer dans une autre rue. Allez, parle moi de toi. A par les patisseries et le ciel, tu aimes quoi ? La musique ? Je supose que pour un aveugle, ça doit être dificile d'aprécier les films muets !

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Mar 8 Mar - 22:45

-Ho je vois ... Si je m'enduis de crème anglaise il y a une chance pour que je te plaise ?

Prudence, quand même. Il avait l'imagination facile. L'aveugle haussa les épaules, mine de rien, avec un sourire en coin. Kaena avait l'air de s'apprêter pour lui sortir encore un truc débile.

-Toi, tu es vierge !

Klans prit soin de la dévisager, avec lenteur. C'était facile à voir aussi, ou quoi ? Mais non ! Ça ne se peut pas ! Ça ne se voit même pas ce genre de truc !
Bon il ne pouvait rien faire pour remédier à la situation. Et ça lui faisait quoi elle d'ailleurs qu'il n'ait jamais bow chika bow wow ? Ça le concernait à lui tout seul, non mais ! Ce n’était pas sa psychologue !

-Y a qu'un puceau qui peut dire que la nourriture n'a rien de tel, c'est tous ce qu'on pense avant d'avoir goûté à la vraie vie, aux vrais plaisirs ! Tu vois ce que je veux dire ?

Lorsqu'elle lui entoura les épaules avec un bras, Klans ne pu que lâcher un râlement gêné, une rougeur aux joues. Pas comme si il avait quelque chose à lui répondre ou qu'il devrait sourire, ça serait con.
Puis bon oui il savait à quoi elle faisait allusion. Il savait comment ça fonctionne et il n'avait pas sept ans, franchement.
Non il en a quatre tous comptes faits.
Kaena précisa rapidement que ce n'était pas une honte. Alors fallait rester puceau ou quoi ? En échange de ça, on vie le ''vrai'' plaisir ? Ça le mêlait son truc, là, et il ne comprenait pas trop. Donc c'est super d'être puceau, fallait être fier, à condition qu’on n’ait jamais vécu le vrai ''fun''. Hmm ... ça donne mal à la tête.
Non il n'était pas vexé, le blond trouvait juste ... l'inutilité du sujet. Nan c'est bien, fallait en parler, mais elle écrasait un peu sa fierté d'homme. Enfin il avait envie de se mettre dans un coin et de pleurer un peu, affiché une pancarte inscrit ''virginité à vendre''. Il n'y aurait pas des intéressées ? Oui intéressé avec un E merci bonsoir.

L'aveugle se laissa trainer quand elle le tira, afin de se diriger vers une nouvelle rue. Ça va, il avait l'habitude.

-Hum ... t'es pas fâché hein ? Klans secoua la tête à cette question. Allez, parle-moi de toi. A par les pâtisseries et le ciel, tu aimes quoi ? La musique ? Je suppose que pour un aveugle, ça doit être difficile d'apprécier les films muets !

Non bon, elle l'avait juste mit un tantinet mal à l'aise et embarrassé. Elle avait un don pour ça, apparemment. Tout au plus que Kaena avait l'air d'y prendre un malin plaisir par bout.
Parler de lui ? Klans ferma les yeux, pensif, réfléchissant à ce qu'il pouvait révéler sur lui. Pas grand-chose, honnêtement. Pour la musique, c'était vrai, il va l'avouer. Bon il allait papoter sur son cas, sur ses trucs qu'il aime, malgré qu'il n'aime pas qu'on le met le centre d'intérêt sur tout simplement ''lui''.

«J'aime pas grand-chose en y pensant ... bah ... j'aime ... dormir. Et t'as raison pour la musique. Mais je sais seulement jouer du piano.»

Pas qu'il avait mieux à faire à l'orphelinat. Avec un piano à queue sous son nez après quelques semaines, il s'était résolu à apprendre. Et il l'a appris tout seul, indépendamment des autres. Pas mal le blond, quand il le veut, hein ?
Sinon il foutait carrément rien ... il n'aimait rien d'autre de particulier non plus. Il devait paraître totalement plat. Linéaire. Pas intéressant en somme.

«Pour t'avouer, je fais pas grand-chose de ma vie, dit-il en souriant. Mais ce n’est pas plus mal, ça me plait comme ça. Ni plus ni moins.»

Pas qu'on pouvait faire n'importe quoi étant aveugle. Imaginez-le par exemple faire du ski. Imaginez le temps que ça prendrait avait qu'il s'habitue avant de prendre un truc dans la figure avant de se rendre dans le bas de la pente ! Vous voulez le tuer ! Les sports d'hiver étaient un gros non. Les autres passaient, cependant, il ne voulait pas une passion extrême à un sport. Il adorait ça, point barre. En dehors de ça, rien ne l'intéressait vraiment. Ah il avait déjà fait de la calligraphie, mais il avait perdu l'intérêt en cour de route. S'que c'était dur de l'intéressé, hein ? L'amuser était plus que facile, mais piqué son intérêt était une touuute autre histoire.
Klans allait se mettre à admirer Kaena pour ça, elle était étonnante.

«Vide le gars hein ? dit-il en riant. Je peux t'avouer un autre truc, avant que j'oublie. J'ai de gros talents culinaire, le prob', c'est que je déteste cuisiner !»

Ah il avait envie de taper dans ses mains et de gambader quand il avouait ça. C'était un truc dont il pouvait être fier, vraiment. Ce n’est pas tous les gars (surtout les gars) qui, à dix-huit ans, cuisinait comme les plus grands chefs sans avoir pris un cours là-dedans. Il apprenait très vite. Et seul. Surtout seul.

«Je pense que c'est tout, il lâcha un toussotement. C'est à ton tour, je t'écoute !»
Revenir en haut Aller en bas
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Mer 9 Mar - 13:25

Bon, le petit puceau eut un gros malaise l'espace d'un instant mais elle avait finalement réussit à relancer le sujet. Son regard flotter sur la rue, songeant qu'elle ne l'avait jamais visité auparavant ... Elle qui pensait avoir tout vu de cette ville ! Voila une bonne surprise. C'était un jolie petit cartier dont la plus part des habitants devait être de riches retraités à voir ces petits jardins fleurits. Qui avait le temps de s'occuper d'un jardin quand on doit encore allé au travail ? C'était tranquil en tout cas par ici, ça serait presque agréable, mais c'était trop peu animé au gout de Kaena. Elle, elle vivait sur le campus, dans une cité étudiante. Elle avait un petit studio mais c'était largement sufisant pour elle seule (ou les conquète qu'elle rammené occasionnellement) et puis, un soir vous êtes la dans votre petit 15 mètres carré à vous demander ce que vous allé bien pouvoir regarder à la télé. Vous faite le tour et vous vous rendez compte qu'il y a que des documentaire et de vieux films bidon dont vous devenez la fin des les premières minutes ... C'est là, qu'on toc à votre porte, vous ouvrez et vous découvrer un camarade, une bouteil de téquila à la main et un poste de musique sur l'épaule qui annonce qu'il vous faire la fête autour d'un feu de camps dans le parc. Et là, si vous êtes comme Kaena, vous les cité universitaire !!!
En regardant tout ce petits pots de fleur et nains de jardins (quel trouvait absolument affreux en passant) elle en vint à ce posé LA question fatidique.

**Qu'est-ce que je ferais quand je serais vielle ?**

Les fleurs, elle aimait ça mais côté jardinage elle s'arrêtait au petit cactus qui trônait dans les toilettes. Avec des rumatismes, elle ne pourrait sans doute plus faire de mécanique ni danser ... Oui, elle pouvait toujours devenir alcoolique !
Nan, la vieillesse se n'était pas pour elle. Elle s'arrangeait bien pour se faire tuer au combat un de ces jours, avant la crise de quarantaine de préférence. Oui, 35 ans c'était un bon âge pour mourir selon elle. Mourir ? Depuis quand pensait-elle à ça ? Elle n'allait pas bien, elle était fiévreuse ? En fait, Kaena ne pensait jamais au future, parce que penser au future approté à penser à la mort ou à préparer un "avenir". Elle, elle ne voulait rien préparer du tout, elle voulait juste profiter du jours que le destin lui offrait. Elle ne voulait vraiment pas réfléchir à demain.

Bref, elle se tira de ces songes qui ne lui ressemblait pas pour reporter son attention sur le blondinet. Ah, comme ça, il n'aimait pas grand chose ? Et bien, elle c'était le contraire. Mais ne dit-on pa "les contraires s'attire" ? C'est bien parce qu'ils se complètent que ce dicton existe. En tout cas, il était urgent qu'elle intervienne. Ce pauvre garçon ne savait pas vivre ! C'était navrant de voir des choses pareil. Surtout qu'il était mignon comme tout et plutôt drôle, il fallait qu'il sorte un peu de sa niche et qu'il voit du monde. Il est aveugle et quoi ? Il arrive très bien à marcher tout seul alors elle ne voyait pas en quoi son handicape l'empécherait de faire la fête !

Bien, à son tour maintenant. Aprète toi à y passer la nuit petit gars.

-Ah, la cuisine, je déteste ça aussi ... Mais le truc c'est que moi je suis nul. Donne moi un steak à cuire et je te sert des cendes ! Du coup, je mange dans des fast food ou je fais que des trucs instantané. Pas terrible pour la ligne, mais j'ai la chance de pouvoir manger comme un ogre et de ne pas prendre un gramme, comme les mecs ... Elle marqua une pause. Contrairement à toi, j'aime beaucoup de chose et je fais un tas de truc ! Dormir, c'est de la perte de temps pour moi, si je pourrait vivre sans sommeil, là se serait heureuse. Comme ça, je pourait faire la fête non-stop je soir, allé en cours vite fait le jour et m'occuper à des trucs plus interessant plutôt que dormir. Par exemple, la mécanique. J'adore ça ! J'ai une moto chez moi, je n'arrête pas de la trafiquer, du tuning sur moto. C'est encore mieu qu'un poupée ! Ah et après les petites séance amélioration, je vais faire des cources. Généralement je fais ça le samedi soir ou le mardi. On se donne rendez-vous sur la rue principal du centre ville à 22 heure avec d'autre motare, et là, on passe à fond devant le commisariat ! Après ça vire en cource poursuite c'est grandiose !!

Elle s'arrêta le temps de regarder autour d'elle pour reprendre ses marques. Elle lu la rue sur un panneau, ça lui disait rien du tout ... Bon, tant pis, elle entraina Klans avec elle et prit la rue. Avec un peu de chance, il atteindrait le centre ville et de là elle pourait retrouver le chemin. Mais ... avais-je déjà précisé qu'elle n'avait pas de chance justment ?

-Si tu veux, je viendrais te chercher en moto pour notre rencare hum ? Par contre, il va falloire que je dégonne un casque ...

Oui, parce que Kaena ne voyait pas l'utilité du carque à moto ... avec ses petites cources sauvages, cela lui avait valu pas mal d'heure de garde à vu, sachez bien aussi qu'elle était rarement complétement sorbre à partir de 21 heure !

-Et bien, ce serait domage que tu gaches ton don pour la cuisine. La prochaine fois que je trouve mon frigot vide je t'appelle, je vais faire les cources et tu viendras me faire un petit plat ?

Bein quoi ? Elle profite de ses contactes et alors ?
Alors qu'elle se rendez compte qu'elle avait déjà vu cette rue pleine de nains de jardin, elle songea un instant à ce film d'horreur qu'elle avait vu sur des jeunes piégé dans un cicle infernal qui les faisait tourner en rond dans la forêt et aussi celui avait les nains de jardin de tueur .... Elle était tombé dans un mixe ?
Un petit son étouffé explosa à côté d'elle (pof) et un nuage blanc laissa apparaitre le petit Mog qu'elle avait abandonné au bar ...

-Kupo !! Tu as oubjier ton Janpakjuthoj ! Fit l'annimal, l'arme en question dans la bouche.
-Ah, oups ... Merci Taiyou. Elle eut un petit rire gêné en mettant sa gunblade dans le foureau accroché à sa taille.

Elle petit mog regarda autour de lui.

-Qu'est-ce que tu fais là Kupo ?
-Je raccompagne Klans chez lui.
-Il habite où Kupo ?
-Heu ... Elle donna l'adresse, un peu confuse.
-Kupos, vous êtes perdu ! Suivez moi.
-Haha, moi ? Nous ? Perdu ? Pas du tout heum ... on te suis ...

Pas la peine de nier, t'es grillée. Bref, elle suivit le petit mog qui volait doucement devant elle.

-Ho fait, c'est Taiyou, mon mog. Et non, ce n'est pas une peluche électronique. Elle marqua une pause et sorti un petit tube rouge de sa sacoche. Ah et pour en revenir à notre conversation, je suis aussi une passionné des explosions. Je maîtrise l'eau en fait, mais j'aurait préféré le feu ... Tout ce qui fait "boum" moi j'adore !

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Mer 9 Mar - 22:42

Blasphème. Le gros blasphème qui venait de sortir de sa bouche. C'était horrible. Dormir ne peut pas être une perte de temps. Impossible ! Elle lui a sorti ça parce qu'elle était insomniaque ou un truc du genre ! Kaena, une fille qui dort pas bien. Ça colle, pour Klans. Bon, si elle prendrait le temps de souffler au lieu de toujours se tirer dans les murs et d'être en permanence bien ''crinquer'', peut-être qu'elle apprécierait la simplicité et la ... ''perte de temps'' qu'est dormir.
Pour Klans, rien de mieux qu'une sieste pour le mettre de bonne humeur et pour le remettre sur pieds. Ça lui permettait d'aller bien loin d'ici, en même temps, et oublier au passage les problèmes qu'il peut chopper. Les rêves, en plus, c'est toujours parfait.
Kaena s'élança pour de bon dans sa ligne d'activité. Comme si travailler au bar n'était pas assez ... elle devait tenir un horaire très précis chez elle, parce que franchement, elle fait beaucoup trop de trucs. La barwoman s’en souvenait par cœur, en plus. Klans ne comprenait pas trop. Il émit l'hypothèse que ses journées duraient quarante-huit heures au lieu de vingt-quatre heures comme tout le monde ...

Rendu-là, il avait gardé les yeux fermé. C'était fatiguant à cette heure. Il n'y voyait rien non plus, il faisait trop sombre pour qu'il puisse distinguer quelque chose correctement.

Klans refusa poliment l'offre qu'elle vienne le chercher en moto. Nan mais il aurait l'air con. Très con. Il avait son orgueil et c'était très important.

Petit plat. Hahaha, elle est bien bonne, celle-là. Ça n'existe pas, un ''petit plat'' avec Klans. C'est un méchant gros buffet, ou rien. Il n'y a pas d'entre deux. Kaena avait intérêt à avoir faim, très faim, très très faim, quand elle allait requiert ses services, parce qu'il ne connait pas la retenue. Bon allez, ça pourrait peut-être lui faire plaisir de lui cuisiner un truc, ça allait être la toute première fois qu'il allait préparer quelque chose pour une amie. L'aveugle ne cuisinait que pour son lui-même et parfois pour sa famille (mais Elinil était privé de souper dans ces cas-là).

«Si c'est ce que tu veux, ça me va,» répondit le blond en souriant.

Oh oui, et elle n'avait qu'à bien se tenir pour tout manger. Il n'allait pas y aller de main morte.

La petite bête poilue réapparut, tenant quelque chose dans sa bouche, qui se trouvait à être le zanpakutho de la jeune femme. Tiens, c'est intéressant, ça. Très. Ça le réconfortait un peu, au moins il n'était pas le seul à oublier son arme. Zenith lâcha une insulte à ce moment.
Ah comme ça elle était perdue ? Non il ne s'incluait pas là-dedans. Klans se faisait dépaumer par une paumée. Génial.
Le compagnon de Kaena prit en main pour les sortir de ce beau pétrin. Le blond tourna légèrement la tête lorsqu'elle sortit un objet de sa sacoche. Cependant, même avec les yeux ouverts, il n'aurait pas pu identifier ce qu'elle avait pris entre ses doigts.
Ouais, les explosions, c'est pas mal, l'aveugle était d'accord. Pas contente de maitriser l'eau ? Pourtant, c'était bien, comme élément. Enfin c'était son avis. En fait, il l'avait plutôt imaginé avec foudre, à première pensée.

«Je connais pas trop de gens qui maitrise l'eau, ça fait bien différent. Je maitrise le vent pour ma part, ce qui me sauve un peu la mise pour mon handicap, parce que ça me confère un ''sixième sens'' pour celui perdu. Sans ça ... je me promènerais avec une canne, je sais pas trop ...»

Et se promener avec une canne était impensable. Un chien guide non plus. Il préférait se déplacer indépendamment. Urgh. Ça lui plaisait comme ça.

«C'est bien les explosifs ... mais je préfère les armes blanches, surtout les katanas, sur ces mots, il enleva la corde de sur son épaule, qui servait de support pour son étui, désignant Zenith. Il a l'air vraiment con dans cette forme, je te fais pas dire. C'est une batte de baseball en fait. Dit coucou à Zenith !» s'exclama le blond enjoué, faisant balloté Zenith dans sa main droite devant la jeune femme.
*Arrête d'être con.*
*Ah t'es pas drôle.*
Revenir en haut Aller en bas
Kaena
Membres
Membres
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 06/03/2011
Localisation : Balamb

Feuille de personnage
Rang: Etudiante
Niveau: 3 / 100
Expérience:
0/1500  (0/1500)

MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   Jeu 10 Mar - 13:16

Elle eut un petit hochement de tête lorsque le jeune homme évoquant son élément. Elle n'y connaissait rien en maitrise de l'air, mais elle imaginait que ça devait être vien pratique, surtout dans ces soirés bien chaude en boite où vous danser tout la nuit, vous sortez et la pas une brise ! Alors vous vous ventillez avec la carte des cocktails mais c'est pas bien efficasse ... Alors que, avec quelqu'un qui maitrise le vent, c'est bien plus pratique !
Enfin c'est surtout pour sa vision, ça doit être pratique ... Sa doit faire de drôle de senssasion de s'orienté rien qu'en sentant les vidrations de l'air. Et il fallait avouait que voir ce joli gringallet avec une canne casserait le mythe et sex-apeal ...

Pas contre, elle n'était pas vraiment d'accore avec le blond en ce qui concerne les armes. Fait mumuse avec une lame et la balancer dans tous les sens c'était bien jolie mais un "boum" l'était encore plus. Elle tout de même étonné qu'un aveugle aprécie ce genre de bruit, elle aurait plutôt imaginait que ça serait carément paniquant pour lui. En fait, pour elle, l'arme idéal c'était vraiment la Gunblade ... Surtout la sienne qui cumulé plusieur sorte d'arme à feu ... Enfin, elle ne dirait pas non à un bon vieux lance roquette !!

**Muaaaah *ç* lance roquettes ...♥ **

Elle posa un regard amusé sur la batte en acier et fit en clin d'oeil en lui envoyant un baisé.

-Hello Zenith ♥
Elle passa un regard sur le mog dont les ailes battait comme celles d'un oiseau mouche puis reporta son attention sur Klans.
-Tu arrives à communiquer avec ton Zanpakutho toi alors ? Moi y a rien à faire, il est aussi muet ... que ... une épée ... Enfin, à la place j'ai Taiyou, c'est tout aussi bien et efficasse. Au moins, je suis pas perturbé par des paroles que seule moi pourait entendre ... Enfin, quoi que, on peut communiquer aussi par la penser. C'est très pratique en cours, les professeurs nous sépare de nos Zanpakutho pour les intéro' écrite pour évité les tricheries, mais il pense jamais à mon mog. Il reste à proximité et zoupla ! Un 19/20 assuré !

Elle déguaina sa Gunblage et toqua dessus avec le bout de son ongle.

-Hum ? Y a quelqu'un la dedans ?!? Tu pionces !? Elle donna un petit coup dans le vide qui siffla et posa son regard sur le blondinet. Dit, ton Zenith, c'est un monsieur ou une dame ? J'espère que le mien est un homme ... Une belle voix grave d'homme. En plus, il parrait que certain peuve voir l'âme de leur Zanpakutho sous forme humaine ... ça, ça doit être l'éclate ! Tu l'as déjà vu toi ?

_________________________________________________

Faites l'amour pas la guerre! Car une boite de capote est moins chère qu'une bombe nucléaire !!!
ღ Ti aïemo Ti ღ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un jour comme un autre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jour comme un autre
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jour 3 - Un autre meurtre, un autre jour!
» Une amitié pas comme les autres
» 01.03/11.C.Utah - Un hangar comme un autre
» Une petite chatte pas comme les autres.
» Juste pour rire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Otherworld :: •Le RPG• :: •Balamb• :: •Le Light-Angel•-
Sauter vers: