AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 pom pom pom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: pom pom pom   Sam 5 Fév - 21:09

Ce matin là, elle se réveilla en douceur par un baisé de son frère sur la tête. Il lui frottait doucement la tête pour lui faire ouvrir les paupières ... Etant sourde, elle ne pouvait pas faire confiance au réveils matin pour lui faire ouvrire les yeux, alors c'est frère qui s'en chargé.
Elle ouvrit doucement ses grand yeux pourpres, pour tomber aussitôt sur la profondeur océanique des yeux de son cher jumeau. Elle sourit doucement, lisant un "bonjour" sur les lèvres de Hisaka, et elle lui répondit de sa voix douce. Elle était confortablement installé sur le torse du brun et eut beaucoup de pein à se redresser, comme tout le matin. Elle devait avoué que le corps glacé de son frère était un véritable réconfort comparé à la chaleur qu'elle devait supporter en permanance à cause de sa pyrochynésie qu'elle ne maitrisait pas.

Hisaka se leva et alla poser son oreille contre la porte. Il échangea un regard avec sa soeur lui sorti discrètement, pour rejoinde sa chambre. Dans deux minutes, leurs parents adoptifs se léverait pour les réveiller.
C'était tout les jours comme ça : le soir, après l'extinction des feus, Hisaka venait la rejoindre dans sa chambre pour y passer la nuit, et repartait le matin avant le réveille de leur parents. En fait, ils supportaient très mal, l'un comme l'autre, de vivre séparrer. Ils dormaient bien mieu à deux, mais la seul fois où ils en avaient parlé à leur parents, ces derniers avait répondu qu'ils étaient "trop vieux pour ce genre de chose". Ils n'étaient pas d'accore, alors ils s'arrangeaient autrement. Il n'y a pas d'âge pour dormir paisiblement auprès de son frère !

Shokusai s'allongea, et attendit de sentir la main fraiche de sa mère venir se poser sur son épaule avant de se lever et de se diriger vers la sale de bain. Elle se prépara tranquilement, enfilant ses vêtements favoris : Une chemise blanche à grand colle, manches larges et assez courte au nivaux du ventre. Un short noir, des chaisettes raiyaient et des rangers.
Elle englouti un énorme petit déjeuné (elle mangeait comme 10 personnes et pourtant elle prenait pas un gramme) et fila vers l'académie accompagné de son frère.

Ils suivirent quelques cours enssemble, puis ils durent se séparer pour un cours de maitrise magique. Après avoir bûler quelques meubles et autre matériel scolaire ... Shokusai se rendit vers le parc, où elle attendrait Hisaka.
Elle marcha un peu dans le jolie jardin de Balamb, quand un grand stelle attira son attention. Elle alla se plantait devant ... Il s'agisait d'une pierre tombale où était gravé les noms des élèbes mort au combat lors de la grande bataille qui s'était déroulé il y a quelques jours ...
Cette bataille avait été provoqué par un offensive de Midgard à laquelle Balamb avait répondu. Beaucoup d'élèves furent envoyé au front, heureusement, Shokusai et Hisaka y avaient échappé.

Shokusai parcourut la stelle des yeux, reconnaissant quelques noms ... Elle serra son petit cahier de cuir contre elle avant d'aller s'asseoire sur un banc en pierre. Un nom resta dans son esprit, celui de Squall Leonheart.

**Lui ... il est allé à Utai ...**

En effet, si elle avait échappé à la bataille, elle n'avait pas non plus participé à une mystérieuse mission à Utai, sa ville natal il y a quelques mois. Elle aurait tellement aimé y retourné ... Elle se promettait qu'un jours, elle y retournerait avec son frère. L'un comme l'autre, ils ne se sentaient pas à leur place ici.
Alors qu'elle était dans ses pensées, elle regardait passé les élèves autour d'elle. Elle était très attentive, si quelqu'un l'apellait, elle devait pouvoir le voir, parcequ'il ou elle aurait beau crié, elle n'entendrait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: pom pom pom   Sam 5 Fév - 23:23

Toc toc toc.

«Marmotte ! Tu vas être en retard !»

Toc toc toc encore.

«Lève-toi, sinon tu vas partir tout seul !»

Silence.

«Bôh eh bien, si c'est ce que tu veux ! Je m'en vais !»

La studieuse descendit à deux marches les escaliers de la deuxième étage. En fait, cet étage servait de chambre à son frère, Klans, ainsi que celle de son plus grand frère ainé. La sienne était proche du salon, et celle du jumeau de Klans, Elinil, se trouvait au sous-sol. En fait, le but était d'éloigné les jumeaux le plus possible, question d'éviter les guerres de bombes atomique et de ne pas entendre des bazookas tirer à longueur de journée.

Shandriss attrapa une encyclopédie de médecine qu'elle était en train de lire sur le coin de son bureau dans sa chambre ainsi que son arc, qu'elle rangea dans son étui afin qu'elle le porte plus facilement. L'étui était doté d'une corde, que la jeune fille put accrocher à son épaule, de manière à ce qu'elle n'ait pas à le porter avec ses mains. La petite blonde n'avait que ça à apporter, elle n'avait jamais de livres de l'académie à la maison, puisqu'elle finissait ses devoirs toujours pendant les cours, tout en écoutant.

Alors qu'elle mit la main sur la poignée de porte d'entrée, elle tourna ses grands yeux roses sur l'escalier.
Un dernier petit coup d'œil ?
Shandriss remonta à nouveau les escaliers à grand pas, puis elle cogna à nouveau.

«Klans ! Je te préviens, c'est ta dernière chance !»

Toujours silence. Il faisait exprès ou quoi ? Shandriss s'impatienta et puis ... elle entreprit de cogner plus fort sur la porte.
BANG BANG BANG !

«Tant pis si tu ne changes pas d'idée ! Tu vas encore te faire gronder après par grand frère !»

Elle gonfla les joues, boudeuse, tenant proche d'elle son encyclopédie. Au diable le frère ! Il n'a qu'à se débrouillé tout seul ! Elle tourna les talons, puis retourna à l'entré. Elle mit rapidement une paire de ballerines blanches, décoré d'une petite boucle verte pâle sur le dessus.
Elle ouvrit la porte, puis elle fut accueilli avec chaleur par le soleil. Shandriss s'était vêtu d'une manière approprié pour la température d'aujourd'hui. Elle portait une simple camisole vert pomme, surmonté d'une toute petite chemise à manche courte, légèrement transparente. Elle portait une jupe blanche, picoter vert pomme, pour bien rassemblé le tout.
La petite prodige se dirigea précipitamment vers l'académie, et passa les portes de l'école à petit pas pressé. Elle voulait avoir suffisamment de temps pour faire un peu de lecture.
La cloche retentit quelques minutes plus tard. Shandriss ferma bruyamment son gros et épais encyclopédie et se rendit immédiatement en cours, où elle eut, elle aussi, une période concernant la maitrise magique. Shandriss réussissait comme d'habitude, avec brio.

Dès qu'elle fut sorti, elle retourna s'approprier son livre qu'elle avait ranger précieusement dans son casier. La petite blonde figura qu'une lecture dans le parc de l'académie serait agréable.

Il y avait déjà un peu de gens, mais Shandriss ne put reconnaitre quelqu'un. Elle s'assied silencieusement sur un banc, qui était proche de la stèle qui ornait le parc. Shandriss observa le monument un instant, qui honorait ceux qui était décédé à la guerre. Guerre où ses frères avaient tous participés. Shandriss resserra ses petits doigts autour de son encyclopédie. Klans avait fait des démarches auprès de son directeur, voulant empêcher d'envoyer sa petite sœur à la guerre. Comme convenue, Shandriss n'y est pas été, au grand soulagement de ses frères. Elle savait que s’il lui arrivait quoi que ce soit, Klans n'allait jamais se le pardonner. Shandriss baissa ses yeux roses sur ses genoux.

«Imbécile de marmotte. Comme si je n'étais pas capable de me défendre ...»

Shandriss ne comprenait pas. Klans ne doutait pas de ses capacités, surtout pas sa magie. Il ne voulait tout simplement pas qu'elle voit de ses propres yeux cette chose morbide et sans pitié qu'était la guerre.
L'apprentie docteur secoua la tête, avant de replonger dans sa lecture médicinale. Un jour, elle aussi serait à la guerre, que son frère le veule ou non. Elle voulait le protégé aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: pom pom pom   Sam 5 Fév - 23:56

Elle avait ouvert son livre-Zanpakutho pour dessiner un peu. La petite brunette s'était rapidement découvert un dont pour le dessin, il était très réaliste. Elle s'était concentré sur la confection d'une petite fée. La petite créature avec de long cheveux claire, des ailes de libellules et une petite robe courte représentant comme des flammes. La brunette émit un petit sourire satisfait, très cocnentré, elle n'avait pas remarqué une personne qui l'interpellait. Elle fixa la petite créature et donna un dernier coup crayon, ce dernier fit une étincelle. Une lueur couleur feu envahit les traits de la fait qui se décolla lentement du papier pour prendre une véritable forme en 3D et en feu.
La petite demoiselle de flamme essuiya ses vêtements d'un gesté élégants et leva les yeux vers sa créatrice qui souriait. C'est à ce moment qu'une ombre surplomba la jeune femme. Elle leva ses grands yeux pourpres vers son interlocuteur et eut à peine le temps de lire sur ses lèvres.

-...se toi ! Tu pourais répondre conna....

Elle baissa les yeux avant de lire le "vilain mot" que l'homme allait prononçait. Shokusai se leva en s'excusant, mais elle n'eut pas le temps de s'expliquer que l'homme se montré plus agressif, et la petite fée réagit aussitôt, se jetant sur lui et enflammant ses vêtements. Shokusai plaqua ses mains contre sa bouche avant dese mettre à gesticuler pour tenter d'éteindre les flammes.

-Ho non ! Mince, je suis désolée, excusez-moi pardon !

Le jeune homme, maitrisant manifestement l'eau, parvint à éteindre l'incendit qui commençait à le consummer. Ce dernier, sauf, se redressa et s'approche de la toute petite Sho apeuré ...

**Je crois que je monsieur il est pas content Origine ... Je fais quoi ?**
**Courir ?**

Shokusai se crispa, ferma les yeux ... Elle senti quelque chose se levé au dessus d'elle mais il ne se passa rien. Elle entendit le jeune homme se débattre, ele ouvrit un oeil et découvrit la petite fée en train de chasser le malôtru.
Shokusai souffla de soulagement, serrant son cachier de cuir contre elle. La petite revint un instant plus tard près d'elle. La petite brune ouvrit son cachier et la fée retourna se nicher dans les fibres de papier. Shokusai se dirigea de nouveau vers son banc, et elle remarqua qu'une jeune femme blonde s'était assise à ses côtés. Par curiosité, Shokusai regarda discrétement ce que c'était. Un coup de vent emporta le petit marque page de la blonde. La brune le ratrapa rapidement et le rendit à sa propriétaire en souriant. Elle entamma alors un nouveau dessin : un dragon chinois cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: pom pom pom   Dim 6 Fév - 16:53

Toujours plonger dans sa lecture, Shandriss était déranger par toute sorte de penser. Elle leva les yeux de son intérêt du moment, comme si elle espérait d'apercevoir son frère en courant, venant à la suite proche d'elle, s'excusant par la suite de ne pas s'être réveillé. La petite blonde se demanda un moment si elle devrait faire un appel chez elle.
Ah non ! Elle avait dit que c'était sa dernière chance ! Elle ne pouvait quand même pas retourner sur ses paroles !
En y réfléchissant, il serait peut-être mieux pour lui de rester à la maison pour aujourd'hui. Klans semblait toujours épuisé, vaut mieux qu'il dorme ... déjà que Shandriss eut beaucoup de mal les premiers jours à lui obligé de rester au lit.
Lorsque Klans était rentré à la maison, Shandriss s'en était acquis comme patient. En tant que futur docteur, elle se devait de prendre soin de ceux dans le besoin !

Klans n'y échappa point (il s'était même prit un mur lors d'une fuite).

L'apprentie s'occupait même de tous ses pansements et traitait ses blessures. Elle les rechangeait lorsqu'il le fallait, elle lui cuisinait quelques choses à manger à des heures très précises et ce dont elle jugeait ce qui serait bon pour son rétablissement (au grand désarroi de Klans, qui devait manger la dangerosité qu'était la cuisine de sa sœur) et au final, lui imposait des heures strict de repos. Elle lui avait laisser ensuite la permission de prendre un peu d'air dehors, tout en y allant avec lui. Il n'y avait pas une minute où elle ne le surveillait pas.

Oh bien sûr, il ripostait en lui disant qu'il allait bien, patati et patata. Les hommes ne savent donc pas s'asseoir sur son cul et prendre du vrai repos au lieu de jouer les durs ?
Au final, il abandonna et finit par se soumettre à la dictature de sa petite cadette. Elle resta tout de même proche de lui, au cas où. La prodige s'essaya alors dans le coin de la chambre de son aîné et lisait silencieusement. Cette fois là, c'était un gros livre de biologie, qu'elle avait dévoré à peine en quelques jours.

Elle ne lisait même plus. Ses pensées l’absorbèrent complètement et elle ne s'aperçut même pas son signet s'envoler au gré du vent. Heureusement, on le l'attrapa pour elle, alors que la petite blonde n'eut que le temps de tourner la tête.
Une jolie jeune femme aux cheveux noirs lui rendit, un sourire au visage. Perplexe, Shandriss la remercia maladroitement.

«Ah, euh ... merci bien !»

Elle remit donc le marque page à son endroit initial, l'enserrant un peu plus entre les deux pages afin qui ne s'envole pas. Shandriss jeta un coup d'œil subtile par la suite à sa voisine. La brune semblait dessiner ... les grands yeux roses de Shandriss regarda l'œuvre sur lequel elle semblait beaucoup s'appliquer. L'apprentie fut étonnée de voir à quel point elle était talentueuse, surtout qu'elle dessinait un dragon chinois, un truc qui n'avait pas l'air si simple d'accomplir.
De nature abordable, Shandriss eut un regard stupéfait, et leva le doigt pour pointer subtilement le dessin.

«Tu es vraiment talentueuse ! C'est inné, ou tu as déjà pris des cours ?»

En tout cas, c'était bien de se trouver une passion à lequel on pouvait se dévouer entièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: pom pom pom   Dim 6 Fév - 17:33

Shokusai était concentré sur son dessin. Elle dessinait plutôt vite et bien, si bien qu'elle était déjà en train de pofiner quelques détaille. Alors qu'elle était en train de se dire qu'elle ferait bien d'arrêter là avant que l'animal prenne vie inopinément, un petit doigt entra dans son champs de vision. Shokusai releva aussitôt les yeux pour braquer son regard sur les lèvres de la jeune fille blonde à ses côtés.

«[...] talentueuse ! C'est inné, ou tu as déjà pris des cours ?»

Shokusai jeta un rapide coup d'oeil sur son dessin, puis fixa de nouveau ses grands yeux pourpres sur les lèvres de son interlocutrice, ne voulant pas loupé un mot de ce qu'elle pourait dire. Elle avait beau bien lire sur les lèvres, être sourde représentait tout de même un handicapte certain. Si quelqu'un de dscret lui parler dans le dos, elle ne pouvait aps deviner sa présence, après, elle sentait très facilement les présences ...
Le pire pour elle restait sans doute les gens qui articulait mal et pour la bouche béguaie sans arrête. Sans parlait de ces gens qui se balade le visage masqué ou avec un colle remonté jusqu'en dessous du nez ... l'horreur !
Par chance, la petite blonde articulait très bien et sa bouche était très visible.

-Et bien ... Je ne sais pas trop. Sans doute est-ce un peu des deux ... J'ai commencé à déssiner très jeune et à force, je me suis amélioré.

sa voix était très douce, et Shokusai surveillé bien la vibration de ses cordes vocale. Elle avait tellement peur de crier que bien souvent, elle murmurait sans s'en rendre compte compte ... mais là, la tonalité de sa voix semblait correcte.
La brune affichait un jolie sourire doux, posa un instant son regard sur le livre que détenait son interlocutrice.

-C'est une encyclopédie médicale ? Tu veux devenir médecin ? ça à l'air interessant ...

Elle accompagna ses mots d'un léger sourire interessé et s'appréter à lire la réponse de la jeune femme. Elle tentait de se montrait à l'aise, mais elle ne pouvait réprimer une légère rougeur naissant sur l'étandu immaculé de son visage. Elle avait encore et toujours chaud ... Elle espérait que son frère allait bientôt arrivé, il n'y avait qu'avec lui qu'elle parvenait à stabiliser la température de son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: pom pom pom   Lun 7 Fév - 4:38

Elle semblait horriblement lunatique. Fragile. Et timide. Shandriss se demandait si c'était une bonne idée de lui avoir adressé la parole. Elle joua un moment avec le coin d'une page entre ses doigts, puis, la petite brune se daigna de lui répondre.

-Et bien ... Je ne sais pas trop. Sans doute est-ce un peu des deux ... J'ai commencé à dessiner très jeune et à force, je me suis amélioré.

Le ton de sa voix était doux, qui allait très bien avec la demoiselle en question. L'apprentie figura qu'elle allait s'estomper là, arrêtant toute possibilité de continuer à converser. Elle fut un peu soulagée lorsque la dessinatrice afficha un sourire. Shandriss se dut de lui rendre.

-C'est une encyclopédie médicale ? Tu veux devenir médecin ? Ça a l'air intéressant ...

Shandriss remplaça une mèche blonde derrière son oreille, contente qu'on démontre de l'intérêt à son sujet préféré. Ce qui était marrant, c'est que la brune semblait tentée de démontrer de l'intérêt. Elle semblait tellement timide ! Shandriss s'en moquait. Elle était tout de même étonnée qu'elle prête attention à ce qu'elle lisait. Il était quand même difficile de trouver des gens intéressé en la médecine, surtout lorsque tout est si compliqué et qu'on doit acquérir une bonne batterie de savoir dans ce domaine.

La petite blonde dévia son regard vers son gros bouquin, bougeant ses pattes pendantes dans le vide (elle est trop petite pour toucher le sol ...). Elle voulait prendre le temps de formuler sa réponse, tout en lisant quelque ligne dans son encyclopédie, puis, elle leva la tête, un regard absent vint contempler la stèle qui figurait au milieu du parc. Ah, ce rêve de devenir médecin ... elle ne se souvint plus où et quand il avait pris forme, mais elle avait l'impression qu'il avait toujours été dans le plus profond de son âme. Elle allait l'accomplir. Ses efforts allaient être récompensés, elle était certaine.

Shandriss est une génie de l’effort. Elle l’avait compris, et elle exploitait au maximum cette ressource inépuisable.

Tout finissait par aboutir à quelque chose. Shandriss eut toujours le sentiment qu'elle était faite pour ça.

La médecine était faite pour elle. Pour les personnes où les efforts étaient instables. Le désir de sauver, d'aider et de guérir des gens n'était jamais satisfait, il ne faisait que grandir.

Shandriss braqua ses yeux roses sur la petite demoiselle. Elle eut un sourire lui illuminer son petit visage.

«On peut dire ça comme ça. J'y rêve depuis que je suis toute petite.»

Mais elle était encore petite. Trop petite.
Figurant qu'elle n'allait pas lire avant un bon moment, elle ferma son livre géant dans un bruit sourd, et elle le plaça délicatement sur ses genoux. Elle passa une main distraite sur la couverture, arborant un sourire un peu triste.

«Si seulement j’étais plus vieille et que je serais déjà docteur ... je pense qu'il y aurait moins de noms qui figurerait sur cette stèle, là-bas.»

Son regard rêveur prit le dessus, son sourire s'effaçant lentement.

«C'est triste.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: pom pom pom   Mar 8 Fév - 19:30

Shokusai lu attentivement les lèvres de sa vis à vis, ne perdant pas une miette des mots qu'elle prononçait. La jeune fille brune s'assura que la petite blonde avait bien fini pour poser un instant son regard sur la stelle en mémoire des élèves morts au combat. Elle perdit son sourire pour laisser place à une mine inquiète et mélancolique ... Tant de mort, pour une guerre qu'elle ne comprenait pas. Non, elle n'avait jamais comprit la raison de toute ses guerres. Quand elle était à Utai, à l'école, on étudiait le monde extérieur. Les enseignants expliquait qu'ils leur fallaient connaitre les moindre détaille du monde pour ne pas commettre l'erreur d'une guerre; car selon les sages, les hommes s'entre-tuaient parce qu'il ne connaissait pas leur conjoint, et d'ailleurs, ils ne se connaissaient pas eux même.
Les être humains ne sont en fait pas très diférent des autres animaux. Lorsqu'il on peur, il attaque, or, il on peur de l'inconnu. En étudiant les deux villes adverses, Midgard et Balamb, les Utaiens remarquèrent qu'elle se ressemblaient beaucoup, de part leur habitant et leur conviction. La ville de Balamb était peut être un peu plus riche en apparence, mais en apparence seulement.

Shokusai observait la stelle, son angle de vu lui permettait de voir du coin de l'oeil si lablond parlait. Il y eut un moment de silence, comme si les deux jeunes filles avaient décidés de se receuillir enssemble en mémoire des défunts ...

-Une légende Utaïenne raconte que les personnes mourant lors d'une bataille, vois leur corps s'envoller avec leur âme. Ainsi, les guerriers valeureux et au coeur noble sont noble sont conduit à Valhalla, où ils pouront se reposer et panser leur âme de leur dernière existance avant d'en recommencer une nouvelle. Les guerriers truant ou dont la cause du combat n'était pas juste, seront eux, conduit vers La Déesse pour devenir ses soldats; ils se battront pour elle jusqu'à ce que leur âme soit purifier et qu'il puisse démarer une nouvelle existance où il devront la encore prouver leurs valeurs.

La voix de Shokusai était extemmement douce, comme s'il aurait sagit d'un histoire que l'ont raconte avant le couché d'un enfant. Ses mots étaient fluide, elle se souvenait parfaitment du soir où jsutement, sa mère avait narré cette légende à elle et son frère pour qu'il s'endorme.
Shokusai avait était éduqué dans le respect des traditions et d'autruit. Pour elle, il était inconcevable qu'elle se batte pour une cause injuste ou anodine comme défendre une ville contre des ennemis imaginaire ... Car si les deux villes avaient à se "défendre" ainsi, c'était simplement parce qu'aucune ne parvenait à admettre que l'autre pourvait rester tranquil. La méfiacne, la peur, le manque de confiance ... Tout cela engendre la haine et la violence.

La jolie petite brune tourna la tête vers la jeune fille aux cheveux roses, elle sourit pour détendre un peu l'atmosphère triste qu'elle avait encourager avec son compte d'outre-tombe.

-Tu as l'air d'avoir beaucoup de volonté et un coeur juste. Mais pour eux, je pense que tu n'aurais rien pu faire, tu n'as pas à te sentir coupable. Le Destin est écrit ainsi. Ils devaient rejoindre La Déesse pour se rendre compte du réel but de leur vie, car bien souvant, les humains ne s'en rendent compte qu'une fois devant les anges du jugement. Se rendant compte que ce qu'elle disait paraissait décidemment loufoque et la faisait passé pour une schizo, elle se frotta la tête avec un léger rire nerveux et doux. Enfin, ce ne sont que des légendes ...

Shokusai eut alors une étrange pensé.

**Je suis donc vraiment bizard ...**

Jusque là, tous les gens qu'elle avait rencontré (son frère mis à part), ont tous dit qu'elle était une fille "Bizard". "Bizard", "zarbi", "zarb", "chelou", "étrange", autant de mots qui revenait à la bouche des gens plus ou moins grossié qui l'entourait, là, réfléchissant à ce qu'elle disait à cette jeune inconnu et en suportant le regard étonné de celle-ci, elle se rendait compte à qu'elle point les gens avait raison.

**Pourquoi ne suis-je donc pas née muette ?**

En fait, Utai lui manquait terriblement. Tout était plus simple là bas ... Elle avait besoin de renouer avec ses origines, ses légendes, ses Dieux ... Et ce besoin se faisait de plus en plus sentir.

-Excuse-moi ... Je ... Je sais, je suis bisard ...

Parce que Shokusai s'excusait toujours pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: pom pom pom   Ven 4 Mar - 0:19

Hisaka ouvrit les yeux et promena son regard azur sur la chambre de sa sœur jumelle. Il attendit que sa vision soit nette avant de se redresser très légèrement, prenant garde de ne pas réveiller Shokusai, dont le corps brûlant était collé au sien. Le soleil n’allait pas tarder à se lever … La petite brune était plongée dans un sommeil profond, il contempla les mouvements lents de sa respiration régulière et se délecta de la chaleur qui irradiait d’elle, parfait complément au froid glacial émit par son propre corps. La sérénité qu’elle dégageait le remplissait de bonheur, il aimait la savoir en sécurité.
Il se pencha délicatement sur sa sœur et l’embrassa sur la tête, il caressa doucement ses cheveux noirs jusqu’à ce qu’elle remue. Elle finit par ouvrir ses yeux couleur rubis. Il la salua, conscient qu’à défaut de pouvoir l’entendre elle lisait parfaitement sur ses lèvres, et elle répondit de sa voix frêle. Il attendit que Shokusai se redresse pour se lever puis il sortit pour rejoindre sa chambre, attentif à ne pas briser le silence qui régnait sur la maison.
Leurs parents adoptifs désapprouvaient l’habitude des jumeaux de dormir ensemble, ils se débrouillaient donc pour le faire à leur insu toutes les nuits. Leur mère passerait les réveiller quelques minutes plus tard et les trouverait chacun dans son lit, tout le monde était content.

Après avoir fait sa toilette, il se vêtit d’une chemise et d’un pantalon, noirs. Il s’habillait toujours de manière très simple, peu désireux d’attirer l’attention sur lui. Les seuls signes distinctifs qu’il aimait arborer étaient le loup qu’il avait tatoué sur le ventre et le piquant recourbé qui traversait son oreille gauche.

Les jumeaux se dirigèrent vers l’académie après le petit déjeuner. Ils suivaient un certain nombre de cours ensemble mais, à leur grand désarroi, ils étaient séparés dans certaines matières déterminées par leurs éléments, comme la maitrise magique. Tandis que Shokusai se frayait un chemin parmi les élèves qui comme elle pratiquaient la pyrokinésie, Hisaka rejoignit le groupe des ses camarades qui maîtrisaient la glace, espérant que le mauvais contrôle de sa sœur sur son pouvoir ne lui attirerait pas d’ennui alors qu’ils étaient séparés.

Le cours ce jour-là avait pour but d’apprendre à concentrer sa magie pour ne geler qu’un élément précis sans influencer ce qui l’entourait. Hisaka estimait s’être plutôt bien débrouillé et le cours touchait à sa fin quand il entendit un bruit de chute. Il arrêta son flux magique et se désintéressa de l’objet qu’il était censé geler pour voir un de ses camarades de classe, livide, étendu par terre.

**Il a du trop se concentrer pour limiter la portée de sa magie et il a oublié d’en contrôler le flux, il a libéré tout son pouvoir d’un coup … **

En effet la température de la salle de classe avait brusquement chuté et chaque centimètre carré de la pièce étincelait, couvert de givre et de glace. Après s’être assuré de l’état de santé de l’élève maladroit, le professeur indiqua que le cours était terminé.
Hisaka, pressé d’aller retrouver Shokusai, ramassa ses affaires et se dirigea vers la porte. Mais celle-ci, prise par la glace, refusa de s’ouvrir. Il força, sans succès, la poignée givrée refusait de céder. Il sentit un vent de panique s’infiltrer en lui, il souffrait depuis son enfance de claustrophobie et ne supportait pas l’idée d’être enfermé, même dans une pièce aussi spacieuse que celle-ci. Il s’écarta alors que d’autres élèves tentaient de forcer la porte. Au bout d’une bonne dizaine de minutes qui lui parurent une éternité, ils y parvinrent enfin pour le plus grand soulagement d’Hisaka.

Il se précipita à l’extérieur, ce contretemps l’avait mis en retard. Il se dirigea à grand pas vers le parc ou Shokusai devait l’attendre depuis un moment. Il parcourut du regard le grand jardin rempli d’étudiants, la cherchant du regard. Lorsqu’il l’aperçut, elle semblait plongée dans une conversation avec une jeune fille blonde qu’il ne connaissait pas et qu’il décida donc d’ignorer. Il adressa un sourire à sa sœur en s’approchant d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: pom pom pom   Ven 4 Mar - 18:27

Elle venait de jeter un grand froid tout à coup ... Et alors que la température de son corps commeçait à augmenter dangereusement sous la panique, elle senti une présence fraiche et rassurante qu'elle connaissait bien. Elle tourna vivement la tête et esquissa un large sourire en voyant son frère arrivé. Elle se leva pour l'acceuillir.

-Hisa' !

Elle reçu un petit baisé sur le front de la part de son frère, très discret et pudique. Elle elargie son sourire et se tourna de nouveau vers la jeune femme blonde.

-Hum ... Mon frère est arrivé. Au fait, je m'apelle Shokusai, je suis contente de t'avoir rencontré !

Elle referma son cahier à la couverture de cuire, bloquant le crayon avec le fil de cuire qui servait à le maintenir fermé. Elle posa son grand regard pourpre sur la jeune femme et regarda autour d'elle. C'était l'heure du repas, et la concience de la petite brune l'empêchait de partir comme ça.

-Heum ... Nous allons mangé, si tu veux, tu peux venir ?

La jeune femme blonde déclina gentiment l'invitation, apperament, elle aussi attendait son frère. Shokusai la saluat donc et parti vers la cafétéria accompagné de Hisaka.

[HS : vraiment désolée pour la médiocrité de ce poste T-T Je pense en ouvrir un nouveau pour mieu repartir ... ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: pom pom pom   Ven 4 Mar - 21:43

Sous les airs de petite fille timide, frêle et gêné, elle cachait décidément un grand savoir ... ''spirituel'' ? Bah, passons. C'était tout de même intéressant, son truc.

Shandriss l'écouta attentivement, la bouche étroitement et légèrement ouverte face à son grand discours. Ses yeux roses ne se privaient pas pour montrer sa surprise. Utaï ? Mais c'est ...
La jeune fille tapota un moment la couverture rigide de son livre, ne sachant pas vraiment quoi dire face à ce genre de conte.

-Tu as l'air d'avoir beaucoup de volonté et un cœur juste.

La petite blonde braqua son regard sur elle, légèrement perplexe. Elle resta toujours silencieuse, un peu mal à l'aise. Ce n'est pas juste, elle aurait voulu la remercier ...

-Mais pour eux, je pense que tu n'aurais rien pu faire, tu n'as pas à te sentir coupable. Le Destin est écrit ainsi.

On inspire profondément et on expire doucement. Le destin ? Il y a-t-il un truc plus con que ça ? Non mais, des dieux, des anges et tout ça, mais que le cheminement d'une personne était déjà tracer, par le soi-disant DESTIN, c'est tout simplement con. Shandriss n'y croyait pas pour deux secondes. Bien sûr qu'elle aurait pu faire quelque chose ! À quoi bon essayé de l'apaiser avec des mots pour la réconforter, quand ce sont des mensonges ?

-Ils devaient rejoindre La Déesse pour se rendre compte du réel but de leur vie, car bien souvent, les humains ne s'en rendent compte qu'une fois devant les anges du jugement.

Oui bien sûr. Shandriss hocha légèrement la tête. En tout cas elle n'avait pas besoin d'être devant les anges pour savoir son propre but !

-Enfin, ce ne sont que des légendes ...

La brune eut un léger rire nerveux, que Shandriss ne put que sourire en face de celle-ci, tout en haussant les épaules. L'autre jeune femme s'affirma d'être quelqu'un de bizarre, où la jeune fille blonde secoua la tête, désapprouvant sa phrase.
Shandriss s'apprêta à partager ses pensées avec elle, quand un homme fit sa place. Le regard rosé de la fille se stoppa net sur lui. Pas vraiment l'air commode, le gars, ou le frère. La brune se leva pour aller à sa rencontre et se présenta.

-Hum ... Mon frère est arrivé. Au fait, je m'appelle Shokusai, je suis contente de t'avoir rencontré !

C'est bien, les grands frères. Ça lui rappelait une marmotte, soudainement.

«Il en va de même pour moi. Contente de faire connaissance, Shokusai.»

Shokusai l'invita alors à venir manger avec eux. La blonde déclina doucement son offre, ne voulant pas encombré les deux jeunes gens, puis de toute manière, elle attendait son frère, elle aussi. Attendre ? Nah, elle le surveillait, plutôt.

«Shandriss Ranaïr, dit-elle avec un sourire. On se reverra un de ces jours.»

Pourquoi pas ? Elle l'appréciait bien. Elle était calme et tranquille, pas bruyante et semblait même s'intéresser à la médecine !
Sourire.
Offrant un signe de la main, la prodige remit le nez dans son livre, désormais toute seule dans le parc.
Puis ...

CLAP !

«NAN MAIS ! ...»

Paniquée par le bruit qui figurait juste à côté de ses oreilles, Shandriss eut presque le réflexe de foutre son bouquin dans le visage de l'inconnu.

«Tu m'as pas réveillé, la farfadet. Farfadette dans ton cas. Ou peut-être lilliputienne ? Naine ?»

Inconnu qui se trouvait à être Klans. Elle lui jeta un regard meurtrier. NAN mais elle avait fait carrément tout pour qu'il se réveille, et il vient lui dire ça ! Shandriss planifiait tout de même pas l’accueillir en douceur avec un gros sourire de blonde plâtré sur le visage ... quand il vient lui dire ça. L'horreur. Et l'erreur, aussi. Il aurait dut rester coma à la maison, ce retardé-là !

«J'VAIS T'BUTER !»

C'est tellement mignon, elle ressemble à Klans quand elle est en colère !
D'ailleurs, celui-ci évita de justesse la colère de sa cadette, dans un bruit craintif sortant de sa bouche (IIIIHIIII !!). Il sauta du banc sur lequel il était assis depuis ... vingt secondes ? Dix secondes ? Mouerf.

«C'est toi qui s'est pas réveillé ! J'ai tout fait pour que tu te réveilles ! Mais franchement, avec toi, la maison serait en feu et tu ne t'en apercevrait même pas !»
«T'es folle.»

...

Non mais il dit quoi lui aujourd'hui ? Ça ne lui va pas d'aller à la guerre ! IL LA TRAITER DE FOLLE !

«Ça y est, t'as signé ton arrêt de mort !»

Comme quoi, qu'il a dut fuir sa propre sœur durant toute la journée, au danger de recevoir un sort de feu lui cramer les fesses.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: pom pom pom   

Revenir en haut Aller en bas
 
pom pom pom
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Otherworld :: •Le RPG• :: •La B.G.U• :: •Le parc de Balamb•-
Sauter vers: